Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mars 2020 5 20 /03 /mars /2020 19:24

 

Iconographie des saints Côme et Damien dans  les Heures dites d'Henri IV (enluminé par le Maître des Triomphes de Pétraque, v. 1580-1590) : BnF Lat. 1171 folio 81v .

 

.

Cet article appartient à une série sur l'iconographie des saints Côme et Damien, les deux  frères jumeaux médecins qui soignaient gratuitement. Ils sont pourtant devenus les patrons des chirurgiens et, plus tardivement, des pharmaciens.

.

 

.

 

 

 

.

 

PRÉSENTATION.

Ce Livre d'Heures à l'usage de Rome a certes appartenu à Henri IV, mais son premier propriétaire reste inconnu, malgré les lettres M brisées (ou intriquées à une M inversée en W), l'absence significative de la lettre M dans les alphabets d'ornements, trois petits blasons, la devise énigmatique CAR NON, des allusions aux cordeliers (cordes à nœud de capucins, cordes déchirées, ...)  et autres indices (plutôt défectifs) tirés des fêtes et saints du calendrier et des suffrages. C'est énervant. Est-ce un homme ou une femme ? Les deux hypothèses trouvent leurs arguments.

Un livre d'heures (Morgan Library, M.618)  du même artiste, contient un poème "Je porte une M partout à ma devise", et a appartenu très vraisemblablement au même propriétaire monomaniaque de M qui y affiche cette devise JE PORTE UNE M enrubannée, ses couleurs "gris et tanné" et ajoute la lettre A comme indice (AM MA etc.). 

On sait néanmoins que le cardinal Georges d'Amboise n'est pas loin. Il a racheté le manuscrit pour la bibliothèque de sa résidence de Gaillon.

On sait aussi que ce commanditaire avait des goûts de luxe, mais teinté d'austérité ("gris et tanné"... ) témoignant sans doute d'une spiritualité élevée.  Goûts de luxe, car ses précieuses Heures est le seul manuscrit occidental connu au monde à être entièrement couvert de feuille d'or même sous les enluminures.  Austérité, car il a délaissé les couleurs vives pour des  peintures en grisaille et des  dessins à la plume sur fond d'or.

 L'auteur des enluminures est, par contre, bien identifié : c'est celui qui a enluminé les Triomphes de Pétrarque  BnF Fr. 594 et les Remèdes de bonne fortune BnF fr. 225  commandés par Georges d'Amboise à Rouen pour Louis XII. Il serait proche de l'atelier parisien de Jean Pichore, mais semble plus âgé que ce dernier. Il a été influencé par les enlumineurs de la vallée de la Loire, comme Jean Colombe et Jean Poyer.

Le dispendieux dépouillement des peintures en grisaille et des vêtements blancs et or des Heures d' Henri IV,  se retrouve dans les Heures "Je porte une M", dans les Heures de Claude Molé et dans les Petites Heures d'Anne de Bretagne, tous du Maître des Triomphes de Pétrarque. L'enluminure de David observant Bethsabé au bain se retrouve de façon identique dans ces manuscrits.

 

—Heures de Claude Molé, 10 grandes miniatures et 14 petites, vers 1500, Morgan Library and Museum, New York, M.356

http://ica.themorgan.org/manuscript/thumbs/76860

— Heures à l'usage de Rome "Je porte une M", 8 grandes miniatures, vers 1505-1510, Morgan Library, M.618 http://ica.themorgan.org/manuscript/thumbs/76912

— Petites Heures d'Anne de Bretagne, commandées par Georges d'Amboise pour Anne de Bretagne (?), vers 1503, BNF, NAL. 3027

 

 

.

 

 

Les saints Côme et Damien.

L'enluminure se détache sur un fond noir marbré orné de la lettre M brisée, selon un procédé propre au Maître des Triomphes de Pétrarque. Comme les 89 autres enluminures, elle est pauvre en couleurs, avec des camaïeu de gris et les personnages sont vêtus de blanc avec des galons de pseudo-écriture en filigrane or.

