Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2015 5 27 /02 /février /2015 12:35

ADELINE (J.), 1880, « Une œuvre inédite de Georges Hoefnagel » in Le Livre revue du monde littéraire - archives des écrits de ce temps - A. Quantin in Paris . p. 241-242

https://archive.org/stream/lelivrerevuedumo01uzanuoft#page/232/mode/2up

ANDROSSOV (Sergey) 1994. "Two Drawings by Hoefnagel," The Burlington Magazine, 136 (1095) : 369-372.

BALDESCU,(Irina), 2003, "Joris e Jacob Hoefnagel:territorio , paesaggio, viabilità stradale e città dell’Europa Centrale nel Liber Sextus (Colonia, 1618) delle Civitates Orbis Terrarum" in Il Tesoro delle Città, I, Roma, 2003

BESSE (Jean-Marc), 2003, Les grandeurs de la terre: aspects du savoir géographique à la Renaissance Lyon, ENS éditions page 262-275, 283-285, 350- 364. Biographie d'Ortelius page 268

http://books.google.fr/books/about/Les_grandeurs_de_la_terre.html?id=RYs7jrwsSFwC

BESSE (Jean-Marc), 2012, « Le voyage, le témoignage, l’amitié: Abraham Ortelius et Georg Hoefnagel en Italie (hiver 1577-1578) » in QUINTANA Nº11 2012. ISSN 1579-7414. pp. 37-59

file:///C:/Users/Utilisateur/Pictures/Besse%202012%20Hoefnagel%20Ortelius.pdf

— BOYCHUK (Joan), 2012 "Between Naturalia and Artificialia: Joris Hoefnagel and the Early Modern Court" , Hans von Aachen in Context . Proceedings of the International Conference. Prague 22-25 September 2010. Ludomir Konecny Stepan Vacha Edité par Artefactum Praga 2012 pp. 232-237

BRADLEY ( John William), 1891 The Life and Works of Giorgio Giulio Miniaturist. 1891. page 120-121.

CHMELARZ (Édouard) "Georg und Jacob Hoefnagel", Jahrbuch der Kunsthistorischen Sammlungen des Allerhöchsten Kaiserhauses (ab 1919 Jahrbuch der Kunsthistorischen Sammlungen in Wien) — 17.1896 Adolf Holzhausen, 1896 - 16 pages

http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/jbksak1896/0303

FETIS (Edouard) 1857 Les artistes belges à l'étranger: études biographiques : en ligne icihttp://www.blamont.info/textes813.html : biographie de Joris Hoefnagel.

GARCÍA ARRANZ (José Julio) 2008-2009 El castigo del ‘cornudo paciente’: un detalle iconográfico en la vista de Sevilla de Joris Hoefnagel (1593) Norba-Arte, vol. XXVIII-XXIX (2008-2009) / 69-79

https://www.academia.edu/5539299/El_castigo_del_cornudo_paciente_un_detalle_iconogr%C3%A1fico_en_la_vista_de_Sevilla_de_Joris_Hoefnagel_1593_

GARDON Michèle, sd, Notice de "Dolor, Allégorie de l'hiver" in site du Musée du Louvre département des Arts Graphiques XVIe siècle :http://www.louvre.fr/oeuvre-notices/dolor-allegorie-de-l-hiver

HENDRIX (Marjorie Lee),1984, "Joris Hoefnagel and the Four Elements Study in Sixteenth- century Nature Painting" thèse de doctorat Princeton 1984 , Ph. Diss., 1984, Ann Arbor, 1984

HENDRIX (Lee), VIGNAU-WILBERG (Théa), 1997, Nature Illuminated , The J. Paul Getty Museum

HENDRIX (Lee), VIGNAU-WILBERG (Théa), 1997, The Art of the Pen , The J. Paul Getty Museum

— HENDRIX (Lee), VIGNAU-WILBERG (Théa), 1997, An Abecedarium , The J. Paul Getty Museum

HENDRIX (Lee), VIGNAU-WILBERG (Théa), 1997, Mira calligraphiae Monumenta: – A Sixeenth-Century Calligraphic Manuscript inscribed by Georg Bocskay and Illuminated by Joris Hoefnagel, The J. Paul Getty Museum, Malibu 1992 . En ligne : http://books.google.fr/books?id=drlDAgAAQBAJ&printsec=frontcover&redir_esc=y#v=onepage&q&f=false

