Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2014 2 23 /09 /septembre /2014 12:36

        Zoonymie des 49 noms de genre de Lépidoptères créés par Fabricius en 1807.

 

Comme pour l'article sur les noms de genre de Hübner, il s'agit ici d'un document de travail destiné à éclairer mon étude des noms de papillon, et que je partage en ligne. "Work in process !"

La classification des Lépidoptères par Hübner [1819].

Noms des Papillons diurnes (rhopalocères) créés par Linné dans le Systema Naturae de 1758.

 

 https://archive.org/stream/magazinfrinsek06illi#page/280/mode/2up

 Fabricius, dans sa présentation du Systema glossatorum ( déjà cité, in Zeitung für Literatur und Kunst in den Königl . Dänischen Staaten [ Kiel ] , Septembre 11 1807, p. 83), donne des indications précieuses sur ses régles d'attribution des noms : il écrit qu'il est en train de changer un certain nombre de nom donnés par Linné car il souhaite faire apparaître le nom de la plante hôte. Il ajoute : "Les noms de genre ne posent pas de problèmes importants, il faut seulement éviter qu'ils soient trop longs, et qu'ils ne soient pas déplaisants à l'oreille. Pour les papillons de jour, j'ai choisi différents épithètes [cognomina] de Vénus, et pour les papillons de nuit, ceux de Diane. Ils semblent être les plus appropriés. Leurs homologues grecs [qualificatifs d'Aphrodite ou d'Artémis] ont tendance à être durs, longs et désagréables."

  Effectivement, parmi les 49 noms de genre choisis par Fabricius, 18 (en gras) sont des épithètes connus de Vénus/Aphrodite ;

1. Urania épithète de Vénus Ourania : « amour celeste »

2. Amathusia : épithète de Vénus  de la ville d'Amathus, à Chypre

3. Papilio

4. Zelima Nom de plusieurs héroïnes orientales de Contes et Comédies du XVIIIe ; soit bergère, soit sultane ou princesse, mais toujours charmante.

5. Morpho : épithète de Vénus : (aux belles formes, aux formes changeantes)

6. Cethosia. Cethosis Ramses, roi d'egypte ?

7.Castnia : épithète de Vénus  : du Mont kastion, en Pamphylie

8.Eupolea (euploea) épithète de Vénus  : de l'heureuse navigation

9.Apatura : épithète de Vénus : Aphrodite apatouria ou apatouros, « la décevante»

10 Limenitis. épithète de Vénus : des ports

11. Cynthia : épithète de Diane/Artémis  née sur le mont Kynthe, mais peut désigner aussi la courtisane vénusienne des Élégies de Properce.  Étymologiquement, Cynthia vient du mot grec kynthios signifiant « qui vient du Kynthos ». En effet en Grèce, sur l'île de Délos, se trouve le mont Kynthos, lieu mythique où seraient nés la déesse Artémis et son frèreApollon. De ce fait, Artémis est parfois appelée Cynthia1.

 

12. Vanessa. Du nom de l'héroïne d'un conte de Swift.

13. Biblis : Ovide, métamorphoses IX 446-665 : Biblis et Caunus, nés de Milètos et de la nymphe Cyanée : Biblis éprouve pour son frère "une flamme criminelle" et tente de le séduire mais Caunus restant de marbre, Biblis qui ne tarit pas de pleurs se transforme en fontaine. http://en.wikipedia.org/wiki/Byblis

14. Hipparchia de Maronée (Thrace) : sœur du philosophe cynique grec Métrocles, elle tombe amoureuse du philosophe Cratès de Thèbes malgré sa laideur :

Elle refuse les prétendants les plus riches et menace de se suicider si ses parents ne lui permettent pas de l'épouser. Ces derniers acceptent de le rencontrer. Cratès se déshabille devant eux, en adressant ce discours à Hipparchia : « Voilà ton fiancé et tout son avoir, décide-toi en conséquence, car tu ne saurais être ma compagne à moins d'adopter aussi mes habitudes de vie » Hipparchia n'hésite pas : elle conclut avec Cratès un mariage de chien (ϰυνογαμίαν)  (Diogène Laërce)

15. Neptis : neptis Veneris, Ov. M. 4, 530 : la petite-fille de Vénus (= Ino) / Ou Nephthys déesse égyptienne assimilée à Vénus.

