Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 18:55

La Cardinale, Pyrochroa serraticornis .

 

 

 DSCN5256

 

 

 DSCN5495

 

 DSCN5501

 

 DSCN5506

 

 

 DSCN5503

 

La Strangalia maculata.

 

DSCN5569

 

DSCN5573

 

 

L'Oedemera (flavipes ou) nobilis

 

Ce coléoptère vert brillant aux longues élytres divergentes est reconnaissable à ses gros fémurs de culturiste, spécifiques des mâles. Ces popeyes sont soit Oedemera flavipes -mon choix initial- qui ont les pattes antérieures jaunâtres, soit Oedemera nobilis, qui a les pattes antérieures vertes : j'ai donc observé un nobilis, ce dont je suis très honoré.

 

 

DSCN4766

 

Voici donc la femelle : "on l'appelle cuisse de mouche fleur de banlieue" comme dit Pierre Peret : elle devra developper ses quadriceps .

 

DSCN5009

 

A vous de jouer : mâle ou femelle?

 

DSCN4765

 

DSCN5008

 

 

La punaise brune servie en accouplement postérieur sur son lit de petite oseille.

 

DSCN4701

 

 

DSCN4718

 

 

DSCN4715

 

DSCN4711

 

Le terrifique panorpe, ou Mouche-scorpion : Panorpa sp i (communis ?).

 

  Ce mécoptère (mekos = long ) est carnivore et nécrophage, il lui arrive de piller le garde-manger des araignées : voyez son rostre ou bec en forme de trompe.

  Le mâle présente une autre particularité : un abdomen telescopique retroussé en queue de scorpion ...inoffensive.

 

 

DSCN5698

 

 

DSCN7985

Repost 0
Published by jean-yves cordier
commenter cet article
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 12:42

C'est un lepidoptèriste distingué (lepi'net) qui me l'explique : la famille des Zygaenidae se compose des Procridinae (13 espèces en France), des Chaldosiinae (une espèce) et des Zygaeninae (26 espèces).

 

   Dans le Finistère, les choses sont plus simples : il n' y aurait que trois zygaenidae : un procridinae, la Turquoise de la globulaire, et deux zygaeninae, la Zygène de la filipendule et la Zygéne du trèfle, dont j'ai relaté ma rencontre récemment.

 

J'étais donc curieux de rencontrer ce seul cousin bas-breton de mes Zygènes, et justement je découvre à Kerloc'h (Crozon) un coin ensoleillé où ils avaient installé leurs transats et entamés leur pique-nique. Surprise : loin de les trouver vêtus de ce débardeur à bretelles nommé "canotierra " en italie et "petit marcel" en france, je les surpris en grand apparat, drapés dans des tenues d'un bleu turquoise aux reflets irisés.

 

  Madame (on la reconnaît à ses antennes filiformes) portait avec bonheur une robe fendue dans le dos, en satin de soie strassée avec sans-doute juste ce qu'il faut d' élasthane pour l'effet gainant, c'était bluffant

 

 

 

Monsieur, lui, ne se démarque de son épouse que par une paire d'antennes penniformes (en forme de peigne, attention aux faux amis), il porte un costume ajusté de la même étoffe à reflets en soie Chambray , mais dont l'encolure est ornée d'une douillette doublure de fourrure, tel un souverain dans sa cape royale de vair . Pour mémoire, le "vair" en héraldique est un champ d'azur chargé de petites pièces d'argent : quoi de plus seyant pour notre homme ?

 

 

 DSCN5000

 

 DSCN4996

 

Mais ces gens très collet monté avaient parfois des moments d'inattention, ou bien la femme de chambre avait reçu sa journée et Monsieur avait du s'habiller seul pour une fois, toujours est-il que je le surpris un peu déguenillé, le pan de chemise dépassant de son costume.

 

 DSCN5212

 

 

Mais qu'allait-il faire à chevaucher des balais en criant "hue dada" ?

 

 

  DSCN5004

 

  

 

Plus sérieusement :

 

  Il s'agit non pas  d'un couple de Turquoise de la globulaire, Jordanita globularia Hübner 1793., mais d'  Adscita statices, beaucoup plus répandue, et que l'on reconnaît, chez le mâle, à l'antenne qui n'est pas pectinée jusqu'au bout. La chenille se nourrit de Rumex.

 

Les papillons mâles ont des antennes plus développées que les femelles car elles représentent leur organe olfactif : le mâle doit par ces antennes détecter la phéromone émise par les femelles, et on cite toujours l' Actia luna capable de déceler une femelle à onze kilomètres de distance, ce qui correspond à la détection d'une seule molécule de phéromone. On comprend que l'antenne doit être particuliérement importante chez le mâle. Elles sont tapissées de soies sensorielles, les sensilles, qui envoient leurs informations via un nerf antennaire à deux lobes antennaires Ceux-ci sont organisés en unités fonctionnelles spécifiques d'une odeur, les glomérules. Chez le mâle  existe un sous-groupe de glomérules, le complexe macroglomérulaire, consacré à la reconnaissance de la phéromone sexuelle et au déclenchement de la réponse comportementale.

