Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 20:40

 

           La flottille de Pêche Côtière inscrite au registre d'armement du syndicat de Morgat 1945-1965. Liste et onomastique.

 

Je reprends ici, appliquée cette fois aux bateaux armés à la pêche côtière, l'étude du registre d'armement des navires de commerce du Syndicat de Morgat, Quartier de l'Inscription Maritime de Camaret, archives de la Marine 2P5 23, Brest.

  J'emploie les termes "pêche au large" et " pêche côtière" car sur le registre, les navires sont répartis, à la rubrique "nature de l'armement" en "1ère zone" et "2ème zone" puis à partir de 1955 en  "PC" et "PL" là où l'Administration demandait de distinguer "au long cours, au cabotage international ou aux grandes pêches, à la pêche au large, au cabotage, au bornage, à la petite pêche, au pilotage en mer ou en rivière".

 

I.  Liste alphabétique des 150 navires inscrits en pêche côtière (ou pour la 1ère zone de navigation) de 1945 à 1965, au Quartier de Camaret, Syndicat de Morgat.

 

 J'indique successivement le nom du navire, l'immatriculation, l'espèce du bâtiment et son tonnage, le nom du capitaine (et le prénom qui n'est indiqué qu'à partir de 1952), la puissance du moteur (à partir de l'année 1960).

  Je n'ai pas retenu TY-GUEN BR 2125 et l'AMI-GEORGES BR 1793, CLARTÉ,BR 5368 PIERROT BR 6580 présents en 1946-1950, qui n'étaient pas immatriculés à Camaret.

AMIRAL-LE-BIGOT Cm 3135, canot 3,51 tx, Joseph Ménesguen, 18cv go. (1962).

AMPHYTRITE Cm 2230, sloop 7,49 tx, Guéguéniat.

ANDRÉ-MARCELLE Cm 2447, sloop à moteur 2,8 tx, Sénéchal.

ANNIE, Cm 2862, vedette 4,68 tx, Jean Drévillon ; 16cv e.

ARRACHEUR, Cm 3054, canot à moteur 2,54 tx, Jean Morvan puis Jean Sénéchal ; 9cv e.

AURORE, Cm 2706, canot à moteur 1,76 tx, Souech ?

 AVENTIN, Cm 2822, 4,67 tx, Capitaine

BENGALI Cm 1826, sloop mixte 3,66tx, Le Bras.

BERCEAU-DU-PÊCHEUR, Cm 2720, canot à moteur, 3,82 tx, Kerspern puis Jean Kerdreux.

BONNAL Cm 2216, sloop à moteur 5,76 tx, Drévillon.

BOURLIBOU Cm 2590, sloop 11,93 tx, Kermel.

BRAVE-PETIT Cm 2730, canot, 1,36 tx, Capitaine

BRETON, Cm 2882, canot à moteur 1,88 tx, Pebern

CABRI, Cm 2934, vedette à moteur 6,72, P. Thomas.

CAPELLA Cm 2948, sloop à moteur 5,30 tx, Thomas.

CAROLINE, Cm 2711, Sloop, 16,33 tx, Guillaume.

CHARLES-DE-GAULLE, Cm 2847, vedette, 14,87 tx, Riou puis Yves Pennec, André Keraudren ; 16 cv.

CHRISTIAN, Cm 2970 1,97 tx, P. Quentric.

CIGOGNE Cm 2608, vedette à moteur 5,58tx, Maurice Boulineau ; 18cv e.

COCAR, Cm2770, Sloop, 6,05Tx, Kerspern.

COCCINELLE, Cm 2947, canot à moteur 11,94 tx, Kerdreux.

CORMORAN Cm 1939, Sloop 9,11Tx, J. Sénéchal puis Pierre Capitaine.

CRICRI, Cm 2056, sloop 13,54 tx, Menesguen.

CROIX-DE-LORRAINE, Cm 3022, pinasse à moteur 6,24 tx, Kerdreux puis François Calidec puis Thomas Guilloux

CYCLAMEN Cm 2168, sloop à moteur 8,73, Kermel.

DUMONT-DURVILLE, Cm 2639, Sloop 11,33Tx, Kerdreux.

ELIANE, Cm2904, vedette à moteur 4,52 tx, Capitaine puis hervé Rolland ; 15cv g.o.

EMMA Cm 2810, canot à moteur 1,95tx, P. Le Bretton puis 1955 Rolland puis Pierre le Bretton ; 5cv.e.

ENFANT-PRODIGUE, Cm 2028, sloop à moteur, Drévillon.

ENTRE-NOUS, Cm 3031, chaloupe à moteur 4,99 tx, Alain Drévillon puis Vincent Breu..1958.

ENTREPRENEUR, Cm 2027, Sloop, 9,89 tx, Morvan

ESPOIR, Cm 2821, canot, 0,90 tx, Kerneis puis Pierre Capitaine; 40 cv g.o.

ESPOIR-EN-DIEU, Cm 2841, vedette 5,84 tx, Pierre Kerdreux; 15cv go. (1962)

ÉTOILE, Cm 3060, canot à moteur 1,32 tx, J. Quiniou.

ÉTOILE-DES-NEIGES, Cm 2937, canot 4, 69 tx, Alain Ménesguen puis Jean Kerdreux 1958

ÉTOILE-DU-MARIN, Cm 2932,        14,94 tx, Kerdreux.

