Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 novembre 2019 6 02 /11 /novembre /2019 21:12

Les vitraux du XIVe siècle de la cathédrale d'Évreux : III. Les baies 22 et 24 (fin XIIIe, 1300-1310, 1320-1330) et la baie 26 (vers 1330).

 


 

.

Cet article est le troisième d'une série sur l'apparition du jaune d'argent dans les vitraux de la cathédrale d'Évreux au XIVe siècle. Ces premiers articles montraient les vitraux avant 1330, avant cette apparition du "jaune d'Évreux" : voir l'introduction dans le premier article.

J'aborde ici (assez rapidement) les baies des chapelles voisines des deux précédentes, la chapelle Sainte-Catherine, et la chapelle Notre-Dame de Liesse, au sud du chœur.

Voir :

 

.

 

Voir aussi :

Liste de mes 200 articles sur les vitraux :.

.— Sur les vitraux de la cathédrale d'Évreux :

— Sur les fonds damassés :

.

.

 

.

Les baies 22 et 24 mesurent chacune 5,20 m de haut et 3,50 m de large ; elles comportent 4 lancettes trilobées et un tympan à 13 ou 15 soufflets et mouchettes. Elles répondent comme les précédentes à la disposition en litre où seule une bande horizontale d'éléments colorés et figurés prend place dans un grand espace de verres blancs ornés de sobres grisailles décoratives. La bordure alterne les fleurs de lys et les castilles (22) ou n'emploie que les castilles (24). Ces bordures datent de 1300-1310.

Et toujours pas de jaune d'argent ? Mais si ! Dans la baie 24, les motifs végétaux des panneaux ornementaux losangés sont peints en grisaille, mais avec utilisation du jaune d'argent pour une partie plus tardive, datée de 1320-1330. Et dans la baie 26, on le trouve soit sur le décor des vitres claires, soit en rehaut des deux panneaux colorés, datant de 1330. 

Tout ceci confirme que le jaune d'argent, qui va offrir de vastes possibilités aux peintres-verriers, n'a pas été introduit à Évreux avant cette date repère de 1330 (alors qu'il a été inventé à Paris vers 1300 ou un peu avant). 

.

.

 

La baie 22 (fin du XIIIe, vitrerie claire et bordure de 1300-1310 ).

Lors de ma visite, le panneau figuré de la lancette de gauche, représentant la Charité de saint Martin, était masqué. Ce panneau est daté vers 1500.

La lancette suivante et sa voisine contiennent un saint Jean et une Vierge qui entouraient jadis un Christ en croix. Ils sont estimés dater de la fin du XIIIe siècle.

La vitrerie aux soleils ondés du tympan date du 3ème quart du XVe siècle.

La verrière a été restaurée par Duhamel-Marette en 1895.

Les deux saint personnages occupent une niche à fond monochrome bleu (frappé de quatre étoiles jaunes) et à arcature trilobée : d'épais piliers en pierre soutiennent une architecture gothique .

La Vierge est fortement déhanchée, comme sur la baie 18. Mais saint Jean adopte aussi cette pose hanchée.

.

 

Baie 22 de la cathédrale d'Évreux. Photographie lavieb-aile.

Baie 22 de la cathédrale d'Évreux. Photographie lavieb-aile.

Baie 22 de la cathédrale d'Évreux. Photographie lavieb-aile.

Baie 22 de la cathédrale d'Évreux. Photographie lavieb-aile.

Baie 22 de la cathédrale d'Évreux. Photographie lavieb-aile.

Baie 22 de la cathédrale d'Évreux. Photographie lavieb-aile.

Baie 22 de la cathédrale d'Évreux. Photographie lavieb-aile.

Baie 22 de la cathédrale d'Évreux. Photographie lavieb-aile.

.

.

La baie 24 (1er tiers XIVe, bordure de castille vers 1300-1310,  et 3eme quart XVe).

.

Cette verrière composite associe deux fragments de dais sur des vitreries claires de deux modèles différents. C'est sur la partie datant vers 1320-1330 que se retrouvent des fleurs et des médaillons peints au jaune d'argent. Hélas, je n'y ai pas prêté attention lors de la prise de mes clichés : je n'en montrerai qu'un exemple.

