Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 20:35

Le 11 juin, la sortie naturaliste de Bretagne-Vivante nous amenait à découvrir le Bois de Nevet, à Kerlaz, Finistère.

 

 

   Chaque guide se plaît à  rappeler que le bois de Nevet est un ancien lieu sacré druidique, et  que son nom vient du gaulois Nemeton, sanctuaire, par le breton neved, nevedou. Il est longé par un cours d'eau alimentant un étang, Gwazh Stank Nevet qui déservait jadis un moulin, et il est sillonné par d'innombrables chemins qui portent des noms tels que Hent ar Louarn, le chemin du renard, Hent ar Maro (chemin de la mort, souvenir possible de fourches patibulaires), Hent ar Spern (le chemin des épines ou des aubépines), Hent ar Stankou (des étangs comme celui de Stang ar Bleis, étang du loup), Hent Kreis (du milieu), Hent Plas al Lochou (pluriel de loch, cabane, qui évoque la présence des charbonniers de jadis), Hent Roz ar Veilh (de meilh, moulin), Hent Treuz (chemin de traverse, raccourci), Hent Sant Per (de Saint Pierre), ou de Karront ar Mul, le sentier de la mule, celle du meunier de Keratri lorsqu'il se rendait à Locronan.

   J'apprends tout cela grâce à l'enquête toponymique que l' Office de la Langue Bretonne (ofis-bzh.org) a mené à Kerlaz, et c'est elle aussi qui m'apprends que la racine nem- de nemet qui a évolué en nevet désigne le ciel (comme dans le breton actuel où nenvdésigne les cieux). Ce que désignait pour nos ancêtres les gaulois un "sanctuaire" ou nevet n'était pas un temple, mais se rapprochait plus des lieux de culte animiste comme dans le shintoïsme japonais : un espace naturel.

   C'est en la cité voisine de Locronan que l'on a gardé, sous forme christianisé, la tradition de la déambulation rituelle du sanctuaire : c'est la fameuse Tromènie, dont le nom signifie tro-minic'hi, le tour du sanctuaire ( et non tro-menez, tour de la montagne, comme je le croyais).

   Les déambulations qui amènent les fidèles à faire le tour d'une enceinte ou d'un sanctuaire sont très anciennes et cosmopolites : par leur répétition cyclique, elles nouent l'espace et le temps et le parcours magique inscrit le lieu délimité comme un microcosme en miroir du macrocosme de l'univers.

  Nul doute que notre promenade naturaliste puisait d'anciennes racines dans ces rites, et que lorsque nous pratiquions des haltes recueillies devant telle "station" qu'une plante rare honorait de sa présence, devant telle source, tel arbre, tel étang, pour s'y assurer que les forces animales les animaient toujours, nous percevions bien que nous venions honorer une Bretagne Vivante cosmique, grandiose et solennelle.

  Aussi, pour m'amuser à donner une allure celte à notre Tro-Koad ou Tour du Bois, j'en marquerais les étapes au rythme des douze  mois de l'année du "calendrier celtique des arbres", beaucoup plus fantaisiste que celui de Coligny, mais qui marquera les douze kilomètres de ce parcours initiatique dont chacun était dédié à une divinité .

 

1. Beith, le mois du bouleau .

   Deux  Opilions parasités par des acariens :

Les opilions font partie des Arachnides, comme les araignées ou...les acariens, mais différent des araignées par l'absence de séparation visible entre le thorax et l'abdomen. ils n'ont que deux yeux, placés sur un tubercule central nommé ocularium, et orientés vers les cotés. Ce sont les Faucheurs, Faucheur triangulaire, Faucheur morio, Faucheur épineux, Faucheur des murailles... mais je ne me hasarde pas :

 

 

 

DSCN8042vv

 

 

 

 opiliones 3558cc

 

 

DSCN7970cc

 

opiliones 3562cc

 

 

 

2. Luis, mois du sorbier. 

 

Un Ténébrion, Lagria hirta Linnaeus, 1758 ou Lagrie hérissée :

 

lagria-hirta 3647cc

 

 

  lagria-hirta 3662cc

 

 

  lagria-hirta 3665c

 

 

3. Nion, mois du frêne. 

 

Le Triton tacheté, découvert sous une vieille souche d'arbre :

 

 

 DSCN7989cc

 

DSCN7991cc

 

 

 

 

4. Fearn, mois de l'aulne.

 

 Elona quimperiana, l'escargot de Quimper :

  D'où vient le nom Elona ? c'est  un prénom d'origine hébraïque.

 

 

DSCN8026c

 

 

escargots 3670cc

 

 

escargots 3678cc

 

 

 Comparons-le au Petit-Gris Helix aspersa que j'ai vu par dizaine sur la dune de l'aber à Crozon ce soir après la pluie : on voit bien que chez lui les spires ne sont pas du tout plates, mais forment un cône :

 

DSCN8104cc

 

 

 DSCN8106cc

 

5. Sail, mois du saule.

 

Sous une autre souche, le Triton palmé :

 

 

triton-palme 3648cc

 

 

 triton-palme 3658cc

 

 

 

6. Huat, mois de l'aubépine.

 

  Un Pyrale, la Phalène du nénuphar Elophila nymphaeata

 

  DSCN8053cc

 

7. Duir, mois du chêne. 

 

  L'accouplement des Panorpes, Panorpa communis :

 

DSCN7965cc

 

 

panorpa 3554c

 

panorpa 1625cc

 

 

panorpa 3547cc

 

 

 

 

8. Tinne, mois du houx.

 

Le Ceriagrion tenellum:

 

DSCN7997cc

 

 

  ceriagrion 3594cc

 

 

9. Coll, mois du noisetier. 

 

 Enallagma sciatigerum, l' agrion Portecoupe.

 

agrion-portecoupe 3538c

 

10. Muin, mois de la vigne.

 

Coenagrion puella, l'agrion Jouvencelle :

 

coenagrion-puella 3587cc

 

 

11. Gort, mois du lierre.

 

  Le Myrtil :pour rappeler que sous le taillis de chêne, le sol est couvert de plants de myrtilles. (Les autres essences d'arbres sont le hêtre, le bouleau et le châtaignier, et parfois le sapin pectiné, les pins laricio, sylvestre et Douglas.)

 

 

myrtil 1181cc

 

DSCN7966.JPG

 

 

 

12. Peith, mois du tilleul.

  Le Petit Sylvain Limenitis camilla, hôte des lisières des bois. Sa plante-hôte est le chèvrefeuille, qui tient compagnie aux myrtilliers dans les sous-bois où prédomine le chêne.

 

petit-sylvain 4152c

 

  Pour finir, ce sera le millepertuis qui nous offrira ses fruits aussi rouge que des pommes d'api :

 

fleurs 3758cc

 

 

 

  fleurs 3757cc

 

 

Kenavo, et que Toutatis vous protège !

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-yves cordier
commenter cet article

commentaires

ManuRaw 15/06/2011 10:01


De très belles macro.
Bravo


Azraelle 13/06/2011 17:51


Et ben ! Que de trouvailles ! J'adore... :)


Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué.  "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué. "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha

Recherche