ÉTOILE-FILANTE, Cm 3048, pinasse 8,67 tx, Jean Kermel.

EXOCET, Cm 2992, canot à moteur 2,69, Hervé Lescop ; 15cv e.

FACTEUR, Cm 2742, 6,3 tx, Drévillon.

FENDS-LES-VAGUES, Cm 2708, Sloop 10,12Tx, Kermel.

FLEUR-DU-LOCH, Cm 2996, canot à moteur 1,70 tx, Thomas.

FLORENT, Cm 2228, Sloop, 8,49tx, Sénéchal.

FRANÇOISE, Cm 3152, canot 4,65 tx, François Belbeoc'h, 18cv g.o.(1965)

FRÈRE-MICHEL, Cm 3052, canot à moteur 4,88 tx, Joseph Ménesguen.

GALOPIC-BIHAN, Cm 1891 Sloop, 9,16Tx, Kerdreux.

GLADIATEUR, Cm 3105 pinasse 7,53 tx, Pierre Keraudren.

GLAZEN, Cm 2471, canot 3,02, Danielou

HÉLENE, Cm 2846, sloop 8,16 tx, Lescop.

HENRI, Cm 3015, plate 0,46, Hascoët.

HERVÉ-ODILE, Cm 2880, canot non-ponté 2,96 tx, P. Thomas.

JEAN-JACQUES, Cm 2900, vedette à moteur 11,92 tx, Louis Lescop puis Roger Marchand 16 cv. e.

JEAN-GILLES, Cm 3122, vedette 6,17 tx, Louis Thomas, 24cv g.o.

JEAN-MERMOZ (annexe ?) Cm 2666, canot à rames 3,81 tx, Drévillon

JEAN-ROGER Cm 2739, canot 1,16 Tx, Moré puis Auguste Alix.

JEANNE, Cm 2888, dundee mixte 16,25 tx, Joseph Drévillon, 36 cv.

JEANNE-D'ARC, Cm 2380, Sloop 13,51tx, Sénéchal puis Kerdreux.

JEANNE-D'ARC Cm 2272 canot à moteur 6,08, Kerdreux.

JEANNINE, Cm 3129, canot 2,10 tx, Joseph Boucharé, 10 cv e. 

JOJO Cm 2839 plate 1,22, Canerah ?

JOSEPH, Cm 2100, sloop à moteur 5,19tx, Keraudry (?)

JOSEPH-MONIQUE, Cm2528, Vedette 5,24Tx, Drévillon puis Herlé Kerspern, Jean Kerdreux, 10cv.

JOYEUX-PÊCHEUR, Cm 3084, dundee à moteur 15,74 tx, Alain Menesguen ; 75cv g.o.

JYPS, Cm 3127, canot 1,32 tx, Jean-Marie Le Soun, 4cv e. 

KADOR, Cm 2992, canot à moteur 1,88 tx, Le Bretton.

KENAVO Cm 2740 sloop 3,09, Lagadic.

LA LOUISE, Cm 2516, Sloop à voile 2,64tx, Thomas.

L'ABER, Cm 3153, canot 4,65 tx, Hervé Le Lann, 15cv go. (1965)

L'ANGELUS, Cm 2952, canot à moteur 3,86 tx, Kerdreux.

LAPÉROUSE, Cm 2849, Canot 1,78Tx, Jean Kervas ; 6cv e.

LE-PETIT-GEORGES, Cm 2961, canot à moteur 4,47 tx, Hervé Le Lann, 15cv.e.

LE ROUGET, Cm 3046, canot à moteur 3,64 tx, François Guillouroux, 10cv e.

LES-DEUX-FRERES Cm 2735, canot à moteur 1,96 tx, Sénéchal.

LES-TROIS-AMIS Cm 2662, canot 1,96 tx, Hervé Mondemer, sans moteur.

LES-TROIS-CAILLOUX, Cm 2927, canot à moteur 1,99 tx, Joseph Kerdreux.

LE-VENGEUR Cm 2578, canot 1,14, Hénaff puis Jean-Marie Euzen ; 7cv e.

L'EXILÉ, Cm 2990, canot non ponté 4,66 tx, Henri Menesguen ; 14/16 e.

L'OISEAU-BLEU, Cm 3001, canot non ponté 0,77 tx, Yves March'adour.

LOUIS-MADELEINE Cm 2761 sloop 23,97 Tx, Jean Drévillon.

MARCEL II, Cm 2796, Sloop 6,26 Tx, Drévillon.

MARCEL-CERDAN, Cm 2929, canot à moteur 3,54 tx, Bouchaie puis Corentin Sénéchal, Pierre Kerdreux. 10/12 e.

MARCELLE Cm 2976, vedette à moteur 4,93 tx, Jean Vigouroux.

MARC'H-MOR, Cm 3009, vedette 4,96 tx, René Drévillon, 24 cv g.o.

MARGUERITE Cm 2260, sloop 6,68 tx, Le Bretton.

MARGUERITE, Cm 2691, sloop 8,15 tx, Thomas.

MARIE-JOSEPHE CM 2733, sloop 13,72 tx, J. Drévillon

MARIE-LOUISE Cm 2726, sloop 1,96, Vigouroux puis Auguste Capitaine, Bernard Thomas, sans moteur. 

MARIE-MADELEINE Cm 1940, sloop 5,55tx, P. Drévillon.

MARIE-THÉRESE Cm 2721, canot à moteur 3,96Tx, Kinger puis Henri Kermel.

