Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 09:48

   J' ai d'abord rencontré cette araignée, Pisaura mirabilis, près d'une fleur de plantain.

 

DSCN8700

 

 

 DSCN8703

 

 J' avais appris alors que la femelle de Pisaure transporte ses oeufs dans un cocon  qu'elle transporte avec ses pattes mâchoires jusqu'à ce que l'éclosion soit proche. Elle fixe alors le cocon à des herbes et l'entoure d'une tente de soie. dans cette pouponnière vont alors naître les petites pisaurettes qui vont y rester à l'abri des prédateurs jusqu'à leur seconde mue, où ils seront capables de se nourrir. Les Pisaures ne tissent pas de toile mais chassent ses proies en se déplaçant dans les herbes basses.

 

 

   De retour chez moi, sorti la nuit dans mon jardin pour chercher des papillons de moeurs nocturnes, je remarquais sur un massif de bruyères une femelle grimpée en haut d'une tige  et portant son cocon blanc. Et puis à coté une autre, et encore une autre... toutes au sommet des bruyères comme si elles voulaient exposer leur petite boule blanche à la lune.   Le lendemain, en plein jour, impossible de les revoir, mais les nuits suivantes je les retrouvais.

 

DSCN9121

 

 

DSCN9139

 

DSCN9140

 

 

  Enfin un matin je constatais l'apparition de la fameuse pouponnière abritant de minuscules araignées.

 

DSCN9177

 

 

 

 Ce que je ne vis pas, mais dont on entend souvent parler, c'est comment le mâle, pour éviter d'être dévoré pendant l'accouplement, prend la précaution de présenter à la femelle une proie enveloppée dans la soie.

 

   Cette histoire de présent entouré de soie  me fait penser à une anecdote qui n'a rien à voir avec les femelles dévoratrices : Laure Hayman, cette demi-mondaine qui a servi de modèle pour Odette  dans A la recherche du temps perdu, offrit un jour à Marcel Proust un exemplaire de la nouvelle de Paul Bourget, Gladys Harvey , dont elle était aussi le modèle, en y inscrivant la mention : "Ne rencontrez jamais une Gladys Harvey ".

    Elle avait fait relier cet exemplaire de la soie de l'un de ses jupons....

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-yves cordier
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué.  "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué. "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha

Recherche