Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 avril 2018 7 08 /04 /avril /2018 19:15

Les sablières de l'église de Bodilis. III. Le coté nord de la nef (Maître de Pleyben, 1567-1576).

 

.

 

.

Sur les sablières de Bodilis, voir :

 

.Sur les autres réalisations du Maître de Pleyben, voir :

 

.

Vous pourrez lire aussi, sur le sujet des sablières de Bretagne, les articles suivants :

 

 

 

 

 

.

 

.

La nef est divisée par 8 entraits (ces poutres qui la traversent), et, entre le  4ème et le 5ème entrait, par deux blochets. Le 4ème entrait porte en son milieu la date 1567, et le 6ème celle de 1576. J'ai numéroté les sablières (ces pièces de bois formant corniche, entre deux entraits, ou un entrait et un blochet) de N1 à N10 au nord de la nef vers le chœur, et, bien-sûr, de S1 à S10 au sud de la nef, dans le même sens.

Après avoir étudié les deux sablières figurées  centrales N5 (semailles et labour) et S5 (attelage fantastique de barriques), nous examinerons les autres sablières de la nef : coté nord, puis coté droit dans un autre article.

Il ne s'agit plus, hormis la scène religieuse N10, de représentations figurées et narratives, mais d'éléments décoratifs déployant tout le répertoire maniériste de l'école de Fontainebleau créé par le Primatice et ses disciples  et d'inspiration italienne : cuirs découpés, légumes, mascarons, satyres grimaçants, petits animaux et putti cachés dans des rinceaux, tête de lion, etc.  La découverte de la façon ingénieuse avec laquelle ce répertoire est déployé à Bodilis va justifier une étude pièce par pièce, motif par motif. Cela formera une passionnante initiation à la diffusion du modèle bellifontain en Bretagne dans le troisième quart du XVIe siècle.

Pour l'amateur d'histoire de l'art, cette découverte va en entraîner une autre : tout ce vocabulaire est propre à un artiste-sculpteur qui a travaillé sur les sablières et les pièces de charpente de Pleyben en 1571, de la chapelle du château de Kerjean vers 1570-1580, de l'église de Saint-Divy vers 1570-1580, de la chapelle de Sainte-Marie-du-Ménez-Hom vers 1575, et sans doute de l'église de Roscoff. L'unité de style, de lieu ( le Léon et le nord de la Cornouaille) et de temps (1567-1580) donne toute sa cohérence à la notion d'un seul atelier, celui qui porte le nom de convention de Maître de Pleyben (Duhem, 1997). Et comme  cette auteure ne rattache pas directement Bodilis à cet atelier, c'est l'occasion de défendre cette hypothèse par une iconographie précise.

Rappel : LE SCULPTEUR SUR BOIS DIT LE "MAÎTRE DE PLEYBEN".

Vers 1580, un sculpteur anonyme, désigné aujourd'hui sous le nom de convention de "Maître de Pleyben", réalisa les sculptures de la charpente de la chapelle du château de Kerjean, en Saint-Vougay, à la demande de Louis Barbier, seigneur de Kerjean. Un véritable chef-d'œuvre, influencé par l'École de Fontainebleau qui avait introduit vers 1535 le motif décoratif du cuir découpé à enroulement, et par la diffusion du style de la Seconde Renaissance française dans des recueils de gravures : le prospère Léon était largement ouvert à l'Europe par ses ports de Landerneau, Morlaix et Roscoff.

Cet artiste a reçu ce nom car on lui attribue aussi une partie des sablières de l'église de Pleyben, en haute Cornouaille vers 1564 et 1571.  On reconnaît aussi son style sur la charpente de l'église de Saint-Divy, dans le Léon, et  dans la chapelle de Sainte-Marie du Ménez-Hom en Plomodiern, située à 23 km de Pleyben et 70 km de Kerjean.

