Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2013 7 19 /05 /mai /2013 11:37

             Le vitrail de l'arbre de Jessé

  de Jacques le Chevallier à l'église de Gouesnou.

                                                                                  A mon ami Dominique.  

Vitraux contemporains : voir aussi :

 

Manessier à Locronan, 

http://www.lavieb-aile.com/article-les-vitraux-de-manessier-a-locronan-chapelle-de-bonne-nouvelle-103071184.html

 Bazaine  à La Madeleine de Penmarc'h :

http://www.lavieb-aile.com/article-chapelle-de-la-madeleine-a-penmarc-h-les-vitraux-de-jean-bazaine-104010551.html

ou tout simplement les vitraux de Saint-Louis à Brest :

http://www.lavieb-aile.com/article-les-vitraux-de-l-eglise-saint-louis-de-brest-103429661.html

Gérard Lardeur à Langonnet :

http://www.lavieb-aile.com/article-les-vitraux-de-gerard-lareur-a-langonnet-104407243.html

ou Gérard Lardeur à Saint-Sauveur :

http://www.lavieb-aile.com/article-les-vitraux-contemporains-de-saint-sauveur-finistere-90229755.html

 

 L'arbre de Jessé (1970).

  C'est l'un des rares vitraux contemporains et figuratifs consacrés au thème de l'Arbre de Jessé. Louis-René Petit avait traité ce thème sur un mode non figuratif à Saint-Jean-du-Doigt :  Les vitraux de Louis-René Petit à Saint-Jean-du-Doigt (29). Jacques le Chevallier lui-même l'avait déjà traité à Granville en 1954 pour l'église Notre-Dame, et il est très intéressant de voir les ressemblances et les différences entre les deux œuvres : voir sur le très beau site vitrail-ndoduc.com

  Un tympan de sept ajours et trois écoinçons coiffe quatre lancettes de cinq panneaux chacune ; il est possible de discerner deux registres.

  Dans le registre inférieur (4 panneaux), Jessé est à demi étendu, dans un long manteau rouge ; bizarrement pour ce propriétaire de troupeaux, il porte les insignes régaliens de la couronne et du sceptre. Ses yeux semblent clos.

   A ses pieds se trouve un rouleau de parchemin ; et, sur ce vitrail qui ne comporte aucune inscription, ce parchemin occupe la place de l'inscription "Un rejeton sort du tronc de Jessé, une fleur pousse de ses racines et l'esprit du Seigneur est en joie. Isaïe 11,4". Les citations d'Isaïe ou de Jérémie, voire de Matthieu 1 :1-17 sont implicitement placées dans ce rouleau aux mots invisibles, mais, par l'intermédiaire d'un rectangle violet qui crée un lien avec le déploiement de l'arborescence généalogique, les douze rois de Juda, la Vierge et l'Enfant "issu de la race de David" semblent naître tout autant des Écritures prophétique que du ventre de Jessé et du tronc qui en émerge.

 

 Dans le registre supérieur (seize panneaux), on voit peut-être d'abord les deux taches rouges des manteaux royaux, répondant en filiation à celui de Jessé, et le bleu du manteau de la Vierge. Marie et son Enfant occupe les quatre panneaux de la seconde lancette, encadrée par cinq rois de Juda ; parmi ceux-ci, seul David est identifiable par sa harpe. Salomon, Roboam, Abia,  Asa, Josaphat et les autres sont représentés symboliquement par ces rois de carte à jouer posés sur des feuilles de l'arbre de Jessé.

      On retrouvera ces feuilles sous les pieds de Marie. 

  Le tympan renferme trois éléments hébraïques : le chandelier à sept branches ou Ménorah, les tables de la Loi reçues par Moïse (déjà présent à Granville), et l'étoile de David. Cela exprime l'une des significations théologiques de l'arbre de Jessé, la réalisation par le Christ des valeurs anté-testamentaires.

                            vitraux 5188c

 

 Un examen rapproché permet de se rendre compte de quelques éléments techniques : travail des plombs en ligne brisée; effets d'ombrage par des hachures dont l'épaisseur, la taille, le rapprochement varie, et qui semblent réalisés par "enlevé" sur un fond de grisaille ; cernage des contours des motifs par des plombs épais ou par un renfort de grisaille. réseau de verres bleus et violets (en partie basse), rouge et vieux-rose (en partie haute) servant de cadres aux motifs eux-mêmes, sans altérer la clarté du fond qui reste principalement blanc et participe tant à l'éclairage qu'à l'illumination de l'église.

 

vitraux 5185c

 

vitraux 5186c

 

                       vitraux 5149c

 

  En conclusion, il est très plaisant de voir le thème qui parcourt toute l'histoire du vitrail chrétien depuis Suger à Saint-Denis être illustré dans le dernier tiers du XXe siècle dans une parfaite fidélité de l'iconographie, un réel souci de culte marial et une belle innovation technique.

  Plutôt que de reproduire ici ce qu'on peut trouver ailleurs, j'indique les sites dont la lecture m'a été indispensable.

 

   Sources et liens :

  — Le blog de Jopic consacré au patrimoine de Gouesnou:  décrit l'histoire de la réalisation de ces vitraux.

  — Le blog de Jean-Pierre Le Bihan , maître-verrier de Quimper qui a posé les vitraux, et les a restauré en 1982, donne l'état des vitraux pré-existants, avant leur destruction pendant la Seconde Guerre Mondiale.

  — Biographie et analyse artistique de Jacques Le Chevallier (1896-1987) et de son atelier de Fontenay-aux-Roses sur le site de Notre-Dame de Paris. Je soulignerai seulement son rôle dans le grand mouvement de renouveau de l'Art Sacré, et notamment sa participation à l'organisation avec Maurice Rocher du Centre d'Art Sacré. Maurice Rocher était l'un des derniers élèves de Maurice Denis et on peut voir ses vitraux à l'église Saint-Louis de Brest : Les vitraux de l'église Saint-Louis de Brest : 2) commentaires.

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-yves cordier
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué.  "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué. "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha

Recherche