Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2014 6 16 /08 /août /2014 23:54

"Mars, Tempus, Faunus" : le Temps à la cathédrale de Clermont-Ferrand.

 

 

 

 

 

 

 

 

    Sous l'arcade est du croisillon nord du transept, le visiteur de la cathédrale de Clermont-Ferrand découvre un curieux Jaquemart où trois hommes à poils le regardent de très haut : non seulement cette horloge à automate est encadrée par une architecture Renaissance qui évoque plus le fronton d'un temple grec que les voûtes d'une église, mais sous les pieds d'une sorte de capitaine au long cours échevelé et barbu maniant la barre se lisent les trois mots latins MARS TEMPUS FAUNUS qui n'ont rien de très catholique. S'il apprend vite que cet appareil aux allures de castelet de Guignol n'appartient pas réellement à la cathédrale mais qu'il provient du monastère d'Issoire d'où il fut enlevé à la suite du terrible siège de 1577, le visiteur peine à comprendre pourquoi les moines ou les chanoines d'Issoire ont fait appel à ces marionnettes de la mythologie latine pour les inciter à consacrer leur temps à la prière et au service de Dieu, le Dieu unique du christianisme et non le dieu Mars, le dieu Saturne et les divinités lubriques à pattes de bouc apparentées au dieu Pan.

 

MG 7364c

 

A Issoire, le monastère aurait été fondé selon la légende par saint Austremoine, mais la première mention d'un monastère est bien postérieure et date de 927, suivi d'une église dédiée à saint Pierre et saint Austremoine dédicacée en 937 : elle accueillera au XIIe siècle 24 moines prêtres, des convers et novices. Le cardinal Charles de Bourbon réduit ce nombre à 20 en 1462,  le système de la commende entraîne un appauvrissement de l'abbatiale, mais le monastère d'Austremoine se redresse temporairement sous la direction d'Antoine Bohier, archevêque de Bourges puis abbé d'Issoire de 1517 à 1519. Lors des guerres de religion, les troupes de Merle, un capitaine huguenot, s'emparent le 15 octobre 1575 d'Issoire, saccagent l'abbatiale et assassinent un certain nombre de moines. C'est alors que l'horloge, qui avait d'abord été enlevée par Merle au monastère d'Issoire. A cette époque, tout l’ensemble fut démonté par des mercenaires: Clermontois, Annet Rigoulet et Antoine Chassalaix, et revendu à la ville de Clermont Ferrand, réinstallé dans l’église Saint Genés, aujourd’hui détruite  

  L'église d'Issoire montre encore aujourd'hui autour de sa chapelle rayonnante les sculptures extérieures des signes du Zodiaque,— du Bélier aux Poissons— autre témoin de l'attention portée au Temps et à sa sacralisation. Les inscriptions lapidaires VIRGO et LIBRA dateraient du XIIe siècle. Comme l'écrit David Morel, "ce cycle, symbolisant l’ordonnancement de toutes choses autour du Seigneur, révèle d’abord une culture éminemment savante et marque le point de départ d’un cheminement complexe où le commencement des Temps, voulu et orchestré par Dieu, succède au monde païen régit par le Diable."

On ignore qui  a construit cette horloge, et en quelle année. Je trouve dans un document la date de 1527. Une influence italienne amenant la culture des antiquités romaines incite à s'intéresser au cardinal Antoine Bohier: son frère Thomas Bohier, secrétaire et chambellan de Charles VIII et maire de Tours a fait construire le chateau de Chenonceau ; il fut  trésorier général des guerres d'Italie, où il décéda en 1524. Son autre frère, chanoine à Clermont fut évêque de Nevers de 1508 à 1512.

 

A quoi correspond ce guerrier romain en costume d'opérette, ce capitaine Haddock soudain dénudé et son sosie en pantalon de fourrure ? Le projet du commanditaire me semble clair. Au centre, Tempus le Temps, tient la roue du temps qui tourne, roue sur laquelle quatre têtes crachent du feu ou, plus exactement, dévorent le flux des heures et des minutes pour faire avancer les choses. Si on observe plus précisément, Tempus ne tient pas le cadran mais ces mains maniaient jadis une grande faux, moissonnant les champs des secondes futiles légères comme des fétus de paille. Pourquoi est-il ailé ?  

 

MG 7374c

 

 


MG 7375c


A sa droite, Mars est certes le dieu de la Guerre, mais c'est aussi, dans les temps ancestraux (Ovide en parle dans Les Fastes comme d'un événement très ancien) le premier mois de l'année. Guerrier, c'est le destructeur, celui qui détruit le passé, le temps écoulé.

A sa gauche au contraire, Faunus représente, comme Pan, la Nature qui crée ; c'est pour cela qu'il tient, pour frapper les heures sur la cloche, une branche, équipée par obligation d'une mailloche.  Faunus est, dans la mythologie, le fils ou le petit-fils de Saturne ; il confère la fécondité aux troupeaux et sa fête, les Lupercales, a lieu le 15 février. Si son mois est Février, comme dernier mois de l'année, il est donc logique qu'il accompagne Mars.

 

MG 7367c

 

MG 7368v

 

Liens et sources.

L'étude de cet automate est détaillée dans "le patrimoine des horloges ; Clermont-Ferrand". En ligne.

MOREL (David) Saint Austremoine d'Issoire, études archéologiques. En ligne http://www.academia.edu/6691855/Saint-Austremoine_dIssoire._Etude_archeologique

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-yves cordier
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué.  "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué. "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha

Recherche