16. Brassolis : jeune-fille d'un poème d'Ossian, amoureuse de Grudar  :

"Le farouche Cairbar vint à la vallée où Brassolis, la plus belle de ses sœurs, chantait, solitaire, le chant de la tristesse." : il lui confie son bouclier taché de sang : c'est celui de Grudar. Elle s'élance vers le bléssé et meurt avec lui. De leurs tombes naissent deux ifs solitaires qui tentent d'unir leur feuillage "Brassolis était la beauté de la plaine, et Grudar  l'ornement de la colline".

https://www.yumpu.com/fr/document/view/16691526/ossian-barde-du-iiie-sile-poes-gaiques/47

 

17. Paphia épithète de Vénus.  de Paphios, à Chypre.

18. Melanitis épithète de Vénus. (de la nuit)

19. Argynnis épithète de Vénus  : Venus argennis, d'Argennus, favorite d'Agamemnon.

20. Thaïs : courtisane célèbre dévouée à la déesse Vénus.

21. Idea : épithète de Vénus   Mont Ida, lieu de naissance de Zeus.

22. Doritis : épithète de Vénus  Vénus doritis, "la bienfaitrice" qui avait selon Pausanias son temple à Cnide

23. Pontia : épithète de Vénus  :  de la mer profonde

24. Colias : épithète de Vénus  :du temple de Colias, en Attique

25. Haetera ; épithète de Vénus  : Hétaïra, protectrice des courtisanes. 

26. Acraea : épithète de Vénus  :Protectrice des acropoles et des lieux élévés.

27. Mechanitis : épithète de Vénus  : l'ingénieuse à ourdir des ruses, son surnom à Megalopolis.

28. Libythea : De Libye + -thea, "déesse" : Io et son fils Epaphos ? La fille d'Epaphos ?

Ou Libye et Io, deux princesses ?

  • in Linné-Gmelin-Bergman (Rudolstadt) 1789 page 2262 Danaus n°394; cité par Donovan 1800 http://books.google.fr/books?id=9sxcAAAAcAAJ&pg=PT194&dq=28.+Libythea+:&hl=fr&sa=X&ei=

1848VPXCJITCObapgIAF&ved=0CCIQ6AEwAA#v=o

nepage&q=28.%20Libythea%20%3A&f=false

Cité par Thomas Pennant, ‎Johann Reinhold Forster, ‎John Aikin - 1790 - ‎Lire - ‎Autres éditions

Cité par Glossata VI Sesies insectorum de Fabricius page 41 pour une espèce d'Inde

http://books.google.fr/books?id=BXd81HIuTAwC&pg=PA69&lpg=PA69&dq=io+libyenne&source=bl&ots=

uS7zpkJGsF&sig=EaLQbjeoCAiGTRdgv2Z323dccCs&hl=fr&sa=X&ei=xtI8VO-bOIjMPc_BgKgF&ved=0CEQQ6AEwBg#v=onepage&q=io%20libyenne&f=false

Arès et d'Aphrodite, et de Cadmos, fils de Libye et de Poséidon.

Dans la mythologie grecque, Épaphos est le fils de Zeus et d'Io.

Il est enlevé après sa naissance par la jalouse Héra, et livré aux Curètes mais Zeus, irrité, tue ses gardiens et le délivre.

Devenu grand, Épaphos a une querelle avec Phaéton, prétendant que celui-ci n'est pas fils du Soleil comme il s'en vante ; c'est là l'origine du malheur de Phaéton.

Il devient roi d'Égypte et épouse Memphis, fille du Nil, en l'honneur de laquelle il fonde la ville de Memphis et de qui il a une fille, Libye.

29. Melitaea (Melinaea?)

30. Helicopis :"qui oculi volubiles"  Pierre Chompré - 1754 - Helicops , pis: fille qui séduit par des œillades , qui sourcille.

31. Hesperia

32. Lycaena

33. Erycina : épithète de Vénus  :  du mont Erix, en Sicile.

34. Myrina :peut désigner Myrina, reine des Amazones ; Myrina fille de Créthée, épouse de Thoas ; Myrina fille de Teucros, épouse de Dardanos

35. Thecla

36. Nymphidium : épithète de Vénus  : (des mariages)

37. Danis 

38. Emesis Erreur pour Nemesis ?

39. Thymele : autel de sacrifice pour Dionysos dans les théatres grecs anciens C'était sur le Thymélé que se faisaient les danses, et qu'on chantait les chœurs. OU  THYMÉLÉ (Θυμέλη). Musicienne, ou mime ou actrice, et poétesse célèbre du temps de. Domitien, dont elle semble avoir été la favorite, / Baladine courtisane de Dormitien.