HIERNARD (Jean), 2006, "Les Germani à l'Université de Poitiers au temps de Rabelais" in Les grands jours de Rabelais en Poitou, actes du colloque international Droz ed.pages 229-257

https://books.google.fr/books?id=uuBG6Xt-HvsC&pg=PA255&lpg=PA255&dq=hoefnagel+bourges&source=bl&ots=M_BR-aUgZ4&sig=ZFxAOCIdREZKebAILrywVLV7SQk&hl=fr&sa=X&ei=ed7ZVPGvIMv9UueChJAK&ved=0CCgQ6AEwAjgK#v=onepage&q=hoefnagel%20bourges&f=false

— HOEFNAGEL (Jacob), 1592, Archetypa studiaque Patris Georgii hoefnagelii Iacobus fil : Genio Duce ab Ipso Sculpta, Omnibus Philomusis Amicé D : ac per Benigné communicat. Frankfurt am Main.

— HOEFNAGEL (Jacob) 1630. Diversæ insectarum volatilium icones ad vivum accuratißime depictæ. - pp. [1], pl. 1-16. [Amsterdam]. (N. I. Vißcher). 32 pages, 16 planches.

— HYMANS (Henri) 1885, "Le livre des peintres de Carel van Mander : vie des peintres flamands, hollandais et allemands (1604)" , Traduction, notes et commentaires par Henri Hymans, Paris, Jules Rouam, 1885, vol. II page 75-81https://archive.org/stream/lelivredespeintr02mand#page/74/mode/2up

— JACOBY (Joachim), 2012 "Salus Generis Humani: Some Observations on Joris Hoefnagel’s Christianity", Hans von Aachen in Context . Proceedings of the International Conference. Prague 22-25 September 2010. Ludomir Konecny Stepan Vacha Edité par Artefactum Praga 2012 pp. 102-125

— KAUFMANN DACOSTA (Thomas), 1985, traduit de l'anglais par Coignard Jerôme. "Éros et poesia : la peinture à la cour de Rodolphe II". In: Revue de l'Art, 1985, n°69. pp. 29-46.

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rvart_0035-1326_1985_num_69_1_347522

KAUFMANN DACOSTA (Thomas), 1985, L'École de Prague - La peinture à la cour de Rodolphe II, Flammarion, Paris.

KAUFMANN DACOSTA (Thomas),1988, The school of Prague - painting at the court of Rudolf II, Chicago/London.

— KAUFMANN (Thomas DaCosta) KAUFMANN (Virginia Roehrig), 1991, "The sanctification of nature : Observations on the Origins of Trompe l'œil in Netherlandish Book Painting of the Fifteenth and Sixteenth Centuries". ; in The J. Paul Getty Museum Journal : vol. 19 pp 43-64

https://books.google.fr/books?id=wm8mAgAAQBAJ&pg=PA62&lpg=PA62&dq=stundenbuch+hoefnagel&source=bl&ots=3YVFO9JTgX&sig=6Ab1LvQ1ULA0iXo8SrH73lByEag&hl=fr&sa=X&ei=rpnTVJyXGYXmaOnEgYgO&ved=0CDcQ6AEwBA#v=onepage&q=stundenbuch%20hoefnagel&f=false

KROGT (Peter van der ), « Mapping the towns of Europe: The European towns in Braun & Hogenberg’s Town Atlas, 1572-1617 », Belgeo [En ligne], 3-4 | 2008, mis en ligne le 27 décembre 2012, consulté le 23 mars 2015. URL : http://belgeo.revues.org/11877

LECLERCQ, J., THIRION, C., 1989 -" Les insectes du célèbre diptyque de Joris Hoefnagel (1591) conservé au musée des Beaux Arts de Lille" . Bull. Ann. Soc.R. belge Ent., 125, 302-308.