Le titre est DE SANCTORUM COSME ET DAMIANE. Ce titre est important, car il indique sans ambiguité le nom de chaque saint : saint Côme et à gauche, il tient le flacon de verre destiné à mirer les urines, tandis que Damien est à droite. Or, très souvent, dans les sculptures, l'identité des saints a été inversée lorsqu'on a ressenti le besoin de les nommer aux fidèles. D'autres documents iconographique l'attestent, les deux saints suivent dans leur disposition dans l'espace de gauche à droite celui de la formule "Côme et Damien" fixée dans la liturgie.

Les saints se détachent sur un paysage de désert, toutefois animé par un groupe d'arbres et par un parterre fleuri, en rosettes.

Ils portent tous deux l'habit et la coiffure propre à leur fonction de médecin. Mais, comme je tente de le prouver depuis le début de cette analyse iconographique, les deux médecins ne se distinguent pas par leur fonction, et Damien n'est pas plus pharmacien ou chirurgien que son frère. Mais Côme devient l'emblème de la partie diagnostique de l'art médical, tandis que Damien est l'emblème de sa partie thérapeutique, effectrice. La clinique, et la pratique ("praticien"). Les  deux parties sont aussi inséparables que les deux frères jumeaux, qui ne sont jamais peints séparément, mais toujours en binôme.

 

.

@laBnF Gallica. Heures d'Henri IV BnF lat 1171 folio 81v.

@laBnF Gallica. Heures d'Henri IV BnF lat 1171 folio 81v.

.

.

Titre dans un cartouche. Les lettres capitales, à l'or, sont perlées.

.

@laBnF Gallica. Heures d'Henri IV BnF lat 1171 folio 81v.

@laBnF Gallica. Heures d'Henri IV BnF lat 1171 folio 81v.

.

.

Côme tient la macula ou flacon d'urine : je renvoie aux articles précédents pour la présentation de l'uroscopie. Il lève le flacon vers la lumière, et il élève le regard. Il se tourne vers l'esprit, pour la partie intellectuelle de son art.

 

.

 

@laBnF Gallica. Heures d'Henri IV BnF lat 1171 folio 81v.

@laBnF Gallica. Heures d'Henri IV BnF lat 1171 folio 81v.

.

.

À l'opposé (et cette franche opposition est déterminée), Damien regarde vers le sol : vers la matière. Il tient suspendu au poignet droit un étui, sans doute en cuir, carré dans sa moitié supérieure, et pyramidale dans la partie basse.

.

@laBnF Gallica. Heures d'Henri IV BnF lat 1171 folio 81v.

@laBnF Gallica. Heures d'Henri IV BnF lat 1171 folio 81v.

.

.

L'étui est orné d'un bas-relief qui peut être identifié. C'est un saint évêque, mais le baquet aux trois personnages montre qu'il s'agit de saint Nicolas bénissant les trois clercs mis au saloir.

On peut deviner l'intention sous-jacente : Nicolas s'est montré capable de vaincre la mort et de ressusciter les victimes de l'aubergiste sans cœur en invoquant Dieu.  De même, l'artiste indique que  la prière est le remède principal, dont le médecin ne peut se passer.

Nous pouvons voir dans cet étui soit un flacon d'onguent (il n'en a guère la forme), soit une boîte à pilules (elles sont alors rectangulaires, plates et divisées en compartiments), ou un étui pour les instruments chirurgicaux, principalement la ou les lancettes de saignée ou d'incision. 

J'en trouve un exemple dans l'enluminure d'un livre d'Heures de la Librairie Royale de Copenhague (mais les 2 saints tiennent une lancette).

.

GKS 1612 4°: Liber horarum

.

.

 

@laBnF Gallica. Heures d'Henri IV BnF lat 1171 folio 81v.

@laBnF Gallica. Heures d'Henri IV BnF lat 1171 folio 81v.

.

.

Le verset et l'oraison.

Le texte est écrit en littera antiqua ronde fondée sur la minuscule carolingienne  sur le fond d'or. Lettrines blanches ; rubriques ; bout-de-ligne on branche écotée.

 

De sanctorum martirum Cosme & Damiane

Isti sunt sancti qui pro dei amore minas hominum contempserunt  sancti martires in regnum celos exultent cum angelis. O quam preciosa est mors sanctorum qui assidue assistunt ante dominum et ab invicem non sunt separati .