 

40. Helias :  Issu du grec ancien : Ἡλίας ou Ἠλίας, c'est la version grecque du prénom biblique Élie.   Ou : forme féminine d'Helios, personnification deu soleil dans la mythologie grecque : "Fille du soleil" :

Dans la mythologie grecque, les Héliades ou Helias, filles d'Hélios et de Clymène, sont les sœurs de Phaéton. À la mort de celui-ci, elles se montrèrent inconsolables, le pleurant sans cesse, de sorte que leurs larmes se solidifièrent en ambre et qu'elles-mêmes se changèrent en peupliers. Leur nombre et leurs noms varient selon les auteurs ; on peut citer : Astris, Dioxippe, Églé, Éthérie, Hélia, Mérope et Phœbé, voire parfois Lampétie et Phaéthuse. Voir Apollonios de Rhodes, Argonautiques  (IV) :Hygin, Fables  (CLIV) ; Ovide, Métamorphoses (II, 340 et suiv.).

 

41. Pamphila : Pamphila (Παμφίλη) d'Epidaure  était une historienne de grande réputation qui vécut sous le règne de Néron.  Mentionnée par la Scuda, par Aulugelle, par Diogène Laërce et par Photius. Son oeuvre principale est ἱστορικὰ ὑπομνήματα, ou Commentaires historiques   

 

42. Laothoë : Dans la  mythologie grecque, Laothoe (Λαοθόη) peut se référer aux femmes suivantes: 

  • Laothoe, une épouse de Priam, roi de Troie, et la mère de Lycaon et Polydore. Son père était Altes, roi des Leleges.  
  • Laothoe, l'une des filles de Thespius et de Megamede. Elle donna à Héraclès, un fils  Antiphos.  
  • Laothoe, mère de Thestor par Idmon. 
  • Laothoe, femme du vieux troyen Clytius. 
  • Laothoe, fille de Menetus, possible mère de l'Argonaute (Eurytus) et d' Échion par Hermès.  
  • Laothoe, épouse de Porthaon, mère de Stéropé, Stratonice et Eurythemiste.

43 : Sphinx : figure féminine de la mythologie (la Sphinge) :  la fille de Typhon (ou d'Orthos) et d'Échidna. Elle est représentée avec un buste de femme, un corps de chat et des ailes d'oiseau.

 

44 : Sesia. Rivière du Milanais, qui se jette dans le Pô

45 : Aegeria : Egérie ; réemploi de Papilio aegeria Denis et Schiffermüller 1775. Nymphe des sources, que Numa Pompilius épousa et qui le conseilla dans son gouvernement.

46 : Amata : reine du Latium dans le Livre XII de    Éneide de Virgile XII.593-613.

Amata est, dans la mythologie romaine, l’épouse du roi du Latium Latinus, fils de Faunus, petit-fils de Picus et par ce dernier arrière-petit-fils de Saturne, et la mère de Lavinia. Elle a tout d’abord donné le jour à un fils, qui meurt en bas-âge, puis à une fille, Lavinie ou Lavinia. Elle souhaite fiancer sa fille Lavinie à son neveu Turnus, roi des Rutules, avant l’arrivée des Troyens. Mais les oracles en décident autrement, malgré son opposition de la voir se marier avec Énée, mais son mari Latinus célèbre le mariage. Amata pousse alors Turnus à déclarer la guerre à Énée. Pendant cette guerre, croyant Turnus mort au combat et se trouvant responsable du désastre, elle se suicide de désespoir.

47 : Zygaena

48: Glaucopis : Surnom ou épithète de Pallas Athénée (Minerve). Les Grecs ont donné à cette Déesse le surnom de Glaucopis, et les Latin celui de Cesia,, parce qu'elle avait les yeux pers, de couleur perse, c'est-à-dire, d'un bleu tirant sur le vert *, car , selon l'Académie. Françoise, la couleur 'perse est entre le vert et le bleu.

 49 : Procris. Fille d'Eréchtée à la beauté remarquable, aimée de Céphale mais dont le couple est déchiré par la jalousie.

 Sur les épithètes d'Aphrodite, voir : http://www.theoi.com/Cult/AphroditeTitles.html

 

Conclusion : 

Sur les 49 noms de genre créés par Fabricius en 1807, 18 sont des épithètes avérées de Vénus / Aphrodite. On trouve une épithète de Diane (Cynthia) et une épithète de Minerve (Glaucopis). Une vingtaine d'autres noms correspondent à des femmes célèbres, le plus souvent par leurs amours : beaucoup renvoient donc indirectement à Vénus. 27 noms se terminent par -a ou -ia évoquant une forme féminine, et l'immense majorité (ou la totalité) des noms sont féminins. Ils renvoient majoritairement à des personnages féminins mythologiques ou légendaires, ou de la littérature.

 

 

Byblis et Caunus, Laurent Delvaux 1734


Partager cet article

Repost 0
Published by jean-yves cordier
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué.  "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué. "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha

Recherche