Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 20:29

            À propos de crapaudine :

      l'étambot du Notre-Dame de Rumengol.

 

 Ce 11 avril 2013, je trouvais la gabare BR 6556 Notre-Dame de Rumengol mise au sec, calée sur son ber devant le chantier du Guip quai Commandant Malbert à Brest. On sait que cet ancien voilier de travail de 22 mètres de long construit au chantier Keraudren de Camaret appartient à l'association An Test qui l'a restauré et le fait naviguer.

 Comme au bon vieux temps où les bateaux étaient construit sur la grève ou le quai, à l'extérieur, les travaux se faisaient, juste devant l'emplacement à quai de la Recouvrance, devant les badauds qui, comme moi, profitaient de ce bon moment ; car rien n'est plus reposant et instructif que de regarder travailler autrui, et la quiète contemplation d'un travailleur manuel est un spectacle trop rare pour être négligé. Lorsqu'en outre, on a affaire aux charpentiers du Guip, c'est du nanan.

  Le nez en l'air, j'inspectais la carène, en cours de nettoyage, et qui, à mon avis, allait bénéficier d'une peinture des œuvres mortes et d'une application d'antifouling.

  Comme je venais, tout récemment, de découvrir le terme de "crapaudine", "pièce du talon de la quille destinée à recevoir l'extrémité du safran",  Le cimetière de bateaux du Sillon à Camaret (2)., mon intérêt s'accrut lorsque le découvris que les réparations portaient sur l'étambot, qui avait été changé : on avait démonté le safran de gouvernail, la ligne d'arbre et l'hélice ainsi qu'une partie de la bande molle, et on mettait en forme le massif de bois  à coup d'herminette, de rabots et de ponçeuse à disque. Sept à huit bordés avaient été déposés afin de les reprendre.

  J'étais le vrai badaud, et, face à ces professionnels baignés de culture et de technique maritime, je m'entretenais in petto de considérations de marin d'eau douce que, Dieu merci, ils n'entendais pas : "vois-tu — me disais-je en me tutoyant familièrement — un étambot est destiné à porter le gouvernail ; à cette fin, il est taillé en chanfrein, pour autoriser les changements d'orientation du-dit gouvernail. Eh-bien, mon vieux, ces charpentiers sont précisément en train de réaliser ces chanfreins !". Sans m'offusquer du "mon vieux" de mon alter ego, (nous sommes à peu près du même âgeje fis remarquer à mon tour à mon interlocuteur en coulisse combien "la quête de cet étambot était peu prononcée", et nous trouvâmes chacun d'autres âneries du même tabac qui nous firent passer le temps. 

  Tout allait rondement, et après ce grand carénage, ils pourraient remettre à l'eau à la fin du mois, et être à temps devant Port-Navalo pour la Fête du Golfe du Morbihan à l'Ascension.

 


      ND-de-Rumengol 2988c

 

 

 

ND-de-Rumengol 3008c

 

 

                                           ND-de-Rumengol 3015v

 

                         DSCN1075c

 

DSCN1078v

 

                                 ND-de-Rumengol 7244c

 

                        DSCN1081c

 

 

  Source secrète :

Bonnefoux et Paris, Le dictionnaire de la Marine à voile, 1847, article étambot : Stern-post. Pièce de construction de même largeur que la quille, qui s'élève, selon le plan diamétral du navire, sur l'extrémité arrière de celle-ci en faisant avec elle un angle rectiligne quelquefois droit, mais plus souvent obtus, qu'on appelle Quête. L'Étambot est destiné à recevoir le gouvernail ; à cet effet, il est taillé en chanfrein à l'extérieur et de chaque coté. On voit P IV F.26 une section horizontale de l'Étambot et du gouvernail, montrant les chanfreins qui permettent les changements d'angle du gouvernail quand il y a lieu à le faire mouvoir" etc...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-yves cordier
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué.  "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué. "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha

Recherche