 

Le système antennaire de la femelle est voué, lui, à la reconnaissance de la plante hôte, celle qui nourrit les chenilles et où elle déposera ses oeufs. On a montré qu'il suffit à la femelle du Sphinx du tabac de reconnaître sept des soixante molécules du Datura sacré pour identifier cette plante.

 

Outre les phéromones sexuelles, il existe des phéromones de marquage de territoire, d'autres de balisage de trace, d'autres encore sont des signaux d'alarmes d'agression, d'autres évitent qu'une congénère ne viennent pondre ses oeufs trop près, ou suscitent un attroupement : une abeille dispose de 160 glomérules, donc de 160 centres dédiés à un signal.

 

 DSCN5002

 

 Revenons à la Zygéne  Zygaena trifolii pour nous rendre compte que les deux papillons sont très proche : on dirait seulement qu' un chercheur du Museum consacre son temps à capturer des Turquoises, leur applique des marques rouges sur les ailes et les relache pour en assurer le suivi : à qui dois-je signaler mon observation?

 

Lui aussi s'amuse à chevaucher les graminées :

 

DSCN5631

 

 

Lui aussi craint les courants d'air et s'emmitoufle de petit-vair :

 

 

DSCN5633

 

Lui aussi a adopté la tenue de soirée pour bricoler ou grimper à la corde lisse :

 

DSCN5661

 

DSCN5634

 

Repost 0
Published by jean-yves cordier
commenter cet article
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 15:36

"Lolita Vanesse et Vladimir Zygène de la Filipendule vous invite à un brunch de noce le 16 mai..".Avec un nom comme ça, cela ne pouvait être que du beau linge, alors quand j'ai reçu le faire-part pour me rendre dans leur pré carré de Basse-Bretagne où ils recevaient très simplement, je n'ai pas hésité : le temps de vérifier l'adresse (c'était à Telgruc-sur mer, mais ils se piquaient de bretonner et ils avaient écrit Terrug , et j'aurai droit tout-à-l'heure aux explications par un vague cousin," Tal, en breton,c'est le front ,vous connaissez le peintre Tal Coat, eh bien son nom signifie  front  de (ou du) bois, ici tal cruc, c'est le front de la colline, et la Pointe de Bellec, c'est la Pointe du curé, il était intarissable), et j'étais sur place.

 

   C'était effectivement très simple, chez les  Filipendule, le jardin était traité à l'anglaise, très jardin cottage, avec des mauvaises herbes, des fleurs sauvages et des orties qu'on avait laissé pousser ("c'est si pittoresque, et les insectes en raffolent, vous savez" jusqu'au saut-du-loup qui les séparait de la mer et dont l'effet haha était parfait.

 

   Le cousin barbant m'a entrepris sur la généalogie, je ne m'en sortait plus. Les Zygènes étaient une grande famille, 800 espèces dans le monde, 35 en France, je devais avoir entendu parler des Zygènes de la coronille minime, ces Zygènes de la lavande, des Zygènes de la carniole, et même des Turquoises qui étaient une branche éloignée. Ils avaient tous comme ancêtre Aymeri Zygène premier, dont le nom voulait dire"le joug terrible" à cause d' antennes renflées à l'extrémité comme des massues et pointées vers l'adversaire comme des cornes de bélier.

 

   Filipendule, c'était leur terroir d'origine, la "plante-hôte" , cela voulait dire "suspendu au bout d'un fil", mais ils  voyaient assez peu ces filambules : " nos jeunes (ils parlait des chenilles) préfèrent aller chez  les Lotiers corniculés plutôt que chez les Filipendules, mais c'est regrettable, c'est tout-de-même Filipendula ulmaria, une famille royale, la Reine des prés, qui a donné son nom à l'aspirine : mais oui, Spirée, l'autre nom de la filipendule, cela a donné aspirine, je vous assure. Et vous connaissez peut-être les Nacrés de la filipendule ? Mais eux, ce sont des rhopalocères, mon cher, des papillons de jour, alors que nous sommes malgrè nos moeurs diurnes des hétérocères, des papillons de nuit." Il ne me dit rien des Filipendules suisses.

 

  Je devais me débarrasser du cousin pour aller féliciter les époux . Ils nous accueillaient vraiment sans manière, cela en était même surprenant, j'étais peut-être arrivé un peu tôt, on avait l'impression de géner, mais non. Je pris quelques photos.

  DSCN4186 

   N.B : En réalité : Zygaena trifolii  Merci à Eric Drouet.

