Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 avril 2018 1 23 /04 /avril /2018 15:39

Les sculptures de l'église de Bodilis : les Fonts baptismaux(Roland Doré, XVIIe siècle).

.

Sur l'église de Bodilis, voir :

 

 

 

.

PRÉSENTATION.

.

Bodilis est l'une des communes de l'arrondissement de Morlaix, à six kilomètres au nord-ouest de Landivisiau. Dans l'église Notre Dame, l'atelier landernéen du sculpteur Roland Doré, virtuose du kersanton, a exécuté au début de sa carrière  la statue du Christ Sauveur qui se trouve à l'intérieur du  porche sud, ainsi que la Vierge de l'Annonciation placée dans une niche sur le côté gauche de ce porche.

Cet atelier est également l'auteur des Fonts baptismaux hexagonaux élaborés qu'il a décorés de sculptures de l'apôtre Matthieu, de l'apôtre Marc, de Dieu tenant son fils mort dans ses bras, de saint Grégoire le Grand, de Jean l'Évangéliste, de saint Pierre et d'un évêque (Augustin ou Ambroise ?) . Toutes les œuvres de Bodilis ont été sculptées dans la pierre de kersanton.

 

 

Plus exactement, E. Le Seach écrit :

« À Bodilis, le sculpteur pourrait avoir réalisé le baptistère de style classique. Les sculptures, de sa main, sont amovibles : elles ne peuvent donc à elles seules permettre de lui attribuer la réalisation complète du Baptistère. Six piédestaux carrés soutiennent le même nombre de colonnes amorties par un tambour hexagonal. Un petit lanternon coiffe l'ensemble. Il est chapeauté par un crucifix en métal qui a été rajouté postérieurement, tout comme la cuve ovoïde en marbre avec un couvercle de cuivre et les ferronneries qui clôturent l'espace.

Roland Doré a placé sur le pourtour du tambour dans des niches sept statues, dont six vont par paires : saint Marc et le Père tenant le Fils mort sur ses genoux, saint Grégoire avec l'inscription S : GREGOR peinte en noir, et saint Jean, saint Pierre, saint Augustin et saint Matthieu.. On voit ainsi qu'il manque deux paires plus une statue. La statue manquante pourrait être saint Luc, puisqu'il s'agit ici des trois évangélistes réunis avec deux docteurs de l'Église latine et le premier évêque de Rome. Une autre paire pourrait être saint Ambroise et saint Jérôme, les deux autres docteurs de l'église latine. » (E. Le Seac'h page 219)

 

.

Datation. 

 

 

 

Fonts baptismaux (kersanton polychrome) de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

Fonts baptismaux (kersanton polychrome) de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

.

 

Fonts baptismaux (kersanton polychrome) de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

Fonts baptismaux (kersanton polychrome) de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

.

L'évangéliste Matthieu.

Pour le voir, il faut se placer dans l'espace exiguë limité par le mur, et le pan  ouest de l'hexagone du baptistère.

.

.

 

 

L'évangéliste Matthieu sculpté par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux  de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

L'évangéliste Matthieu sculpté par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

.

La représentation des quatre évangélistes assis, en train d'écrire, accompagnés des quatre formes du Tétramorphe (le lion de Marc, le taureau de Luc, l'aigle de Jean et l'ange de Matthieu),  munis de leur écritoire, est très habituelle en sculpture sur pierre (Porche de Landivisiau par les Prigent) ou en sculpture sur bois, ici même à Bodilis sur les sablières et les blochets. On la trouve aussi, avec constance, dans les Livre d'Heures que les rois et les seigneurs font enluminer à grand frais. C'est dire que l'iconographie est largement illustrée, et bien fixée. Roland Doré 

Tous ces Apôtres sont barbus (sauf Jean), pieds nus, aux cheveux longs, assis sur un siège à très court dossier, le livre de leur Évangile posé sur leurs genoux. Ils tiennent leur matériel d'écriture, ou bien celui-ci est placé à coté d'eux : le roseau taillé ou calame, l'encrier, l'étui où se range le roseau, mais aussi le canif pour le tailler

Matthieu,  cherchant au loin des yeux l'inspiration divine qu'un ange lui apporte, a suspendu le plumier à son poignet gauche. Le poing gauche est serré, peut-être sur l'encrier bien dissimulé. La main droite est placée sur la poitrine. Plaisamment, l'ange adopte, en miroir, la même posture.

Les sourcils sont épais, horizontaux, séparés par deux fortes rides. Les yeux ovales n'ont pas — comme c'est au contraire le cas souvent chez Roland Doré— les pupilles creusées. Les pommettes sont accentuées par le sillon naso-génien très creux. La bouche est petite mais lippue, encadrée par le V inversé de longues moustaches qui rejoignent la barbe aux mèches verticales. 

L'ange bien joufflu et au regard rêveur esquisse le beau sourire naissant, attendri et amusé, des visages de Roland Doré.

.

.

L'évangéliste Matthieu sculpté par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux  de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

L'évangéliste Matthieu sculpté par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

.

 

L'évangéliste Matthieu sculpté par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux  de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

L'évangéliste Matthieu sculpté par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

.