MASCOTTE, Cm 2055, sloop 9,66, Drévillon.

MERE-DE-MISÉRICORDE, Cm 2798, Sloop 10,56 Tx, Capitaine.

MOND-DOND Cm 2442, sloop à moteur 15,14 tx, Drévillon.

MONIQUE Cm 2581, sloop à moteur 9,27 tx, Kermel puis Hervé Rolland; 24 cv.e.

MONIQUE-ET-ALEXIS, Cm 3062, pinasse 6,75 tx, L. Kerdreux puis Herlé Kerspern

MON-RÊVE, Cm 3021, canot à moteur 1,84 tx, Kermel.

MOUETTE, Cm 2982, vedette 5,05 tx, Vincent Breu, 15cv g.o

N.D.-DE-LORETTE, Cm 2878, Sloop 7,26 Tx, Guillouroux.

NÉNUPHAR, Cm 2257, vedette à moteur 3,84 Tx, P. Thomas

NEPTUNE Cm 3091, pinasse 3,73 tx, Laurent Kinger  ; 15cv e.

NICOLE Cm 2787, sloop 9,1 tx, J. Drévillon

ODETTE, Cm 3021, canot à moteur 6,18 tx, Kerdreux.

OMBELLE II, Cm 2651, Canot à moteur 1,55 Tx, Hascoët.

PERROS, Cm 3025, canot 1,75 tx, Menesguen.

PETIT-BLEU Cm 2387, canot à voile 0,96, Euzen.

PETIT-FRANCIS CM 2239, sloop 8,00 tx, H. Lescop.

PETIT-JEAN Cm 2788, canot 1,59, Guéguéniat.

PETIT-JACQUES, Cm 2622, canot 2,98, tx, François Guéguéniat ; 10cv e.

PETIT-JOSEPH Cm 1890, sloop à moteur 11,29, Le Bretton.

PETIT-TIGRE Cm 2541, canot 1,7 Sénéchal.

PIERRE, Cm 2724 Pinasse 8,87, Riou.

PIERRE-FRANCOIS, Cm 2575, sloop 1,24, Thomas.

PIERRE-MARIE, Cm 2901 canot à moteur 2,83 tx, Louis Thomas.

PRÉSIDENT-ROOSEVELT, Cm 3112, canot 4,25 tx, Pierre Ménesguen ; 12cv g.o.

PRIMEVERE, Cm 2263, Sloop 12,82Tx, Guillouroux.

RED-AR-MOR, Cm 2603, Sloop 5,17 Tx, Etienne Capitaine ; 12cv e.

RENÉ, Cm 2663, canot à moteur 2,21 Alain Canevet.

REPT-OIL, Cm 2775, sloop à moteur 8,97, Boucharé.

RIGOULOT, Cm 2944, canot à moteur 1,96 tx  Jean Guéguéniat ; 8cv.e.

RIQUITA, Cm 3000, canot 3,98 tx, Albert Marchand puis Raymond Alemany.

RITA Cm 2598, canot à moteur 2,93 tx, Sénéchal.

RITA-II Cm 2832, canot 1,85, Hascoët.

ROSE-ÉFFEUILLÉE Cm 2716, 10,93, Menesguen puis Drévillon.

ROSIER-DE-MARIE Cm 3014, canot 3,94 tx, J.F. Lagadic puis Pierre Ménesguen, 12cv e;.

ROUÉ, Cm 2667, canot à moteur 2,21 tx Alain Canevet, 10 cv e.

ROY-D'YS, Cm 2629, Canot, 1,91 Tx, Boussaint.

SAINT-ANTOINE Cm 3019, canot 7,91 tx, Joseph Canevet, 24 cv go. (1965)

SAINT-JOSEPH, Cm 2314, Sloop 9,26, Kerdreux

SAINT-JOSEPH, Cm 2820, canot 1,00, Hascoët.

SAINT-NICOLAS, Cm 2052, Cotre 8,47 Tx, Le Bretton.

SAINT-NICOLAS, Cm 2053, sloop, 8,07 tx, A Le Bretton

SAINT-PIERRE Cm 2595, vedette 9,27 tx, Le Bretton. 

SAINTE-THÉRÈSE CM 2532, sloop 9,27 tx, Caledec.

SANTEZ-ANNA, Cm 2709, sloop 7,57, Gueguéniat.

SAPHIR-II Cm 2784, sloop 6,24 tx, Daniélou.

SAPHIR III Cm 2902, plate 1,36 tx, Daniélou.

SIRÈNE, Cm 3154 canot 6,07 tx, Victor Drévillon, 35cv g.o.

STEREDENN-VOR Cm 2636, pinasse 13,09 tx, Drévillon, 14 cv.

TI-PIERRE, Cm 2840, Vedette à moteur 4,16 Tx, Victor Drévillon ; 16 cv.e.

TIT GRIS Cm 2829, canot à moteur 1,35 tx, Kerdreux.

TOM-POUCE Cm 2838 Plate 1,1 tx, Kerdreux.

TONTON JEAN, Cm 2157, sloop 6,9, Kerdreux.

TOULERN Cm 2719, canot 1,88, Jean-Marie Le Soun

TREBOULER-II Cm 2819, canot 1,27 tx, Capitaine.

TREZ-BELLEC, Cm 2859, Canot 0,52 Tx, Colin

TURQUOISE Cm 1876, 10,77 tx, J. Vigouroux.

