Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 avril 2018 6 21 /04 /avril /2018 07:58

 

 Les sablières et la charpente sculptée de l'église de Bodilis. VII. Les trois salles (1657) du bas-coté nord.

.

 

 

 

 

Sur les sablières de Bodilis, voir :

 

.

Sur les autres réalisations du Maître de Pleyben, voir :

 

.

Vous pourrez lire aussi, sur le sujet des sablières de Bretagne, les articles suivants :

 

.

Après avoir décrit les sablières, entraits, blochets et poinçons  de la nef et du bas-coté sud, principalement dus au Maître de Pleyben entre 1567 et 1576, je décris les pièces sculptées de la charpente du bas-coté nord. Elle date du XVIIe siècle puisque le coté nord a été démoli  puis doublé entre 1653 et 1657. En 1686, la sacristie vint s'y ouvrir :

 

"L'édifice actuel fut commencé en 1564 suivant la date inscrite au chevet. De plan régulier, il comprenait alors une nef de six travées avec bas-côtés, précédée d'une tour-porche et un choeur à chevet polygonal ; au droit de la cinquième travée, deux chapelles en ailes formaient transept.

L'édifice à peine achevé, on commença à l'agrandir en élevant en 1574 - date inscrite sur une poutre sculptée du bas-côté sud - sur son flanc sud une vaste chapelle contiguë à l'aile sud.

Quelques années plus tard, en 1583, les tréviens envisagèrent la construction d'un porche monumental qui fut terminé en 1607

. Puis, au milieu du XVIIe siècle, l'on agrandit considérablement l'église. L'on démolit alors toute la longère nord et doubla le bas-côté ; les dates de 1653 sur l'une des portes et de 1657 (entrait du bas-côté nord) rappellent ces travaux.

De 1663 à 1670, l'on apporta quelques modifications à la façade sud, travaux effectués sous la direction de Christophe Kerandel, architecte, qui soumis aux tréviens en 1677 le plan de la sacristie monumentale qui fut terminée en 1686, achevant ainsi les travaux." (Couffon)

"Deux portes ornent la façade Nord, dont la 2ème, aujourd’hui murée, conserve sur la frise la date de 1657".

.

Ce bas-coté s'organise en trois "salles", la première depuis l'est étant la chapelle de la Sainte-Famille avec son retable du XVIIe siècle, la deuxième se repère au Christ aux liens de son élévation nord, et la troisième abrite les Fonts baptismaux monumentaux.

.

CLIQUEZ SUR LES IMAGES.

.

Vue générale depuis la chapelle de la Sainte-Famille.

.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

.

Vue générale depuis l'ouest, montrant l'étroit bas-coté intermédiaire appuyé sur une rangée de piliers qui double celle de la nef.

.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

.

I. LA CHAPELLE DE LA SAINTE-FAMILLE.

.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

.

La sablière Sb1 au dessus du retable. Frise d'arceaux à palmes

Elle a aussi peu d'intérêt que celles de la troisième salle du bas-coté sud (1659), dont elle reprend la frise d'arceaux à palmes.

Le retable abrite les statues de saint Mathurin, d'un saint évêque et de saint Jacques le Majeur.

.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

.

La sablière Sb2. Chérubins, masque féminin, coiffé d'un voile noué, et entouré de feuillage.

.

.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

.

 

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

.

.

L'entrait E1. Frise de cuirs à enroulement et de légumes.

.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

.

.

Abouts de poinçons.

Un seul est sculpté, le septième, d'un motif à quatre visages.

.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

.

.

Notez au passage  : 

La  porte donnant accès à la sacristie, de type classique très simple, porte sur son entablement son entablement  l'inscription : "IESVS - 1680 - MARIA".

Au dessus, une fenêtre carrée donnant dans la sacristie porte l'inscription (je corrige la transcription de Couffon):

"FRANCOIS. QVEMENER.

IAN. COVLOVIGNER. F."

"François Quémener . Ian Coulouigner. Fabriciens".

Les généalogistes mentionnent à Bodilis un François QUEMENER, décédé en avril 1682, laissant deux filles à la charge de son épouse Catherine TANGUY.

La graphie COULOUIGNER est attestée aux archives du Finistère à Sizun, et JAN COULOUIGNER de Sizun est mentionné sur un acte de 1699.

Inscription en réserve dans un cartouche séparé en deux compartiments. Point de séparation en losange. Appréciez comment les lettres conjointes NE de la première ligne se retrouvent à la seconde ligne. 

.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

.

Les blochets  B1 et B2. Pilier entre la chapelle de la sainte-Famille et la deuxième salle.

Anges porteurs des Instruments de la Passion.

Un ange tient une lance (ou le bâton de la Sainte Éponge imprégnée d'hysope)  et des clous, l'autre  une échelle (celle de la Déposition). Sur la sablière se découvrent un masque de lion et le fragment d'une trompe. Ce sont là des éléments caractéristiques du Maître de Pleyben.

