Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 17:38

 

   Bodonou, coté nature : éloge du pissenlit.

Ayant visité la chapelle, j'ai été faire un tour sur le sentier de randonnée qui longe les sablières : rien d'extraordinaire, en ce mois d'avril, mais il est toujours plaisant de faire quelques rencontres : c'est surtout alors les pissenlits qui ont du succès, car ils sont les premiers à produire du pollen.

 Une fleur de pissenlit après la pluie : 


054c

 

Misumène vatia et voikukka (en finnois)

après sa capture d'un bibionide type Bibio marci. La misumène adopte la couleur jaune du pissenlit, mais lorsque les fleurons disparaissent au profit des akènes des aigrettes, elle ne peut modifier ses pigments aussi rapidement. Pourtant, elle attrape des proies, ce qui montre que ce phénomène de mimétisme n'est pas un avantage adaptatif impératif. Voir : Deux "araignées-crabes", Misumena vatia, et Xysticus sp.


010c

 

Le syrphe porte-plume sur le Pusteblume ( en allemand) 

Sphaerophoria scripta sur le fleuron de taraxacum: voir Sphaerophoria scripta : un emblème pour lavieb-aile ?

Né de la dernière averse comme en témoigne les perles de pluie, ce mâle dédicace chaque page de cet exemplaire de Dent-de lion.

045c

 

047c

 

043c

 

Pieris napi & pissenli (au Missisipi):

078cc

 


Pieride du chou et chwervizon (en breton)

033cc

 

Helophilus et odouvantchik (en russe) :

Un autre syrphidae, Helophilus pendulus si mon pendule dit juste.


067c

 

Les triongulins et le papadie roumain

Les triongulins ou "pous des abeilles" sont les larves primaires des Meloe (voir  Le repas de Meloé. et  Meloe proscarabeus, ou ma vie est-elle un songe? ). Ils vont attendre l'eventuel passage d'une certaine abeille pour la parasiter. 

031c


033c

 

Tettigonia et pampeliska (en tchèque) :

  Les larves de grande sauterelle verte Tettigonia viridissima prennent des allures de cabri ou de licornes :

019cc

 

022c


La chrysomèle de la menthe Chrysolina herbacea (Duftschmidt, 1825) (ou Oreina menthastri)

  Ce n'est pas tous les jours, la plupart de nous en conviendra, que l'on rencontre une espèce décrite par Kaspar Erasmus Dufftschmidt (1767-1821) fils d'Anton et père du botaniste Johann-Baptist Duftschmidt, et lui-même docteur en médecine de l'Université de Vienne. Pas tous les jours que l'on trouve l'occasion d'ouvrir sur Biodiversitylibrary.org le tome 3 de sa  Fauna Austriae Ober Beschreibung der österreichischen Insekten für angehande Freunde der Entomologie, Linz, 1825 link puis d'y rechercher patiemment parmi les 289 pages la page 192 qui mentionne la belle chrysomèle   (copyright biodiversitylibrary.org) : à vos dictionnaires !

chrysomela-herbacea.png



010c

017ccc

 023c

  Si vous êtes saturés des rayons jaunes du Taraxacum Dent-de-lion, (ou Dandelion  en anglais), voici , pour conclure, l'Aurore de la cardamine Anthocharis cardamines :

  D'abord le mâle :

025c

 

026c

 

Puis la femelle :  c'est elle que l'on observe sur la cardamine des près ou cresnonnette : alors que Monsieur butine, Madame se préoccupe de choisir la plante où pondre ses oeufs.

001xc

013xc

 

 

   Cardamine pratensis L, 1753 dans les prairies humides, le long des ruisseaux:

020c

 

021ccc

 

  C'est une fois les ailes ouvertes que l'on constate qu'elles ne sont pas orange, mais blanche à points noirs comme une autre piéride :

036c

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-yves cordier
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué.  "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué. "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha

Recherche