Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2014 2 23 /09 /septembre /2014 12:03

La classification des Lépidoptères par Jacob Hübner [1819]

Note à usage personnel pour me permettre de comprendre comment Hübner crée ses noms de genre. Je l'améliorerai peu à peu, mais je le mets en ligne pour contribuer à la connaissance de ce travail pour les francophones.

https://archive.org/stream/verzeichnissbeka00hb#page/n0/mode/2up

http://www.biodiversitylibrary.org/creator/9722#/titles

http://www.sciencemag.org/content/66/1696/4.extract

260px-PortraitHuebner.jpg

 

      Titre de la publication originale : 

Verzeichniß bekannter des Schmettlinge 

versaßt von Jacob Hübner

Augsburg bey der verfasser zu finden 1816.

 

Plan général.

Hübner répartit ses lépidoptères en neuf Phalanges (rang qui rappelle le terme utilisé par Linné pour diviser ses Papilio). Chaque phalange est elle-même divisée en Tribus, les Tribus en Stirps, les Stirps en Familia et les Familia en Coitus.

Le texte est écrit en allemand mais la systématique est donnée en allemand et en latin. L'ensemble prend ainsi le nom de SCHMETTLINGE (sic) LEPIDOPTERA.

Les rangs sont :

  • Horde / Phalanx équivalent à nos Sous-Ordres
  • Rotte / Tribus équivalent à nos Super-familles
  • Stamm / Stirps équivalent à nos Familles
  • Familie / Familia équivalent à nos Sous-familles
  • Berein / Coitus. équivalent à nos Genres.

[note : A - coitus, a, um : part. passé de coeo, coire, coivi (coii), coitum : - intr. - 1 - (en parl. des pers.) aller ensemble, se réunir, se rencontrer. - 2 -  s'accorder, se joindre, s’unir, faire alliance, s'allier, se liguer, convenir de. - 3 - combattre, en venir aux mains. - 4 - s'unir, s'accoupler. - 5 - se rapprocher, faire corps, se condenser, se réunir (en parl. de ch.).

 B -coitus, us, m. : - 1 - action de se joindre, de se réunir, réunion, rapprochement. - 2 - union charnelle, accouplement. ]

 

PHALANX I : FALTER, PAPILIONES.

  • TRIBU I :  Nymphalen / Nymphales : 9 Stirps.
  • TRIBU II : Gentiles  : 6 Stirps.

PHALANX II : SPHINX.

  • TRIBU I : Papilionides
  • TRIBU II : Hymenopteroides
  • TRIBU III : Legitimae

PHALANX III : PHALAENAE (BOMBYCES in Tentamen)

  • TRIBU I : Sphingidoides
  • TRIBU II : Verae
  • TRIBU III : Fodicantes

PHALANX IV : NOCTUAE

  • TRIBU I : Bombycoides
  • TRIBU II : 
  • TRIBU III : Semigeometrae

PHALANX V : GEOMETRAE

  • TRIBU I : Amplae
  • TRIBU II : Tenues
  • TRIBU III : Aequivocae

PHALANX VI : PYRALIDES

  • TRIBU I : Geometrices
  • TRIBU II : Vulgares
  • TRIBU III : Difformes

PHALANX VII : TORTRICES

  • TRIBU I : Lascivae
  • TRIBU II : Pigrae

PHALANX VIII : TINEAE

  • TRIBU I : Certae
  • TRIBU II : Incertae
  • TRIBU III : Mirabiles

PHALANX IX : ALUCITAE

  • TRIBU I : Indubidatae

 

La classification de Hübner pour les rhopalocères.

Je détaille la première Phalange, celles des Papiliones, nos rhopalocères..

PHALANX I : FALTER, PAPILIONES.

TRIBU I :  Nymphalen / Nymphales : 9 Stirps.

1er Stirps : Nereides.

Nymphes marines filles de Nérée

Familia A : Vitraea.

1. Hymenites.

2. Ithomiae.

3. Eleriae.

4. Thyridiae.

5. Aeriae.

6. Ceratinae.

Familia B : Fulvae.

