Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2014 3 29 /01 /janvier /2014 23:10

Des putti chez les grenouilles (Roesel, 1758).

 

Introduction.

  Je poursuis mon enquête qui a débuté avec le Frontispice du Wiener Verzeichniss de Denis & Schiffermüller (1775) et ses putti aux ailes de papillons  Les frontispices du "Systematisches Verzeichniss der Schmetterlinge" de Denis et Schiffermüller (1775-1776). , puis qui m'a fait découvrir l'usage presque constant de ces fils de Vénus dans les frontispices d'Histoire naturelle du XVIIIe siècle, mais aussi dans de nombreuses gravures de l'époque qu'ils envahissent comme un petit peuple  chargé de missions qu'ils sont les seuls à connaître Frontispices et épigraphes en Entomologie (Lépidoptères). .

   J'avais posé l'hypothèse qu'ils remplissaient, en Histoire naturelle, un rôle transitionnel entre monde humain et monde sauvage, cette Nature dont, depuis le Systema Naturae de Linné en 1758, les Naturalistes s'étaient donnés mission de dénombrer et de dénommer les espèces, transgressant alors un interdit ancestral ; car il est vrai que les espèces sauvages, notamment les plus petites, dont la domestication était apparue inutile ou impossible, ne portaient pas de nom jusqu'en cette fin de XVIIIe siècle.  Nommer, c'est se rendre "comme maître et possesseur" d'un domaine resté jusqu'alors in-tact.

Aussi bien, depuis l'aube de l'humanité, les Papillons ne portaient qu'un nom collectif, "les papillons", et, parfois, "les phalènes". Notons que dans le monde grec (Maria Goudi), mais aussi ourdmourtien, italien et de Haute-Bretagne (Sébillot), le papillon est un symbole de l'âme, et notamment de l'âme des morts. On ne l'aborde pas impunément.

Pour les papillons, nommer supposait d'abord de capturer. D'élever les chenilles.  Puis d'épingler les imagos. 

Pour les grenouilles, dont il est ici question, nommer supposait aussi de capturer. Puis de disséquer. Ces transgressions délicates —et peut-être dangereuses— à représenter nécessitaient de faire encore appel aux Éros potelés et joufflus.


Pourtant, cet article se moque bien de défendre cette hypothèse parfaitement gratuite : son seul but est de faire partager le plaisir de regarder, comme avant l'âge des noms, de belles images.

 

 Le livre que j'ouvre aujourd'hui avec délectation est celui de Johann August Roesel, Historia Naturalis Ranarum Nostratium in qua omnes earum proprietates / Die natürliche Historie der Frösche hiesigen Landes Nürnberg, 1753-1758 : "L'Histoire Naturelle des Grenouilles de notre région". Il a été publié par volumes séparés de 1753 à 1758 et préfacé par Haller. Le tirage a atteint 600 exemplaires.

Selon M. Niekisch, Roesel a été victime d'un A.V.C (hémiplégie gauche) en octobre 1752 et a repris le travail en 1753 : sa production et son étude zoologique n'en deviennent alors que plus admirables; (Wikipédia donne la date de 1759 pour cet accident).

Chacune des Sections est introduite par une Vignette gravée (la plupart par Martin Tyroll), représentant les grenouilles, pour la première fois, dans leur milieu naturel. Ces vignettes précèdent le corpus des Planches, réuni en fin d'ouvrage, réalisées par Roesel lui-même, et qui présentent les différentes espèces de grenouilles (famille des Ranidae, Ordre des Anura) dans des scènes de copulation qui alternent avec des travaux de dissection des dites grenouilles montrées avec la plus grande précision et l'absence de toute retenue. Les Vignettes introduisent prudemment le lecteur à ces transgressions, et s'opposent, par leur monde enchanté et médiatisé, à l'ensemble des Planches.

Toutes les images proviennent de l'exemplaire mis en ligne par l'Université d'Heiselberg, rognées et cadrées, parfois éclaircies ou contrastées.

 

 

 Roesel, AJ 1758. Historia natvralis ranarvm nostrativm dans QVA omnes earvm proprietates, praesertim qvae annonce generationem ipsarvm pertinente, fvsivs enarrantvr, CVM praefatione illystris viri Alberti v Haller. - Die natürliche Historie der Frösche hiesigen Landes, worinnen alle Eigenschaften derselben, sonderlich aber ihre Fortpflanzung, umständlich beschrieben werden. Mit einer Vorrede Herrn Albrecht von Haller. Herausgegeben und mit zuverlässigen Abbildungen gezieret. - Pp [1-9], V-VIII [= 5-8], 1-115, [1], pl. [A], onglet. I-XXV [= 1-25]. Nürnberg. (Fleischmann). 

 

1. Les cigognes mangeant les grenouilles près d'un déversoir.

Dessin de Roesel, gravure G.D. Heumann.

Roesel Ranarum nostratium Cigognes

 

 

Section II : Putti disséquant une grenouille.

Dessin Johan Justin Preisler (1698-1771), directeur de l'Académie de peinture de Nuremberg), gravure Martin Tyroll.

Selon M. Niekish (2009), "Preisler" représente en réalité soit Roesel lui-même, soit son épouse et collaboratrice Elisabeth Maria Roesel (jusqu'à son décès en mai 1758), soit son ami et maître Georg Leonhardt Huht.

Un putti coiffé d'un chapeau de paille tient un scalpel. A l'opposé, son collègue porte le filet à grenouilles. Une chouette a capturé une grenouille.

