Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 janvier 2019 2 01 /01 /janvier /2019 10:06

La verrière de l'Annonciation et de la Mise au tombeau (1516 et 1927) , la baie 16 de l'église Saint-Ouen de Pont-Audemer.

.

 

 



 

 

Voir :

.

.

PRÉSENTATION.

.

 Cette verrière qui éclaire la deuxième chapelle du bas-coté sud date de 1516, après l'édification de ce bas-coté terminée en 1515 . Avec ses 3 lancettes trilobées et son tympan à 7 ajours, elle est haute de 5 m et large de 2,40 m. 

Offerte par un couple de notables de la ville, elle associe une Annonciation au registre supérieur et une Mise au tombeau au registre inférieur, tandis que la Trinité parmi les anges occupe le tympan.

.

Nous en conservons des descriptions de 1853, et de  1895 : 

"La verrière de la seconde chapelle date de 1516. « Guillaume Tesson, bourgeois de Pont-Audemer et Jeanne Lemire sa femme, ont donné cette verrière l'an mil cinq cents et seize. Priez pour eux » ajoute l'inscription. La salutation angélique, fait un contraste saisissant avec la douleur de la Vierge-mère, courbée par la désespérance et mettant son fils au tombeau . Ecce ancilla dni, lit-on sur le phylactère qui l'entoure ; plus loin, au-dessous du lis environné d'épines qui occupe le second panneau : lilium  inter spinas ; à gauche de ce lis : quomodo fiet istud nam virum non cognosco? L'ange salue la Vierge de ces mots : Ave gracia plena dnus tecum. La scène de l'ensevelissement du Christ est admirablement traitée dans les panneaux inférieurs et s'inspire de l'influence religieuse gothique, malgré les détails qui sont déjà pourtant du style Renaissance." (Armand Montier, 1895)

Les registres  sont délimités par un encadrement d'architecture Renaissance avec fins balustres latéraux et entablement orné séparant les deux scènes.

Le registre inférieur fut détruit dans un incendie en 1913, et refait à l'identique par l'atelier de Félix Gaudin en 1927 d'après une photographie de 1888 (Monuments historiques).

 

.

 

 

.



 

 

 

 

 

Verrière de l'Annonciation et de la Mise au tombeau (1516), baie 16 de l'église de Pont-Audemer. Photographie lavieb-aile août 2018.

Verrière de l'Annonciation et de la Mise au tombeau (1516), baie 16 de l'église de Pont-Audemer. Photographie lavieb-aile août 2018.

.

Registre inférieur : la Mise au tombeau (1927).

.

a) L'inscription.

GUILLAUME TESSON BOURGOIS DU PONTAUDEMER ET JEHANNE

MYRE SA FEMME ONT DON[N]E CESTE VERRIERE EN LAN MIL CINQ

CENTZ ET SEIZE. PRIES DIEU POUR EULX.

.

Ce Guillaume Tesson est présenté comme "tavernier et conseiller de la ville au début du XVIe siècle" (Corpus vitrearum). Mes recherches en ligne n'obtiennent que ceci : "Un bourgeois de Pont-Audemer, Guillaume Tesson, livre en 1478 une centaine de blocs taillés pour le pavement et le "cahos" de la fontaine de la ville. " Jean-Pierre Leguay  1999. Est-ce le même en 1478 et en 1516 ?

L'inscription est citée par SINTIC (Bruno), Reconstituer le monde des petites villes : l’apport des images, in Petites villes de Normandie p. I-XV https://books.openedition.org/purh/5063?lang=fr&format=embed

.

b) La Mise au tombeau.

Elle porte cinq fois dans des cartouches parfois encadrés de cerceaux de guirlandes l'inscription du titulus de la crucifixion  INRI , avec dans tous les cas l'emploi d'un N rétrograde. Les pilastres latéraux portent dans des cartouches l'inscription MARIA.

À gauche, le donateur Guillaume Tesson est accompagné de ses cinq fils ; à droite, Jehanne [Le] Myre est suivie de ses deux filles.

Dans un jardin (oranges, grenades ou pommes, poires, plessis), Jésus est étendu sur la pierre d'un tombeau de marbre à médaillons antiques. Il est entouré de Joseph d'Arimathie qui tient la tête, de Nicodème qui soutient les pieds, de la Vierge et de saint Jean entre deux saintes femmes, de Marie-Madeleine agenouillée avec une cassolette d'encens, et de deux autres hommes portant le bonnet conique. Je propose d'y voir le pharisien  Gamaliel et son fils  Abibon, tels qu'ils sont représentés sur la Mise au tombeau de l'abbatiale de Quimperlé, globalement contemporaine de ce vitrail.

http://www.lavieb-aile.com/2018/06/la-mise-au-tombeau-de-l-abbatiale-sainte-croix-de-quimperle.html

Il serait passionnant de savoir si le verre vénitien du bonnet de Nicodème, et le verre rouge gravé de l'homme de l'extrême gauche [Gamaliel et du nimbe du Christ, sont déjà décelable sur la photographie de 1888.

.

 

 

.