Comme dans les baies précédentes, le tympan aux soleils ondés date du 3ème quart du XVe.

 

Baie 24 de la cathédrale d'Évreux. Photographie lavieb-aile.

Baie 24 de la cathédrale d'Évreux. Photographie lavieb-aile.

Baie 24 de la cathédrale d'Évreux. Photographie lavieb-aile.

Baie 24 de la cathédrale d'Évreux. Photographie lavieb-aile.

.

.

La baie 26 (vers 1330, et XIXe-XXe).

Elle mesure 5,20 m de haut et est large de 2,90 m et comporte 4 lancettes et un tympan.

La verrière décorative réunit deux modèles de losanges peints du 2ème quart du XIVe siècle  (complété au XIXe).

Deux panneaux y ont été placés en réemploi :

Dans la 2ème lancette, un saint Maurice à cheval autrefois monté en baie 23 a été très restauré au XIXe.

Dans la 3ème lancette, un saint évêque date vers 1330 .

Le tympan est une verrerie géométrique à soleils ondés datant de la restauration du XIXe siècle (en 1895).

 

.

Baie 26 de la cathédrale d'Évreux. Photographie lavieb-aile.

Baie 26 de la cathédrale d'Évreux. Photographie lavieb-aile.

Baie 26 de la cathédrale d'Évreux. Photographie lavieb-aile.

Baie 26 de la cathédrale d'Évreux. Photographie lavieb-aile.

.

.

Une vue moins surexposée dévoile l'emploi du jaune soit pour les fleurs des losanges, soit pour le harnachement du cheval de saint Maurice, soit pour la mitre et l'orfroi de l'évêque.

.

Baie 26 de la cathédrale d'Évreux. Photographie lavieb-aile.

Baie 26 de la cathédrale d'Évreux. Photographie lavieb-aile.

.

.

.

.

.

SOURCES ET LIENS.

.

— Histoire des évêques d'Évreux : avec des notes et des armoiries / par M. A. Chassant,... et M. G.-E. Sauvage,..1846.

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k95305k/f101.item

BONNENFANT (Georges),1939, Notre-Dame d’Evreux (Paris: H. Laurens, 1939), 43-44, pl. 16;

BOUDOT ( Marcel), 1966,“Les verrières de la cathédrale d’Evreux: Cinq siècles d’histoire,” Nouvelles de l’Eure 27 (1966), 28-29.

— BOUSQUET (Jacques et Philippe), 2019, Donateurs avec la Madone, le cas de la cathédrale d'Evreux, site artiflexinopere.

https://artifexinopere.com/?p=17412

— FOSSEY Jules  1898, Monographie de la cathédrale d'Evreux par l'abbé Jules Fossey,... Illustrations de M. Paulin Carbonnier,...

— GATOUILLAT (Françoise), 2019, "French 14-th-century stained glass and other arts", in Investigations in Medieval Stained Glass, Materials, Methods and Expressions, Brill ed., pages 374-385

 — GATOUILLAT (Françoise), 2001, "Les vitraux de la cathédrale d'Évreux", in CALLIAS-BEY, M., CHAUSSÉ, V., GATOUILLAT, F., HÉROLD, M., Les vitraux de Haute-Normandie, Corpus Vitrearum France, Recensement des vitraux anciens vol. VI, Ed du CNRS / Monum ed. du patrimoine. Paris, pages 143-161.

GAVET Philippe, Si l'art m'était conté. La cathédrale d'Évreux.

  http://www.philippe-gavet.fr/05/36/index.html

GOSSE-KISCHINEWSKI  ( Annick ) et  Françoise Gatouillat, La cathédrale d’Evreux, Evreux, Hérissey, 1997.