.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

.

.

LA DEUXIÈME SALLE DU BAS-COTÉ NORD.

.

Vue générale depuis la nef.

.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

.

Vue générale depuis le nord.

.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

.

.

Sablière Sb3. Frise de motifs de feuillages répétés.

 

.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

.

Les sablières Sb4 et Sb5 (coté ouest, séparées l'une de l'autre par le blochet).

.

 

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

.

 

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

.

Sablière Sb4. Un homme allongé tenant un fruit (poire ?) dans la main droite tend le bras gauche vers une composition à chérubin et feuillage, déjà observé en Sb2.

.

 

 

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

.

Le blochet intermédiaire de Sb4. Une musicienne jouant du luth.

Il s'agit pour moi d'une œuvre du Maître de Pleyben. On retrouve la robe bouffant en corolle sinueuse au dessus de la ceinture, ainsi masquée. Les manches bouffantes à l'épaule puis nouées sont celles de la Marie-Madeleine de Kerjean.

Par contre, l'instrument est original à plus d'un titre. Il diffère de la "mandorle molle" si habituelle au Maître, par la longueur de son manche et par sa tenue. Je distingue ici cinq (ou six) cordes. Ce n'est pas un rebec, dont les cordes sont frottées par un archet. Il se rapproche du luth à long manche proche du Sêtar persan iranien. C'est un instrument monoxyle dont la caisse est piriforme, et percée de deux ouïes en C. Il est tenu sur l'épaule, appuyé sur la joue gauche, tandis que le manche oblique en bas et à droite s'appuie sur le genou opposé. Ne serait-ce pas là la posture d'une gauchère ? Le cheviller est coudé à angle aigu, sur la gauche.

La position des doigts semble fidèlement observée, notamment l'auriculaire gauche posé sur une corde.

Cette joueuse de luth est présentée par Jean-Luc Matte dans son Iconographie de la cornemuse, mais sans commentaire organologique.

.

 

.

 

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

.

 

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

.

La sablière Sb5. Arceaux et palmes, comme en Sb1. Pas d'image.

 

.

.

L'entrait E2 daté de 1657.

Le cartouche portant le chronogramme 1657 est placé au milieu d'une frise de rubans et de légumes, dans un style bien différent de l'entrait E3 du bas-coté sud, daté de 1659.

De l'autre coté, un masque dans un cuir découpé.

.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

.

 

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

.

 

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

.

.

Les blochets B4 et B5 sur le pilier intermédiaire entre la deuxième salle et la chapelle des Fonts baptismaux. Un des quatre évangélistes, et un saint évêque.

.

 

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

.

B5 : il s'agit de l'un des trois évangélistes barbus, Matthieu, Luc ou Marc. L'absence d'attribut ne permet pas d'aller plus loin dans l'identification. Le saint tient la calame d'une main et l'encrier de l'autre.

.

.

.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

.

.

B4 est un saint évêque, portant la mitre à fanon, la cape, bénissant et tenant sa crosse (brisée).

.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

.

.

III. LA CHAPELLE DES FONTS BAPTISMAUX.

Elle s'étend sur deux travées, au droit de la tour-clocher. Elle abrite une chaufferie, mais surtout les Fonts baptismaux en kersanton du XVIe et XVIIe siècle. 

.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

.

 

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

.

Sablière Sb6 et Sb7. 

.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

.

Sablière Sb6 (entre le blochet B5 et le blochet B6). 

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

.

La partie droite est sculptée d'un magnifique mais horrible masque coiffé de palmettes. Le cuir découpé est tenu par deux putti, tenant l'un une palme, l'autre une palme et une épée.

Nous retrouvons ici la verve du Maître de Pleyben, qui se garderait bien de répéter deux fois le même motif.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

.

Puis vient un masque d'enfant dans des volutes en corne, puis un jeune homme couché (au pieds remplacés par des sabots et au corps velu) et enfin un sphinge, ailé, à tête animale coiffé d'un bonnet et à queue enroulée en crosse.

.

 

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

.

Le blochet B6. Vierge à l'Enfant au sein dénudé.

Est-ce vraiment une  Vierge allaitante ? Elle porte le corsage de nourrice, dont deux fentes laissent passer les seins nus. Ses cheveux sont dénoués et tombent sur les épaules, comme ceux d'une jeune fille vierge. Elle tient son enfant mais ne le regarde pas, et cet enfant ne tête pas, quoiqu'il pose la main sur la poitrine gauche. Il tourne la tête vers sa gauche.

.

 

.

 

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

.

La sablière Sb7.

Première surprise, une sorte de sirène, ou du moins une femme nue dont le bas du corps se transforme en une petite jupe festonnée, puis deux "jambes" en feuillages. Tout cela se prolonge en deux volutes.