LINCOLN (Matthew) 2013, «Vision magique et texte occulte dans de Georg Bocskay et de Joris Hoefnagel 'Mira calligraphiae Monumenta' http://matthewlincoln.net/2013/10/24/mira-calligraphiae-monumenta.html

LOPEZ ( Juan Antonio Sánchez)*, 2003, "El flamenco Joris Hoefnagel pintor de las capitales andaluzas del Quinientos ", I Coloquio Internacional “Los Extranjeros en la España Moderna”, Málaga 2003, Tomo II, pp. 341 - 358. y *Joaquín Gil Sanjuán, Universidad de Málaga

— id, J. GIL SANJUÁN y J.A. SÁNCHEZ LÓPEZ, 1995, “Hoefnagel y Van den Wyngaerde: Urbis Anticariensis conspectus”, Revista de Estudios Antequeranos, 1, (1995), pp. 109-127;

https://www.academia.edu/7902525/2010_Las_vistas_de_tres_ciudades_castellanas_de_Hoefnagel_y_Van_den_Wyngaerde_la_importancia_del_punto_de_vista_en_la_representaci%C3%B3n_de_las_ciudades_del_siglo_XVI

LUGT ( F.), 1968 'Musée du Louvre, Cabinet des dessins - Inventaire général des dessins des écoles du nord - Maîtres des Anciens Pays-Bas nés avant 1550', Paris, 1968, n°373, repr.

MANGANI (Giorgio) La signification providentielle du Theatrum orbis terrarumhttp://nuke.giorgiomangani.it/Portals/0/GiorgioMangani/downloads/La%20signification%201998.pdf

MEURANT (Thierry), s.d, Hoefnagel et les gravures en couleurs , site web Blamont.info : http://www.blamont.info/textes811.html

MEURANT (Thierry), s.d, Joris Hoefnagel (1542-16..) , site web Blamont.info : http://www.blamont.info/textes813.html

MONBALLIEU (Adolf) 1980, Joris Hoefnagel bij Obertus Gyfanius te Orleans en te Bourges Deurne : Drukkerij Antigoon, 1980 P. 99-112, 24 cm Kononklijk Museum voor schone kunsten-Antwerpen

MOUT (Nicolette SANTEN-) 1976, « Political and Religious Ideas of Netherlanders at the Court in Prague », Acta Historiae Neerlandicae IX La Hague

https://books.google.fr/books?id=IvrdBgAAQBAJ&pg=PT24&lpg=PT24&dq=Emanuel+van+Meteren+hoefnagel&source=bl&ots=S3TluND06z&sig=0eSJhfp1-hUiZBOrJ907S0Olq30&hl=fr&sa=X&ei=BAE0VYLcKontO9jwgKAK&ved=0CDgQ6AEwBQ#v=onepage&q=Emanuel%20van%20Meteren%20hoefnagel&f=false

— NERI (Janice), 2011, The Insect and the Image: Visualizing Nature in Early Modern Europe, 1500-1700, University of Minnesota Press. page 2 et suivantes

NUTI (Lucia), 1988, « The Mapped Views by Goerg Hoefnagel : the merchant's eye, the humanist eyes. » World & Image 2 (1988) : 545-570.

NUTI (Lucia) 1988, 'The Urban Imagery of Georg Hoefnagel », Prague um 1600, Essen, 1988, pp.63-71.

POPHAM (A.E.), 1936, "On a letter of Joris Hoefnagel", Oud Holland - Quarterly for Dutch Art History, Volume 53, Issue 1, pages 145 – 151

POPHAM (A.E.), 1936, “Georg Hoefnagel and the Civitates Orbis Terrarum”, Maso Finiguerra 1 (1936) 183–201;

REMOLINA (José Miguel), 2010, "Las vistas de tres cuidades castellanas de hoefnagel y van den Wyngaerde : la importancia del punto de vista en las representaciones de la cuidades del siglo XVI." I punti di vista e le vedute di citta. Secoli XIII-XVI, cura di Ugo Soragni, Teresa CollettaEdizioni Kappa, Roma. pp. 196-206 Storia dell’Urbanistica 2.I/2010

file:///C:/Users/jean-yves/Documents/Hoefnagel%20LOPEZ%20JAS%20Dialnet-ElFlamencoJorisHoefnaglePintorDeLasCapitalesAndalu-830936.pdf

VIGNAU-WILBERG (Théa), 1989-1990 « Unbekannte Kabinettminiaturen von Joris Hoefnagel », in Jahrbuch der Kunsthistorischen Sammlungen in Wien, vol.85-86, 1989-1990, p.67-77

VIGNAU-WILBERG (Théa), 1994 Archetypa Studiaque Patris Georgii Hoefnagelii, 1592. Natur, Dichtung und Wissenschaft in der Kunst um 1600, München, Staatliche Graphische Sammlung, 1994

VIGNAU-WILBERG (Thea), 2012 "Triumph für den Rudolf II.: Jacob Hoefnagel als „Cammermahler“ ", Hans von Aachen in Context . Proceedings of the International Conference. Prague 22-25 September 2010. Ludomir Konecny Stepan Vacha Edité par Artefactum Praga 2012 pp. 203-209

VIGNAU-SCHUURMAN [ou VIGNAU-WILBERG] (Théa A.G.), 1969, Die emblematischen Elemente im Werke Joris Hoefnagels , University Press, Leyde 1969, deux volumes. Vol. I 358 pages ; Volume 2 56 pages.