VA-HINI Cm 2233, sloop à moteur 3,67, Herjean.

VAINQUEUR-DES-JALOUX, Cm 2939, vedette 3,20, Etienne Capitaine, 15cv.

VALLÉE-de-JOSAPHAT, Cm 2679, Sloop, 11,65Tx, Kerdreux.

VERYACH Cm 2670, canot à moteur 1,76 tx, Keranton puis Isidore Lagadic ; 7cv e.

VOLONTÉS-DOUÉS Cm 2329, canot 1,4, Alix.

YVES-ET-JEAN, Cm 2700, canot, Laurent.

 

 

Promenade en mer.

  Dans cette liste , certains navires étaient affectés au transport de passagers pour des sorties touristiques : principalement MARIE-THÉRESE (23/16) d'Yves Kinger jusqu'en 1960, CIGOGNE (28/18) de Maurice Boulineau, TIT-PIERRE (23/6) de Victor Drévillon jusqu'en 1964, puis SIRENE (28/20) de Victor Drévillon à partir de 1965. Le premier chiffre indique le nombre de passagers pour la visite des grottes de Morgat, le second celui des passagers pour les sorties en mer (Baie de Morgat ou Cap de la Chèvre). 

  De nombreux autres bateaux armés pour la pêche côtière étaient inscrits sur le registre pour des sorties saisonnières en Baie de Douarnenez ou des sorties de pêche avec 2 à 5 passagers ( Le Vengeur, Étoile des Neiges, Charles de Gaulle, Hervé-Odile, Emma, René, Red ar Mor, Rigoulot, Neptune, etc...).

 

Les anciens navires de Douarnenez :

  18 navires de la flottille de Morgat ont été inscrits auparavant à Douarnenez, soit plus de 12% ; j'indique après le nom l'immatriculation dans ce port, le nom du patron, la date et le lieu de construction, tels que les indique le site arbbor.free.fr link

  Ces indications sont déduites de la réunion du nom identique et du tonnage identique ou très proche, mais le hasard a pu être responsable de coïncidences.

AMIRAL-LE-BIGOT : DZ3499 construit en 1941 au Guilvinec pour Etienne Bigot puis passé à Audierne.

BERCEAU-DU-PÊCHEUR : DZ2979 construit en 1929 pour Eugène Dauphart.

BONNAL, DZ 1221, patron Jean Moallic construit en 1919 à Douarnenez, .

BRETON, DZ 3585,  Jules Bramoullé dit Le Gaulois, construit en 1933,.

CHRISTIAN, DZ 3629, Alain Le Bescond, construit en 1944 à Tréboul.

DUMONT-DURVILLE, DZ 2774, Victor Nerrou, construit en 1926 à Douarnenez.

EMMA : DZ 71 : si c'est le même, (le tonnage de 1,93 tx est quasi-identique) c'est l'ancêtre de la flottille, construit en 1895 à Douarnenez, patron René Boudigou; il avait été cédé à Jean-François Trellu en 1903.

ETOILE-DU-MARIN, DZ 3367, pinasse, Emmanuel Marrec, construit en 1929 à Léchiagat (14,91 tx alors que le tonnage du Cm 2932 est de 14,94 tx).

L'ANGÉLUS, DZ 3515, Victor Vigouroux, construit en 1942 à Douarnenez.

MARCEL-II, DZ 3058, Joseph Moallic, construit en 1925 à Douarnenez.

MARCELLE, DZ 3325, Louis Cerbon, construit en 1937 à Tréboul.

MARC'H-MOR, DZ 3293, Louis Le Corre, construit en 1936 à Douarnenez.

MARGUERITE Cm 2260, DZ 2381, Alain Carnec construit en 1921 à Douarnenez, passé à Camaret en 1927.

ODETTE, DZ 2902 Jean-Pierre Tanguy, construit en 1928 à Tréboul (tonnage 6,16tx).

PIERRE, DZ 3180, Guillaume Perros, construit en 1928 à Gujan Mestras (Bassin d'Arcachon) et passé à Lorient 3006 puis à Guilvinec.

RIGOULOT, DZ 3148, construit en 1928 à Douarnenez, patron Gabriel Berre.

ROSE EFFEUILLÉE DZ 3020, Chapalain-Le gall, construit en 1930 à Douarnenez.

VALLEE-DE-JOSAPHAT, DZ 2949, pinasse, Jean Bozec, construit en 1929 à Douarnenez.



 

II. Onomastique navale de la flottille de pêche côtière à Morgat 1945-1965.

  Pendant la période 1945-1965, un total de 150 navires ont été inscrits pour la pêche côtière sur le registre d'armement du syndicat de Morgat et immatriculé à Camaret, chiffre qui peut être comparé à celui des 51 navires de la flotte de pêche au large. On en comptait 54 pour l'année 1945 et  23 en 1965.

 Je reprends pour cette étude onomastique la répartition présentée dans l'étude, parallèle et précédente, de la flottille de pêche au large, répartition inspirée de celle de D. Confolent 1993 pour la région de Granville. voir :  La flottille de Pêche au Large de Camaret-Morgat 1945-1965.

