Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 octobre 2018 3 24 /10 /octobre /2018 19:55

Zoonymie des Odonates : les noms de l' Aeshna mixta Latreille, 1805, l'Aeschne mixte.

.

 

 

 Zoonymie ? L'étude des noms des animaux (zoo). Comme dans Toponymie, Oronymie, Hydronymie, ou Anthroponymie, mais pour les bêtes. 

Voir aussi :

 

GÉNÉRALITÉS

ANISOPTÈRES

ZYGOPTÈRES

BIBLIO :

 .

 

 

.

Résumé.

— Nom de genre Æshna , Fabricius, 1775,  Syst. Ent.: 424. Nom de genre inexpliqué créé par Fabricius en 1775 (peut-être par contamination d'Æschna, T. Mouffet 1634). 

(ou : — Æshna Fabricius 1775, Syst. Ent.: 424.  Le nom de genre Æshna Fabricius 1775 ne peut être expliqué, mais l'entomologiste danois a  peut-être été inspiré  par le nom tout aussi mystérieux "Æschna"  donné par Thomas Mouffet en 1634 et 1658 à un de ses Phryganides, sur la même page où il décrivait ses libellules. Bien que Æshna soit "fautif" s'il s'agissait d'un nom inspiré du grec, un  lapsus calami ou une erreur typographique n'est pas envisageable puisque cette graphie a persisté telle quelle dans les publications écrites et supervisées par l'auteur en 1781, 1789 et 1792.  Il n'est donc pas licite de modifier sa graphie en Æschna comme l'avait proposé Illiger en 1807, mais cette dernière forme, souvent utilisée par les entomologistes jusqu'à la décision de la Commission Internationale de Nomenclature en 1939, est à l'origine de notre nom français actuel, Aeschne.  )

Nom d'espèce Æshna mixta Latreille 1805, Hist. nat. crust. ins. 7:13. Du latin mixtus, a, um, "mélangé". L'origine du nom est, une fois de plus, donnée par l'auteur ; et comme Latreille est français, il donne à son espèce, en même temps que le nom scientifique, un nom en langue vernaculaire, "Aeschne mélangée". Voici l'explication : "abdomen ayant un grand nombre de taches diverses brunes , mêlées de taches jaunâtres et coupées par du noir". 

Noms vernaculaires français : 1°) L'Aeschne mélangée, Latreille 1805, en raison des couleurs mêlées de l'abdomen ; 2°) L'Aeschne mixte, 1983, The Dragonflies of Great Britain and Ireland de Hammond, ‎ Askew, et Merritt. Ce nom qui croit traduire  le nom scientifique est en réalité un fallacieux contre-sens.

— Noms vernaculaires dans d'autres langues.

-en allemand : Herbst-Mosaikjungfer  (demoiselle d'automne en mosaïque )

- en anglais : The Migrant hawker 

- en frison : Hynstebiter, Lytse glêzebiter, Bleinebiter.

-en néerlandais  : Paardenbijter

.

 

.

.

 

LE NOM SCIENTIFIQUE.

.

 

LE NOM DE GENRE ÆSHNA, FABRICIUS 1775.

Voir : Zoonymie des odonates. Le nom de genre Aeshna Fabricius 1775.

.

 

 

LE NOM D'ESPÈCE : AESHNA MIXTA, LATREILLE 1805.

Pierre-André Latreille, 1805,  Histoire naturelle des crustacés et des insectes vol. 13 page 7. Dufart, Paris.

 

https://www.biodiversitylibrary.org/item/53501#page/13/mode/1up

Description originale :

"Æ. mélangée; æshna mixta. 
 

Harris, Ins. Angl. tab. 27 , fig. 1. 

Devant de la tête jaune, avec une tache noire sur le haut ; corselet verdâtre brun, avec deux petites taches en devant , et deux bandes de chaque côté d'un jaune verdâtre; abdomen ayant un grand nombre de taches diverses brunes , mêlées de taches jaunâtres et coupées par du noir ; ailes sans teintes.