Son style ? On le distingue à ces cuirs découpés à enroulements, car il  faufile dans les découpes des linges et des cordages dont il confie les extrémités à des anges ou autres personnages. Ses anges aussi sont caractéristiques, avec une coiffure faite de mèches rondes cerclant  la périphérie du visage, et avec une tunique aux plis prononcés, bouffante à la taille en formant une ligne sinueuse, avant de s'évaser vers les pieds avec une grande liberté. Ajoutons que les manches de ses tuniques s 'évasent en larges couronnes au dessus des coudes, qui sont globuleux. Ses personnages en pieds (Évangélistes ou Sibylles, notamment) ont en commun un visage fin, ovale, avec des nez longs et fins, de grands yeux aux pupilles en creux,  des bouches fines, des manches bouffantes, ou, pour les femmes, des bandeaux de cheveux. 

Mais ce sont surtout ses motifs iconographiques qui se répètent en tableaux stéréotypés :  mascarons zoomorphes ou anthropomorphes sur le plan profane, guirlandes et frises à courges et petits pois, musiciens, et, sur le plan religieux, des thèmes plus christiques que mariaux :  Sainte Face, Tunique du Christ, Plaies du Christ, Instruments de la Passion, Rencontre de la Samaritaine. Et les Sibylles, à Kerjean et à Pleyben. 

.

 

 

 

Charpente de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Charpente de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

Vue générale des sablières N1, N2 et N3.

.

Charpente de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Charpente de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

La sablière N1. Frise à masque, rubans de cuirs découpés et légumes.

.

L'image est médiocre, mais cette pièce d'allure répétitive est pourtant un bon exemple des cuirs découpés à enroulement, sous forme de lanières  et des courges ou autre légume, vus par dessous.

.

 

Sablière du coté nord  de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Sablière du coté nord de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

.

Sablière N2. Masques, rinceaux, faune et femme, têtes de dragons.

.

Elle est beaucoup plus animé. Au centre, un masque crachant des feuillages qui vont s'enrouler sur eux-mêmes ou se transformer en deux têtes de dragons (ou de dauphins) au museau en trompe et spirale, avant de s'épanouir en une très large feuille incisée comme celles du figuier. 

Puis viennent en périphérie deux personnages. Une femme nue, cheveux longs, regard inquiet et seins lourds. Et un satyre, barbu, dansant peut-être. Enfin, deux masques grimaçants.

.

Sablière N2 du coté nord  de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Sablière N2 du coté nord de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

 

Sablière N2 du coté nord  de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Sablière N2 du coté nord de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

 

Sablière N2 du coté nord  de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Sablière N2 du coté nord de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

 

Sablière N2 du coté nord  de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Sablière N2 du coté nord de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

.

N3. Deux anges présentant un cartouche en cuir découpé, muet.

.

Le motif des anges allongés présentant un cartouche est très fréquent dans les réalisations du Maître de Pleyben, et nous y retrouvons avec constance les avant-bras nus au dessus de manches aux plis circulaires emphatiques, les coudes osseux, le plissé d'une très longue tunique qui bouffe au dessus d'une ceinture, de longs pieds nus trouvant difficilement à se loger dans l'espace exigu.

Le cartouche orné en cuir découpé est rectangulaire, très classique avec ses huit enroulements. Il ne porte plus la date, l'inscription, la devise,  les armoiries ou peut-être le symbole religieux qui devait y figurer.

.

 

Sablière N3 du coté nord  de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Sablière N3 du coté nord de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

 

Sablière N3 du coté nord  de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Sablière N3 du coté nord de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

 

Sablière N3 du coté nord  de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Sablière N3 du coté nord de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

.

N4. Deux anges tenant un cuir découpé complexe, entre deux cornes d'abondance.

Nous retrouvons ici nos deux anges mais leurs manches sont agrémentées de lamelles. Ils tiennent le cuir selon un procédé familier au maître de Pleyben : des bandes de tissu (brisées partiellement à gauche) servent de sangles. Le cuir est ici complexe, et cette complexité délibérée est sans doute destinée à susciter, chez le spectateur, un trouble déstabilisant et un effet d'ironie. Un long rectangle à pattes ou oreilles enroulées laisse passer, par un orifice central, un fragment de guirlande dans une mandorle. 

.

 

Sablière N4 du coté nord  de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Sablière N4 du coté nord de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

 

Sablière N4 du coté nord  de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Sablière N4 du coté nord de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

 

Sablière N4 du coté nord  de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Sablière N4 du coté nord de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

.

Vue générale : N3, N4, N5 et N6.

