Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2015 2 20 /01 /janvier /2015 09:09

Inventaire des papillons et noms de papillons décrits dans le Metamorphosis et Historia naturalis (1662-1667) de Jan Goedart .

Résumé.

Dans son Metamorphosis publié en 1662-1667, Jan Goedart étudie les métamorphoses de diverses chenilles en chrysalides puis en imagos. On y dénombre 38 papillons, dont 9 papillons de jour (rhopalocères) — 6 sont identifiés—  et 29 papillons de nuit (hétérocères) — dont 11 identidiés— . Goedart donne des surnoms à ses chenilles selon leur comportement ("La Gloutonne" pour celle d'Aglais urticae) mais ne nomme qu'un  seul  papillon adulte, Paeuw-ogg (oculus pavonis en latin) pour Inachis io, notre "Paon-du-Jour".,

 

Biographie de Jan Goedart (Middelburg, Pays-Bas 1617-1668).

adaptation selon l'article Wikipedia Italie

Fils de Pieter  et Judith Pottiers, Goedart fut probablement  l'élève de Christoffel van den Berghe et a travaillé à Middelburg dans le même environnement culturel que le poète et fabuliste Jacob Cats et le cartographe Hondius (1563-1612) et l'astronome Philippe van Lansbergen 

(1561-1632). Il a été actif depuis1635 , date de ses premiers croquis représentant une chenille, jusqu'à 1667, année de sa dernière œuvre connue. Il appartenait à la Guilde de Saint-Luc dans sa ville natale.

 Ce fut un important entomologiste qui écrivit Métamorphosis et Historia Naturalis Insectorum , texte en trois volumes publiés entre 1662 et 1669, et contenant quelque 150 illustrations détaillées, qui connut une grande célébrité et fut traduit en trois langues: français, anglais et néerlandais. C'est probablement grâce à son travail comme naturaliste qu'il est venu à la peinture, non sans une formation approfondie sur le sujet. Très pieux et expert dans les Saintes Ecritures, il a bénéficié d'une bonne réputation en raison de son caractère bon et cordial, et de son l'amitié avec le prédicateur et naturaliste Johannes de Mey, qui a joué un rôle d'importation dans la composition et la publication du travail de Goedaert, en particulier en ce qui concerne le premier volume, tandis que Paulus Veerzaerdt, aumônier de Michiel de Ruyter, a collaboré au second. Dans Métamorphosis, l'auteur établit des parallèles entre la religion et la nature,  insére des références à des passages de la Bible dans les différentes étapes de développement des insectes et tire de ses observations des enseignements moraux incitant à l'admiration, mettant en garde contre la curiosité excessive et prêchant pour l'espérance en la résurrection, ainsi que la référence à  Dieu comme créateur infusé dans la nature  .

Ses œuvres artistiques comprennent essentiellement des paysages , des natures mortes et de fleurs avec des insectes et des architectures. Il a excellé dans la création d' aquarelles avec des oiseaux et des insectes  .

Il a également été actif comme alchimiste.

 

 Metamorphosis et historia naturalis insectorum 

   Ce travail, publié entre 1662 et 1667 à titre posthume en partie, représente réellement le travail de toute une vie: Goedaert, en fait, a commencé ses observations dès 1635 et a décrit plusieurs types d'insectes y compris les abeilles, les frelons, les pucerons, les papillons de jour et les papillons nocturnes, et les mouches dans toutes les étapes de développement. Il s'agit de l'observation minutieuse de toutes les phases de croissances des insectes, de la larve à l'adulte en passant par l'étape de la métamorphose. Il y étudie, les changements non seulement dans l'apparence mais aussi la puissance et à donne son propre système de classification . Avec ce texte, il se révèle être un précurseur des études éthologiques-systématiques et anatomiques qui connurent au siècle suivant une grande impulsion, bien que son travail comporte plusieurs erreurs, comme des dessins de chrysalides à l' aspect anthropomorphique. Adepte de la théorie de la génération spontanée , il croit que le processus de métamorphose entraîne la mort d'une créature (comme la chenille) et l'émergence spontanée d'un autre (comme le papillon) à partir des restes de la précédente. Pour la première fois, des insectes sont représentés grâce à la technique de la taille-douce. Il est traduit en français en 1700 sous le titre d’Histoire des insectes.