- article sur Mira calligraphiae http://www.strangescience.net/bockhoef.htm

OEUVRES DE HOEFNAGEL :

TOPOGRAPHIE : CIVITATES ORBIS TERRARUM

Les six volumes (images) numérisées :

http://www.istitutodatini.it/biblio/images/it/riccard/10939/htm/elenco.htm

— Civitates orbis terrarrum, G. Braun Cologne 1572-1617 : une centaine de vues de villes sont dues à Hoefnagel. http://historic-cities.huji.ac.il/mapmakers/braun_hogenberg.html

— Civitates orbis terrarum :

– Volume I (1572) : Civitates Orbis Terrarvm Köln, 1593

http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/braun1593bd1?sid=76019c283bf2f282186232215e3ae3de

– Volume II (1575?) : Civitates orbis terrarvm (2): De Praecipvis, Totivs Vniversi Vrbibvs Liber … Köln, [1575?]

http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/braun1593bd2?sid=76019c283bf2f282186232215e3ae3de

– Volume III (1593) : Biblioteca Hispanica digitalica :http://bdh.bne.es/bnesearch/CompleteSearch.do?lengua=&text=&field2Op=AND&field1val=braun&showYearItems=&numfields=3&fechaHdesde=&field3Op=AND&completeText=off&fechaHhasta=&field3val=&field3=todos&fechaHsearchtype=0&field2=todos&field1Op=AND&fechaHen=&exact=on&advanced=true&textH=&field1=todos&field2val=1593&pageSize=1&pageSizeAbrv=10&pageNumber=2

–Volume V : Civitates orbis terrarvm (5): Vrbivm Praecipvarvm Mundi Theatrvm Qvintvm: [Coloni[a]e Agrippin[a]e. 20. die Septemb. Anno M.DC.XVII.][Coloniae Agrippinae], [1599?]

http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/braun1599bd5?sid=76019c283bf2f282186232215e3ae3de

– Volume VI : Civitates orbis terrarvm (6): Theatri Praecipvarvm Totivs Mvndi Vrbivm Liber Sextvs: [Coloni[a]e Agrippin[a]e. 20. die Septemb. Anno M.DC.XVII.] [Coloniae Agrippinae], 1618

http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/braun1618bd6?sid=76019c283bf2f282186232215e3ae3de

Complément : Documentation.

BESSE (Jean-Marc), 2008, « The birth of the modern atlas: Rome, Lafreri, Ortelius », in

M.P. Donato and Jill Kraye. Conflicting Duties: Science, Medicine and Religion in Rome, 1550-1750, Warburg Institute, pp.1-19, 2008

http://www.academia.edu/1195189/The_Birth_of_the_modern_atlas_-_Rome_Lafreri_Ortelius?login=jycordier@gmail.com&email_was_taken=true

BESSE (Jean-Marc) « Vues de ville et géographie au XVIe siècle : concepts, démarches cognitives, fonctions » in F. Pousin. Figures de la ville et construction des savoirs. Architecture, urbanisme, géographie, CNRS Editions, pp.19-30, 2005 https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00113267/document

BESSE (Jean-Marc) 2005,. La géographie de la Renaissance et la représentation de l'universalité
Memorie Geografiche. Supplemento alla Rivista geografica italiana, Società di Studi Geografici, 2005, n.s. 5, pp.147-162 https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00113278/document

