Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 17:20

        Les vitraux commémoratifs du débarquement à Utah Beach : 

     Église de l'Assomption de Ste-Mère-Église.

 

ste-mere-l-eglise 5738c

 

  Sur le toit en bâtière de l'église a été installé un mannequin d'un parachutiste dont les suspentes se sont accrochées à l'un des pinacles. Chacun connaît sans-doute l'aventure de John Steele, du 505th Infantry Regiment, qui, blessé, ne put contrôler sa descente et qui resta accroché dans la nuit du 5 au 6 juin 1944 pendant que les combats faisaint rage sur la place. Ce monument commémore l'évènement que le film Le Jour Le Plus Long a rendu célèbre.

 

L'intérieur de l'église, le choeur :

ste-mere-l-eglise 5733c

 

 

 

 

 

Les vitraux ont été réalisés par le maître-verrier Gabriel Loire (1904-1996). Cet élève des Beaux-Arts à Angers a travaillé à partir de 1926 dans l'atelier de Charles Lorin (sur cet artiste voir ici par exemple les vitraux de Carolles :  Les vitraux de Jacques Simon en l'église saint-Vigor de Carolles (50)  ) à Chartres jusqu'en 1946 où il ouvre son propre atelier dans cette ville. Il est l'auteur de quelques 450 édifices français, mais sa diffusion fut internationale. 

II. Le Vitrail des parachutistes.

Il est situé dans l'absidiole nord du transept, et il a été offert par les vétérans du 505e régiment de la 82ème division aéroportée (Airbone) à l'occasion du 25ème anniversaire du Débarquement.

 La baie cintrée est composée de 12 panneaux que l'on peut décrire en trois registres, mais avant de les décrire, il faut observer l'arc en plein-cintre qui court d'un bord à l'autre, et qui est fait de pièces rectangulaires : on constatera que sur de nombreuses pièces grises, brunes ou sépia, ce sont des visages d'hommes et de femmes, parfois de soldats casqués qui sont assemblés  pour composer une chaîne de solidarité anonyme : en bas, c'est le village qui est représenté, avec des façades toutes différentes, des barrières, des escaliers ou des portes.

 A gauche, de haut en bas

  • Le Lion de Belgique renvoie à la Campagne d'Ardennes en Belgique en janvier 1945 de la 82ème Airbone.
  • L'écusson de la 82éme : le sigle AA bleu sur fond rouge rappelle que la division fut créée en 1917 avec des hommes de tous les États d'USA, d'où la devise All Americans. En 1942 cette division d'infanterie devient la première division aéroportée américaine, intégrant le 504ème et le 505ème Régiment parachutiste.
  • La colombe de la paix.
  • Les nouvelles armoiries de Ste-Mère-Église dont les deux parachutes représentent la 82ème Airbone et la 101ème Airbone : au dessus d'un léopard d'or, l'église, où s'inscrivent les lettres A et M est encadrée par les deux parachutes.
  • La date du débarquement : 6 juin 1944, où les troupes sautent sur le flanc ouest des plages du débarquement pour assurer aux troupes et au matériel débarquées les accès à travers les marais de Carentan.
  • La Croix de Lorraine témoigne de la Campagne de France de la 82ème.
  • L'inscription : A la mémoire de ceux qui par leur sacrifice ont redonné la liberté à Ste-Mère-Église / To the memory at what who have througt their sacrifice liberated Ste-Mère-Église.

 

 

Au centre : 

  • En haut, l'insigne des parachutistes
  • Un fond de verre blanc dont les plombs tracent des parachutes stylisés.
  • Saint-Michel Archange patron des parachutistes terrassant le dragon et brandissant son glaive. Son manteau aux tons gris-brun et bordeaux n'est pas sans évoquer un parachute, et une tenue camouflée. 
  • En dessous, un insigne associant les parachutes et les planeurs.
  • Puis l'inscription Ils sont revenus / They have come back encadrant l'ancre de l'Espérance, le coeur, symbole de la Charité, et le ciboire, symbole de la Foi.

 

A droite, de haut en bas :

  • Le rameau d'olivier, symbole de paix mais représentant plutôt ici pour la 82éme division  sa campagne d'Italie et le débarquement en Sicile de 1943.
  • L'écusson du 505ème régiment (un léopard ailé) et le slogan Ready, "prêt". La nouvelle devise du régiment, H-minus, tient au fait que le saut sur la Normandie a eu lieu avant l'heure H prévue pour le largage. Les opérations sur Ste-Mère-Église ont valu au régiment une citation présidentielle. C'est à ce régiment qu'appartenait John Steele (cf supra).
  • La tulipe renvoie à la campagne de Hollande de la 82ème division lors de l'opération Market Garden de septembre 1944.
  • La date 6 juin 1969 vient en symétrie ave la date de gauche pour marquer le 25ème anniversaire.
  • Puis viennent les anciennes armoiries de Ste-Mère-Église, où figure un drakkar
  • Puis l'inscription : 25ème anniversaire des vétérans du 505ème 82 ème Airbone Division / 25th Anniversary of the veterans of the 505th 82nd Airbone Division
  • et tout en bas, la signature du maître-verrier et la date de 1972.

 

                            ste-mere-l-eglise 5731c

 

 

ste-mere-l-eglise 5732c

 

 

III. Le vitrail du Débarquement.

Situé au dessus du portail, il comporte 15 panneaux dans une baie légèrement ogivale.

  La Vierge à l'Enfant occupe l'axe vertical médian de la partie haute, partie céleste mais constellée non seulement par les corolles des parachutes, mais aussi par des cercles blancs correspondant aux hélices de neuf bombardiers. Des faisceaux qui évoquent les tirs qu'essuyèrent les avions et les parachutistes dans la nuit du 5 au 6 juin. L'Enfant s'agrippe à sa Mère, comme effrayé par tant de violence. Un parachutiste au premier plan donne à voir son équipement (parachute ventral, pistolet, poignard) dans un instantané de sa descente tandis qu'à gauche, deux autres se préparent à toucher le sol français: on retrouve les maisons de Ste-Mère.

  L'inscription dit ceci : Ce vitrail a été exécuté avec le concours de Paul Renaud de Ste-Mère à la mémoire de ceux qui par leur courage et leur sacrifice ont libéré Ste-Mère-Église et la France.

 Un écusson représente le Cotentin en rouge et un parachute blanc.

 

              ste-mere-l-eglise 5735c

 

ste-mere-l-eglise 5736c

 


Partager cet article

Repost 0
Published by jean-yves cordier
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué.  "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué. "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha

Recherche