Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 00:16

La Périzome coupée Perizoma alchemillata (Linnaeus, 1758), Small Rivulet.

 

Lieu : Plouzané (29)

Date : 11 juillet 2012.

041c

 

Zoonymie

Nom scientifique :

Geometridae

Larentiinae

Nom de genre : Perizoma Hübner, 1825. Le perizome (du grec signifiant "autour de la ceinture" désigne la culotte, ou, dans l'iconographie chrétienne, le pagne (perizonium) qui ceint le bassin du Christ crucifié. En 1836, c'est aussi le nom que quelques chirurgiens donnent au bandage herniaire...

Le genre réunit 14 espèces (Fauna Europaea), dont P. affinitata, une espèce très proche de P. alchemillata, mais  plus grande ( 24-30 mm d'envergure contre 14-18mm pour alchemillata) et qui ne possède normalement pas de double indentation de la ligne blanche des ailes antérieures (UKMths,http://ukmoths.org.uk/show.php?bf=1803).

Nom d'espèce : Perizoma alchemillata (Linnaeus, 1758),Systema Naturae 10ème edition tome I p. 526 pour lequel on retrouve la construction zoonymique habituelle à Linné pour l'épithète spécifique de ses geometridae : nom de la plante hôte + terminaison en -ata.

  L'alchemille commune alchemilla vulgaris doit son nom au fait que les alchimistes croyaient que la rosée trouvée sur les feuilles de cette plante pouvait changer les métaux vils en or. (CNRTL, Trésor de la Langue Française).

 Synonyme : Rivulata ([Denis & Schiffermüller], 1775), d'où provient le nom vernaculaire anglais Rivulet (cf.infra). Stephens 1831, reprit par Boisduval & Guenée 1857, proposera Emmelesia.

Nom vernaculaire :

  • Phalène du pied de lion, 1775, Charles de Villers, entomologie linnéenne tome II p. 347    n°529. L'alchemille commune est effectivement désignée en langage venaculaire par les termes de Manteau de Notre-Dame ou de Pied-de-lion.
  • La Coupée, 1775, Charles de Villers, op. cité 
  • La Mélanippe de l'alchemille, 1830, P.A.J. Duponchel in Godart, Histoire naturelle des lépidoptères ou Papillons de France, Tome 8, p. 294 n° 845, illustration planche 191 fig. 2 par Dumenil. Le genre Mélanippe avait été créé par Duponchel pour regrouper, parmi les Cidaries, Acidalies et Zérènes de Treitschke,  des espèces à ailes noires à bandes blanches.  Duponchel nommait Mélanippe coupée sa Melanippa rivulata, op. cité. page 289. Il s'agit de la même espèce : rivulata = alchemillata.

     

  • Périzome coupée :  date ?


Nom vernaculaire  anglais : Small Rivulet, "ruisselet, ru", petit courant (de l'italien rivoletto, lui-même issu du latin rivulus, "petit ruisseau, filet d'eau", diminutif de rivus,i, "cours d'eau". Rivulet étant déjà un diminutif, on imagine qu'un "small rivulet" ne soit plus qu'un tout petit ruisselet. Mais l'adjectif Small qualifie plutôt le papillon, qui est plus petit que son grand frère Rivulet, Perizoma affinnata. Le ruisseau en question, c'est bien-sûr celui que dessine la bande blanche des ailes, avec ses méandres, ses atermoiements, ses "vire-courts". Car sur les ailes de notre Périzome, en effet, comme le dit Ronsard, "soit de jour, soit de nuit / un petit ruisselet y jaze d'un doux bruit,/ murmurant ton beau nom dans ses rives sacrées."

Nom vernaculaire allemand: Hohlzahn Kapselspanner : Hohlzahn désigne la plante hôte galeopsis tetrahit.

Nom suedois : Pillikemittari.

Ce papillon vole de juillet à août en une génération, dans les bois, les prairies et les clairières ; sa chenille se trouve sur l'oeillet (dianthus), le lamium, le galeopsis tetrahit, les Stachys. Cette dernière plante est une lamiée, aussi nommée Ortie royale, qui tire son nom Galeopsis du grec galon, "belette, putois" et ôpsis, "en forme de ", en raison de l'aspect de gueule carnassière de sa fleur. La chenille se nourrit de sa graine ou de sa fleur.

 http://books.google.fr/books?id=t2dh_pphB7EC&pg=PA289&dq=melanippe+coup%C3%A9e&hl=fr&sa=X&ei=jj3_T9PFOdKYhQfY9vjJBw&ved=0CDsQ6AEwAQ#v=onepage&q=melanippe%20coup%C3%A9e&f=false

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-yves cordier
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué.  "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué. "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha

Recherche