 Johannes de Mey a ajouté dans la version qu'il a produite un chapitre sur les Éphémères , et de nombreuses longues annotations.

Martin Lister donna en 1682 une traduction anglaise de Metamorphosis  de Jan Goedart et publia en 1685 une version améliorée en latin selon un ordre méthodique et une classification qui lui sont propres.

Nous disposons donc de plusieurs versions, dans lesquelles les noms propres ou surnoms donnés aux chenilles et à leur plante-hôte (l'objet initial de mon inventaire), qui apparaît en italique dans le texte néerlandais, disparaissent ou se modifient, rendant difficile leur inventaire surtout à un étranger et m'amenant à renoncer à en dresser la liste. Les noms néerlandais sont traduits en latin ...dans la première édition latine, ce qui permet une meilleure compréhension. J'ai, finalement, surtout vérifié qu'on ne trouvait pas d'autre nom d'imago que celui de Paeuw-ogg, et j'ai cherché à établir la liste des espèces de lépidoptères connus par Goedart. Le nombre d'espèces est bien inférieur à celui du manuscrit Ignis d'Hoefnagel, un siècle auparavant, mais ce n'est pas ici une collection d'insectes, mais le résultat d'expériences d'élevage de chenilles pour suivre leur développement.

 

Inventaire des planches, des espèces représentées et des noms cités.

  Il ne s'agit pas d'un inventaire en règle, mais du fruit de ma curiosité pour l'histoire de l'entomologie et de mon enquête sur l'histoire des noms de papillons. D'autres, plus méticuleux,  viendront pour parfaire cette ébauche. J'y ai compté 38 papillons, dont 9 papillons de jour (rhopalocères) — 6 sont identifiés—  et 29 papillons de nuit (hétérocères) — dont 11 identidiés— . Je n'ai récolté qu'un seul nom de papillon, "Paeuw-ogg" (oculus pavonis en latin), mais cette découverte est considérable puisqu'elle est le point de départ d'un nom vernaculaire adopté d'abord en anglais par Petiver, puis en français par Geoffroy en 1762 sous la forme Paon-du-jour.

 

Liste des 6 rhopalocères identifiés :

  • Planche I page 15 : Inachis io "Paon-du-jour" Egel-rups : chenille hérisson paeuw-ooge :.

  • planche XI : Pieris brassicae "Piéride du chou" : "Wittiens"

  • Planche XXI : Aglais urticae "Petite Tortue". la chenille :"Gulfigaert" = "le Glouton" 

  • Planche XXVI : Vanessa atalanta "Le Vulcain" : "Noort-Rupfe"

  • Planche XXVII Pieris rapae "Piéride de la rape" : "Droevaert"

  • LXXVII : Nymphalis polychloros "Grande Tortue".

​Liste des 11 hétérocères identifiés :

  • Planche III : Euproctis similis : Verde sienders

  • Planche VII: Lasiocampa trifolii D. & S. " Le Bombyx du Trèfle" : voorsichtighen

  • Planche X : Lasiocampidae Malacosomatinae Malacosoma neustria L. "Le Bombyx à livrée" : la chenille "Nat-neus".

  • Planche XIII ? Euproctis??? : "Koeckoeck"

  • Planche XVII : Erebidae Arctiinae Arctia caja L. "L'Ecaille Martre, La Hérissonne" : "Ruygen beyr'"

  • Planche XXIV : Sphingidae Smerinthinae Laothoe populi L.  "Le Sphinx du Peuplier" : nom de la chenille "Piilsteert." (nom  aussi du crécerelle) "Queue pointue" 

  • Planche XXXI : Geometridae Ennominae Abraxas  grossulariata la "Zérène du groseillier"

  • Planche XXXII : Noctuidae Plusiinae Autographa gamma L.  "Le Gamma" : Taback-eter

  • Planche XXXVI : Erebidae Lymantriinae Dicallomera fascelina L.  "Le Bombyx porte-brosses" : "sleck-rupfe"

  • Planche LVI Noctuidae Plusiinae Diachrysia chrysitis L. Le Vert-Doré ??

  • LIX :  Erebidae Lymantriinae Orgyia antiqua L. "L'Etoilée", "le Bombyx antique" : " Antijck".

 

Liste de la plupart des planches avec les noms des chenilles.

