Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 08:54

toiles 1268cc 

 

    Arrivant un matin devant les prairies des sablières de Bodonou à saint Renan, je découvre un grand spectacle de toiles d'araignées scintillant au soleil ... le temps de prendre quelques photographies, tout a disparu, et je cherche en vain parmi les graminées la féerie de ces tentes illuminées : je ne vois plus rien.

 

 

I . Tetragnatha extensa et sa toile. 

 

 toiles 1274cc

 

   On a reconnu Tetragnatha extensa(Linnaeus, 1758), la Tétragnathe étirée, qui fréquente les lieux humides : ses deux pattes antérieures sont beaucoup plus grandes que les autres, mais elle les étend devant elle pour ressembler à une brindille. Son céphalothorax est roux doré, son abdomen est allongé, variant du vert au blanc argenté, rayé d'une paire de lignes courbes allant du brun rougeâtre au jaune. Sa toile sphérique est généralement horizontale, centrée par un grand trou où elle attend sa proie. Elle y accueille les araignées sauteuses, les moustiques, les éphémères et les insectes volants, qu'elle  emballera d'un papier de soie, avant d'y injecter des sucs gastriques. Servir frais, à boire à la paille.

 

   Je compte 16 à 20 rayons sur ces toiles, 16 tours de spires de fil gluant, 3 tours de spires de fil non gluant au centre du moyeu où se tient la tétragnathe, avant la zone libre qui lui permet d'évoluer rapidement. Toutes ces toiles sont ici  verticales.

 

 

 

 

 toiles 1290cc

 

 

 

 

 toiles 1291cc

 

 

 

 

toiles 1312cc

 

 

 

toiles 1316cc

 

toiles 1323cc

 

toiles 1326cc

 

 

II. L'Épeire des roseaux Larinioides cornutus .

 

  Cette araignée tend son filet à proximité des rivières et des étangs, ou parfois au dessus de l'eau ; elle fréquente aussi les fossés et les prairies humides. Je l'ai observé souvent le long des côtes, sur les sentiers qui longe les dunes. Elle rapproche d'un fil solide deux roseaux, des graminées ou des ombelles et bâtit une toile de 10 à 26 rayons, au moyeu formé de six ou sept tours de spires un peu bâclés, sans trou central, puis va se réfugier dans une cachette, une petite cabine de soie blanche régulière comme un calice qu'elle peut camoufler par un origami de tiges, de feuilles ou d'épis de graminées, où elle attend qu'une proie signale sa présence.

 

toiles 1289cc

 

 

 

 

toiles 1303cc

 

 

toiles 1304cc epeire-des-roseaux 1449cc

 

  Origami :

 

 

 

toiles 1299c

 

 toiles 1327cc

 

   Elle mesure moins de 15 mm pour la femelle, à peine 8 mm pour le mâle, et se reconnaît à son dessin dorsal typique : un triangle alternant des bandes noires et blanches comme des marches d'escalier d'une petite Tour Effel, sur un fond de couleur variable, souvent crème ou blanc gris craquelé comme un vieil oeuf de Pâques, mais parfois brun rougeâtre.

 

epeire-des-roseaux 1418cc

 

 

 

 

epeire-des-roseaux 1410cc

 

 

epeire-des-roseaux 1477cc

 

   En Baie de Goulven, les Épeires des roseaux ont récupéré les ombelles desséchées et à partir des rayons des inflorescences, ont fabriqué des petits godets ouverts vers le haut (ce qui fait exception à leurs habitudes ) pour y établir leur repaire où on les voit, pattes en avant, attendre la bonne aventure.

 

DSCN5181cc

 

DSCN5182cc

 

 

 DSCN5184cc

 

DSCN5189cc

 

    Autour de la tente, c'est un vrai campement où s'accumulent les provisions, les déchets, et le départ du téléphérique vers la toile-piège. Ici, l'Épeire est en train de ramener de la chasse une pauvre mouche.

 

DSCN5176cc 

 

 epeire-des-roseaux 1176cc

 

  Et ici, elle répare sa toile. Celle-ci sera démontée chaque jour ( en la mangeant pour que rien ne se perdre) et rebâtit le lendemain.

 

epeire-des-roseaux 1299cc

 

   Le mâle est toléré sur la toile de la femelle, ce qui est une exception dans cette famille d'araignée. Mais parfois, il me semble que cela peut tourner mal :

 

  epeire-des-roseaux 1438cc

 

   Voilà la photographie d'un mâle que l'on identifie grâce aux deux "gants de boxe" situés en avant de sa tête.

 

epeire-des-roseaux 9356

 

Au mois d'octobre, au lieu de se laisser mourir de froid comme ses congénères, l' Épeire des roseaux pénètre à l'intérieur d'une tige creuse d'ombellifère (qui lui sert décidément à tout) , souvent en couple. Elle y résistera, grâce à un super antigel, à des températures de -7°, voire même, pour les mieux équipées, de - 25°.

 

 

   Épeire des roseaux : forme brune à Pontavennec, Saint-Renan.

   Sur les rives de l'étang voisin, je trouve une forme brun-rougeâtre, et des toiles très sommaires (mais c'est, alors, une fin de journée, avant le démontage du cirque) :

 

 epeire-des-roseaux 9046cc

 

 

 epeire-des-roseaux 9054cc

 

 

 epeire-des-roseaux 9057cc

 

 

epeire-des-roseaux 9031cc

epeire-des-roseaux 9064cc

 

epeire-des-roseaux 9068cc

 

epeire-des-roseaux 9062cc

 

 

 epeire-des-roseaux 9070cc

 

epeire-des-roseaux 9084c

 

 

 epeire-des-roseaux 9086cc

 

   Et puis tout de même un forme claire :

 

epeire-des-roseaux 9090cc

 

 

   Parfois, les toiles sont de vrais poubelles, ou des porte-trophées : ici, les dépouilles de Zygaena trifolii et de papillons

epeire-des-roseaux-1889cc.jpg

 

 

  Source : les deux exceptionnels numéros 73 et 74 de la revue La Hulotte, 1997, Le Petit Guide des Araignées à Toiles Géométriques.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-yves cordier
commenter cet article

commentaires

Pascal 26/04/2011 18:00


Les oeuvres d'art des "petites créatures" m'ont toujours étonné. Je les trouve incroyables, surtout quand on rapporte cela à la simplicité relative des exécutants !


Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué.  "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué. "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha

Recherche