1. Saides.

2. Dismorphiae.

3. Mechanitae.

4. Eveides
5. Melinaeae

Familia C : Festivae.

1. Migonites

2. Suniades.

3. Apostraphiae.

Familia D : Caeruleae.

1. Sycioniae.

2. Ajantes. 

2ème Stirps : Limnades.

Dans la mythologie grecque, les limnades — ou encore lyumnades, lymnades ou limnatides — étaient des nymphes des lacs.

Ces dernières étaient capables de lire dans les âmes des hommes et prenaient la forme d’être aimé pour les dévorer. Ces personnages, nymphes des eaux stagnantes, se nourrissant d’ambroisie, avaient le pouvoir de rester toujours belles et jeunes.

Bien qu’occupant un rang inférieur dans la hiérarchie divine, elles étaient cependant admises dans l’Olympe et étaient vénérées par les mortels.

Il existe deux types de limnades :

 

  • les Astacides ;

  • les Limnées. (W)

 

Familia A : Thalasssicae.

1. Amaures.

2. Hestiae.

Familia B : Ferrugineae.

1. Euploeae.

2. Anosiae.

Familia C : Mutabiles.

1. Trepsichroes

2. Crastiae

3. Salpinges.

2. Didones.

 

3ème Stirps : Napaeae page 17 (Rurales L. et Fab.).

Les Nappées sont les nymphes des fleurs et des vallées.

Familia A : Gemeine ["commun"], Frequentes.

1. Euribyen, Euribiae [Dans la mythologie grecque , Euribia (en grec ancien  «la grande violence» par εὐρύς Eurus , «grand», «large» et βία Bia , «force», «violence») est un Pontide , fille de Gaïa (la Terre) et  de Pontus (la mer). Divinité mineure de la mer primordiale (avec Nereo , Taumante , Phorcys et Ceto ) , sous le règne de Poséidon . Apollodore , Bibliothèque mythologique et Hésiode, Théogonie]

2. Hamanumiden, Hamanumidae. [Grec Hama = ensemble. En latin Numidia, en grec nomadia (Νομαδια), nom évoquant le pays des nomados (νομαδος) qui changent de pâturage ; c'est-à-dire les nomades.]

3. Polystichten, Polystichtes [cf Fougère Polystichum : des mots grecs polys, beaucoup et stichos, rangée]

4. Synargen, Synarges 

5. Echenaien, Echenaides. [Echenaï, ou Echenaïde nymphe de Sicile tombée amoureuse de Daphnis, fils de Hermés et qui lui interdit d'aimer une autre femme sous peine de tomber aveugle . Il finit par céder aux demandes d'une princesse sicilienne qui l'enivra : Théocrite  Idylle]

6. Hamearien, Hamearides. [ Du grec Hama "ensemble", "en même temps", et  de êr ou ear, "printemps" ?] 

7. Aphaciten, Aphacites. [épithète d'Aphrodite]

 

 

 

Familia B : Zartlich, Subtiles.

1. Thysonoten Thysonotes.

2 Peplien, Pepliae.

3. Mesosemien, Mesosemiae.

4. Chariden, Charides

5. Bäoten, Baeotes.

6. Emesis, Emeses.

 

 

Familia C : Paradiesiche, Paradiseae.

1. Erycinen, Erycinae

2.  Helicopen, Helicopes

3. Hexuropteren, Hexuropterides.

4. Ancyluren, Ancylures.

5. Syrmatien, Syrmatiae

 

Familia D : Glänzende, Nitidae.

1. Lycänen, Lycaenae.

2. Euselasien, Euselasiae.

3. Erythien, Erythiae.

4. Anatolen, Anatoles

5. Thisben, Thisbae.

6. Pandemonen, Pandemones.

 

Familia E : Gröbliche, Agrestes.

1. Hesperien, Hesperiae.

2. Melaniden, Melanides.

3. Synmachien, Synmachiae.

4. Hyphilarien, Hyphilariae

 

 

 

4ème Stirps : Lemoniades. page 26 (Phalerati L., Satyri Fab.)

Nymphes des plaines et des prairies.