GOSSE-KISCHINEWSKI  ( Annick ), HENRY (Virginie), 2016, Unité Départementale de l'Architecture et du Patrimoine de l'Eure (DRAC Normandie) Connaissance n°07

http://www.eure.gouv.fr/content/download/18041/123811/file/ESSENTIEL_CONNAISSANCE_07%20Historique%20complet%20de%20la%20Cath%C3%A9drale%20d'Evreux.pdf

KURMANN-SCHWARZ (Brigitte), LAUTIER  (Claudine), 2009, « Le vitrail médiéval en Europe : dix ans d’une recherche foisonnante », Perspective [En ligne], 1 | 2009, mis en ligne le 21 février 2018, consulté le 01 novembre 2019.

https://journals.openedition.org/perspective/1841#tocto2n3

— LAFOND (Jean), 1953, "Le vitrail en Normandie de 1250 à 1300", Bulletin Monumental  Année 1953  111-4  pp. 317-358

https://www.persee.fr/doc/bulmo_0007-473x_1953_num_111_4_3745

— LEBEURIER (P-F.), 1868,  Description de la Cathédrale d'Evreux accompagnée d'une vue générale et d'un plan géométrique, Huet ed., Evreux 1868

https://archive.org/details/bub_gb_TYdZAAAAYAAJ

https://archive.org/details/bub_gb_TYdZAAAAYAAJ/page/n29 

LILLICH (Meredith Parsons), 1986, “European Stained Glass around 1300: The Introduction of Silver Stain,” Europäische Kunst um 1300 6, Akten des XXV. Internationalen Kongresses für Kunstgeschichte, Gerhard Schmidt and Elizabeth Liskar, eds. (Wien, Köln and Graz: Hermann Böhlaus Nachf., 1986).

https://www.researchgate.net/publication/324314671_European_Stained_Glass_around_1300_The_Introduction_of_Silver_Stain

LILLICH (Meredith Parsons), 1992, "Heraldry and Patronage in the Lost Windows of Saint-Nicaise de Reims.", L'Art et les revolutions, 27e Congres international d'histoire de l'art, vol. 8 (Strasbourg: 1992), pp. 71-102.

https://www.academia.edu/36414224/_Heraldry_and_Patronage_in_the_Lost_Windows_of_Saint-Nicaise_de_Reims_

LAUTIER (Claudine), 2000, Les débuts du jaune d'argent dans l'art du vitrail ou le jaune d'argent à la manière d'Antoine de Pise, Bulletin Monumental  Année 2000  158-2  pp. 89-107

https://www.persee.fr/doc/bulmo_0007-473x_2000_num_158_2_2371

Monuments historiques, Notre-Dame-d'Evreux

http://monumentshistoriques.free.fr/cathedrales/evreux/vitraux/1.html

— xxx

http://evreux.catholique.fr/contenu/documents/services/cathedrale_Evreux-bestiaire.pdf

—  Patrimoine-histoire.fr, Patrimoine/Evreux/Evreux-Notre-Dame

http://www.patrimoine-histoire.fr/Patrimoine/Evreux/Evreux-Notre-Dame.htm

https://www.patrimoine-histoire.fr/Patrimoine/Evreux/Evreux-NotreDame_v8.htm

— http://www.evreux-histoire.com/evreux-3-1-0.html#icono2

 

ENLUMINURES.

Jean Pucelle :

Les  Heures (1324-1328) de Jeanne d'Évreux, reine de Navarre (1329-1349) 

https://www.metmuseum.org/art/collection/search/70010733

Le bréviaire de Belleville : Breviarium ad usum fratrum Predicatorum dit Bréviaire de Belleville. Ce manuscrit destiné à suivre les prières durant la célébration de la messe comprend deux volumes, l'un destiné aux prières pendant l'été (volume 1), l'autre pendant l'hiver (volume 2).

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b8447295h

 

Partager cet article

Repost0
Published by jean-yves cordier - dans Vitraux Évreux

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons et libellules (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" ( Guillevic, Théraqué).  "Les vraies richesses, plus elles sont  grandes, plus on a de joie à les donner." (Giono ) "Délaisse les grandes routes, prends les sentiers !" (Pythagore)
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" ( Guillevic, Théraqué). "Les vraies richesses, plus elles sont grandes, plus on a de joie à les donner." (Giono ) "Délaisse les grandes routes, prends les sentiers !" (Pythagore)

Recherche