Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 22:51

        Port de Commerce de Brest :

         un départ de la Recouvrance.

  

Un matin d'avril, larguer les amarres quai Malbert,...

 

recouvrance-3669c.jpg

 

 

 

 évoluer dans les bassins pour établir les voiles...

 

recouvrance 7373c

 

passer devant le parc aux bouées des Phares et Balises...

recouvrance 3684vc

 

laisser à bâbord le premier feu vert...

 

recouvrance 3692c

 

 Le vent est faible : à Guipavas, il relève un vent de nord-est de moins de 10 km/h.

 

                         recouvrance 7379c

 

Passer entre les deux feux des môles ne posera pas de grandes difficultés : c'est parti pour la journée !

recouvrance 3694c

 

 

Belle occasion pour admirer le tableau arrière de la Recouvrance. Il a été dessiné et sculpté par André Miossec. On y reconnaît, parmi des symboles guerriers*, les armoiries de Brest, parti d'azur à trois fleurs de lys d'or  et d'hermine plain, que l'on peut voir aussi sur les murailles sous l'Escalier Gabin, ou sur l'immeuble de la Chambre du Commerce. On remarquera aussi avec quel soin du détail l'encadrement doré est sculpté comme s'il s'agissait de cinq joncs liés ensemble par six nœuds de filins. André Miossec est, non seulement un modéliste hors-pair, mais aussi maître-doreur. 

* un canon, six boulets, quatre drapeaux, deux ancres sans jas dont une porte son organeau, et de longs rubans.

 

 


recouvrance 7376c

 

 

recouvrance-7388c.jpg


escalier-gabin 3347c

 

 

  Il est évident qu'André Miossec s'est inspiré des ornements créés par les sculpteurs des vaisseaux du roi comme Pierre Puget ou Jacques Caffieri dont les splendides et monumentaux "tableaux de poupe" étaient destinés à impressionner l'adversaire, et à servir la publicité royale par une symbolique bien codifiée. Il s'est placé dans une filiation avec les grands artistes de l'Arsenal de Brest, dont le Musée de la Marine conserve les œuvres. Comment ne pas penser à Yves Collet (1761-1843), qui réalisa de grandes figures de proue et de poupe ? Mais on admirera comment l'artiste a su éviter les pièges habituels et conserver une sobriété de bon aloi.

  

 

 Voir aussi sa figure de proue:  La Sirène de la Recouvrance : Bondage au port d'attache.


Partager cet article

Repost 0
Published by jean-yves cordier
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué.  "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué. "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha

Recherche