 

5ème Stirps : Dryades. page 29 (Phalerati L., Satyri Fab.).

 Les dryades nom issu du grec ancien Δρυάδες / druádes, de δρῦς / drũs, qui signifie « chêne » sont, dans la mythologie grecque, trois nymphes, des déesses mineures liées aux chênes en particulier, et aux arbres en général. Le nom de dryades fut plus tard utilisé pour désigner les figures divines présidant au culte des arbres et de la forêt. Elles sont généralement considérées comme des créatures très timides qui se montrent rarement, sauf à la déesse Artémis qui est réputée être l'amie de la plupart des nymphes.  (W)

 

Familia A : Reticulatae

1. Phiciodae

2. Brenthides.

Familia B : Phaleratae. 

1. Argynnides : du genre de Fabricius Argynnis, épiclèse d'Aphrodite.

2. Issoria : épiclèse d'Artémis

3. Acidaliae : épiclèse d'Aphrodite.

4. Dionae : de Dioné, mère d'Aphrodite.

5. Colaenes : épiclèse d'Artémis en Attique selon Pausanias I, 31 : "Quant à Colaenis, qu'on adore à Myrrhinonte, je crois qu'elle a pris son nom de Kolônos". 

6. Argyronomae : voir le nom d'espèce Plébejus argyrognomon. "Celui qui éprouve l'argent", ou bien "Nom de la philosophie hermétique, argyronomie, autre nom de la pierre philosophale ou sel argentifique". Nom interprété comme arguros, "argent" et gnomon, "cadran solaire" en rapport avec la disposition des taches argentées des ailes.

 

6ème Stirps : Hamadryades page 32. (Nymphales L. et Fab.)

 

Dans la mythologie grecque, les hamadryades (en grec ancien Ἁμαδρυάδες / Hamadryádes) ou adryades (en grec ancien Ἀδρυάδες / Adryádes) sont des nymphes des arbres. Elles sont comparables aux dryades, sauf qu’elles sont liées à un seul arbre, et meurent avec lui s’il est abattu.(Wikip)  Empr. au lat. imp. hamadryas, -adis «  nymphe des bois  » lui-même du grec  α ̔ μ α δ ρ υ α ́ ς, -α ́ δ ο ς   (< α ́ μ α « ensemble » et δ ρ υ ̃ ς « arbre, en partic. chêne ») « nymphe dont la vie est liée à celle d'un arbre ». (CNRTL). Au nombre de huit, elles habitaient le mont d'Oita au Phthiotide. Elles envoutaient les humains et non-humains d'un regard.

 Familia A :  Decorae

1. Vanessae

2. Pyrameides

Familia B : Simplices

1. Preces

2. Anarteae

3. Temenes

4. Junionae

5. Alcyoneides

Familia C : Fallaces

1. Apaturae. épiclèse d'Aphrodyte.

2. Historides.

Familia D :  Angulatae.

1. Athenae

2. Polygoniae.

3. Eugoniae.

4. Inaches. 

5. Elymniades.

6. Araschniae. 

 

 

7ème Stirps : Najades. page 36 (Nymphales L. et Fab.)

Dans la mythologie grecque, les naïades (du grec Ναιάδες / Naiádes ou Ναίδες / Naídes ou Νάιτιδες / Náitides de νάειν / náein, « couler ») étaient des nymphes aquatiques qui vivent dans les eaux douces, en particulier les rivières, les sources, les fontaines, etc. (W)

 

Familia A Modestae.

1. Jaerae

2. Callianirae

3. Partheni

Familia B. Alacres.

1. Cymothae

2. Euxanthae

3 Panopeae.

4. Euphaedrae

5. Symphaedrae.

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

8ème Stirps Potamiden, Potamides. Equites de Linné, Nymphales de Fabricius.

http://www.archive.org/stream/verzeichnissbeka00hb#page/n53/mode/1up

Dans la mythologie grecque, les potamides sont des nymphes aquatiques principalement attachées aux fleuves et rivières.  