 

C'est vrai qu'ils étaient très New-Age, ils sortaient d'une période ésoterico-mystique , ils avaient passé l'hiver seuls dans un chrysalide de papier-maché, une sorte de yourte perchée sur la tige d'une graminée où, tels des cénobites stylites, ils avaient pratiqué l'ascèse et le rebirth. Loin d'en revenir indifférents aux nécessités de la chair, ils étaient atteint d'un appétit sexuel exubérant et insatiable. Mais honni soit qui vilipende les Filipendules déréglées.

 

 

 

DSCN4189

  en réalité : Zygaena trifolii.

 

 

 

 

DSCN4196

   En réalité : Zygaena trifolii.

 

 

Ils avaient l'air enragés, bien décidés à tester le Kamasutra de K jusqu'à A, et même jusqu'à XXX s'il le fallait.

 

DSCN4200

 

 

 

 

 DSCN4202

    En réalité Zygaena trifolii.

 

 

 

 DSCN4206

     En ralité Zygaena trifolii.

 

 

 

 DSCN4209

    En realité Zygaena trifolii.

 

 

 

 DSCN4212

     Erratum : zygaena trifolii.

 

 

 

 DSCN4229

     Erratum : zygaena trifolii.

 

 

Pourtant, un détail m'intriguait. Le cousin qui se vantait de ses quartiers de noblesse m'avait expliqué que les Zygènes de la filipendule avaient hérité les armes de leur blason, "de sable à six besants de gueules, posés en orle" d'une alliance ancienne avec les Médicis, en 1450.

 

   Or je regardais la livrée de nos deux forçats du sexe : une, deux, trois, quatre, cinq, il n'y avait jamais que cinq de ces marques qu'une courtisane désoeuvrée avait déposées sur leurs ailes du bout de son pinceau de vernis à ongles.

 

DSCN4226

   Erratum : Zygaena trifolii.

 

QUOI ! Les usurpateurs ! Ce n'étaient que des roturiers, des zygènes du chèvrefeuille, ou du trèfle de montagne, ou même du trèfle commun, à trois feuilles, bon à se faire brouter par les ongulés ! Des Zygaena trifolii !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by jean-yves cordier
commenter cet article
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 09:10

I Les Rhopalocères

 

  Le terme, qui vient du grec rhopalo, massue, et keras, la corne (comme dans rhinoceros), désigne les papillons dont l'antenne est enflée en son extrémité en forme de massue, ce sont les papillons de jour.

Jeudi de l'Ascension à Crozon, le beau temps est propice à la chasse aux papillons, qui permet toujours de batifoler dans les prés fleuris.

 

Attention, je n'ai aucune compétence et mes identifications se basent sur mon guide Larousse Nature en poche de Sterry et Mackay. Elles sont sujètes à caution pour les espèces difficiles.

 

Dans le jardin la Belle dame butinait le Céanothe :

 

 

papillons 5604

 

papillons 5629

 

 

Dans un chemin, ce papillon attend son identification parmi le groupe des piérides.

 

papillons 5652

 

papillons 5656

 

Plus tard je verrai ce Piéride du navet :

 

DSCN5545c

 

DSCN5552c

 

 

 

 

Dans un pré, l'azuré commun, facile à voir mais difficile à saisir avec l'objectif :

 

 

papillons 5688

 

Et sa femelle, bien différente :

 

papillons 5675

 

Dans le même pré, je crois bien que c'est le Cuivré fuligineux : Recto :

 

papillons 5680

 

Et verso :

 

papillons 5684

 

 

 

 Et puis un Ticris : plus tard je le verrai un peu partout, il est bien commun. 

 

papillons 5641

 

Toujours à Crozon, mais près de l'étang de Kerloc'h , je rencontre le beau Gazé sur le gazon...ou le trèfle du bord du sentier :

 

DSCN5281

 

 

DSCN5288

 

 

 

 

Le Damier de la Succise se laisse aussi observer, à l'Aber  ou à Kerloc'h :

 

 

  DSCN5139

 

 

 DSCN5154

 

 DSCN5156

 

 

  DSCN5159

 

 

 DSCN5202

 

 

Jouons maintenant au jeu des sept différences et comparons-le au Petit collier argenté :

 

 

  DSCN4737

 

  DSCN5164

 

  DSCN5172

 

 

 DSCN5173

  DSCN4746

 

 

 

  DSCN5669

 

 

 DSCN5679

 

 

  DSCN5681

 

 

  DSCN5691c

 

 DSCN5690

 

DSCN5688c

 

 

 

 

A Plouzané, je vois pour la première fois la Bande noire, l' Hespérie  de la houque qui se distingue de l'Hespérie du dactyle par la couleur orangée (fauve) du dessous de la massue antennaire. Ouf, j'apercevais ce détail sur mes photos!