  Mais au préalable, je signale la relative rareté des  noms en langue bretonne : si on excepte les toponymes (Kador, Veryach), on ne retient que 8 noms : Galopic-bihan, Glazen, Kenavo, Marc'h-mor, Mond-Dond, Red ar Mor, Roué, Santez-Anna, Steredenn-Vor, Volontes-Doués, dont on constate la banalité ; aucun ne crée réellement un obstacle à la compréhension pour un non-bretonnant, hormis Mond-Dond. La volonté d'afficher une identité linguistique ou des convictions régionalistes apparaît inexistante. Une mention à part pour le Glazen (littéralement : "verdure, pelouse"), puisqu'une villa de Morgat construite en 1938 portait ce nom (Ar Glazen) de même qu'un quartier de Douarnenez, ar C'hlazenn, au dessus du port de Plomarc'h.

 

1. Noms liés à la Religion : 20 noms = 13,5%

 Espoir-en-Dieu, Frère-Michel (?), L'Angélus, Jeanne d'Arc (x2), Mère de Miséricorde, N.D.de Lorette, Rose-Effeuillée, Rosier de Marie, Santez-Anna, les saints Antoine, Joseph (x2), Nicolas (x2) et Pierre, Sainte-Thérèse, Steredenn-Vor, Vallée de Josaphat et Volontes-Doués. 

  La proportion est proche de celle des navires de pêche au large, mais on voit apparaître 6 saints, dont le saint patron des pêcheurs, (saint Pierre, patron de l'église paroissiale), le patron des marins et bateliers (saint Nicolas). Sainte Anne, omniprésente en Bretagne, apparaît aussi alors que son absence était remarquable pour la pêche au large. On note 4 références mariales dont le qualificatif  Maris Stella dont Steredenn-Vor est la traduction.

  Chacun de ces noms peut être retrouvé comme nom de baptême de nombreux bateaux de pêche des côtes bretonnes, à l'exception de Vallée de Josaphat qui est original. Cette vallée située près du Mont des Oliviers et de Jérusalem est évocatrice du Jugement dernier pour les Chrétiens, qui citent le prophète Joël. Ce nom a-t-il été soufflé par le recteur, ou figurait-il dans un cantique ? En réalité le nom vient de Douarnenez, de même que le bateau construit en 1929 pour Jean Bozec et passé à Camaret. Le nom est aussi attesté dans ce port par la chaloupe DZ649 construit  en 1900 et la pinasse  DZ 3324 de 1937.

La Rose Effeuillée est le titre d'un poème de Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus composé en mai 1897 et mis en musique (écouter ici :link ). Il débute ainsi, tel qu'on peut l'imaginer entonné par l'équipage :Jésus, quand je te vois soutenu par ta Mère Quitter ses bras Essayer en tremblant sur notre triste terre Tes premiers pas Devant toi je voudrais effeuiller une rose En sa fraîcheur Pour que ton petit pied bien doucement repose Sur une fleur!  ...Cette rose effeuillée, c' est la fidèle image Divin Enfant Du cœur qui veut pour toi s'immoler sans partage A chaque instant. Seigneur, sur tes autels plus qu'une fraîche rose Aime à briller Elle se donne à toi..... mais je rêve autre chose: C' est m'effeuiller !... 

2. Prénoms.  48 noms, soit 32%.

  Là encore, la proportion est proche de celle de la flottille hauturière (27%), mais cette fois-ci les prénoms comportent une grande quantité de Jean et Jeanne, de Marie et Joseph, mais aussi  de Pierre et de Marcel/Marcelle, et je peux penser que la liste des prénoms est un bon reflet de ceux des enfants ou des proches des marins pêcheurs. On n'y trouve pas de prénoms exotiques ou inhabituels, tout-au-plus peut-on penser que Riquita et Rita n'étaient pas les prénoms de membres des familles des pêcheurs, et que Riquita fait référence à une chanson "qui était sur toutes les lèvres", crée en 1926 par Benech et Dumont.

3. Histoire et mythologie. 12 noms = 8%

 a) Histoire.

L'effet "lendemain de Seconde-Guerre" se retrouve ici encore avec le Charles-de-Gaulle et le Croix-de-Lorraine, avec le Président-Roosevelt, mais aussi avec l'Amiral-le-Bigot

 Jules  Maurice Le Bigot (Saint-Brieuc 1883-Paris 1965), Vice-Amiral en mars 1937 et préfet de la première région maritime à Cherbourg en novembre 1939, organisa la défense du port à l'approche des Allemands en 1940, permettant aux soldats anglais de ré-embarquer avant de reconnaître la reddition du port face à Erwin Rommel le 19 juin 1940 et d'être fait prisonnier.  Il devient Président du comité central des pêches maritimes de juin 1941 à décembre 1942, au moment où les pêcheurs ont à déplorer de nombreux accidents par faits de guerre, et où l'exercice de leur métier est difficile.

  Les autres références sont l'aviateur Jean Mermoz, les navigateurs explorateurs Dumont-Durville et Lapérouse, et enfin le champion de boxe Marcel Cerdan (1916-1949) dont la mort accidentelle en avion le 28 octobre 1949, venant clore le roman d'amour avec Édith Piaf, était dans tous les esprits.

  Je place aussi dans cette rubrique "Histoire" le nom de Rigoulot, si celui-ci rend hommage au champion d'haltérophilie et coureur automobile Charles Rigoulot ( 1903-1962), médaille d'or aux jeux Olympiques de 1924. 

b) Mythologie.

  Amphytrite, Neptune, Sirène.