Versu : lusti autem in perpetuum vivent. Oro Presta quesumus omnipotens deus ut qui sanctorum martirum tuorum cosme & damiani natalicia colimus a cunctis malis imminentibus eorum intercessionibus liberemur. Per xpni dmini nostrum Amen

"Ces saints qui, pour l'amour de Dieu méprisaient les menaces des hommes, saints martyrs dans le royaume des cieux se réjouissent avec les anges . Oh, combien chère est la mort de ces saints, qui se tenant constamment devant le Seigneur,  ne sont pas séparés l' un de l'autre."

"Nous te prions instamment, Dieu tout puissant, d'accorder ta protection contre tout mal imminent à ceux qui célèbrent par leur prières l'intercession de Côme et Damien lors de l'anniversaire de leur mort."

.

Commentaires et liens :

 

https://gregorien.info/chant/id/4610/9/fr

La formule presta/liberemur per se retrouve déjà pour l'octave de Côme et Damien dans le Sacramentaire de Robert de Jumièges  Rouen. Bibliothèque municipale. MSS. (Y 6) f.153v, un  manuscrit datant vers 1020 donné à l'abbaye de Jumièges par son abbé Robert Champart, quand il était évêque de Londres entre 1044 et 1051.

http://initiale.irht.cnrs.fr/codex/3800

https://archive.org/details/missalrobertjum00wilsgoog/page/n295/mode/2up/search/cosme

.

https://books.google.fr/books?id=hlB4rhWIr68C&pg=PA556&lpg=PA556&dq=ut+qui+sanctorum+martirum+tuorum+cosme+%26+damiani&source=bl&ots=jkOkdHvrPg&sig=ACfU3U0YbQWumwtMuNRYJ1qbC_BZm_Hayg&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwivxJ6mpanoAhVW9IUKHWKgBc8Q6AEwAnoECAUQAQ#v=onepage&q=ut%20qui%20sanctorum%20martirum%20tuorum%20cosme%20%26%20damiani&f=false

.

https://books.google.fr/books?id=EAARAAAAYAAJ&pg=PA549&lpg=PA549&dq=ut+qui+sanctorum+martirum+tuorum+cosme+%26+damiani&source=bl&ots=f7MEhsxKFz&sig=ACfU3U2Aj_ePna-007iOVhZ9eMCQkowd9g&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwivxJ6mpanoAhVW9IUKHWKgBc8Q6AEwA3oECAoQAQ#v=onepage&q=ut%20qui%20sanctorum%20martirum%20tuorum%20cosme%20%26%20damiani&f=false

Voir aussi l'oraison du Livre d'heures à l'usage de Rome Cf Horæ ad usum Romanum, France c.1490-1500 Copenhagen - The Royal Library - Ms. GkS 1612 4° folio 20

http://www5.kb.dk/permalink/2006/manus/279/eng/20+recto/?var=2

.

@laBnF Gallica. Heures d'Henri IV BnF lat 1171 folio 81v

@laBnF Gallica. Heures d'Henri IV BnF lat 1171 folio 81v

.

.

SOURCES ET LIENS.

— ZÖLH (Caroline), 2018, Les Heures d'Henri IV, volume de commentaires du fac-similé du BnF lat. 1171 par les éditions Moleiro.

— BnF / Gallica, Horae ad usum romanum ou Heures de Henri IV, Fin du XVe -XVI e siècle

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b8455949b/f164.item.zoom#

—WIKIPEDIA article Le maître des Triomphes de Pétrarque

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ma%C3%AEtre_des_Triomphes_de_P%C3%A9trarque

.

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Published by jean-yves cordier - dans Côme et Damien.

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons et libellules (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" ( Guillevic, Théraqué).  "Les vraies richesses, plus elles sont  grandes, plus on a de joie à les donner." (Giono ) "Délaisse les grandes routes, prends les sentiers !" (Pythagore)
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" ( Guillevic, Théraqué). "Les vraies richesses, plus elles sont grandes, plus on a de joie à les donner." (Giono ) "Délaisse les grandes routes, prends les sentiers !" (Pythagore)

Recherche