.

 

Sablières N3, N4, N5 et N6 du coté nord  de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Sablières N3, N4, N5 et N6 du coté nord de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Sablière N5 du coté nord  de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Sablière N5 du coté nord de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

N6. Masque crachant des bandes à enroulement.

Le masque libère de sa bouche deux bandeaux, auxquels sont fixées des courges. Ces bandeaux informes se transforment en rubans, martelés régulièrement de traits (un procédé très fréquent), dotés de bords rabattus, tournant sur eux-mêmes avant de se diviser en deux boucles enroulées, tout en laissant échapper des bandes accessoires. 

La frise inférieure déroule une succession de feuilles sagittées, de courges ou poires, et de volutes autour du masque d'un garçonnet joufflu.

.

Sablière N6 du coté nord  de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Sablière N6 du coté nord de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

 

Sablière N6 du coté nord  de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Sablière N6 du coté nord de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

 

Sablière N6 du coté nord  de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Sablière N6 du coté nord de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

N7. Masque léonin présenté par deux femmes.

L'artiste ne saurait mieux s'amuser de nos attentes pour les déjouer. Reprenant le motif des deux anges tenant un cartouche, il défait le cartouche et le transforme un en enchevêtrement de rubans crachés par le monstre central. Les anges deviennent des jeunes femmes, peut-être, car leur aspect androgyne ne nous permet pas d'y voir avec certitude des Allégories. Le si classique masque de lion est métamorphosé en un improbable animal, dont la crinière est faite, comme dans un tableau d'Arcimboldo, de spires de rubans, et ses oreilles, de cornets. Les bandes d'enroulement s'ingénient à singer, derrière ces dames, l'éventail d'une aile.

Je peux même me demander si le sculpteur ne se moque pas du fameux motif des hermines passant dans le tunnel des spires de phylactères — un motif emblématique des ducs de Bretagne — en demandant à ces deux jeunes femmes de se prêter à leur tour à ce jeu.

.

.

Sablière N7 du coté nord  de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Sablière N7 du coté nord de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

 

.

 

Sablière N7 du coté nord  de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Sablière N7 du coté nord de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

Nous n'oublierons pas d'observer la frise inférieure, où se poursuit  la farandole des fruits et des légumes, des feuilles et des rubans à enroulement cachant des drôles aux oreilles en rubans, juste interrompue par un cartouche  traversé en trompe l'œil par un lacet.

.

 

Sablière N7 du coté nord  de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Sablière N7 du coté nord de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

Sablière N7 du coté nord  de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Sablière N7 du coté nord de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

 

Sablière N7 du coté nord  de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Sablière N7 du coté nord de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

N8. Masque crachant des feuillages

Voici des fruits, des fleurs, des feuilles, et des branches, et puis voici un masque vomissant ces productions printanières. 

 La figure du masque, de ses rinceaux, d'une trompe coiffée d'un fruit, se dédouble  en deux parties spéculaires, puis le motif suivant est un oiseau, la patte posée sur une tête de serpent. Aux extrémités, un aigle à droite, et un masque de profil à gauche.

.

Sablière N8 du coté nord  de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Sablière N8 du coté nord de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

 

Sablière N8 du coté nord  de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Sablière N8 du coté nord de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

 

Sablière N8 du coté nord  de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Sablière N8 du coté nord de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

 

Sablière N8 du coté nord  de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Sablière N8 du coté nord de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

 

Sablière N8 du coté nord  de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Sablière N8 du coté nord de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

N9. Masque crachant des feuillages.

.

Ce n'est pas, tant s'en faut, la copie de la pièce précédente, c'est sa parodie. Tout d'abord, le maître du ciseau à bois s'amuse de notre attente de la symétrie pour la tromper. Plus de reproduction en miroir de la droite par la gauche, mais au contraire des inversions, du haut vers le bas et de la droite vers la gauche. L'essentiel, c'est de produire à profusion des lignes serpentines, à courbe et contre-courbe. Mais les ailes des oiseaux précédents se métamorphosent en échines de monstre, ou en coquilles.

Au centre, le masque, coiffé d'un mouchoir, fait les gros yeux.

Dans la frise inférieure, un ange bat des ailes. Délicieux parce que parfaitement déplacé ici.