Familia A Caudatae. "Caudées" Die Senken auffallend gezähnt und die Zähne theils schwanzförmig verlangert "Les ailes dentelées de façon remarquable, et une partie des dents prolongée en forme de queue".

1. Eribden, Eriboeae, d'Eriboe, nom d'une Amazone selon Diodore.

2. Marpesiae, de Marpesius, Marpesse, nom de l'île de Paros.

3. Pallen, Pallae

4. Cöen, Coeae. de Coeus, l'un des Titans.

5. Anaen, Anaeae : du nom latin Aeneis du héros troyen "Énée" dans l'Iliade d'Homère. Nom de gere encore valide.

  • Anaea  Troglodyta Fab.
  • Laërtias Laertes Cram. Du nom de Laërte, père d'Ulysse dans l'Odyssée d'Homère
  • Leonida Cram. Du nom du roi de Sparte.
  • Riphea Cram. de Riphée, nom d'un compagnon d'Énée dans l'Énéide de Virgile Livre II, 528.
  • Acidalia Arachne Cram. Acidalie, surnom de Vénus l'Acidalienne dans l'Énéide I:720 de Virgile par reprise du nom d'une sorce de Béotie où  la déesse et ses compagnes les Grâces aiment à se baigner. 

Familia B Stolze, Superbae

1.

Familia C Conspicuae

 

 

9ème Stirps Oreaden : Oreades page 52 Gemmati Linn., Satyri Fabr.

Dans la mythologie grecque, les Oreades ou Orestiades étaient des nymphes des montagnes (grec ὄρος = montagne) et des grottes. 

    

Familia A : Zweydeutige, Dubiae

1. Tänaren, Taenares

2. Cithäriaden; Cithaeriades

3 . Pierides

Familia B : Streisige, Strigatae (marqués de sillons)

 

1. Euptychien, Euptychiae : cf. genre actuel Euptychyia Satyrinae

2. Megistonen, Megistones

 

3.  Mycalesiden, Mycalesides

Familia C : Ausgezeichnete, Distinctae (Excellent, remarquable)

1 : Faunen, Faunes.

2. Taygtetiden, Taygetides.

3. Lethen, Lethae.

4. Hypnen, Hypnae.

5. Cäroen, Caeroes

6. Hipionen, Hipiones

 

 

Familia D : Wolkige, Nubilae (Nuageux, Nébuleux) p.57

         Die Flügel oben düsterfärbig, unten wolkig angelegt.

"La face supérieure des ailes sombres, la face inférieure "couverte de nuages"."

 1. Hipparchien, Hipparchiae

2. Minoen, Minoes.

3. Eumeniden, Eumenides

4. Oeneiden, Oeneides, 

5. Pyronien, Pyroniae : épiclèse de la déesse grecque Artémis en son sanctuaire du mont Krathis en Argolide: Artemis Pyrônia, du grec ancien πῦρ, pûr « feu »," Artémis de la flamme", car son temple fournissait le feu sacré des Lernaia (mystères de Déméter à Lerne) en Argolide.

Die Flügel oben oraniengelb, schwärzlichbraun, gesâumt ; die Schwingen mit einem zweykernigen Augflect, die Senken kaum mit weißen Puncten gezeichnet.

Les ailes supérieures jaune-orange bordées de brun-noir ; les .. avec deux  .. les bordures à peine punctuées de blanc.

562 Pyronia Tithone

6. Epinephelen, Epinephelae. (nuageux au dessus, ou, au dessus des nuées ?)

Die Flügel ober graulichbraun; unten die Schwingen rostgelb, die Senken trübgrau wolkig. "Les ailes supérieures  brun grisâtre; rouille jaune sous les ailes, le revers ​​gris-nuage terne.

  •  
    •  
      • Janira
      • Eudora
      • Synclimene

 

Familia E : Mormorirte, Marmoratae. (marbré)

1 : Parargae

2

3

4

5

6

7

Familia F : Schattige, Umbrosae (Ombragé)

1

2

3

4

5

6

 

Familia G :  Gleichfärbige , Subtinctae (de même couleur —uni?— Couvert)

1 : Gorgones

2 : Maniolae

 

Familia H : Gefäumte, Fimbriatae (frangés)

1 : Neonymphen, neonymphae; 4 espèces.

