Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 10:20

1- La chenille de la Cucullie

 

La pauvre, j'ignorais son existence, j'ignorais tout : qu'il existait, dans la famille des Noctuelles, une sous-famille des Cucullinae, riche de 53 espèces en France, qu'on y trouvait un genre nommé Shargacucullinae (quatorze espèces en Europe), et dans ce genre deux papillons de nuit nommés l'unShargacucullia verbasci, baptisé par Linné lui-même en 1758,  surnommé "La Brèche", la cucullie du bouillon-blanc _ le bouillon-blanc, c'est la molène, le Verbascum_ et l'autre Shargacucullia Scrofulariae, baptisé en 1775 par D&S, c'est à dire Denis et Schiffermüller, la Cucullie de la scrofulaire, cette plante médicinale qui guérit, comme les rois de France, les écrouelles ou scrofules.

 

Ah, pour un amateur de vocabulaire, c'est du nanan !  Du nanan ? oui, le site dédié à l'insuffisament illustre Pr. Lavieb se permet, pris par l'enthousiasme gourmand, cette locution onomatopéènne à qui déjà le bon Huysmans, le grand Giono et l'inimitable Céline avaient donné des lettres de noblesse. Car pour du nanan, c'en est, la cucullie, la shargacucullie, ça vous reste en bouche, ça fait la queue-de-paon, ça commence rond, culotte-de-velours mais la caudalie explose en notes épicées, c'est du grand art, shargacucullie de la scrofulaire !

 

Revenons sur terre pour découvrir l'anatomie d'une chenille : Cucullie nous servira de guide.

Une chenille est une machine à manger qui peut multiplier son poids par 10.000.

En avant, la tête est une tondeuse, une broyeuse guidée par de courtes antennes ; six paires d'yeux ou ocelles ne servent qu'à distinguer le jour et la nuit, guére  plus.

Puis viennent les trois segments thoraciques, dotés de vraies pattes articulées destinées, comme tout patte qui se respecte, à la locomotion.

Les segments suivants, n°4 à 12, constituent l'abdomen.Quatre  possèdent des fausses-pattes, membraneuses, sorte de ventouses garnies de spicules,qui servent à l'adhérence. A la différence des vraies pattes, elles ne persistent pas chez le papillon et disparaissent sans laisser de trace sur l'abdomen de l'imago.

Le dernier wagon n°12 est le segment anal. il est muni de pattes anales et d'un écusson.

 

A l'intérieur, on trouve surtout l'appareil digestif, mais aussi un vaisseau cardiaque qui transporte les éléments nutritifs, mais pas l' oxygène. La chenille respire par des stigmates, orifices ponctiformes sur les segments n°1 à 9, comme les hublots d'une carlingue d'avion, qui amène l'oxygène et évacue le gaz carbonique.

 

 A vous de reconnaître les vraies pattes des fausses pattes, et les stigmates des taches noires de camouflage de ce drôle de dalmatien.

 

DSCN7738 

 

 

DSCN7744

 

 

DSCN7740

 

Une vue des derniers segments : on voit les pattes anales.

 

DSCN7746

 

  Ici, la tête : les taches noires dessinent deux yeux, un nez en chevron et une bouche, mais la vrai tête n'est pas là, elle est en train de manger. On voit les trois paires de vraies pattes, articulées et terminées par une griffe.

 

DSCN7747

 

2-  La chenille de l' Ecaille martre.

   Il s'agit peut-être d'une autre Écaille : si chacun peut se tromper,(voir par exemple ma faute d'orthographe de "marte" sur les clichés) c'est encore plus vrai quand on n'y connaît rien, comme moi ! Mais le plaisir des yeux sera le même, n'est-ce-pas?

 

Cette chenille est bien différente de la précédente : elle présente deux caractéristiques des chenilles des Écailles, et plus généralement de la famille des Arctiidae, dont j'ai déjà rappelé l'étymologie provenant de "ours" : elles sont velues comme des oursons,  et ces chenilles oursonnes se laissent tomber de leur support et se roulent en boule comme des hérissons, d'où leur surnom de chenilles hérissonnes. D'ailleurs, l' Écaille Martre est nommée également Écaille hérissone.

 

DSCN7635

 

DSCN7645

 

 

DSCN7638

 

 

 DSCN7637

 

DSCN7634

 

 

 

3 La chenille du Cul doré.

 

Après la Cucullie, le Cul doré, c'est le hasard des balades.

   C'est toujours un papillon de nuit ou hétérocère, c'est un Bombycoïde comme l' Écaille, mais il appartient à la famille des Lymantriidae dont on trouve 8 autres espèces en Finistère : c'est Euproctis similis Fuessly, qui tire, comme son cousin le Cul brun, son nom vernaculaire de la coloration de l'extrémité de son abdomen. Mis à part cet attribut doré, le papillon est tout blanc : sa livrée est une vraie robe de mariée.

 

    Les lymantriidae sont la terreur des forets :lymantra, en grec, veut dire ravageur. Dans la sous-famille des lymantriinae, on trouve l'Orgyie pudibonde et le fléau des arbres, le terrible Bombyx disparate. Mais seules les chenilles sont redoutables, car chez les lymantriidae, les papillons adultes ne s'alimentent pas.  Le fabuleux site d' Alain  Ramel, aramel.free.fr, précise que notre chenille est celle " d'un des Lépidoptères  les plus polyphages au dépens des essences feuillus, ornementales et fruitiers des régions forestières d'Europe Centrale." , contre lesquels des mesures d'échenillage, de lutte chimique, d'utilisation de bio-insecticide issue du baccillus thuringiensis, ou de piège à phéromones de synthèse, sont mises en oeuvre.

 

 J'attribue le nom scientifique Euproctis à l'association du radical grec -eu- , bon, bel, bien, comme dans évangile_eu vangelos, bonne nouvelle_, ou Eugène _bien né_, ou encore eucalyptus, bien ouvert (concerne le calice de la fleur).

Quand à -proctis, c'est le radical grecproktos, l'anus, le rectum, que nous connaissons dans proctologuepar exemple.   Euproctis, c'est donc une façon scientifiquement correcte de dire cul doré, ou joli cul, comme on aussi d'une beauté qu'elle est callipyge_Vénus callipyge, c'est une chanson de Brassens_ pour dire élégamment qu'elle a de belles fesses.

 

DSCN7787

 

DSCN7790

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-yves cordier
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué.  "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué. "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha

Recherche