 

Les houques, ou houlques, (holcus) sont des graminée utilisées en fourrage ou comme plante d'ornement : houlque laineuse, houlque molle, une de ces herbacées que j'aime arracher au passage lors de mes promenades pour l'effeuiller nonchalamment, ou la mâchonner

 

DSCN5537

 

Comme toutes les hespéridés, la Bande noire redresse partiellement ses ailes antérieures lorsqu'il est posé.

  On remarque aussi cette ligne noire sur l'aile orange,qui lui vaut son nom et qui est longue et sinueuse.

 

DSCN5539

 

Bien-sûr, voilà l'Amiral, ou Vulcain il est si banal qu'on oublierait de le photographier, et pourtant, quelle allure !

 

DSCN5606c

 

DSCN5620c

 

 

II -Quittons les Rhopalocères ou papillons de jour pour les Hétérocères, papillons "de nuit "qui ont pourtant des habitudes diurnes.

 

Le Lambda(j'ai connu un individu du même nom) doit son nom au sigle blanc de sa carrosserie. D'autres hellénistes  y voit la lettre gamma et le nomme Plusie gamma. Officiellement c'est autographa gammaLinnaeus 1758.

  C'est une espèce migratrice, qui vient des pays chauds visiter notre Finistère en mai et s'y reproduire.

 

 

DSCN5332

 

Ce qui est énervant chez le Gamma  ou Lambda, c'est qu'il ne se pose pas sur les fleurs, mais qu'il butine comme un colibri, sans cesser de battre très rapidement des ailes : impossible de prendre une photo nette avec mon APN , mais le cliché montre bien ce que l'on observe : une vibration frénétique du rotor, alors que la trompe vient se poser avec précision dans la fleur : quel as, ce pilote d'hélico!

 

 

 

 

DSCN5555c

 

 

DSCN5560c

 

  La panthére est un papillon aussi petit que mobile qui s'envole dès qu'on approche un objectif pour se poser derrière un buisson ou au pied des ajoncs : je profitais pourtant d'une courte pause de notre vibrion agité, par un jour où le soleil se voilait la face.

 

DSCN5725

 

 

 DSCN5724

 

La Doublure jaune.

 

  Observée au bord de la rivière de l'Aber à Crozon, dans une prairie humide parmi les joncs près des saules et des peupliers, elle est réputée très farouche. Elle est en tout cas bien discrète avec sa livrée de feuilles mortes.

  Ce papillon appartient, avec la Mi ou M noir, à la tribu des Euclidiini, mais la parrainage d'Euclide, fondateur de notre géométrie euclidienne, laisserait penser que ces papillons sont de la famille des Géomètres : non non, ce sont des noctuelles. on peut penser que Linnée en le baptisant  a comparé ses ailes à des gravures (glyphica) géométriques : où vont-ils chercher tout-ça ?

 

DSCN5662

 

 

DSCN5667

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by jean-yves cordier
commenter cet article
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 10:38

 J'avais écrit en titre Ballade avec deux ailes, et cette faute d'orthographe transformait mon article en une poésie de l'ancien temps, une chanson à danser, la ballade venant , comme bal, ballerine, baladin ou ballet du latin ballare, danser, par le grec ballein, jeter.

 Mais la création de balade, mot d'argot du XIX ème siécle pour désigner l ' oisive promenade, n'est-elle pas inspirée par ces termes chorégraphiques ?

  Après tout, ne dit-on pas, lorsqu'on s'est fait envoyer promener, ou envoyer balader : "il -elle- m'a envoyé valser" ?

 

  Quoiqu'il en soit , foin des randonnées (pédestres, équestres), des excursions ou des parcours (sportifs, de santé, ..) : moi je suis partisan des balades : L'amateur -c'est toujours un amateur  - s'y livre à son humeur vagabonde et aux doux plaisirs de la paresse active. Un rien aventurier, il va à l'improviste; il flâne, et comme ce -â-circonflexe il s'étire en baillant. Pour une fleur, un parfum, un chant d'oiseau,il ne craint pas de s'écarter des GR battus et balisés, mais sans risque ni goût pour la performance. Ce n'est pas lui qui mène la danse, et il va, le nez au vent, les sens en alerte, chassant la belle occasion, la jolie rencontre, l'ange qui passe ou l'instant qui s'éternise. Il musarde, il baguenaude, il est heureux.

 

  fleurs 3201

 

Balade donc le 27 avril en Baie de Douarnenez par temps estival, sur la Pointe de Tréfeuntec et celle de Talagrip : lézards verts, Tariers pâtres sur tous les arceaux de ronce, Linottes mélodieuses sur les tiges disponibles, belle collection d'orchis à Tréfeuntec, papillons voletant partout,(Procris, Tircis, Paon du jour, Azuré) et, à Talagrip, le superbe spectacle d'un Machaon, ou Grand porte-queue  butinant l' Armeria maritima.