— Aux environs de Paris, en Angleterre; elle m'a été donnée par M. de Sèves peintre, et dont les talens concourent à l'exécution de cette édition de Buffon. "

.

 

.

https://www.biodiversitylibrary.org/item/53501#page/13/mode/1up

https://www.biodiversitylibrary.org/item/53501#page/13/mode/1up

.

La description de Harris 1776.

.

C. Deliry fait remarquer que Latreille (1805) connaît la planche de Harris (1776 et 1780) mais ignore parfaitement les noms scientifiques donnés par l'auteur anglais. Le nom est : Libellula coluberculus. C'est un diminutif du nom latin coluber, "couleuvre, serpent (en général) " et il signifie "petit  serpent". La forme Coluberculus (rare voire inusité) apparaît néanmoins dans un dictionnaire anglais de Littleton en 1735  avec la traduction "a little adder", ce qui renvoie aux surnoms anglais des libellules comparant celles-ci à des serpents : "adder-bolts, or dragon-flies" (1769), "adderflies" (1837), etc.

Harris, M. 1776-[1780]. An exposition of English insects. Including the several classes of Neuroptera, Hymenoptera & Diptera, or bees, flies & Libellulæ. Exhibiting on 51 copper plates near 500 figures, accurately drawn & highly finished in colours, from nature. The whole minutely described, arranged & named, according to the Linnean-system, with remarks. The figures of a great number of moths, not in the Aurelian collection, formerly published by the same author, and a plate with an explanation of colours, are likewise given in the work. - pp. [1], i-viii [= 1-8], 1-166, index [1-4], Tab. I-L [= 1-50]. London. (White, Robson). , pages 91-92 et planche XXVII.

Animalbase :

http://www.animalbase.uni-goettingen.de/zooweb/servlet/AnimalBase/home/speciestaxon?id=42229

Page 91 : 

https://gdz.sub.uni-goettingen.de/id/PPN624677753?tify={%22pages%22:[153],%22panX%22:0.373,%22panY%22:0.889,%22view%22:%22thumbnails%22,%22zoom%22:0.685}

Planche XXVII :

https://gdz.sub.uni-goettingen.de/id/PPN624677753?tify={%22pages%22:[152],%22panX%22:0.366,%22panY%22:0.414,%22view%22:%22thumbnails%22,%22zoom%22:0.685}

Voici la description de Harris :

 

LIBELLULAE. COLUBERCULUS. Fig. 1. Mesure trois pouces & trois quarts.

Le nez est jaune, à l'extrémité duquel il y a une ligne noire. Les yeux sont d'un brun olive. Le corselet est olive brun. Les raies latérales sont d'un jaune vert, & deux petites taches de même couleur paroissent sur le front du corselet. Les grains sur le dos entre les ligamens des ailes sont jaunes. L'abdomen est d'un beau brun de mahogony, nuagé de noir ; toutes les plus grandes taches de dessus sont bleu, & les petites triangulaires sont jaunes. Elles volent dans les ruelles, le long des haies, en Juin. La femelle est comme le mâle, excepté les taches sur l'abdomen, qui sont d'un vert clair. Elles furent prises ensemble, & l'abdomen étoit plein d'œufs.

(*) Mahogany : couleur voisine de l'acajou. Nom d'arbres  tropicaux américains ou africains.

 

.

Voici maintenant la figure 1 de la Planche XXVII dessinée par Harris :

.

https://gdz.sub.uni-goettingen.de/id/PPN624677753?tify={%22pages%22:[152],%22panX%22:0.537,%22panY%22:0.477,%22view%22:%22thumbnails%22,%22zoom%22:1.704}

https://gdz.sub.uni-goettingen.de/id/PPN624677753?tify={%22pages%22:[152],%22panX%22:0.537,%22panY%22:0.477,%22view%22:%22thumbnails%22,%22zoom%22:1.704}

.