 

Verrière de l'Annonciation et de la Mise au tombeau (1516), baie 16 de l'église de Pont-Audemer. Photographie lavieb-aile août 2018.

Verrière de l'Annonciation et de la Mise au tombeau (1516), baie 16 de l'église de Pont-Audemer. Photographie lavieb-aile août 2018.

.

.

Registre supérieur : l'Annonciation (1516).

.

Pour Jean Lafond, "

« C'est l'œuvre très brillante d'un des meilleurs élève d'Arnoult de Nimègue, celui à qui l'on doit le vitrail de l'ancienne église Saint-Vincent de Rouen où figurent saint Claude et cinq autres saints, et les trois verrières du bas-coté sud de Saint-Denis à Duclair. On y admire un décor plein de finesse dans son exubérance. »

À gauche, la Vierge est debout devant un lutrin, sous un baldaquin de tissu ; le livre posé de biais sur la console du lutrin est fait d'un verre rouge gravé.

Inscription INRI (avec à nouveau un N rétrograde) sur le pilastre.

Phylactère Ecce ancilla dni, "Voici la servante du Seigneur".

Au centre, Dieu le Père en buste et la colombe de l'Esprit-Saint sont entourés par une gloire de séraphins rouge et de rais de lumière.

Plus bas, un vase de lys au milieu d'un buisson d'épine renvoie à la litanie mariale lilium  inter spinas ("Lys parmi les épines") inscrite sur le phylactère.

À droite, l'ange Gabriel assisté de quatre petits anges présente les phylactères : Spiritus  sanctus super veniet in te (L'Esprit Saint vient sur toi" et  Ave gracia plena dnus tecum. ("Je te salue pleine de grâces le Seigneur soit avec toi"). 

La réponse de Marie est inscrite sur un dernier phylactère : quomodo fiet istud nam virum non cognosco? ("Comment pourra s'accomplir, puisque je ne connais point d' homme ?")

.

 

 

 

 

 

 

.

 

Verrière de l'Annonciation et de la Mise au tombeau (1516), baie 16 de l'église de Pont-Audemer. Photographie lavieb-aile août 2018.

Verrière de l'Annonciation et de la Mise au tombeau (1516), baie 16 de l'église de Pont-Audemer. Photographie lavieb-aile août 2018.

.

LE TYMPAN.

.

Au sommet : la Trinité où, sous la colombe,  le Père et le Fils sont figurés à l'identique, enveloppés du même manteau et tenant le même livre où est inscrit EGO SUM ALPHA ET OMEGA.

Les anges chantent  Sanctus Sanctus Sanctus, Dominus deus Sabaoth,  Benedictus , Alleluia, Benedictus es domine in firmamento celi , Benedicamus patrem et filium cum Spirituo Sancto  et prononcent le Benedicamus Domino ("Louons le Seigneur").

.

Verrière de l'Annonciation et de la Mise au tombeau (1516), baie 16 de l'église de Pont-Audemer. Photographie lavieb-aile août 2018.

Verrière de l'Annonciation et de la Mise au tombeau (1516), baie 16 de l'église de Pont-Audemer. Photographie lavieb-aile août 2018.

.

.

SOURCES ET LIENS.

Sources principales : — GATOUILLAT ( Françoise), CALLIAS-BEY, CHAUSSÉ, HÉROLD 2001, Eglise Saint-Ouen : Les Vitraux de Haute-Normandie, Corpus vitrearum / Recensement des vitraux anciens de la France, Paris, CNRS, 2001. p. 194.

— LAFOND, (Jean), 1969, Les vitraux de l'arrondissement de Pont-Audemer, Nouvelles de l'Eure, n°36, 1969 ;

— MONTIER, (Armand), 1895,Les vitraux de Saint-Ouen de Pont-Audemer, Pont-Audemer, Impr. du Commerce, G. Hauchard, 1895 ;

— MONTIER, (Armand), 1896, "L'église Saint-Ouen à Pont-Audemer", Normandie monumentale et pittoresque p. 109.

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62406567/f145.item

En complément :

— PERROT (Françoise), 1972, M. Baudot et J. Lafond. Églises et vitraux de la région de Pont-Audemer, numéro spécial des Nouvelles de l'Eure, 3e trimestre 1969 , [compte-rendu], Bulletin Monumental  Année 1972  130-1  pp. 87-88

https://www.persee.fr/doc/bulmo_0007-473x_1972_num_130_1_5138_t1_0087_0000_3

— PHILIPPE-LEMAITRE (Delphine) 1853, non consulté

— REGNIER (Louis)  en 1899, non consulté.

.

Partager cet article

Repost0
Published by jean-yves cordier - dans Vitraux

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons et libellules (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" ( Guillevic, Théraqué).  "Les vraies richesses, plus elles sont  grandes, plus on a de joie à les donner." (Giono ) "Délaisse les grandes routes, prends les sentiers !" (Pythagore)
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" ( Guillevic, Théraqué). "Les vraies richesses, plus elles sont grandes, plus on a de joie à les donner." (Giono ) "Délaisse les grandes routes, prends les sentiers !" (Pythagore)

Recherche