2 : Cönonymphen, Coenonymphae. 11 espèces. TS C. Oedipe, Oedippus Fabr.

 

 

 

 

 

 

 

                 TRIBU II : Gentilen, Gentiles : 6 Stirps.

Gens, gentis : race, souche. Gentilis, e : "gens", "membre d'une famille"

gentiles (post-classique): les barbares, les étrangers, les païens.

Si on le rapproche du nom de la tribu I (Nymphales), Gentiles peut avoir le sens de "Les gens, les personnes humaines", "les êtres non mythologiques" et cela devrait rassembler ainsi, dans la systematique de Linné, les héros (combattants grecs et troyens ou Equites) et les Gens du peuple ou Plebejus. Il reste à le vérifier maintenant.

Kennzeichen : Die Ohren vorwärts gebogen. Die Aerme mit Klauen wie die Träger und Füße, besezt.

 

 

 

1er Stirps. Agrodiäten Agrodiaeti page 66.

Nom composé cf. Agriades, Agrochola, Agrius, Agroters, Agrumenia de Hübner

 Grec ἀγρός, agrós  et latin ager, "champ" /Grec  δίαιτα (díaita) "la vie". La "vie des champs", la "vie aux champs", les Paysans ??

Die Streichler kalschnauzig, die Wangen weiß geränget, die Ohren ziemlich kurz, langkolbig. Die Stutzen, vorzüglich, die Aerme, kurz.

 

Familia A : Junge, Adolescentes.

 

Die Ohren ziemlich dickfolbig. Die Flügel rundlich stumpf, oben blau, unten blatz.

Les antennes en bulbes assez épais. Les ailes  émousséesde façon arrondie, bleu au-dessus, pâle en dessous.

1. Eumäen, Eumaei

2. Nomiaden, Nomiadae.

3. Agraiden, Agriadae (Agrius,a,um = agrios, a,um = non cultivé, sauvage)

4. Scolitantiden, Scolitantidae

5. Lycäiden, Lycaeidae

6. Everen, Everae.

7. Hemiargen, Hemiargi.

8. Lampiden, Lampidae  Du latin lampas, adis (??), "flambeau, torche".

Dans la mythologie grecque, Zéthos ou Zéthus (en grec ancien Ζήθος / Zếthos, en latin Zethus), fils de Zeus et d’Antiope, est le frère jumeau d’Amphion.

 

Die Flügel unten voll grauer Streise, die Senken zierlich gefleck

 Les ailes entièrement (striées de) gris, les bordures finement mouchetées 

L. Numerius, Zethus, Helius, Baaliston, Boeticus, Plato, Archius, Celerio, Aratus 

 9. Hyreen, Hyrëi. Hyreus est, selon Ovide, Fastes V, un berger de Béotie devenu le père d'Orion. Le genre Hyreus invalide (préemploi Stephens, 1816) a incité Butler a créer le genre Cacyreus en 1897.

 

                                        Die Flügel unten marmorähnlich gefleckt.  

La face inférieure des ailes tachetées et comme marbrées

 692 Hyreus lingeus Cramer [espèce-type de Cacyreus]

693 H. Palaemon Cramer

694 H. Misenes Cramer

10. Castalien, Castalii. Nom d'une fontaine de Delphes ou de la naïade en qui elle trouve son origine.

11. Pepliphori, Pepliphori. Porteur de voile (peplum) ?

 

Familia B : Anfäßige, Villicantes (les "fermiers", exploitants agricoles).

1. Jamiden, Jamidae

2

3

4

5

6

7

8

9

 

 

 

Familia C :Bewafnete, Armati  : "personne armée"

 

2ème Stirps   Archonten, Archontes. page 82. Equites

Dans la plupart des cités grecques, les archontes (en grec ancien ἄρχοντες / árkhontes, de ἄρχω / árkhô, « commander, être le chef ») sont des dirigeants. (W)  Il s'agit donc d'un équivalent de la phalange des Equites de Linné.

