Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2015 7 19 /04 /avril /2015 22:31

Les bannières de la chapelle de Sainte-Anne-La-Palud.

Voir : http://www.lavieb-aile.com/article-la-banniere-le-minor-de-sainte-anne-la-palud-124588868.html

Je décrirai :

  • la bannière de pardon de Sainte-Anne-La Palud de 2013.

  • la bannière de pardon de Sainte-Anne-La Palud de 1989.

  • la bannière de saint Hervé.

  • La bannière de saint Corentin 1913-1938

  • La bannière de saint Miliau.

I. La bannière de pardon de Sainte-Anne-La Palud de 2013.

Je l'ai déjà présenté sur ce blog en septembre 2014, flottant au vent de la ferveur d'une procession, mais j'en donne ici des images prises dans la chapelle de Saint-Anne-La-Palud le 19 avril 2015 ; en bonus, j'offre le bolduc (nom du Certificat pour les bannières Le Minor, qui ont, au même titre que les tapisseries d'art, le statut d'œuvre d'art).

Bannière 2013, bannière du centenaire du couronnement de la statue de Sainte-Anne. La procession de pardon.

Bannière 2013, bannière du centenaire du couronnement de la statue de Sainte-Anne. La procession de pardon.

Bannière 2013, bannière du centenaire du couronnement de la statue de Sainte-Anne. La statue, et le  texte  du cantique Itron Santez Anna.

Bannière 2013, bannière du centenaire du couronnement de la statue de Sainte-Anne. La statue, et le texte du cantique Itron Santez Anna.

Le bolduc :

"Certificat d'authenticité : cette bannière dédiée à sainte Anne a été entièrement brodée à la main aux ateliers Le Minor à Pont-L'Abbé par J.M. Pérennec d'après un dessin de Dominique Passat. Cette bannière est réalisée à l'initiative de l'Association des Amis de la chapelle Sainte-Anne. Monsieur l'Abbé Joseph Plouhinec étant recteur de la paroisse de Plounevez-Porzay. Le Gérant de la SARL Le Minor . Juillet 2013. Signature de Gildas Le Minor ; J.M. Pérennec ; Dominique Passat. .

 

Le bolduc

Le bolduc

La bannière de pardon de Sainte-Anne-La-Palud 1989.

a) Face principale: Sainte Anne éducatrice (apprenant à lire à sa fille Marie) avec l'inscription Santez Anna ar Palud. Bordure  de deux motifs des brodeurs bigoudens, le soleil, symbole de joie, et la plume de paon (pleon pavenn) ou la corne de bélier (kornou maout) symbole de force. Encadrement en dents de scie (symbole du travail) (Source ici).

Les bannières de la chapelle de Sainte-Anne-La-Palud.

b) Face seconde : 

RavoMeulet Santez Anna Patronez Vad Ar Vretoned. PP XII.

Cette inscription rappelle les termes par lesquels le pape Pie XII a consacré la Bretagne à sainte Anne et l'a ainsi placé sous son patronage par un message du 26 juillet 1954 : Voir la bannière Le Minor de Sainte-Anne d'Auray : 

http://www.lavieb-aile.com/article-sainte-anne-d-auray-les-bannieres-105514030.html.

 

Les bannières de la chapelle de Sainte-Anne-La-Palud.

Le Bolduc.

EN ENOR DA SANTEZ ANNA AR BANIEL MAN A ZO BET NEUDET E TI AR MINOR ER BLOAVEZ 1989.

"En l'honneur de sainte Anne la bannière...la maison Le Minor en l'année 1989" 

Bolduc de la bannière de pardon 1989 de Sainte-Anne-La-Palud

Bolduc de la bannière de pardon 1989 de Sainte-Anne-La-Palud

Bannière de saint Hervé.

Elle n'est pas datée, du moins sur la face exposée, mais est à l'évidence ancienne (début du XXe ?). Elle  porte l'inscription St HERVÉ PRIEZ POUR NOUS. Le saint aveugle et musicien,, le fils d'Hyvarnion, barde célèbre, et de Rivanone est accompagné de son guide, le jeune Guic'haran. Alors que celui-ci labourait un champ, un loup dévora l'âne (!) attelé à la charrue. Le bon saint Hervé (en breton, Mahouarn) obligea la bête féroce à prendre la place de l'âne devant la charrue.  

Le culte de saint Hervé est ancien dans le Porzay : une statue du trio accueille le fidèle à l'entrée du placître de la chapelle ; un groupe analogue existe à Sainte-Marie-du Menez-Hom.   Saint Hervé était le premier patron de l'église Saint-Mahouarn de Plomodiern. Un vitrail le représente à Kerlaz. 

Bannière de saint Hervé.

Bannière de saint Hervé.

Les bannières de la chapelle de Sainte-Anne-La-Palud.

Bannière de Saint Corentin.

Saint Corentin est  le patron du diocèse de Quimper et de la ville de Quimper-Corentin, mais, parce qu'il fut ermite dans les bois du versant sud du Menez-Hom (la "montagne" qui limite le pays de Porzay au nord), et que c'est là qu'il fut nourri miraculeusement d'un poisson renouvelé quotidiennement dans sa fontaine, il n'est pas une église ou une chapelle du Porzay qui ne lui voue un culte.  

Bannière de Saint Corentin.

Bannière de Saint Corentin.