4. Formules et qualifications.  25 noms = 16,6%

 Je regroupe dans cette catégorie fourre-tout l'Arracheur, Berceau-du-Pécheur, Brave-Petit, Breton, L'Enfant-Prodigue, Entre-Nous, Entrepreneur, Espoir, Fends-les-Vagues, Galopic-Bihan ["Petit-Galopin], Glazen, Joyeux-Pêcheur, Kenavo, L Éxilé, Les-deux-Frères, Les-Trois Amis, Les-trois Cailloux, Mond-Dond, Mon-Rêve, Petit-Bleu, Petit-Tigre, Red-ar-Mor, Roué, Tom-Pouce, Vainqueur-des-jaloux.

  La traduction de Mond-Dond m'a occupé quelque temps, avant de découvrir sa signification bretonne d' "aller-retour" dans un texte consacré aux navettes de l'Enez-Sun.

 5. Mer et Géographie 9 noms = 6%

Aventin, Bourlibou, Kador, L'Aber, Perros, Toulern, Trebouler II, Trez-Bellec, Veryach.

L'Aventin est une colline de Rome, Kador, l'Aber, Trez_Bellec et le Veryac'h sont des sites du littoral de la Presqu'île de Crozon.

Le curieux Bourlibou est attesté comme nom de rue, tenant son origine au XIIIe siècle de Bourg-Thiboud, Burgi Thiboudi (quartier Sainte-Avoye de Paris-12ème). C'est aussi le nom d'un quartier et ancien faubourg de Quimper sur la rive de l'Odet (actuelle rue Bourg-les-Bourgs). C'est surtout le nom d'un lieu-dit ou d'un ancien village de Douarnenez situé dans le secteur de Pouldavid. En-effet, un canot ponté Bourlibou DZ 2773 de 2,51tx a été construit à Douarnenez en 1926, mais ce n'est pas le sloop Cm 2590.

  Je n'ai pas identifié Toulern. Le toponyme Perros est attesté à Crozon.


6.Fleurs, fruits et minéraux. 8 noms, soit 5,3%

Parmi les fleurs : Cyclamen, Fleur-du-Loch, Nénuphar, Ombelle, Primevère,

et pour les pierres précieuses : Saphir-II, Saphir-III, Turquoise.

7. Animaux. 12 noms, soit 8 %

Bengali, Cabri, Cigogne, Coccinelle, Cormoran, Exocet, Le-Rouget, L'Oiseau-Bleu, Mascotte, Marc'h-Mor, Mouette, Petit Tigre.

  J'ai considéré que Bengali ne désignait pas la langue usitée au Bengale, mais le passereau Amandava amandava, aussi nommé bengali rouge.

Marc'h-mor signifie en breton "Cheval de mer", et désigne l'hippocampe.

8. Autres. : 16 noms = 10,6%

a) autres éléments naturels : 6 noms

Aurore, Capella, Étoile, Étoile-des-Neiges, Étoile-du-Marin, Étoile-Filante.

 Capella ou "chevrette" est l'étoile la plus brillante de la constellation du Cocher.

l'Étoile-des-Neiges désigne plutôt la chanson en vogue créée par Jacques Plante en 1953, et interprétée entre autre par Line Renaud ou les Compagnons de la Chanson. (je vous propose de l'écouter chantée par André Claveau :Étoile des neiges mon cœur amoureux s'est pris au piège de tes grands yeux, etc....)

 L'Etoile du Marin est aussi une chanson de la même époque quoique crée en 1921 par Bénech et Dumont (auteurs de Riquita, déjà citée, mais aussi de Nuit de Chine ou de l'Hirondelle du faubourg).

b) Inclassés: 10 noms

 Bonnal : le Bonnal était un bateau de Douarnenez, DZ 2202, construit en 1919, patron Jean Moallic, classé comme canot non ponté, et passé à Camaret en 1926. L'origine du nom serait à recherché dans son port d'origine. Un indice est représenté par un autre bateau du même Jean Moallic, DZ 2754, le Docteur-Bonnal.

Cricri

Cocar : il existe une chanson d'E. Jacques Dalcroze (1865-1950) intitulée Cocar, briscar.

Facteur; Gladiateur ; Jyps (l'acronyme de prénoms ?) ,Rept-oil (jeu de mot sur "reptile" ?); Roy d'Ys, Tit-gris, Va-hini

 

      CONCLUSION.

  Nos animaux et nos objets familiers nous sont incorporés, ils sont les extensions de notre entité individuelle. Parmi ceux-ci, ceux à qui nous attribuons des noms propres sont finalement très rares : les chiens et les chats, les chevaux, plus rarement le bétail, les maisons individuelles (rarement) ; les militaires nomment leurs chars ; nous ne nommons pas nos voitures, auxquelles nous semblons pourtant très attachés. Mais nous nommons toujours nos navires ; mieux, nous les baptisons, et la participation du clergé et d'une marraine à la cérémonie montre bien l'intensité exceptionnelle de l'anthropomorphisme qui les concerne. Seules les cloches des églises reçoivent un tel hommage : par leur noms de baptême, les navires rentrent, en quelque sorte, dans le domaine sacré, peut-être parce que la mer reste toujours profondément duelle, à la fois féconde et maléfique.

   Dès lors, l'étude des noms de bateau permet une exploration du petit univers de la société à laquelle ils appartiennent.