 

Familia A : Heroische, Heroici

Familia B : Herrschende, Dominantes

Familia C : Weise, Sapientes

 

 

3ème Stirps  Andropoden, Andropoda page 90.

des mots  grecs andros homme et  pied.  Diogène, à qui on demandait : d'où vient le nom d'andropodes donné aux esclaves, répondit : parce qu'ils ont des pieds d'homme et une âme semblable à la tienne (Diog., liv. VI)

 

Familia A : Frätzige, Voraciae

1. Aporien, Aporiae

2. Mylothriden, Mylothrides.

3.Appiaden, Appiades

4. Perhybriden, Perhybrides.

5. Deliaden Deliades

6. Catamien, Cataemiae

7. Pontien, Pontiae

8. Belenoiden, Belenoides.

9. Acräen, Acrae

10. Anaphäiden, Anaphaeides

11. Catophagen, Catophagae.

12. Synchloae.

 

Familia B  : Sparsame, Frugalia page 94.

Der Leib schlang, auch die FLügel ziemlich schmal und zart.

1. Euchloen, Euchloae

Die Senken unter sehr zierlich bestäudt gefleckt : E. Belia, E. Ausonia, E. Tagis, E.Midea, E. Cardamines E. Eupheno, E. Coeneos

2. Leptosien, Leptosiae

3. Aphroditen, Aphroditae

4. ixiaden, Ixiaden

 

Familia C, Flüchtige, Fugacia. page 96

Familia D Treulich, Fidelia.

4ème Stirps :  Hypaten, Hypati. page 99.

Hypaton, i de la ville d'Hypaton, Ethiopie / Hypatie, mathématicienne

Familia A : Ernsthafte, Graves

Familia B. Strenge, Severi

 

 

5ème Stirps: Telchinen, Telchines. p. 100

Dans la mythologie grecque, les Telchines (en grec ancien Τελχινες / Telkhines) sont des divinités inférieures rattachées à l'île de Rhodes. Doués d'aptitudes créatrices et techniques, ils apparaissent assez semblables aux Dactyles (W).  

Familia A

 

6ème Stirps: Astycen, Astyci. p. 102. (Urbicolae Linn. et Fab.)

latin Astycus, a, um adj : "de la capitale, urbain" : correspond donc à "urbicolae"

Die Stirn breit ; die Streichler dick beharrt, kuzschnauzig  ; die Ohren, an ihrem regelgen mit einem  Löckgen gefeßt am ende hackenförmig ; die Flügel ziemlich dikt, sehr maßig groß.

 

Familia A. Berühmte, Celebres.

1. Pyrrhopygen, Pyrrhopygae

2. Phociden, Phocidae

3. Astrapen, Astrapae

4. Cecropen, Cecropae.

 

 

 

Familia B. Tapfere, Fortes.

Die Senken am aftereck sehr verlängert.

1. Telegonen, Telegoni.

2. Goniuren, Goniuri

3. Proteiden Proteidae

 

Familia C Förmilche, Formales. p. 105

1. Thraciden, Thracidae

2. Epargyreen, Epargyrei

3. Cöliaden, Coeliadae

4. Taliden Talidae

5. Telemiaden, Telemiadae

6. Celänorrhinen, Celaenorrhini

7. Colpoden, Colpodae

8. Gegenen, Gegenae

9. Phleboden, Phlebodae

 

 

Familia D : Veltliche, Veteres p.107

Familia E : Gemeine, Vulgares. (Les Communs, les Vulgaires)

Die Flügel schwarz, voll heller fleckgen

1. Pyrgen, Pyrgi. Alle Flügel würflig weiß gefleckt ; die Senken unten weiß, färbig bandirt.

2. Tharopen, Tharopes

3. Aetheien, Aetheii

 

 

Familia F : Vorsichtige, Cauti. Les Méfiants

Die Flügel durchsichtig gefleckt in buntem Grunde ; die Senken ziemlich zähnig gezähnt.

"Les ailes transparentes tachetées de motifs colorés ; les [inférieures ? ] dentelées de manière assez acérée" (?)

