Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2015 7 25 /10 /octobre /2015 22:17

Les Paradis terrestres, et les murs qui les cernent​, à la Carène à Brest.

Voir aussi :

Est-ce un ange ? Un ramoneur ayant avalé son hérisson ? 

Il vole, le sombre Icare aux raides certitudes. 

Ou bien  croit-il seulement qu'il vole, mais il tombe,

traçant du bout du doigt un slogan illusoire,

comme le peintre accroché à son pinceau,

quand l'échelle a chutée.

.

Dans une near death experience il a l'esprit qui danse,

il voit le Paradis,

l'arbre de la connaissance 

 quatre fleuves et  quatre arrondissements.

Il est logé  PARADIS EST,

quoique Paradis Ouest soit bien plus réputé. Tant-pis : ICI ONE CHANCE, 

et cette chance est chauve par derrière,

la lance qui saigne ne repasse jamais.

.

 

 

 

Paradis Est, La Carène, Brest, photographie lavieb-aile.

Paradis Est, La Carène, Brest, photographie lavieb-aile.

Il ignore tout de son destin.

Face à lui vole à toute allure un autre sombre crétin.

Ça va faire boum-boum juste en passant au coin

Et ce sera la fin au pied d'un réverbère.

Paradis contre Paradis,  La Carène, Brest, photographie lavieb-aile.

Paradis contre Paradis, La Carène, Brest, photographie lavieb-aile.

.

Son double partageait sa fragile innocence,

Tout comme lui il croyait aux lendemains qui chantent

Aux paradis perdus qui revenaient ICI

Aux mots qui, en anglais, semblaient soudain plus beaux,

Au Yoga, à Pilates, à la nage sur le dos,

A l'héritage indien de sa crête iroquoise,

ou aux bienfaits certains d'une poudre turquoise,

dont il se massait.

.

 

 

 

Paradis Est ici aussi,  La Carène, Brest, photographie lavieb-aile.

Paradis Est ici aussi, La Carène, Brest, photographie lavieb-aile.

.

Soucieux de modifier la fatale trajectoire,

Je criais "Arretez ! Vous foncez droit dans le mur !"

Le mur ? Ils y étaient déjà ! Et dépourvus d'oreille,

ils ne m'écoutaient pas et poursuivaient leur rêve.

Mais sans-doute la koiné du monde paradisaque 

était-elle  anglaise ? Je criais " ' cause you are gonna crash, baby, you know that ?"

et ce fut peine perdue.

Il s'encastrèrent,

dans la tôle rouillée choisie par nos édiles 

pour en faire La Carène.

En fer.

Et peut-être y sont-ils encore.

 

 

 

 

 

Enfer. La Carène, Brest, photographie lavieb-aile.

Enfer. La Carène, Brest, photographie lavieb-aile.

Morale.

Les murs qui protègent vos paradis 

les transforment en enfers.

Ici-bas point d'Eden, mais un sort funeste,

dont la seule issue est de le partager 

en toute sollicitude.

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-yves cordier - dans Brest
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué.  "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué. "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha

Recherche