 

L'évangéliste Matthieu sculpté par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux  de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

L'évangéliste Matthieu sculpté par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

.

L' évangéliste  Marc.

Nous l'identifions bien-sur à cause du lion qui est couché à ses pieds. Il est en train d'écrire, le stylet posé sur son gros livre, tandis que son plumier est suspendu à son coté gauche.

La boutonnière à deux pattes arrondies formant un serpentin fluide se trouvait déjà sur la robe des apôtres sculptés entre 1527 et 1577 par l'atelier des frères Prigent, également de Landerneau.

 

On pourra comparer cette œuvre avec le saint Marc sculpté par Roland Doré dans le kersanton  sur la façade de l'église de Cast (près de Châteaulin). 

 

.

 

L'évangéliste Marc sculpté par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux  de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

L'évangéliste Marc sculpté par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

.

 

L'évangéliste Marc sculpté par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux  de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

L'évangéliste Marc sculpté par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

.

Dieu le Père tenant son Fils mort..

Dieu est couronné d'une tiare, et il tient son Fils mort, vêtu du perizonium de la Crucifixion et le flanc droit saignant du coup de lance donné par Longin. 

.

 

Dieu et le Christ,  sculptés par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux  de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

Dieu et le Christ, sculptés par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

.

 

Dieu le Père et le Christ,  sculptés par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux  de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

Dieu le Père et le Christ, sculptés par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

.

 

Dieu le Père et le Christ,  sculptés par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux  de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

Dieu le Père et le Christ, sculptés par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

.

Saint Grégoire le Grand.

Coiffé de la tiare puisqu'il fut pape de 1590 à 604, Grégoire 1er est représenté dans la même posture que les évangélistes, tenant la plume et l'encrier et cherchant l'inspiration.

Comme le suggère E. Le Seac'h, cette symétrie dans la posture rédactionnelle indique que le projet théologique était sans doute de placer les fonts baptismaux sous les huit autorités des quatre évangélistes et des quatre docteurs de l'Église, Grégoire, Ambroise, Augustin et Jérôme. Groupe complété par Dieu le Père et par saint Pierre. 

.

Le pape saint Grégoire le Grand, sculpté par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux  de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

Le pape saint Grégoire le Grand, sculpté par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

.

 

Le pape saint Grégoire le Grand, sculpté par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux  de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

Le pape saint Grégoire le Grand, sculpté par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

Le pape saint Grégoire le Grand, sculpté par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux  de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

Le pape saint Grégoire le Grand, sculpté par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

.

Saint Jean, évangéliste.

L'aigle du saint, tenant dans son bec l'écritoire, est ici brisé. (Il est intact sur la statue datée de 1625 par R. Doré dans la niche extérieure du porche sud de Saint-Thégonnec ). Jean est imberbe, comme il se doit.

Ses cheveux longs et peignés sont tressés.

.

.

 

L'évangéliste Jean sculpté par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux  de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

L'évangéliste Jean sculpté par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

L'évangéliste Jean sculpté par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux  de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

L'évangéliste Jean sculpté par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

.

 

L'évangéliste Jean sculpté par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux  de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

L'évangéliste Jean sculpté par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

.

L'évangéliste Jean sculpté par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux  de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

L'évangéliste Jean sculpté par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

.

.

Saint Pierre portant sa clef, et un livre.

. Inscription gravée sur le socle :S : PIERRE.

Attributs : les pieds nus (comme tout apôtre), le livre (idem), la clef, et la calvitie avec toupet sommital.

.

Saint Pierre sculpté par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux  de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

Saint Pierre sculpté par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

Saint Pierre sculpté par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux  de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

Saint Pierre sculpté par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

Saint Pierre sculpté par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux  de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

Saint Pierre sculpté par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

.

Saint Augustin.

J'ignore sur quel critère E. Le Seac'h identifie ici saint Augustin, évêque d'Hippone, plutôt qu'Ambroise, évêque de Milan. 

Sa mitre le caractérise comme évêque, par contre ce n'est pas une crosse qu'il tient dans la main gauche, mais l'écritoire comparable aux autres rédacteurs qui l'entoure.

Ses épaules sont couvertes d'un camail à capuchon, fermé par trois boutons de soutane.

Nous retrouvons les profonds sillons naso-géniens, mais ils sont accompagnés ici dans leur courbe non seulement par les longues moustaches, mais aussi par les sourcils, par le copieux réseau de rides des joues et par le ruissellement des mèches de la barbe, ce qui confère au personnage une allure de sage vénérable et un peu triste.

Augustin est l'auteur, entre autres œuvres, de la Cité de Dieu et des Confessions.

L'ange qui est venu se poser sur son livre, la main sur le cœur, est le même que celui de la statue de saint Matthieu.

 

.

.

.

Saint Augustin, sculpté par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux  de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

Saint Augustin, sculpté par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

Saint Augustin, sculpté par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux  de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

Saint Augustin, sculpté par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

.