.

 

.

Sablière N9 du coté nord  de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Sablière N9 du coté nord de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

J'ai tenté de montrer par ce schéma les infernales  inversions de symétrie.  

.

Sablière N9 du coté nord  de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Sablière N9 du coté nord de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

.

N10. Un Jugement dernier (Seconde Parousie).

.

Nous quittons la nef pour atteindre le chœur, ses retables, ses statues et ses ors. Cette rupture spatiale s'accompagne d'une rupture iconographique, puisque le répertoire bellifontain s'interrompt au profit d'une scène religieuse. 

 

.

Sablière N10 du coté nord  de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Sablière N10 du coté nord de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

Cinq personnages se succèdent. Les trois premiers (deux hommes et une femme) lèvent la main et se redressent, nus dans leur suaire. C'est la Résurrection des morts. Puis vient un ange soufflant dans la trompe du Jugement. Enfin, un personnage, de face, et vêtu d'une aube, lève les bras. J'y vois un ange proclamant sur terre le temps du Jugement : un héraut de la Résurrection.

.

 

Sablière N10 du coté nord  de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Sablière N10 du coté nord de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

 

Sablière N10 du coté nord  de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Sablière N10 du coté nord de la nef de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

Le blochet du chœur. Un prophète.

Parce qu'il tient un phylactère qu'il désigne de l'index, qu'il est barbu, qu'il est coiffé d'un bonnet turriforme de l'ancien temps, j'y vois un Prophète, Isaïe par exemple. C'est vous qui voyez.

.

Blochet gauche du chœur de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Blochet gauche du chœur de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

 

Vue générale de l'angle nord du chœur  de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Vue générale de l'angle nord du chœur de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

Blochet gauche du chœur de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

Blochet gauche du chœur de l'église de Bodilis. Photographie lavieb-aile juillet 2017.

.

Du coté sud, en vis à vis de la sablière N10, la pièce S10 poursuit le thème du Jugement dernier.

Ce sera pour l'article suivant.

.

.

SOURCES ET LIENS.

.


1°) Les cartouches et cuirs découpés.

 

 

ANDROUET DU CERCEAU (Jacques), Le premier volume des plus excellents bastiments de France : Le Louvre, Vincennes, Chambord, château de Madrid (Philibert Delorme 1548-1559), Covussi, Folambray, Montargis, La Muette, Saint-Germain, Creil, Vallery, Verneuil, Ancy-le-Franc, Gaillon, Manne.

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k10411354/f45.image

Le second volume : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k3137097/f12.image

Blois, Amboise, Fontainebleau, Villiers, Charleval, Les Tuileries, St-Mort, Chenonceau, Chantilly, Anet, Ecouen, Challueau, Dampierre, Beauregard, Bury.

ANDROUET DU CERCEAU (Jacques), s.d, Termes et cariatides, 

http://architectura.cesr.univ-tours.fr/Traite/Images/INHA-4R85BIndex.asp

ANDROUET DU CERCEAU (Jacques) (1510?-1585?), [Entre 1542 et 1545] Grands cartouches,  [20] pl., Eau forte ; 38 cm [S.l.], [s.n.] 2 suites sans titre ni inscription. 7 des 20 planches reprennent des compositions de Fantuzzi connues par des estampes publiées vers 1542-1543.

http://bibliotheque-numerique.inha.fr/viewer/1807/?offset=#page=5&viewer=picture

ANDROUET DU CERCEAU (Jacques) (1510?-1585?), [Entre 1545 et 1547] Petits cartouches de Fontainebleau,  [31] pl., Eau forte ; 26 cm, [S.l.], [s.n.]Suite sans titre d'ornements inspirés par l'art de Fontainebleau et destinés à servir de modèles. Certaines planches reprennent des compositions de Fantuzzi connues par des estampes publiées entre 1542 et 1545 ; D'autres figurent déjà dans la première ou la seconde suite des grands compartiments

http://bibliotheque-numerique.inha.fr/viewer/1801/?offset=#page=5&viewer=picture

http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40564725t

— AUCLAIR ( Valérie), 2007, . L'invention décorative de la galerie François Ier au château de Fontainebleau. In: Seizième Siècle, N°3, 2007. pp. 9-35; doi : https://doi.org/10.3406/xvi.2007.917 https://www.persee.fr/doc/xvi_1774-4466_2007_num_3_1_917