Ensuite, un masque de lion occupe un cuir découpé à enroulement tenu par deux femmes ailées et à queue de poisson ; avec toujours la jupette festonnée.

Enfin, une volute.

Quelle inventivité ! quelle liberté et quelle gaieté !

.

 

 

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

.

Les sablières Sb8 et Sb9.

Fini de rire avec Sb8 et Sb9, où nous retrouvons la fabrication quasi industrielle d'arceaux.

.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

.

L'entrait E3. 

.

 

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

.

 

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

.

.

Les abouts de poinçons.

Parmi les neuf poinçons, un seul est figuré, le cinquième (correspondant à la nervure qui rejoint l'entrait).

Il représente une jeune femme, dont le sein droit, nu, est dévoilé  car la tunique, encore attaché sous le cou, est écarté. La femme aux manches relevées pose sa main droite sur le sein gauche. Il me semble qu'un objet (feuille ?) qu'elle maintenait a été gratté .

Son visage, légèrement tourné vers la gauche et aux yeux comme écarquillés, est encadré par deux fruits évoquent la grenade entr'ouverte cédant à l'excès de ses grains de Valéry. La feuille figurée à l'arrière-plan suggère aussi qu'il s'agisse là de figues. Dans les deux cas, ce sont des symboles sexuels.

Cette sculpture de petite taille exerce un charme rare.

Nous ne pouvons pas y voir un rappel en écho du blochet de Sb5.

  .

 

 

.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

.

.

Le dernier blochet B6. Ange porteur d'un instrument de la Passion (la Colonne de flagellation).

.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

Charpente sculptée du bas-coté nord de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile septembre 2017.

.

.

.

 

SOURCES ET LIENS.

.

 

.

1°) Sur les sablières :

— DUHEM (Sophie), 1997, Les sablières sculptées en Bretagne: images, ouvriers du bois et culture paroissiale au temps de la prospérité bretonne, XVe-XVIIe s. ; préf. d'Alain Croix, Rennes :Presses universitaires de Rennes, 1997 : ET thèse de doctorat en histoire sous la direction d'Alain Croix soutenue à Rennes 2 en 1997. 

.

2°) Sur Bodilis.

 

— ABGRALL (Chanoines Jean-Marie) et PEYRON (Paul), 1903,  "[Notices sur les paroisses] Bodilis", Bulletin de la commission diocésaine d'histoire et d'archéologie, Quimper, 3e année, 1903, p. 192-208.

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k109982z/f180.image

https://diocese-quimper.fr/images/stories/bibliotheque/bdha/bdha1903.pdf

http://diocese-quimper.fr/images/stories/bibliotheque/pdf/pdf_notices/bodilis.pdf

— APEVE, Association pour la promotion des enclos paroissiaux de la vallée de l'Elorn

http://www.bodilis.org/patrimoineetsites.php

http://www.apeve.net/spip/spip.php?article127

— COUFFON (René), 1958,  Notre-Dame de Bodilis. In: Bulletin Monumental, tome 116, n°2, année 1958. pp. 121-133; doi : 10.3406/bulmo.1958.3832 http://www.persee.fr/doc/bulmo_0007-473x_1958_num_116_2_3832

http://www.persee.fr/docAsPDF/bulmo_0007-473x_1958_num_116_2_3832.pdf

— COUFFON  (René), LE BARS (Alfred)  1988,  Nouveau répertoire des églises et chapelles, : paroisse de Bodilis,” Collections numérisées – Diocèse de Quimper et Léon, 

http://diocese-quimper.fr/bibliotheque/files/original/fdf52c93c4ad292cf14cbf5068677c87.pdf

— LAUDREN (Thierry), dossier photo de son travail de restauration de la charpente

https://www.thierrylaudren.fr/pages/monuments-historiques.html

http://thierrylaudren.pagesperso-orange.fr/monumentshistoriq2.htm

MATTE (Jean-Luc), Iconographie de la cornemuse, Bodilid. Photographies de Joel Lubin.

http://jeanluc.matte.free.fr/fichac/bodilispoinc.htm

— MONUMENTS HISTORIQUES.

http://monumentshistoriques.free.fr/calvaires/bodilis/imgs/fonts-baptismaux-xvi.html

.

 

 

Partager cet article

Repost0
Published by jean-yves cordier - dans Sablières

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons et libellules (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" ( Guillevic, Théraqué).  "Les vraies richesses, plus elles sont  grandes, plus on a de joie à les donner." (Giono ) "Délaisse les grandes routes, prends les sentiers !" (Pythagore)
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" ( Guillevic, Théraqué). "Les vraies richesses, plus elles sont grandes, plus on a de joie à les donner." (Giono ) "Délaisse les grandes routes, prends les sentiers !" (Pythagore)

Recherche