 

fleurs 3191

 

 

 

 

 

Môssieur Saxicola rubicola recherche sans-doute à conquérir un coeur avec cette offrande d'une chenille appétissante.

 

 Copie deDSCN2448

 

 

 

 Copie deDSCN2454

  Copie deDSCN2450

 

 

 

 

DSCN2375

 

Copie deIMG 3168

 

 

 

 

 

papillons 3269 - Copie

 

Cet imago est resté en hibernation de septembre à mars et découvre pour la première -et seule-fois les joies

du printemps breton, les courses folles sur les landes, la beauté de la pelouse rase maritime. Il folâtre parmi les têtes roses de l'Almeria maritima:

 

 

 

papillons 3271 - Copie

 

On remarque que notre Porte-queue en a perdu une. Ces prolongements effilés des ailes ressemblent aux "filets" des hirondelles rustiques, ce qui explique que le machaon soit nommé en anglais Swallowtail, queue d'hirondelle.

 

 

papillons 3283 - Copie

 

Voilà Papilio machaon déployant bien ses ailes : un conseil néanmoins, évitez de lui dire qu'il est tiré à quatre épingles, les papillons n'aiment pas.

 

papillons 3277 - Copie

 

 

papillons 3280 - Copie  

 

Machaon  et Asclepios

 

 Ce papillon tire son nom d'un héros de la guerre de Troie, Machaon, qui fut avec son frère Podalire l'un des médecins des combattants achéens venus venger l'honneur de Ménelas dont l'épouse Heléne a été enlevé par Pâris. Tous les deux  se trouvaient dans le fameux cheval qui mena Troie à sa perte...

 

Machaon est d'une famille qui se consacre à la Santé puisque son père n'est autre qu'Asclépios, dieu de la médecine, sa mère est la nymphe Epione "celle qui soulage les maux", il compte parmi ses soeurs Hygie, déesse de la santé et de l'hygiène, et Panacée, déesse qui soigne tout par les remèdes à base de plante.

  Ses deux frères sont Podalire, médecin de la Guerre de Troie, et Télésphore, dieu de la convalescence.

 

 Machaon tirerait son nom de makhaira, couteau, et il excelle en chirurgie : c'est lui qui soigne Menelas atteint d'une flèche, otant celle-ci puis appliquant des remèdes sur la plaie. C'est à son propos qu'Idoménée eut ce commentaire devenu proverbial : "un médecin, à lui-seul, vaut beaucoup d'hommes".

 

Bien, bien, mais quel rapport Linné a-t-il pu trouver entre ce papillon et  cette famille de toubibs ?

  Nous n'étions pas là, mais on peut noter que carl von Linné avait déjà baptisé une plante herbacée généreuse en nectar mais délaissée par les oiseaux en raison de sa toxicité Asclèpias, l'Asclépiade . 

  On sait que Esculape, ou Asclepios est représenté avec son caducée, non pas celui d'Hermes, à deux serpents, mais le " Bâton d'Asclepios" où s'enroule un seul serpent. C'est le symbole de la puissance du dieu, puis celle des Asclepiades (ses deux fils Machaon et Podalire) et de leurs descendants c'est-à dire l'ensemble des carabins : la

capacité de maitriser la dualité de tout remède, qui est à la fois poison mortifère et élément de guérison.

   On sait aussi que les anciens nommaient asklepios les plantes médicinales comme le "dompte-venin médicinal".

 

Or, de même que les larves du Monarque se nourrissent exclusivement de l'Asclépiade qui est toxique pour ses autres prédateurs, celles du Machaon se nourrit de la Rue fétide, ou Ruta gravaeolens, autre plante médicinale ambivalente puisque répulsive pour les insectes (puces et pucerons) _et pour les chats_ alors qu'elle est thérapeutique depuis l'Antiquité et qu'elle entrait au Moyen-Age dans la composition du Vinaigre des quatre voleurs réputé protéger de la peste.

 

   Tout cela est bien compliqué mais ne peut-on donc pas penser que le grand Linné, dans sa sagesse, a voulu donner le nom du fils d'Asclepios à ce papillon pour souligner sa capacité à tirer profit des plantes mi-vénéneuses, mi-guérisseuses ?

 

  Deuxième balade le 4 mai 2010 : La Pointe de Talagrip.

 

    Le 4 mai, par un temps toujours estival mais par vent de Nord-Ouest, j' ai parcouru à nouveau la Pointe de Talagrip, d'abord pour compléter l'exploration du sentier côtier, ensuite pour voir si je retrouvais le machaon. Eh bien, au même endroit exactement où j'avais aperçu le premier, j'en vis deux. L'un, au moins, avait ses deux prolongements des ailes postérieures intacts.