ÉTUDE DU NOM AESHNA MIXTA.

 

Du latin mixtus, a, um : du verbe misceo "mêlé, mélangé" (Gaffiot). L'origine du nom est, une fois de plus, donnée par l'auteur ; et comme il est français, il donne à son espèce, en même temps que le nom scientifique, un nom en langue vernaculaire, "Aeschne mélangée". Voici l'explication : "abdomen ayant un grand nombre de taches diverses brunes , mêlées de taches jaunâtres et coupées par du noir". 

Le piège, pour un locuteur français, est de rapprocher le latin mixta de l'adjectif "mixte", qui a depuis le XIVe siècle le sens suivant  "Qui comprend deux ou plusieurs éléments de nature différente. " (CNRTL http://www.cnrtl.fr/definition/mixte).

C'est dans ce piège que vont se précipiter les auteurs.

Le pire est de considérer, comme D'Antonio et Veglante, que A. mixta est une espèce mixte car elle a un ou plusieurs éléments de deux espèces d'Aeschne, A. cyanea et A. juncea en l'occurrence !

.

 

 

LES AUTEURS PRÉCÉDENTS EN ZOONYMIE.

Ma meilleure note va, comme d'habitude, à Fliedner.


POITOU-CHARENTE NATURE

http://www.poitou-charentes-nature.asso.fr/aeschne-mixte/

"De mixta (lat) = mixte, mêlé, mélangé, du fait de l’assortiment de couleurs de l’abdomen."

.

 DRAGONFLYPIX
http://www.dragonflypix.com/etymology.html


 "From lat. mixtus, -a, -um = mixed, for the mixed colours of the spots on the male's abdomen."


.
D'ANTONIO & VEGLIANTE.
https://www.researchgate.net/publication/316791278_Derivatio_nominis_libellularum_europaearum

"mixta (Aeshna) - mixtus, a, um = mescolato; per i caratteri presenti anche in Aeshna cyanea (Müller, 1764) ed Aeshna juncea (Linneo, 1758)."

.
H. FLIEDNER, 2009
https://www.entomologie-mv.de/download/virgo-9/Virgo%200902%20Die%20wissenschaftlichen%20Namen%20der%20Libellen%20in%20Burmeisters.pdf
http://dominique.mouchene.free.fr/libs/docs/GENE_Burmeister_Fliedner.pdf

"mixta [l. mixed, mingled, blended] Latreille named the species because of the pattern of the abdomen being mixed from several colours."

 

.
VAN HIJUM, 2005.
http://natuurtijdschriften.nl/download?type=document&docid=555521

 "mixta = gemengd (achterlijf is gemengd bruin, geel, zwart gevlekt)" ["mélangé : l'abdomen est un mélange de brun, de jaune et de noir moucheté"]

.

.

.

NOMS VERNACULAIRES (*) 

(*) Common names, noms dans la langue officielle du pays concerné.

.

 

III. LES NOMS  FRANÇAIS D'  AESHNA MIXTA.

1°) l'Aeschne mélangé, Latreille 1805.

Le nom est repris par de Sélys en 1840 dans sa Monographie des Libellulidés d'Europe page 102, par   Pierre Boitard en 1843, par de Sélys et Hagen en 1850 dans la Revue des odonates, ou libellules d'Europe

 

2°) L'Aeschne mixte. 

Ça devait arriver ! À croire que nos entomologistes en font exprès ! Peut-être après un premier emploi par Paul Robert en 1958 (à en croire  la revue Cordulia), le nom apparaît en 1983 dans le guide de vulgarisation The Dragonflies of Great Britain and Ireland de Cyril Oswald Hammond, ‎Richard Robinson Askew, et ‎Robert Merritt , il est repris dans diverses publications (Alauda, 1990)  et reçoit sa confirmation en 2007 dans Les Libellules de France, Belgique et Luxembourg de D. Grand et J-P. Boudot page 298 et dans le Guide des Libellules de France et d'Europe de K-D. B. Dijkstra. Le Muséum l'adopte sur son site INPN, l'encyclopédie Wikipédia l'entérine, etc. C'est désormais le seul nom en usage....