Bannière de saint Milliau.

Inscription SANT MILLIAU HOR PATRON. PLONEVEZ-PORZAY. Il s'agit donc de la bannière paroissiale de Plonevez-Porzay. Elle porte les armoiries épiscopales et papales qui permettent de la dater. 

Les armoiries aux trois épis de blé avec la devise DEUS ADJUVA ME sont celles de Monseigneur François Dubillard "d"azur à trois épis de blés d'or, tigés et à la feuille ployée d'argent" . Son épiscopat sur le diocèse de Quimper et du Léon s'étend de 1900 à 1908. 

Les armoiries D'azur au cyprès de sinople planté sur une plaine de même accompagné au francs quartier d'une comète d'or et en pointe de deux fleurs de lys d'argent, à la fasce d'argent brochant sur le tout sont celles  de Léon XIII (Vincenzo Gioacchino Pecci), pape de 1878 à 1903.

La bannière peut donc être datée dans la fourchette 1900-1903.

 

Bannière de saint Milliau, Plonevez-Porzay, ca 1903.

Bannière de saint Milliau, Plonevez-Porzay, ca 1903.

Les bannières de la chapelle de Sainte-Anne-La-Palud.
Les bannières de la chapelle de Sainte-Anne-La-Palud.

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-yves cordier - dans Bannières.
commenter cet article

commentaires

Court 22/04/2015 15:32

Merci, et une remarque: Je ne sais pas si palud est si beton.Enfait, je crois que non, parce qu'il est attesté au sens de marais avec bien des dérivés dans le Godefroy , qui fait toujours référence pour l'ancien Français, et que les emplois recensés des dérivés vont de la Normandie à Lausanne.
En revanche, il y a peut etre là souvenir de quelque chose de très ancien, puisque la Vierge de Villon, dans la Ballade à sa mère pour prier Notre Dame, est dite , je cite de mémoire"régente...Des infernaux palus." C'est ça qui m'a amené à y aller voir.
Le cas d'Auray est plus complexe, avec son champ Gallo-Romain du Boceno, ou fut trouvée la statue primitive, détruite depuis à la Révolution. L'eglise retapée non loin du bourg par Breiz Santel atteste d'un maillage ancien, antérieur au couvent. De plus, ce que nous voyons est surtout du Napoléon III...
Bien à vous.
MC

Court 20/04/2015 18:48

Pour Corentin, Albert Le Grand dans La Vie des Saints de Bretagne situe l'ermitage sur Plomodiern. On peut se demander si des traits d'Hervé n'ont pas passé dans Corentin, esentiellement le coté ermite-Abbé celtique devenu moine sur le tard.
Pour Hervé, à noter qu'Albert Le Grand ne fait pas mention de la moindre tradition bardique. Il semble bien qu'il faille attendre La Villemarqué!
Le poisson miraculeux remonte à la Vita Chorentini qui ne doit pas faire mention du miracle gradlonesque.
Pour Sainte Anne La Palud, je ne serais pas étonné d'un relifting de la vieille déesse celtique Ana.
Voir si le mot ne signifie pas aussi marais.
Pour Saint Millau, la devise Lumen in Caelo doit etre aussi celle de Leon XIII.Elle figure parmi celles ayant fait gaùmberger les imaginations autour de la fausse Prophétie de Malachie à la fin du XIXeme siècle, notamment autour du secret de La Salette.
A noter qu'Albert le Grand ne connait que Saint Malo auquel cas on aurait ici affaire à l'élève de Saint Brandan,autreprototype de moine-ermite-évèque, passé d'Irlande en Bretagne via un voyage vers les Iles Fortunées, et de Saint Malo en Saintonge, suite à l'amitié de Saint Léonce. Bref, un spirituel Gyrovague à la celtique...
Il faut ouvrir Tresvaux, continuateur d'Albert Le Grand, pour trouver un St Milliau, en l'espèce un Comte de Bretagne qui aurait été assassiné par son frere Rivold vers l'an 760.Duplication Mérovingienne d'Abel et Cain....Je ne garantis pas l'étymologie Plou Miliau sur laquelle s'appuie Tresvaux pour garantir son saint. Mais ce serait cette fois un dignitaire, dont le fils Meloir aurait trouvé un temps refuge à Quimper avant d'etre lui-meme assassiné par le meme Revold, et canonisé comme son père par la voix populaire.
Bien à vous.
MCourt

jean-yves cordier 20/04/2015 19:12

Merci de ces précisions. Je n'ai pas approfondi l'hagiographie pour me concentrer sur la vexillologie, mais vous fournissez les éclairages utiles. "La Palud" est en relation avec le breton ar palud, "marais", mais c'est dans cette langue un marais côtier rétro-dunaire. Le nom breton est dérivé du latin palus, paludis, marais, Le sens originel est celui de marécage, mais le terme s'est localement spécialisé, en un sens plus restreint, pour désigner les marais littoraux. Enfin, le lien entre le culte de sainte Anne et l'ancien culte de la déesse celtique Ana tient du poncif au même titre que le rappel de sa dénomination de Grand-mère des Bretons Mamm Gozh ar Vretoned, et est présenté en tête de l'article Wikipédia sur Sainte-Anne :http://fr.wikipedia.org/wiki/Culte_de_Sainte_Anne_en_Bretagne.
Cordialement,

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué.  "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué. "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha

Recherche