Un peu plus loin, je vis à nouveau un  Grand porte-queue, et encore un autre un peu plus tard. Je ne pus résister à reprendre des clichés, et on détaille peut-être mieux les antennes et la tête.

 

Copie deIMG 3601

 

Copie deIMG 3602

 

 

L'un d'entre eux avait l'aile perforé.

 

 Copie deIMG 3607

 

Copie deIMG 3614

 

 

Copie deIMG 3634

 

 

Je tentais même la digiscopie, mais mes modèles étaient trop remuant :

DSCN2678

 

 

DSCN2689

 

 

  Un peu plus loin, le lézard vert, Lacerta viridis,  prenait son bain de soleil, ou se faufilait parmi les tiges de fougéres en tirant la langue en avant de manière répétitive; ceci attira mon attention  : bien m'en pris, car j' appris ainsi que cette langue était fourchue ("notre photo") mais surtout que c'était un outil remarquable de ce reptile car  relié à un organe spécialisé : cet organe voméro-nasal dit de Jacobson,situé au niveau du palais  analyse avec une sensibilité et une spécificité extraordinaire les particules odorantes pour repérer les proies ou les partenaires sexuels.

 

  Cette zone voméro-nasal est celle qui détecte les fameuses phéromones, dont les performances nous surprennent toujours. Chez les mammiféres, (le chat par exemple,par le lip-curl , inspire par la bouche vers sa papille incisive) c'est le fait de renifler, le "flehmen" qui amène les particules odorantes. Et chez l' homme, dont on admet désormais qu'il est un mammifère mené par le bout du nez comme les autres, cet organe permet au bébé de reconnaître sa mère par l'odeur, et détermine une part du comportement sexuel et social qu'on ne fait que découvrir.

 

Copie deIMG 3739 

 

Copie deIMG 3733

 

 

 Copie deIMG 3721

 

 

 

   Que découvrir encore ? Là, ce beau papillon noir et orange ! vite, mon guide : c'est le Bronzé, ou Cuivré commun, Lycaena phlaeas.

 

Copie deIMG 3757

 

 

Copie deIMG 3758

 

 

Copie deIMG 3759

 

 

 

   Dans les buissons, que de remue-ménage, que d'occasions de pointer les jumelles : le plus souvent vers les pinsons des arbres ou l'accenteur mouchet, ou vers les linottes et les tariers, mais parfois sur des couples de Fauvettes grisettes.

 

  Copie deIMG 3693

 

 

 

   Celle-là, qui a joué à cache-cache dans les ronciers et les épines, je lui enverrai la facture de mon pantalon.

 

 Copie deIMG 3699

 

 

 Copie deIMG 3710

 

 Copie deIMG 3726

 

 

 Copie deIMG 3744

 

 

 

 

Repost 0
Published by jean-yves cordier
commenter cet article
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 19:28

Le 19 avril, j'ai assisté à une séance de baguage  effectuée par le GONm sur la réserve ornithologique située sur les falaises de Carolles.

   Le baguage, cette année depuis le 12 mars,étudie la migration  printanière des passereaux pour la deuxième année consécutive sur ce site.

 

On ne s'improvise pas bagueur, cette activité interdite par la loi ne s'exerce que par dérogation délivrée par le CRBPO, ( autrement dit Centre de Recherche pour le baguage des Populations d' Oiseau issu du Muséum d'Histoire Naturelle )

sous forme d'un permis de baguer. Le baguage est pratiqué en France depuis 1911, par des équipes de bagueurs bénévoles assermentés qui ont été dûment formés.

 

Notre bagueur est Sébastien Provost, membre du Groupe Ornithologique Normand.

 

DSCN1802 - Copie

 

 

Il s'est levé tôt pour déployer sur la falaise, entre les bosquets, 14 filets de capture  en nylon, tendus entre deux perches et munis de poches qui retiennent prisonniers les oiseaux qui ont rencontré le dit filet, sans les blesser.

 

Parfois, c'est un chevreuil qui s'y prend, sans trop de dégâts!

 

Dés 7 heures 15, il a débuté le travail. Il faut d'abord, comme à la pêche, relever le contenu des filets. Chaque oiseau est délivré et placé dans une poche de tissu, et bientôt Sébastien Provost se retrouve avec une demi-douzaine de petits pochons autour du cou, et qui s'animent parfois de soubresauts

 

DSCN1787 - Copie

 

Ici, c'est un rouge-gorge qui attend sa délivrance :

 

DSCN1789 - Copie

 

DSCN1790 - Copie

 

 

Tel Papageno  l'oiseleur de la Flûte enchantée , il ramène ses captifs sur son camp de travail : c'est une clairière où sont disposées table et chaises.  Une assistante note sur la fiche de baguage les informations sous la dictée de l'opérateur, tandis que des spectateurs passionnés en profitent pour enrichir leurs connaissances ornithologiques.

