Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 22:00

 

  Le blogueur de mon type n'a pas peur du ridicule.. N'étant pas lu, s'ingéniant à rebuter l'âme oiseuse ou égarée par un moteur de recherche (l'essentiel des cinquante visiteurs quotidiens  qu'il lui échoit d'héberger quelques minutes), il plonge sans scrupules dans des souvenirs qui ne regardent, mais fixement, que lui.

 Il y a des choses que l'on ne peut confier qu'à soi-même, trop certain d'être incompris ; tenez (ou tiens, car j'aime à me tutoyer), les entremets franco-russe.

  Pour paraphraser Mikhail Boulgakov, je dirai  qu'à ceux qui n'ont jamais porté une casquette FRANCORUSSE, "je n'ai rien à raconter sur le sujet : de toute manière, ils ne comprendraient pas. Quand à ceux qui ont vécu l'aventure, je préfère ne pas leur en rappeler le souvenir*". 

* Récits d'un jeune médecin, Livre de poche, p.7

 

000014

 

  J'aurais tort d'alléguer, pour justifier de l'apparition de cette image en prologue d'un article sur Utamaro et ses Souvenirs de la marée basse, les algues japonaises qui, sous le nom d'Agar Agar, font, avec la vanille, l'essentiel du succès de cette poudre  qui, mélangée par la ménagère au lait bouilli, lui font un désert épatant en un tour de main.

   Mais si je pose devant le photographe dans cet élégant déshabillé, c'est que je reviens de la plage ; de la plage à marée basse.

 Et des souvenirs de marée basse, justement, j'en ai : il me suffit de descendre un raidillon vers la Vallée des Peintres. Tout est dit.

Car l'authentique,  le seul souvenir de la marée basse, ce sera celui-là:

000026

 

 

  Tout le reste est flou, sauf, peut-être, la bouée-canard de mes premiers bains, et mon slip en tissu-éponge jaune pipi.

000024

 

  Et puis, incontournable image, le pélerinage vers le Mont, au départ de Genêt.

000007

 

  J'ai connu d'autres estrans, d'autres rives.

L'angoissant silence de l'étale, lorsque, aux Îles Chausey, le crâne minéral de l'archipel surgit, hirsute, dégouttant, profondément hostile, et menace de demeurer ainsi.

  La coque de mon voilier appuyé sur le quai, un cordage frappé sur le mât amarré à un échelon rouillé, très haut.

 

Les ports désertés comme par un désastre.

maree-basse 0513

 

 

 

maree-basse 0525

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-yves cordier
commenter cet article

commentaires

pierre 26/01/2013 13:29

Ceux pour qui la marée basse est un labeur aux atours chatoyants et aux réminiscences délicieuses, te remercient!

un petit poême de marée basse :

Couchée sur le sable, en vallons incertains, égrénée dans ses ombres, humectée en saline, elle invite au regard, nous fourvoie en soupçons. Elle raconte un écart, une pause, un jallon, une autre
vie sagace et la fuite d'une vision.
Etendue de son long, elle laisse une trace; à l'écume labile, offre sa coupe lasse.
Elle dit dans un souffle parmi les violons des vents et des houles, de leur lamentations, que l'histoire se répète et emprunte aux saisons leurs cycles éternels.
Confortable et tranquille, attendant une onction, elle sussure à nos âmes qu'on ne peut sur le sable poser un talon sans que s'y imprimme en un mirroir oblong la marque effaçable de nos
tribulations.
Offerte aux nues en total abandon, guettant les flots qui l'enseveliront, l'empreinte de l'homme rappelle au promeneur las, l'interaction du monde, l'éphémère d'un pas.

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué.  "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué. "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha

Recherche