Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 21:18

Elle est commune, répandue dans toute la France, mais tant-pis, je suis bien content de la trouver dans mon jardin, tout près du lilas qui est, avec le troène, la plante-hôte de la chenille : c'est Menophra abruptaria (Thunberg & Sebald, 1792), la Phalène pétrifiée, ou Boarmie pétrifiée, the Waved Umber , der Lederbrauner Rindenspanner; un joli paquet de zoonymes à démêler.

 

DSCN4629c

 

  Observé le 8 avril à Plouzané (29)

 

 

 •   Le nom vernaculaire semble clair : phalène, autrement dit papillon de nuit, et pétrifiée, pour sa ressemblance avec ces pierres veinées, même si j'inclinais plutôt mes comparaisons vers les veines du bois ou du liège. Mais celui qui a admiré, à l'Opficio delle Pietre Dure de Florence, les Paesine, les collections de pietra paesina ou pierre-paysage extraite près de la capitale toscane, celui qui s'est perdu en rêverie devant les architectures ruiniformes ou fantastiques composées par les aléas des infiltrations d'eaux chargées d'oxyde de manganèse ou de fer, celui qui a été convaincu par l'enthousiasme de Roger Gallois lorsqu'il décrivait (Pierres, Paris, Gallimard 1966) les réussites surréalistes de ces dendrites graphomanes, celui-là  se laisse volontiers convaincre par l'évocation du qualificatif.

 

 •   Le nom Boarmie  provient d'un des surnoms grecs d'Athena : boarmia, celle qui attelle les boeufs. Les Boarmies sont un ensemble de phalènes aux ailes festonnés nommés aussi "grisailles" : boarmies du chêne, des lichens, ponctuée, recourbée, crépusculaire, rhomboïdale, tous des Geometridae. La tribu des Boarminii compte 49 espèces en France.

 

•  C'est en effet un Géomètre, un Ennominae.

 

   - Le genre Menophra a été décrit par Frédéric  Moore en 1887  dans The Lepidoptera of Ceylon vol. 3,(4)page 409. Le nom vient du grec mene, la lune, et ophrus, le sourcil. Sourcil de lune, cela ressemble à un prénom japonais, mais cela proviendrait des arcs dessinés par les profondes indentations du bord de l'aile postérieure.

  Menophra abruptaria est l' espèce type du genre qui comprend une douzaine d'espèces.

 

    - l'épithète spécifique vient du protonyme Phalaena abruptaria de la description originelle de Thunberg dans Diss. Ent. sistens Insecta Suecica (4): 59-60 + planche fig.8. On y lit dans la description des ailes: Alae planae : omnes cinereae strigis vix perspicuis fulcis fasciatae : punctum in medio versus marginem exteriorem minimum nigrum, inque margine postico tria minutissima  : fascia obliqua, latior, fusca,ab apice ad apicem oblique ducta, in anticis subabrupta. (je souligne)

  Cet abruptaria se réfère si je ne me trompe pas à la cassure de la veine médiane, ou dans tous les cas à une particularité de la description de l'aile.

 

L'espèce est donnée comme univoltine en Grande-Bretagne (UK-Moths), bivoltine en France voire trivoltine dans le sud ( Papillons de Poitou-Charentes), visible d'avril à juin puis de juillet à août.

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-yves cordier
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué.  "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué. "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha

Recherche