 

DSCN1754 - Copie

 

 

 

DSCN1755 - Copie

 

L'équipement est sommaire ; papier, crayon, pinces, réglette, colliers où sont enfilées telles des perles les bagues en aluminium . Leur poids varie de 31 mg pour les oiseaux de 15 à 20 grammes à 187 mg pour les oiseaux comme le merle, qui fait bien ses 90 grammes.

 

 

DSCN1785 - Copie

 

Il est temps  de débuter : Sébastien _ m'en voudra-t-il de le désigner par son prénom ?_ ouvre un de ses sacs pectoraux et en extrait un premier candidat .

 

baguage-carolles 1441 - Copie

 

Ce sera un pouillot véloce (110 ont été bagués dans la seconde quinzaine de mars !), ou des fauvettes à tête noire, ou l'accenteur mouchet si expressif actuellement.

Plus rarement un pouillot fitis, une fauvette grisette. Encore des fringilles: serin cini, verdier, pinson des arbres. des bouvreuils à l'occasion, ou des bruants. Les derniers tarins et pinsons du nord ont disparu depuis fin mars . Tout à l'heure, (je n'étais pas arrivé), il a bagué une bouscarle de Cetti, que j'avais cherché en vain bien-sûr la veille tant son chant partait des buissons à toute force vers mes oreilles.

 

Mais voilà notre rouge-gorge de tout-à-l'heure. Sa prise est sûre : tenu entre index et majeur, il ne souffre pas, il est calme, et le bagueur dispose de son pouce et de l'index pour travailler.

 

 

 

baguage-carolles 1379 - Copie

 

 

Ici, une mésange charbonnière  gazouille, peut-être pour protester. On notera encore la technique de préhension.

 

DSCN1709 - Copie

 

DSCN1710 - Copie

 

 DSCN1731 - Copie

 

 

Le premier travail est d'identifier l'oiseau rare;  de préciser son sexe, si possible l'âge, et de commenter son état général.

 - Le sexe est déterminer par l'inspection de la taille, des couleurs du plumage, ou par l'existence d'un cloaque ou d'une plaque incubatrice, lors des périodes de reproduction.

   -L'age peut être renseigné grace à plusieurs critères : positionnement régulier ou irrégulier des rémiges, couleur du plumage suite aux mues ou caractères particuliers (points sur la langue ). Les passereaux ne connaissent pas vraiment l' état immature car la reproduction peut s'effectuer dès la première année.

 

C'est le nom scientifique, binominal qui est noté sur la fiche. Ici, c'est le mâle de la fauvette à tête noire : Sylvia atricapilla.

 

DSCN1803 - Copie

 

On procède aux mesures biomètriques : Longueur de l'aile pliée, mais aussi parfois longueur du bec, de la queue, longueur totale, envergure, etc...

 

Tiens, un accenteur mouchet !

 

DSCN1882 - Copie

 

L'aile est mesurée, mais elle est aussi examinée déployée, et c'est un spectacle que j'admire : voilà la fauvette grisette .

 

DSCN1689 - Copie

 

Là, notre Sylvia articapilla.

 

DSCN1726 - Copie

 

Il ne faut pas oublier la pesée à l'aide d'une balance au gramme, où l'impétrant, avant d'obtenir son diplôme et sa bague, doit faire une plongée tête la première dans ce petit cône de carton jaune.

 

baguage-carolles 1381 - Copie

 

DSCN1713 - Copie

 

Parfois il s'échappe, ...ou presque.

 

 

baguage-carolles 1460 - Copie

 

DSCN1883 - Copie

 

 

On doit mesurer l'adiposité, et pour cela souffler sur le ventre de l'oiseau pour apprécier ses bourrelets et se poignées d'amour... plus exactement la graisse abdominale, et c'est un geste que je trouve si beau et si tendre que je ne me lasse pas de le contempler. La masse graisseuse est évaluée selon un barème allant de 1 à 4.

 

  Ce sera aussi l'occasion de noter la présence éventuelle de la plaque incubatrice, zone dénudée de plumes et de duvets qui apparaît quelques jours avant l'incubation, et où la peau très vascularisée se gonfle : ce dispositif permettra à l'adulte de mieux transmettre la chaleur aux oeufs. Il disparaîtra après leur éclosion.

 

 

baguage-carolles 1459 - Copie

 

 

baguage-carolles 1380 - Copie

 

 

baguage-carolles 1408 - Copie

 

 

baguage-carolles 1457 - Copie

 

 

DSCN1672 - Copie

 

Passons au baguage: choisir une bague adaptée, la sertir à la pince, noter les coordonnées sur la fiche, et voilà le travail !