 

.

.

LE NOM VERNACULAIRE DANS D'AUTRES LANGUES.

.

Heureusement, les autres pays font preuve, pour créer un nom dans leur propre langue, de moins de servilité vis à vis du nom scientifique et d'un réel talent.

.

-en allemand : Herbst-Mosaikjungfer  (demoiselle d'automne en mosaïque )

- en anglais : The Migrant hawker 

- en frison : Hynstebiter, Lytse glêzebiter, Bleinebiter.

-en néerlandais  : Paardenbijter

.

 

 

.

SOURCES ET LIENS.
.
Bibliographie générale de ces articles de zoonymie des Odonates : voir ici :
http://www.lavieb-aile.com/2018/01/la-bibliographie-de-mes-articles-de-zoonymie-des-odonates.html
 
 
.
OUTILS DE  ZOONYMIE.
— http://www.dragonflypix.com/etymology.html
 — PRÉCIGOUT (Laurent), PRUD'HOMME (Eric), 2009, Libellules de Poitou-Charentes, Ed. Poitou-Charentes Nature, 255 pages, 
— POITOU-CHARENTE NATURE (Association) / Philippe JOURDE & Olivier ALLENOU
http://www.poitou-charentes-nature.asso.fr/leucorrhine-a-front-blanc/
— ANTONIO (Costantino D’), VEGLIANTE (Francesca ) "Derivatio nominis libellularum europæarum"(PDF) (en Italien) Étymologie de 197 noms de Libellules européennes.
https://www.researchgate.net/publication/316791278_Derivatio_nominis_libellularum_europaearum
 
— ENDERSBY (IAN D. ), 2012,  : Watson and Theischinger: the etymology of the dragonfly (Insecta: Odonata) names which they published  Journal and Proceedings of the Royal Society of New South Wales, vol. 145, nos. 443 & 444, pp. 34-53. ISSN 0035-9173/12/010034-20 34
https://royalsoc.org.au/images/pdf/journal/145_Endersby.pdf
— ENDERSBY (IAN D., FRS ), 2012, Etymology of the Dragonflies (Insecta: Odonata) named by R.J. Tillyard, F.R.S. Proceedings of the Linnean Society of New South Wales 134, 1-16.
https://openjournals.library.sydney.edu.au/index.php/LIN/article/viewFile/5941/6519
— ENDERSBY (IAN D., FRS ), 2012, The Naming of Victoria’s Dragonflies (Insecta: Odonata,  Proceedings of the Royal Society of Victoria 123(3): 155-178. 
https://www.academia.edu/28354624/The_Naming_of_Victoria_s_Dragonflies_Insecta_Odonata_
— ENDERSBY (IAN D. ), 2015, The naming's of Australia's dragonflies.
https://www.researchgate.net/publication/283318421_The_Naming_of_Australia%27s_Dragonflies
 http://dominique.mouchene.free.fr/libs/docs/GENE_origine_noms_odonates_Australie_Endersby_2015.pdf
— FLIEDNER (Heinrich), 2009, Die wissenschaftlichen Namen der Libellen in Burmeisters ‘Handbuch der Entomologie’ Virgo 9[5-23]
http://www.entomologie-mv.de/download/virgo-9/Virgo%200902%20Die%20wissenschaftlichen%20Namen%20der%20Libellen%20in%20Burmeisters.pdf
— FLIEDNER (Heinrich), "The scientific names of the Odonata in Burmeister’s ‘Handbuch der Entomologie".
http://dominique.mouchene.free.fr/libs/docs/GENE_Burmeister_Fliedner.pdf
— FLIEDNER (Heinrich),  1997. Die Bedeutung der wissenschaftlichen Namen Europaischer Libellen. Libellula, supplement I. Sonderband zur Zeitschrift der Gesellschaft deutschsprachiger Odonatologen (GdO) e.V. Fliedner, Bremen.

