Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2013 2 17 /09 /septembre /2013 22:42

La chapelle Saint-Adrien à Plougastel (3) Groupes : Saint Yves, saint Martin et saint Éloi.

 

Outre ses boiseries du 16 et 17e siècles et ses statues, la chapelle Saint-Adrien de Plougastel possède trois groupes sculptés qui participent à l'intérêt de la visite.


I. Saint Yves entre le pauvre et le riche.

Bois polychrome, hauteur 80 cm, 17e siècle.

Le thème est si connu qu'il ne trouve son intérêt que par les variations d'interprétations ou les détails particuliers. Ici, ce sont, pour la statue du pauvre, le sac de justice (vide) ; la manche trouée ; le couteau à la ceinture. Pour le riche, le chapeau ; la barbe taillée à la Richelieu ; la perruque frisée ; la forme de la bourse suspendue à la ceinture ; et les pièces d'or, présentes dans la main droite et la main gauche.  Quant à Saint-Yves, il porte le surplis et la barrette sur une robe noire, et une pèlerine.

groupes 9459c

 

groupes 9584cc

 

II. Saint Martin donnant son manteau au pauvre.

Niche à volets, bois polychrome ; coffre restauré moderne. Hauteur 80 cm, 17e siècle.

Le motif central est parfaitement conforme à la tradition iconographique des "Charités de saint Martin", où le pauvre est également infirme (jambe de bois; perte de l'oeil gauche), son dénuement contrastant avec la beauté du cheval et de son harnachement et avec la stricte ordonnance de l'uniforme d'officier de Martin de Tours. Ce thème illustre la Légende dorée de Jacques de Voragine. 

  C'est l'occasion de rappeler que notre mot chapelle vient du nom du lieu où était conservé le manteau (en latin capa) du saint. C'est cette capa qui est aussi à l'origine de la dynastie des Capet.

L'officier porte, plutôt qu'une cuirasse, un plastron sanglé par l'arrière au dessus de son manteau. Son chapeau de feutre noir cylindrique est bien attesté à la fin du XVIe siècle. On le retrouve chez les matelots et  officiers de marine aux XVIII et XIXe siècle :voir ici. 

Le volet droit (à notre gauche) montre deux évangélistes avec leur attribut, Marc (lion) et Matthieu (ange/homme), et dans des cartouches, saint François et un saint évêque.

Le volet gauche montre Saint Luc (taureau) accompagné  d'un saint martyr tonsuré, et saint Jean (aigle) avec saint Nicodème tenant la couronne d'épines et les clous de la Passion. 

 

groupes 9567c

 

 

                        groupes 9572c

 

                                             groupes 9571c

 

 

 

groupes 9573c

 

 

III. Groupe de saint Éloi.

 

16e siècle, hauteur : 1 m. Bois polychrome, fond bleu, couleurs rouge, noir, vert orangé et or. Dans une niche à volets dont les colonnes aux sculptures baroques de grappes de raisins et de pampres, saint Éloi est vêtu en évêque, mais a perdu sa crosse.  

   Le volet placé à notre gauche est sculpté en bas-relief de deux panneaux : Dieu le Père soutenant le corps du Fils et saint Nicolas identifiable aux trois enfants sortant du saloir du boucher. Le premier panneau peut être désigné comme une "Trinité souffrante", thème apparu dans les vitraux de Suger à Saint-Denis au 12e siècle, mais le troisième terme de la Trinité, la colombe, me semble s'être absenté. C'est, en sorte, un Pater dolorosa.

  Le volet opposé offre à notre dévotion saint François d'Assise montrant ses stigmates, et un évêque non identifié.

                       groupes 9576c

 

                           groupes 9578c

 

groupes 9577c

 

 

                                                          groupes 9579c

 

Sources et liens :

 

 HUCHET (Albert), " La chapelle de Saint-Adrien", in Plougastel-Daoulas, Patrimoine architectural et statuaire, Les amis du Patrimoine de Plougastel, imp. Cloître, Landerneau 1987, pp. 86-97.

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-yves cordier
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué.  "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué. "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha

Recherche