 

DIETTERLIN (Wendel), 1598, Architectura, Nuremberg.

http://architectura.cesr.univ-tours.fr/Traite/Images/INHA-Res207Index.asp

FLORIS (Cornelis II de Vriendt ,dit) 1556, Veelderley Veranderinghe van grottisen  avec HIERONYMUS COCK (graveur et éditeur) 

https://collections.vam.ac.uk/item/O977184/veelderley-veranderinghe-van-grotissen-ende-engraving-floris-cornelis-ii/

https://www.nationalgalleries.org/art-and-artists/60572/plate-veelderley-veranderinhe-van-grottissen-ende-compartimenten-design-fantastic-fountain-published

 

FLORIS (Cornelis), 1557, Veelderley Niewe Inuentien,  HIERONYMUS COCK (graveur et éditeur) 

VREDEMAN DE VRIES (Hans), 1557 Architectura ou batiments prins de Vitruve, Anvers,  

http://architectura.cesr.univ-tours.fr/Traite/Images/INHA-Res207Index.asp

— Ecole de Fontainbleau:

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cole_de_Fontainebleau

— Cuir auriculaire :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cuir_d%C3%A9coup%C3%A9

— Sur les ornemanistes

http://www.meublepeint.com/delaune_etienne.htm

.

2°) Sur les sablières :

— DUHEM (Sophie), 1997, Les sablières sculptées en Bretagne: images, ouvriers du bois et culture paroissiale au temps de la prospérité bretonne, XVe-XVIIe s. ; préf. d'Alain Croix, Rennes :Presses universitaires de Rennes, 1997 : ET thèse de doctorat en histoire sous la direction d'Alain Croix soutenue à Rennes 2 en 1997. 

3°) Sur Bodilis.

 

.

— ABGRALL (Chanoines Jean-Marie) et PEYRON (Paul), 1903,  "[Notices sur les paroisses] Bodilis", Bulletin de la commission diocésaine d'histoire et d'archéologie, Quimper, 3e année, 1903, p. 192-208.

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k109982z/f180.image

https://diocese-quimper.fr/images/stories/bibliotheque/bdha/bdha1903.pdf

http://diocese-quimper.fr/images/stories/bibliotheque/pdf/pdf_notices/bodilis.pdf

— APEVE, Association pour la promotion des enclos paroissiaux de la vallée de l'Elorn

http://www.bodilis.org/patrimoineetsites.php

http://www.apeve.net/spip/spip.php?article127

— COUFFON (René), 1958,  Notre-Dame de Bodilis. In: Bulletin Monumental, tome 116, n°2, année 1958. pp. 121-133; doi : 10.3406/bulmo.1958.3832 http://www.persee.fr/doc/bulmo_0007-473x_1958_num_116_2_3832

http://www.persee.fr/docAsPDF/bulmo_0007-473x_1958_num_116_2_3832.pdf

— COUFFON  (René), LE BARS (Alfred)  1988,  Nouveau répertoire des églises et chapelles, : paroisse de Bodilis,” Collections numérisées – Diocèse de Quimper et Léon, 

http://diocese-quimper.fr/bibliotheque/files/original/fdf52c93c4ad292cf14cbf5068677c87.pdf

 

 

— LAUDREN (Thierry), dossier photo de son travail de restauration de la charpente

https://www.thierrylaudren.fr/pages/monuments-historiques.html

http://thierrylaudren.pagesperso-orange.fr/monumentshistoriq2.htm

 

Partager cet article

Repost0
Published by jean-yves cordier - dans Sablières

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons et libellules (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" ( Guillevic, Théraqué).  "Les vraies richesses, plus elles sont  grandes, plus on a de joie à les donner." (Giono ) "Délaisse les grandes routes, prends les sentiers !" (Pythagore)
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" ( Guillevic, Théraqué). "Les vraies richesses, plus elles sont grandes, plus on a de joie à les donner." (Giono ) "Délaisse les grandes routes, prends les sentiers !" (Pythagore)

Recherche