Au centre, étendue sur un faisceau de roseau, une grenouille est retenue par des liens végétaux (tout est très "nature" dans cette scène) alors qu'un putti, qui a abandonné sa lyre, exécute d'un bistouri adroit une incision médiane. Son assistant l'observe avec intérêt ; il tient une "lancette" si démesurée qu'il semble avoir quitté précipitamment Mars endormi, sans quitter son égide à tête de Gorgone. (Voir Botticelli, Vénus et Mars :

                                           Image illustrative de l'article Vénus et Mars

Roesel Ranarum nostratium sectio II putti dissection

 


 

3. Section III. Chasse à la grenouille par les putti armés d'arbalètes.

Dessin de Johan Justin Preisler, gravure Martin Tyroff. Le chapitre est consacré à la grenouille verte, "Der Grüne Wasserfrosche" . 

Cette technique de chasse, destinée à satisfaire la demande de cuisses de grenouilles, est paraît-il attestée, et l'arme porte en allemand le nom de "Froschschnepper" (Arbalète à grenouille), décrite dès 1731 ("Frosch-Schnepper, ist ein Instrument, die Frösche damit zu schiessen. Es bestehet solches in einem an einer langen mit einem stählernen Bogen versehenen hvltzernen Armbrust oder Schnepper, auf welcher ein langer von starcken ... ").

roesel ranarum nostratium sectio III putti arbalete

 

4.Section V. Bord d'étang : reproduction et ponte des grenouilles. 

Pas de putti cette fois-ci ; peut-être parce que la gravure est l'œuvre de Roesel lui-même.

Je retrouve ici le point de vue à raz de terre que Roesel avait adopté pour son frontispice. La saison de reproduction, pendant laquelle les grenouilles pondent dans les eaux peu profondes les longs chapelets d'œufs que l'on voit serpenter ici, correspond aux mois de février à avril, mais les deux hirondelles représentées incitent à penser que nous sommes plutôt en avril. 

Les deux poteaux de bois portent, gravés, chacun la lettre R inscrite dans un cercle. Il est possible que cela fasse allusion au couple des Roesel, ou au décès de l'épouse de Roesel en mai 1758.

roesel ranarum nostratium sectio V bufo

 

      5. Les autres vignettes.

 Trois vignettes montrent des lieux où Roesel a réalisé son travail de terrain ; ce sont trois châteaux (qui existent toujours quoique l'un soit en ruine), alors entourés de lacs ou de zones humides

  — "Die Oberg-Bürg bey Nürnberg" (Section IV) dans le chapitre consacré au Sonneur à ventre jaune ; gravure par Heumann. Le séjour de Roesel à Oberburg est attesté : l'endroit appartenait à Lorenz Wilhelm Neubauer et à Johann Georg Friedrich von Hagen. Ce dernier avait hérité d' Oberburg en 1748, avait soutenu le travail de Rösel et acheté après sa mort une partie de sa collection.

— "Unter-Bürg bey Nürnberg", (Section VI), par Christ ......

— "Gleishammer beis Nürnberg" (Section VII), par J.A. Joninger (?). Aujourd'hui "Zeltnerschloss".  Chapitre du crapaud calamite Kreuzkröte. 

Quelques exemples des Planches.

Il existe 24 Planches.

N.B : j'ai omis toutes les scènes de dissection, pour favoriser le regard d'artiste de Roesel plutôt que son regard de naturaliste ; j'ai conservé les images de tendre étreinte.  Les amateurs de dissection peuvent consulter les planches elles-même en ligne.

      Gravures sur cuivre mises en couleur à la main, J. A. Roesel dessinateur et graveur.

Tab. I. Coitus et generatio ranae fuscae terrestris, détail :

Roesel Ranarum pl I

 

Roesel ranarum Planche

Roesel ranarum Planche IX

 

Roesel ranarum Planche IX. bas png

 

Roesel ranarum Planche XIa png

 

Roesel ranarum Planche XVIIa

Roesel ranarum Planche XXIa

 

Roesel ranarum Planche XXIa 2

Roesel Ranarum pl I. 2 png

 

Source et liens.

— NIEKISCH, Manfred 2007 : "Die Vignetten der Historia Naturalis ranarum Nostratium 1758 Einblicke in das Leben et Werk des Août Johann Roesel von Rosenhof und seine herpetologischen Pionierleistungen" . Sekretær 7 (1): 33-60

 http://eurekamag.com/research/030/911/die-vignetten-der-historia-naturalis-ranarum-nostratium-1758-einblicke-das-leben-werk-des-august-johann-roesel-von-rosenhof-und-seine-herpetologischen-pionierleistungen.php

— Exemplaire numérisé par l'Université d'Heidelberg 

http://www.ub.uni-heidelberg.de/helios/fachinfo/www/kunst/digilit/natura/roesel1758.html

— Exemplaire numérisé par Goettingen 

http://gdz.sub.uni-goettingen.de/dms/load/img/?PPN=PPN484611879&IDDOC=275809

— Exemplaire mis en ligne par Gallica (déplorable) :http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k970909/f10.image

— Planches numérisées de l'Université de Bourgogne (avec Haller en nom d'auteur) :http://www.queneau.fr:8080/sdx/pl/doc-tdm.xsp?id=D0002_d0e27606&fmt=tab&base=fa

— Article du NZ Nürgerger Zeitung :

-  http://www.nordbayern.de/nuernberger-zeitung/2.192/kunstler-und-froschflusterer-1.666652/kommentare-7.491792

- http://www.nordbayern.de/nuernberger-zeitung/2.283/die-welt-der-insekten-und-frosche-auf-kupfertafeln-1.626717

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-yves cordier
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué.  "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué. "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha

Recherche