 L'importance des prénoms dit bien à quel point le navire de pêche est anthropomorphisé, à quel point il devient un membre d'une famille, ou encore le porteur des espoirs d'une famille : la notion même de famille est, dans le cadre temporel et spatial étudié (mais c'est en fait une réalité bien plus générale) indissociable du navire de pêche. Un navire est alors la propriété d'un groupe familial avant d'être celle d'un groupement d'intérêt. Par les termes de "tonton", de "petit" (Petit -Jean, Petit-Jacques, Petit-Joseph) parfois diminué en "ti", c'est l'intimité des liens qui est dévoilée.

 Par contraste, l'absence des termes liés à l'amour et, dans cette activité de pêche encore exclusivement masculine, la discrétion de l'évocation féminine lorsqu'elle n'est pas maternelle ou religieuse est frappante : point ici de "ma-Blonde", de "Chérie", de "Mon-Coeur", pas de Vénus", d'"Eros", ou de diminutif féminin (Riquita et Rita font exception, mais la première évoque une chanson). On remarque tout-de-même Nous-Deux.  

  Le nom de bateau est aussi le lieu de projection des valeurs et des croyances : foi religieuse ici, militantisme politique ailleurs, projection sur les héros du jour ou de toujours.

  Plus banalement, mais témoignant de manière plus fine d'une "atmosphère" fugace que le temps efface très vite, ce sont les petits détails de la vie quotidienne qui s'y inscrivent : je pense notamment aux titres des "succès", les chansons Riquita, L'Etoile des Neiges, l'Etoile du Marin, qu'il est émouvant de retrouver.

  Georges Perec avait innové en donnant dans Je me souviens (Hachette, 1978) la liste de ces petits riens qui s'incorporent pour créer notre existence; plus récemment, Orhan Pamuk, dans Le Musée de l'innocence (Gallimard,2011), a fait preuve de sa détermination à réunir dans un musée d'Istanbul tous les objets familiers et disparus qui avaient formé le cadre concret de son histoire d'amour avec la belle Füsun. Ce ne sont plus alors les êtres humains qui incorporent les objets, mais les objets qui retiennent avec eux une part de notre vécu, et qui nous le restituent lorsque, avec quelle émotion, nous les retrouvons.

  Il était intéressant de voir si il existait des différences dans la dénomination des bateaux de pêche côtière et de pêche au large , et des différences selon les régions : voici les résultats pour Morgat Pêche Côtière, Morgat Pêche au Large, et Granville:

  Morgat P.C 1945-65 Morgat P.L 1945-65 Granville 1939
Religion 13,5 7,8% 11%
Prénoms 32% 27,4% 40%
Histoire et mythologie 8% 7,8% 14%
Formules et qualifications 16,6% 9,9% 23%
Mer et géographie 6% 21,5% 4%
Fleurs, fruits, minéraux 5,3% 5,9% 0%
Animaux 8% 4% 4%
Autres. 10,6% 15,7% 4%

  L'élément frappant est représenté par la catégorie Mer et géographie, qui, en pratique, regroupe essentiellement des noms de lieux. La fréquence de ces noms passe du simple à plus du triple lorsqu'il s'agit de la pêche au large. On peut penser simplement que lorsque les pêcheurs partent pour de longues campagnes sur des mers lointaines, ils éprouvent le besoin d'identifier leur espace de vie _le bateau_ avec un coin de leur espace familier (8 des 11 noms de la flottille PL).

  Le modèle proposé par l'anthropologue Edmund Leach peut aider à appréhender pourquoi l'homme éprouve la nécessité de nommer ses navires comme il nomme ses chiens et ses chevaux, et pourquoi la pêche au large diffère de la pêche côtière : cet auteur estime que les êtres humains organisent l'espace en une série de cercles concentriques régis par des interdits alimentaires et sexuels : les espaces du familier en proximité immédiate, du domestique, de la chasse, et du sauvage. Dans le premier espace, dans la clôture autour de la maison, on ne consomme pas les animaux , et les humains s'interdisent les relations sexuelles dans la parenté. Si on sort de la maison, dans les champs et les bois, on consomme les animaux que l'on peut capturer, et c'est dans cette sphère villageoise que l'on recherche un/une conjointe. L'espace intermédiaire suivant n'est plus domestiqué, mais c'est le lieu de quête de nourriture, de chasse du gibier, ou de recherche de relation. Au delà, c'est l'espace du sauvage, frappé d'interdit de consommation alimentaire d'animaux inconnus tout comme l'étranger qui pourrait y vivre est frappé de tabou sexuel. 

  Parcourir l'espace maritime proche pour y récolter des maquereaux ou des sardines dont les bancs se rapprochent des côtes, ou ramener dans ses casiers des crabes ou des homards ne met pas en jeu les mêmes résistances, les mêmes peurs, les mêmes forces relevant du sacré que de s'approprier l'espace maritime lointain de la Mauritanie ou de la Guinée. 

  Je me garderai d'aller plus loin dans une interprétation aventureuse de chiffres basés sur une courte série, me contentant d'indiquer quels horizons se dégageaient devant moi.

 

  L'onomastique navale a Molène (29).

Un travail a été publié par Isabelle Leblic pour la flottille de Molène en 1995 A propos de l'onomastique navale : noms de bateaux et identité molénaise (Finistère-Nord). Paris, Centre d'ethno-technologie en milieux aquatiques, 1995 Cahier n° 5, pp. 185-200., 16 p. 21 cm.