BESSE (Jean-Marc), 2012, « Le voyage, le témoignage, l’amitié: Abraham Ortelius et Georg Hoefnagel en Italie (hiver 1577-1578) » in QUINTANA Nº11 2012. ISSN 1579-7414. pp. 37-59

file:///C:/Users/Utilisateur/Pictures/Besse%202012%20Hoefnagel%20Ortelius.pdf

Extrait : "On n’entrera pas ici dans le commentaire de la signification de la devise Natura sola magistra (la nature est mon seul maître) utilisée par Hoefnagel . On voudrait surtout réinsérer les images du dessinateur flamand dans le contexte du projet intellectuel et éditorial où elles ont été rendues publiques, après avoir été commandées pour la plupart, c’est-à-dire celui du Civitates orbis terrarum. Ce projet est énoncé très explicitement par le concepteur de l’ouvrage, Georg Braun en référence au Theatrum orbis terrarum d’Ortelius d’ailleurs, mais surtout dans le cadre d’une distinction conceptuelle qui reste encore celle de Ptolémée: la distinction entre la géographie et la chorographie. L’atlas d’Ortelius est un ouvrage de géographie, au sens où il a pour objectif la représentation du monde terrestre à petite échelle, celle de la mappemonde. Prétendant se placer aux côtés du Theatrum orbis terrarum, et dans une sorte de parallèle avec lui, l’ouvrage de Braun et Hogenberg (Civitates orbis terrarum) a l’ambition de prendre en charge la représentation du monde à grande échelle, c’est-à-dire au niveau des lieux. Cette échelle est celle de la chorographie et de la topographie (les deux mots se recouvrent en partie). Autrement dit, si Ortelius est géographe ou cosmographe, Hoefnagel sera chorographe ou topographe. La distinction entre géographie et chorographie (ou topographie) n’est pas seulement une distinction d’échelle (le global/le local) . Elle renvoie aussi à un principe de méthode et à une pratique différenciée de la représentation. L’approche géographique, dit-on alors à la suite de Ptolémée, est géométrique, elle se préoccupe de l’exactitude des localisations, des distances entre les lieux, et de la conformité dans le dessin des limites et des formes des territoires. Selon le vocabulaire de l’époque, tout ceci relève d’un souci qui est celui de la quantité. L’approche chorographique est différente. Elle cherche à représenter les qualités caractéristiques d’un lieu, ses propriétés singulières, selon une méthode qui est celle du portrait, en «exposant en particulier, comme le dit Braun dans la préface au livre III, l’histoire de certaines parties du monde, […] les mettant devant les yeux des regardants, comme s’ils regardoient les lieux mesmes»10, ou bien, comme le dit un contemporain, Antoine du Pinet, «en montrant seulement à l’œil, le plus près du vif qu’elle peut, la forme, l’assiette, & les dependances du lieu qu’elle depeint: comme seroyent les Fortz, Cittadelles, Temples, Rues, Colysees, Arenes, Places, Canaux, Viviers, Havres, Moles, & autres bastimens de marque qui pourroyent estre en une ville, avec le païsage d’alentour, & les traffiques d’icelle.11» Si le géographe ou le cosmographe considère le globe terrestre de loin, depuis le ciel pour ainsi dire, le chorographe cherche à voir les lieux de près."

BOUTIER (Jean), Cartographies urbaines dans l'Europe de la Renaissance :http://www.archives-lyon.fr/static/archives/contenu/old/public/plan-s/12.htm

— BRUYÉRE (Gérard), Notes sur les ornements du plan de Lyon au XVIe siècle

http://www.archives-lyon.fr/static/archives/contenu/old/public/plan-s/04.htm

Livre d'Heures de Catherine de Clèves, Utrecht, 1440 : exemple de manuscrit dont les marges sont ornées de plantes, fleurs et insectes : Morgan Library : http://www.themorgan.org/collection/hours-of-catherine-of-cleves/2

— Vue de Tours : Claude Petitfrère, Une ville mise en scène : Tours d'après l'iconographie générale des xvie-xviiiesiècle http://books.openedition.org/pufr/2020?lang=fr

— PINET (Antoine du), 1564 , Plantz, pourtraitz et descriptions, Lyon : Jan d'Orgerolles Gallica : http://gallicalabs.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k122944w/f149.zoom

— Ornementation de cartouche par Floris, Hans de Vries Vredeman, etc..

-- https://www.rijksmuseum.nl/nl/rijksstudio/169305--kaspars-putrins/verzamelingen/vidus-un-jaunaki-laiki?ii=0&p=0

-- https://www.rijksmuseum.nl/nl/rijksstudio/10268--paul-dijstelberge/verzamelingen/prenten-voor-etienne?ii=0&p=0

-- https://www.rijksmuseum.nl/nl/rijksstudio/34975--heerko-van-der-kooij/verzamelingen/verzameling

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-yves cordier
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué.  "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué. "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha

Recherche