— FLIEDNER (Heinrich), (1998): Die Namengeber der europäischen Libellen. Ergänzungsheft zu Libellula - Supplement 1
— FLIEDNER (H.), 2012, Wie die Libelle zu ihrem Namen kam Virgo, Mitteilungsblatt des Entomologischen Vereins Mecklenburg 15. Jahrgang (2012).
https://www.entomologie-mv.de/download/virgo-15/virg%2015104%20Libelle_Namensherkunft.pdf
— HIJUM (Ep van ), 2005, Friese namen van libellen , TWIRRE natuur in Fryslan jaargang 16, nummer 4 page 142-147
http://natuurtijdschriften.nl/download?type=document&docid=555521
— STEINMANN (Henrik), World Catalogue of Odonata, Walter de Gruyter, 6 févr. 2013 - 650 pages . Numérisé Google.
https://books.google.fr/books?id=IaEgAAAAQBAJ&dq=world+catalogue+odonata&hl=fr&source=gbs_navlinks_s
 
 — SITE Libellen - eine (kleine) Einführung . die Namensgebung

http://www.libelleninfo.de/07.html#buch

http://www.libelleninfo.de/071.html

SCHIEMENZ, H. (1953): Die Libellen unserer Heimat. Jena: Urania

— WENDLER (A)., A. Martens, L. Müller & F. Suhling (1995): Die deutschen Namen der europäischen Libellenarten (Insecta: Odonata).Entomologische Zeitschrift 105(6): 97-112


 
EXTRAIT DE LA BIBLIOGRAPHIE : 


— DELIRY (Cyrille) : Bibliothèque des Odonates
http://www.deliry.com/index.php?title=Biblioth%C3%A8que_Odonatologique
— DELIRY (Cyrille)  Monographie Aeshna mixta
 Histoires Naturelles, 49.

http://www.deliry.com/index.php?title=Aeshna_mixta

— Harris M. 1780 - An exposition of English insects. - White & Robson, London. - Rééd. complète en 1782 -
— Latreille P.A. 1805 - Histoire naturelle, générale et particuliere des Crustacés et des Insectes. - Paris, vol. 13. - PDF

— de Selys-Longchamps E. 1837 - Catalogue des Lépidoptères ou Papillons de la Belgique, précédé du tableau des Libellulines de ce pays. - Desoer, Liège : 1-29.
— Steinmann H. 1997 - World Catalogue of Odonata. - Walter de Gruyter.

— SELYS-LONGCHAMPS ( Michel Edmond, Baron de) 1840 - Monographie des Libellulidées d'Europe. - Roret, Paris ; Muquardt, Bruxelles, 220 pages.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k370057n/f148.image.r=selys.langFR
— SELYS-LONGCHAMPS ( E.de),1850 - Revue des Odonates ou Libellules d'Europe. - Bruxelles, Paris.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k26769q.texteImage

 

INPN:

https://inpn.mnhn.fr/espece/cd_nom/65451

Partager cet article

Repost0
Published by jean-yves cordier - dans Zoonymie des Odonates

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons et libellules (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" ( Guillevic, Théraqué).  "Les vraies richesses, plus elles sont  grandes, plus on a de joie à les donner." (Giono ) "Délaisse les grandes routes, prends les sentiers !" (Pythagore)
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" ( Guillevic, Théraqué). "Les vraies richesses, plus elles sont grandes, plus on a de joie à les donner." (Giono ) "Délaisse les grandes routes, prends les sentiers !" (Pythagore)

Recherche