  Celle-ci a réuni 568 nom de bateaux de Molène de 1800 à 1980 ; elle les a répartis selon 11 catégories, avec des résultats globaux, qu'elle a ensuite étudié par décennie. Dans le tableau suivant, je donne le résultat total, celui de la période correspondant à peu-prés à mon étude (1950-59), puis celui de la décennie 1910-19 de la Première-Guerre, et son rebond religieux. (lIsabelle Leblic a compté certains bateaux dans plusieurs rubriques et la somme des résultats dépasse 100 %) :

Onomastique navale Molène 1800-1980 1950-1959 1910-1919
Prénoms, famille 44,5 % 36 % 42,1 %
Religion 22,7 % 24 %  44,7 %
Nature, environnement 18,3 %  44 % 15,8 %
Qualités défauts 5,3 % 8 % 0
Histoire  4,2 % 0 5,3 %
Êtres vivants 3,7 % 8 % 7,9 %
Méteo, astres 2,3 % 0 0
Souhaits 1,9 % 0 0
Toponymes, lieux géogr. 1,8 % 0 0
Mythologie 1,2 % 0 0
Fatalisme 1,2% 0 0

 

 


 Les études réalisées à Granville et à Molène fournissent avec une certaine constance le chiffre de 60% pour la somme Religion = Prénoms, pour un "poste" assez représentatif de l'intimité et de la tradition. A Morgat, ce cumul n'atteint que 45 % (P.C) et 35 % (P.L) : cette différence très significative mérite d'être considérée.

 

L'onomastique navale du Quartier Maritime de Brest.

 Trois mois plus tard,'ai trouvé à la Bibliothèque Universitaire de Brest le mémoire suivant :

Stephanie LE BIAN, L'onomastique navale, le noms bretons des bateaux du quartier maritime de Brest, Maîtrise de sociologie, tuteur Philippe Lacombe, Université de Bretagne Occidentale, Faculté Victor Ségalen, département de Sociologie, T2BR500/44, s.d.

  L'auteur est partie de la liste des navires de 6 à 10 tonneaux du bureau des Affaires Maritimes de Brest, liste de 1024 navires répartis en 99 navires de pêche et 925 navires de plaisance. Le mémoire n'est pas daté et la période d'étude n'est pas précisée, mais, si on se base sur un tableau de la page 36, les années (d'immatriculation ?) se répartissent de 1960 à 1993 (ou 1994).

Elle a réparti sa série selon les rubriques suivantes (j'ai arrondi les %):

 

  bateaux de pêche (n : 99) bateaux de plaisance (n : 925)
nom consonnance bretonne 37,4 % 27,3 %
prénoms 14 % 12 %
noms géographiques 10 % 3,7 %
noms religieux / saints. 7,1 1,5
Astres, Rites 7,1 1,5
Mythes, croyances 6,1 7,2
Expressions 4,4 6,7
Divers 4,1 11,2
Animaux 3,1 4,3
personnages célèbres 3,1 4,3
Amers et lieux-dits 3,1 néant
mer, faune, flore. 1 1,5
Connotation étrangère 1 7,4
Alcool, boisson, drogue néant 1
dèpourvu de sens. néant 9

   Stéphanie Le Bian remarque que la proportion de noms "magico-religieux (religion + Mythes + Astres ) atteint 20 % des navires de pêche contre 10 % des navires de plaisance.

  La liste des noms bretons de navires de pêche débute par une perle, la mention d'AL DE BARAN. Lorsqu'on aura replacé cet Aldebaran dans la rubrique des Astres, on trouvera : Aberwrac'h, Ar Bleiz [le Loup], Asta Buen ["Dépêche-toi" : sans-doute le BR 155922, chantier naval Lastenet, Camaret 1972, actuellement au Tinduff], Beghir, Bugel ar Mor, Bugale Bihan, Cap Kornoeg, Dalc'h Atao, Dalc'h Mad, Deom Dei [ "Allons-vers-elle"], Dishual,[Libre], Dolmen, Enez Hir, Goueled Avo, Kanaouen Ar Mor [Chanson de Mer], Kein Vor, Keller, Kendalc'h ["Maintien" : confédération de cercles celtiques], Labous Mor ["Oiseau de mer"], Liou an Amzer, Louarn ar Mor, Mam Biel, Mam Goz, Men Tensel, Mouss Bihen, Nannig, Nividic, Roannez ar Peoc'h, Roc'h Avel, Strern 2, Talarmor, Tibidy, Trevors, Ty Bour, Vioben.



 

III. L'étude des noms de bateau, comme science.

L'onomastique navale n'est pas une science développée, et elle attend, comme l'héraldique ou l'histoire des couleurs l'a fait jadis, son Michel Pastoureau; pas plus que pour les noms d'animaux, où j'ai forgé le néologisme de zoonymie, elle ne dispose d'un terme spécifique pour désigner les noms de navire, et les candidats possibles (scaphonymie, navinymie) ne sont pas attractifs. Ce n'est pas mon petit travail d'amateur qui fera changer les choses...

 


  On peut lire pourtant :

 Martine Acerra  La symbolique des noms de navires de guerre dans la marine française (1661-1815) Histoire, économie et société, 1997, 16, pp. 45-61.

 

IV. Site Utile :

Liste de 4366  bateaux Douarnenistes http://arbbor.free.fr/dz_bateaux.htm

Liste des navires de pêche armés au Conquet 1943 :

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-yves cordier
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué.  "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué. "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha

Recherche