1. Eryciden, Erycidae    

2. Myscelen, Mysceli

3. Carcharodonten, Carcharodontes. Die Flügel bunt gemischt, die Senken zackig gezähnt. "Les ailes de diverses couleurs,   les inférieures dentelées en dent-de-scie.".

 

  •  
    •  
      • 1189.  Carcharodus Lavatherae  
      • 1190. C. Altheae Hübn. Pap. 452-453.
      • 1191 . C. Malvae Shiff. 

4. Pythoniden Pythonidae.

5. Ephyriaden, Ephyriadae.

 

 

Familia G : Muntere, Vigilantes. ("Les Éveillés ou Vigilants")

Alle Flügel schwarz und gelb, wechselnd angelect. (Tous les ailes noires et jaunes, appliquées alternativement.)

1. Scopten, Scoptae.

2. Cyclopiden, Cyclopidae.

3. Trapeziten, Trapezitae.

4. Phemiaden, Phemiadae

5. Augiaden, Augiadae

6. Thymelicen, Thymelici.

Die Flügel fast ganz gelb und ungefleckt (Les ailes presque entièrement jaune et sans tache)

  •  
    •  
      • 1219 Thymelicus Actaeon Esp. Pap. 36 4 Hübn. pap. 488-490.
      • 1220 T. Pustula.
      • 1221 T. Vibex.
      • 1222 T. Venula Hübn. Pap. 665-669
      • 1223 T. Virgula Hübn. Pap. 660-663.
      • 1224. T. Vitellia.
      • 1225 T. linea Shiff. Verz. Pap. A 5 Thaumas Esp. Pap. 36 2,3 Hübn. pap. 285-287.
      • 1226 T. Puer. 

7. Apausten, Apausti 

8. Brontiaden, Brontiadae

 

 

 

Zwente Horde, Phalanx secunda : Schwärmer, SPHINGES. p. 115

Tribu prima : Papilioniden, Papilionides

1er Stirps : Zygänen, Zygaenae

 

 

       Dans le Tentamen : 1er Stirps : Rustici. 2ème Stirps : Principes. 3ème Stirps : Mancipia. 4ème Stirps : Consules. 5ème Stirps : Urbani.

 

LE TENTAMEN.

http://www.biodiversitylibrary.org/bibliography/11651#/summary

1) 

Holland WJ. EXIT HUEBNER'S TENTAMEN. Science. 1927 Jul 1;66(1696):4-6.

 

http://worldtracker.org/media/library/Science/Science%20Magazine/science%20magazine%201920-1939/root/data/Science_1920-1939/pdf/1927_v066_n1696/p1696_0004.pdf

"THE secretary of the International Commission on Zoological Nomenclature has the honour to invite attention of the zoological profession to the fact that application has been made for the suspension of the International Rules, in the case of Hübner’s (1806) ‘Tentamen’ in order to establish its nomenclatorial availability."

C'est une petite feuille de format quarto dont le titre est Tentamen determination digestionis atque denominationis singularum stirpium Lepidopterum at, peritis ad inspiciendum et dijudicandum communicatum, a Jacobo Hübner.

A la fin, l'auteur ajoute un avertissement : Ne expectet quis, ordinem hunc nullam amplius correctionem esse desideraturum, verumtamen magis satisfaciet necessitati, quam praevius quivis. Familis indicantis supersedere malui ».

Linné avait décrit 535 espèces en les classant en 192 Papilio, 38 Sphinx et 305 Phalaena.

 

Biographie Wikipédia

Jakob Hübner (ou Jacob Huebner) est un entomologiste allemand, né le 20 juin 1761 à Augsbourg et mort le 13 septembre 1826 dans cette même ville.

Il étudie le dessin de 1778 à 1780 à la Annenschule (école Sainte-Anne), puis l'eau-forte et la xylographie.

Il étudie particulièrement les papillons et commence à faire paraître ses premiers articles en 1785. Il fait des séjours en Ukraine et à Vienne à partir de 1789, où il fait la connaissance d'Ignaz Schiffermüller (1727-1806) avec lequel il garde des liens d'amitié sa vie durant. Hübner gagne sa vie en étant dessinateur pour une manufacture de textile.

