Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 13:35

 La Thécla de la Ronce ou Argus vert, Callophrys rubi (Linnaeus, 1758).

  Certes il n'est pas très commun, le petit azuré vert, et je ne l'ai observé l'année dernière qu'une seule fois, mais il échappe peut-être aussi à mes recherches grâce à son camouflage : ses ailes sont brun-marron sur le dessus, ce que l'on ne voit guère car il ne les expose que lorsqu'il vole :  lorsqu'il est posé il replie ses ailes et montre le dessous du plus beau vert, très efficace pour disparaître parmi les feuilles. Mais ce jour-là (hier, 19 avril), il s'était posé sur le chemin empierré qui dessert les sablières de Bodonou à Plouzané/ Saint Renan, et il était bien visible :

 

 

azure-de-la-ronce 1068cc

 

 

 

   Je pouvais voir ses chaussettes rayées noir et blanc assorties à ses antennes, et cette succession caténaire de points blancs sur son aile postérieure. Je pouvais deviner l'ébauche de queue vestigiale sur la dite aile postérieure. Je pouvais aussi noter son oeil cerclé de blanc, et tenter de voir d'éventuels mais réputés sourcils. En effet, son nom scientifique de genre Callophris Billberg 1820 trouve son origine étymologique dans les mots grecs kallos, beau, et ophrus, le sourcil, ce qui incite Emmet à suggérer de l'expliquer par une marque verte entre les yeux, plutôt que par l'anneau blanc périoculaire, qui est un trait général de la famille des Lycènes et n'est pas propre à ce genre.

  L'épithète spécifique rubia le mérite d'être limpide : c'est Linné (S.N 1,p.483) qui, dans son protonyme Papilio rubi,donne à ce papillon le nom latin de la ronce ; dans sa description, il donne en effet rubus aculeatus comme la seule plante-hôte du biplan vert. Nous savons maintenant que ce Beau-sourcil couleur chlorophylle fréquente le Genet à balais, le genet des teinturiers, le Genet ailé, l'ajonc, la cytise, le lotier, le Sainfoin cultivé, l' Hélianthème vulgaire, les bruyères, la myrtille, le cassis, toute sorte de plante, mais assez rarement la ronce.

 

   La couleur émeraude ( une pierre précieuse qui lui convient mieux que le rubi) de ce Céladon est du tape-à-l'oeil : elle n'est pas due à un pigment de malachite , mais à une savante diffraction de la lumière par la structure réticulée des écailles des ailes ( en elles-même transparentes) qui lui permet d'apparaître, selon l'angle de vue ou les conditions de lumière, tantôt d'un vert-pomme métallique, tantôt presque turquoise, et de mimer un loukoum à la menthe, une sucette à l'anis,un blason prasine ou un écu sinope.

 

Pendant que la femelle parcourt la campagne en repérant les bons coins pour ses oeufs, comme une femme enceinte lorgnant sur les magasins de puériculture, le mâle se pose sur un perchoir avantageux et attend les minettes de passage, rêvant , qui-sait ? - du vert paradis des amours enfantines, quand sous le clair azur que parfume l'ajonc, après les courses, les baisers, les chants et les bouquets, et les petits nectars de derrière les bosquets, tandis que les grillons vibrent comme des violons, dans la volupté pure le coeur fait naufrage !

 

DSCN5714cc

 

 

  azure-de-la-ronce 1686cc

 

 

 

azure-de-la-ronce 1865cc

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-yves cordier
commenter cet article

commentaires

Azraelle 20/04/2011 21:50


Mais où diantre trouves-tu tous ces specimens !!! C'est géant tout ça, et en plus des trucs que je n'avais jamais vus ! Tes libellules sont superbes, tes cox, n'en parlons pas... Bref, un régal,
comme d'habitude !


jean-yves cordier 20/04/2011 23:00



merci Azraelle, je trouve tout ça autour de nous, où je les découvre avec émerveillement : j'avais des yeux, et je ne voyais pas!



Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué.  "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué. "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha

Recherche