 

DSCN1877 - Copie

 

baguage-carolles 1398 - Copie

 

Facile à dire, mais cela semble un travail tout en délicatesse, effectué entre pouce et annulaire : un travail d'orfèvre.

 

 baguage-carolles 1399 - Copie

 

baguage-carolles 1412 - Copie

 

baguage-carolles 1415 - Copie

 

 

Mais quelle est cette excroissance disgracieuse sur le bec de ce pouillot ?

 C'est un agglomérat de pollen accumulé après les nombreuses visites gourmandes de l'oiseau, et Sébastien a décidé de prélever ce pollen, de le faire analyser par une spécialiste de pollinologie de Caen afin de préciser les habitudes du pouillot véloce, cette étude n'ayant jamais été réalisée.Une petite opération à la pince, et l'affaire est dans le sac, ou plutôt dans un flacon d'alcool.

 

 baguage-carolles 1390 - Copie

 

 Il  ne reste plus qu'à relâcher l'oiseau et lui souhaiter longue vie.

On termine en mettant les filets en berne.

 

DSCN1666 - Copie

 

DSCN1693 - Copie

 

 

   La fauvette à tête noire a la tête brun-noisette quand c'est une femelle : adieu, madame!

 

DSCN1702 - Copie

 

DSCN1842 - Copie

 

DSCN1886 - Copie

 

 

DSCN1893 - Copie

 

 

   Le Museum donne les chiffres suivants : sur 6.300.000 oiseaux bagués en France au total et 100;000 bagués par an, on compte 5000 récupérations annuelles de bagues sur oiseaux morts et plusieurs dizaines de milliers de "contrôle"  par an,c'est à dire d' oiseau capturés et relâchés après lecture de bague.

 

Prés du parking de la Cabane Vauban, haut-lieu des falaises de Carolles, j'ai photographié cette fauvette : en regardant plus attentivement, j'ai vu quelle avait été baguée...et je crois savoir par qui !

 

( Voir aussi les autres images  de fauvette à tête noire de l'article Un Week-end à Carolles pour y chercher les bagues )

 

fauvette-tete-noire 1583 - Copie

 

 

 

    DERNIERE MINUTE

 

   Alors que nous bouclions cette édition, un individu vêtu d'une pèlerine noire au capuchon homochrome et affublé d'un faux pif jaune fluo a pénétré  dans la salle de rédaction, l'oeil ictérique, la voix vitupérante et bégayante. Au début nous ne comprenions que des "pic pic pic pic" colérique, était-il atteint d'un psittacisme en répétant sans cesse la phrase célèbre de Violaine de la Bigne "quelle époque épique, quelle époque épique" ?

 

   Monsieur s'est calmé, heureusement car ce n'était pas exactement un poids-plume, et il a déclaré d'une voix soudainement aussi mélodieuse que la flûte pastorale qui  retentit dans le calme du serein vespéral, qu'il se nommait Turdu merula,qu'il était là, lui aussi, lors de cette séance de baguage, qu'il avait bien vu qu'il avait été mitraillé comme les autres par un paparazzi importun et que, en réparation du préjudice causé par cette intrusion d'un sans-gêne manifeste, il exigeait que ses photos soient publiées au même titre que les autres, sinon ce serait du racisme, et il avait l'aile longue, et ses appuis à la Mairie,(il recommençait à s'exciter), nous avions intérêt à ob-tem-pé-rer !

 

Devant ce ton gendarme, nous donnâmes suite à sa demande : c'est donc reparti pour un tour, tant mieux pour les retardataires .

 

DSCN1759 - Copie

 

 

DSCN1760 - Copie

 

 

 DSCN1761 - Copie

 

 

DSCN1764 - Copie

 

 

DSCN1765 - Copie

 

 

DSCN1766 - Copie

 

 

DSCN1767 - Copie

 

 

DSCN1769 - Copie

 

 

DSCN1772 - Copie

 

 

DSCN1776 - Copie

 

 

DSCN1779 - Copie

 

 

DSCN1780 - Copie

 

 

DSCN1781 - Copie

 

.

Allez, va, beau merle moqueur, tu siffleras bien mieux, au temps des cerises.

  

 

DSCN1783 - Copie

 

 

 Remerciement à Sébastien Provost pour la gentillesse de son accueil et pour son accord à la diffusion de ces images.

Repost 0
Published by jean-yves cordier
commenter cet article
10 avril 2010 6 10 /04 /avril /2010 09:30

papillons 9786 - Copie

 

 

papillons 9787 - Copie

 

 

papillons 9788 - Copie

 

 

papillons 9964 - Copie

 

 

papillons 9987 - Copie (2)

 

 

papillons 9982 - Copie

Repost 0
Published by jean-yves cordier
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué.  "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué. "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha

Recherche