Ses travaux, finement illustrés, s’attachent notamment à l’étude des différents stades de ces insectes. Il contribue à l’amélioration de la taxinomiemoderne pour les lépidoptères. Sa collection est acquise en 1935 par la Royal Entomological Society de Londres.

Son nom est très souvent abrégé dans les publications entomologiques en Hbn.

Liste partielle des publications

  • 1785: Abbildungen und Beschreibungen noch nicht abgebildeter und noch unbeschriebener Schmetterlinge mit illuminierten Kupfern

 

  • 1786–1790: Beiträge zur Geschichte der Schmetterlinge 

  • 1791: Verzeichnis europäischer Schmetterlinge nach systematischer Ordnung durch Synonymen, Abbildungen und Anmerkungen

  • 1793: Sammlung auserlesener Vögel und Schmetterlinge, mit ihren Namen herausgegeben auf hundert nach der Natur ausgemalten Kupfern

  • 1793–[1842]: Geschichte europaischer Schmetterlinge (Histoire des papillons européens) (1806-1824) 

  • 1796–[1838]:[1] Sammlung europäischer Schmetterlinge (Collection sur les papillons européens) (1796-1805).

  • 1806–[1838]:[1] Sammlung exotischer Schmetterlinge (Collection sur les papillons exotiques), deux volumes, (1806-1834). Augsburg. Avec Carl Geyer et Gottlieb August Wilhelm Herrich-Schäffer (1799-1874),  

  • 1806: Tentamen determinsationis, digestionis atque demonationis singularum stirpium Lepidopterorum, peritis ad inspiciendum et dijudicandum communicatum (1806)

  • 1816: Verzeichniss bekannter Schmettlinge

  • 1818-1837: Zuträge zur Sammlung exotischer Schmettlinge, bestehend in Bekundigung einzelner Fliegmuster neuer oder rarer nichteuropäischer Gattungen. Augsburg, Jacob Hübner, 49 pp. (1819)

  • 1822: Systematisch-alphabetisches Verzeichnis aller bisher bey den Fürbildungen zur Sammlung europäischer Schmetterlinge angegebenen Gattungsbenennungen 

  • 1843-1856: Systematische Bearbeitung der Schmetterlinge von Europa

 

 

220px-Huebner_Tafel_aus_Sammlung_Schmett 220px-Huebner_Tafel_aus_Geschichte_Schme

 

Letters to Editor

Nature 118, 591-591 (23 October 1926) | doi:10.1038/118591b0

Zoological Nomenclature: Hübner's (1806) ‘Tentamen.’

C. W. STILES

Sources et liens.

 

Worterbuch der Naturgeschichte, dem gegenwärtigen Stande der Botanik, Mineralogie und Zoologie angemessen, Weimar 1825 Erster band A-Bir

http://books.google.fr/books?id=929eAAAAcAAJ&pg=PA90&dq=agrodiaeti&hl=fr&sa=X&ei=

pq5MVML_N4S4OtnFgNgF&ved=

0CDIQ6AEwAg#v=onepage&q=agrodiaeti&f=false 

— Hübner, Sammlung exotischer Schmetterlinge:

http://books.google.fr/books?id=x21cAAAAcAAJ&pg=PA8&lpg=PA8&dq=Agrodi%C3%A4ten&source=bl&ots=ZRawRIuRn7&sig=

agcgfkUSvaEU6PHa55Et_Fxyt7U&hl=fr&sa=

X&ei=TbJMVM2iKYbKObf9gfgN&ved=0CCoQ6AEwAQ#v=onepage&q=Agrodi%C3%A4ten&f=false

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-yves cordier
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • &quot;Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure&quot; Guillevic, Théraqué.  &quot;Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)&quot; (Rabelais )&quot;prends les sentiers&quot;. Pytha
  • &quot;Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure&quot; Guillevic, Théraqué. &quot;Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)&quot; (Rabelais )&quot;prends les sentiers&quot;. Pytha

Recherche