 

Saint Augustin, sculpté par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux  de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

Saint Augustin, sculpté par Roland Doré, 1618-1663, kersanton polychrome. Fonts baptismaux de l'église Notre-Dame de Bodilis. Intérieur, angle nord-ouest. Photographie lavieb-aile avril 2018.

.

 

.

.

.

SOURCES ET LIENS.

— LE SEAC'H (Emmanuelle), 2014,  Sculpteurs sur pierre en Basse-Bretagne. Les Ateliers du XVe au XVIIe Siècle. Presses Universitaires de Rennes. ISBN 978-2-7535-3309-7.

— COUFFON

http://diocese-quimper.fr/images/stories/bibliotheque/pdf/pdf-Couffon/bodilis.pdf

"Les fonts baptismaux sont surmontés d'un lourd dais hexagonal de style classique (XVIe), en pierre (C.). Six colonnes portent un entablement coiffé d'un dôme amorti lui-même par un double lanternon où est perceptible l'influence de Berven. L'entablement est creusé de douze niches séparées par des pilastres cannelés et renfermant, ainsi que les ouvertures du lanternon, quelques statues disparates du XVIIe siècle : sainte Trinité, saint Pierre, saint Grégoire et les quatre Evangélistes."

 

— APEVE.

http://www.apeve.net/spip/spip.php?article125

"Le baptistère date du XVIe-XVIIe siècle. 
De plan hexagonal, le baldaquin en kersanton des fonts baptismaux a les apparences du classicisme.
Les niches abritent sept statues polychromes en kersanton attribuées à Roland Doré. Les drapés, les chevelures et les traits des visages sont caractéristiques du maître.On reconnaît le Père tenant son Fils mort, saint Pierre, les évangélistes saint Matthieu, saint Marc et saint Jean, les grands Docteurs de l’Église saint Augustin et saint Grégoire.

On peut penser que ce très bel ensemble devait comporter une douzaine de statues. Il manque, au moins, l’évangéliste saint Luc et les Docteurs saint Ambroise et saint Jérôme. Il semble d’ailleurs que la statue de ce dernier ait été remisée dans le porche du clocher parce qu’elle était étêtée."

CHANTONY

"Le baptistère, avec fonts baptismaux en pierre et le baldaquin est de forme hexagonale. Il est orné de statuettes polychromes en kersantite à Roland Doré : St Mathieu, St Marc,. le Père éternel tenant son fils mort dans les bras, St Grégoire le Grand (Pape), St Jean, St Pierre, St Ambroise de Milan."

— PELLETIER (Yannick), 1996 Les enclos paroissiaux de Bretagne

https://books.google.fr/books?isbn=2877472094

 

"Le fronton qui coiffe l'entablement, abrite la statue de Notre-Dame-de- Bodilis. ... Dans le bas-côté sud, les fonts baptismaux sont surmontés d'un baldaquin renaissance en pierre, œuvre de l'atelier de Roland Doré, Reposant sur six colonnes doriques cannelées, le dôme est amorti par un double lanternon, "

— Base Mérimée

http://www2.culture.gouv.fr/public/mistral/palissy_fr?ACTION=RETROUVER&FIELD_98=LOCA&VALUE_98=%20Bodilis&NUMBER=23&GRP=0&REQ=%28%28Bodilis%29%20%3aLOCA%20%29&USRNAME=nobody&USRPWD=4%24%2534P&SPEC=3&SYN=1&IMLY=&MAX1=1&MAX2=200&MAX3=200&DOM=Tous

http://monumentshistoriques.free.fr/calvaires/bodilis/imgs/fonts-baptismaux-xvi.html

— Photographie d'un blog :

http://www.moniquetdany.typepad.fr/moniquetdany/page/18/

— Photographies de GO69 le 15 10 2011 sur Wikimedia Commons

Ensemble

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Bodilis_(29)_%C3%89glise_Notre-Dame_Fonts_baptismaux_01.JPG

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Bodilis_(29)_%C3%89glise_Notre-Dame_Fonts_baptismaux_02.JPG

Dieu de Pitié :

 https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Bodilis_(29)_%C3%89glise_Notre-Dame_Fonts_baptismaux_04.JPG

Saint Ambroise de Milan. https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Bodilis_(29)_%C3%89glise_Notre-Dame_Fonts_baptismaux_08.JPG

Saint Pierre

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Bodilis_(29)_%C3%89glise_Notre-Dame_Fonts_baptismaux_09.JPG

Saint Jean

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Bodilis_(29)_%C3%89glise_Notre-Dame_Fonts_baptismaux_07.JPG

Saint Grégoire le Grand :

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Bodilis_(29)_%C3%89glise_Notre-Dame_Fonts_baptismaux_06.JPG

Partager cet article

Repost0
Published by jean-yves cordier

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons et libellules (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" ( Guillevic, Théraqué).  "Les vraies richesses, plus elles sont  grandes, plus on a de joie à les donner." (Giono ) "Délaisse les grandes routes, prends les sentiers !" (Pythagore)
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" ( Guillevic, Théraqué). "Les vraies richesses, plus elles sont grandes, plus on a de joie à les donner." (Giono ) "Délaisse les grandes routes, prends les sentiers !" (Pythagore)

Recherche