Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 17:27

Depuis le 5 avril, un Goéland Bourgmestre Larus hyperboreusGunnerus, 1767 a été signalé dans le port du Conquet, tout simplement à proximité immédiate de l'embarcadère de la vedette pour Ouessant.

  Aujourd'hui 15 avril, je vais lui rendre visite, et je le repère facilement sur l'indice infaillible de deux longues-vues établies sur le quai et pointèes vers un petit caboteur : tournant avec opiniatreté autour de la coque (il y restera pendant plus d'une heure ), l' hyperboréen est là, avec sa grande taille, sa livrée très clairs, à peine grise, quasi immaculée, et sa queue blanche qui le distingue immédiatement de tous les goélands argentés du voisinage.

 

DSCN4873cc

 

 

DSCN4872cc

 

  En France, les observations ont souvent lieu en novembre, à l'occasion d'un coup de vent de Nord-Ouest, et la tempête du 9 au 11 novembre 2007 en avait porté plusieurs dizaines. Ici, au Conquet, un Bourgmestre a été observé le 2 octobre dernier.

  On dénombrerait 20 à 80 observations annuelles en France. L' île d'Ouessant, le port de Brest,  les ports de Douarnenez, Guilvinec, Lesconil ou d'Audierne sont parmi les bons spots, les chalutiers hauturiers ramenant parfois avec eux les Goélands Bourgmestres qu'ils rencontrent...

Les individus qui sont vus en fin d'hiver ou début de printemps ont un plumage "usé" qui apparaît ainsi particulièrement blanc, alors que les oiseaux de novembre ont le ventre sombre, café au lait, et un manteau chiné.

 

 

DSCN4905cc

 

 

 

 

DSCN4892cc

 

  Dnas un article d'Ornithomédia de 2007, Marc Fasol écrivait : Les juvéniles ont un bec rose bonbon typique, aux bords bien droits, parallèles, dont le dernier tiers distal (proche de l'extrémité) aurait été trempée dans de l'encre de Chine.

 

DSCN4968cc

 

  Le Goéland Bourgmestre habite et niche dans le haut Arctique (Groenland, Svalbard, Islande, Russie arctique), et s'y trouve très bien : seuls les petits jeunes et les  immatures   contestent cette vie sédentaire et partent sur la route, vers le Sud passer l'hiver le long des côtes de l'Amérique du Nord, et, pour quelques-uns, à l'occasion, sur nos côtes.

   Ces grands goélands mettent quatre année à devenir adultes, et passent successivement par quatre plumages. Adulte, notre héros aura les yeux jaunes, mais c'est encore un immature de deuxième année calendaire et de premier hiver, c'est un H1 à l'iris foncé, et au bec bicolore rose chair à la base et noir à l'extrémité.

   Un individu H2 sera reconnaissable par son iris clair, et par son plumage plus clair que H1 (notre specimen ne permet pas d'en juger, vu sa clarté particulière).

  Le plumage H3 se rapproche beaucoup du plumage adulte H4, mais se démarque par un manteau plus clair et une tête fortement marquée d'ocre (Ornithomédia, Marc Fasol).

  L'observation d' adulte est tout-à-fait exceptionnelle en France. Le bec puissant est alors jaune avec une marque rouge sur la mandibule inférieure.

 

  Les pattes sont roses :

 

DSCN5016cc

 

DSCN4919cc

 

 

 DSCN4931c

 

  Les couvertures alaires sont gris pâles avec une nette bordure blanche. Marc Fasol écrit :  En vol, un Goéland bourgmestre de premier hiver est "magique": ses courtes mains (extrémités des ailes), presque transparentes, donnent une impression étrange. Lent et puissant, l'oiseau "au corps de velours" s'éclipse tel un fantôme, ne présentant aucun motif bien défini, ni sur la queue, ni sur les ailes. Tout au plus, ses culottes sont-elles délicatement rayées. (Ornithomédia)

 

DSCN4938c

 

DSCN4978cc

 

 

 

DSCN4876cc

 

DSCN4880cc

 

 

    Merci aux messages de Bernard Cadiou, Antoine Gouëllo, Emmanuel Chabot et Mickaël Champion sur la liste obsbzh qui ont diffusés ces informations.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-yves cordier
commenter cet article

commentaires

Azraelle 16/04/2011 13:47


Je ne savais même pas que ça existait... La carence est comblée :)


Pascal 15/04/2011 21:37


Alors là je suis scotché ! Je n'ai jamais vu un tel goéland. J'en reste bouche bée d'admiration. Maintenant je ferai gaffe !


jean-yves cordier 16/04/2011 10:21



Je suis d'accord, un tel goéland blanc mérite tes compliments !


 Bon week-end,


jean-yves



Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué.  "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué. "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha

Recherche