  • Planche I page 15 : Inachis io texte page 15-16 : Echin-erucam / Egel-rups : chenille hérisson oculus pavonis / paeuw-oog :

Dese Rupse heb ick ghevanghen den 14 Mey, 1635
ende onderhouden met netel-bladeren tot den 11
Junii des selfden jaers; doen heeft sy haer tot de veranderinghe
gheset, maeckende het achterste eynde
van de veranderinghe seer vast, met den kop nederwaerts
hanghende, als te sien is by letter B. Dese
vertooninge duyrde den tijt van negen-thien dagen,
als doen quam daer uyt een schoone vier gevleugelde
Paeuw-oog, gelijck in dese medegaende figuyre aengewesen
wort, by de letter C.”

  • Planche II : Eristalis tenax : Swiin made 

  • Planche III : Euproctis similis : Verde sienders 

  • Planche IV : 2 mouches, un insecte:  vuylen leuyaerdt

  • Planche V :  pas de planche : Passerculos sicatos /Droogen Visch

  • VI : idem:  Sisarum / Suycker-Wortel 

  • Planche VII: Lasiocampa trifolii D. & S. ( = Pachygastria trifolii) Le Bombyx du Trèfle :  voorsichtighen

  • Planche VIII idem ?? (chenille non ressemblante) "Jager"

  • Planche IX : Tyria jacobaeae "Goutte-de-sang" : "Zand-rups"

  • Planche X : Lasiocampidae Malacosomatinae Malacosoma neustria L. "Le Bombyx à livrée" : la chenille "Nat-neus".

  • planche XI : Pieris brassicae "Piéride du chou" : "Wittiens"

  • Planche XII ? "Dronckaerdt"

  • Planche XIII ? Euproctis??? "Koeckoeck"

  • Planche XIV ? "Nacht-uyl"

  • Planche XV :  "Boeren-nestelingen"

  • Planche XVI : "Bedrieger"

  • Planche XVII : Erebidae Arctiinae Arctia caja L.L'Ecaille Martre, La Hérissonne : "Ruygen beyr'"

  • Planche XVIII : "Duycker"

  • Planche XIX

  • Planche XX : "Schoonen-looper"

  • Planche XXI : Aglais urticae la chenille :"Gulfigaert" = "le Glouton" Ick gaf hem den naem van Gulfigaert om dat hy feerveel at, ja naeuweliix en konde versadicht werden

 “Al ist schoon dat de Netelen haer gheweyr hebben

waer mede sy seer vinnich van haer steecken: nochtans
en konnen sy dese Rupsen niet af-keeren; Dese
Rupse stelde sich tot Veranderinge den 23 Junii; Den 9
Julii is daer uyt voortgekomen een schoon gekoleurde
Kapelle, welcke lange in het leven kan blijven; Ick gaf
hem den naem van Gulsigaert om dat hy seer veel at,
ja naeuwelijx en konde versadicht werden.”"

  • Planche XXII : "Mervelie"

  • Planche XXIII : Lospoot

  • Planche XXIV : Sphingidae Smerinthinae Laothoe populi L. ( = Amorpha populi) "Le Sphinx du Peuplier" : nom de la chenille "Piilsteert." (nom  aussi du crécerelle) "Queue pointue" 

  • Planche XXV "Slaepaert"

  • Planche XXVI : Vanessa atalanta "Le Vulcain" : "Noort-Rupfe"

  • Planche XXVII Pieris rapae "Droevaert" Plante-hôte : brassicae

  • Planche XXVIII

  • Planche XXIX : Vroegh-op"

  • Planche XXX

  • Planche XXXI : Geometridae Ennominae Abraxas  grossulariata la "Zérène du groseillier" : Plante-hôte : foliis grossularia /Stekel-besyen , Kruys-besyen

  • Planche XXXII : Noctuidae Plusiinae Autographa gamma L. ( = Plusia gamma) "Le Gamma" : Taback-eter

  • Planche XXXIII

  • Planche XXXIV : geelen-vrapen drager

  • Planche XXXV

  • Planche XXXVI : Erebidae Lymantriinae Dicallomera fascelina L. ( = Dasychira fascelina) "Le Bombyx porte-brosses" : "sleck-rupfe"

  • Planche XXXVII 

  • Planche XXXVIII : Hypocrist

  • Planche XXXIX : "sprinck-haen"

  • Planche XXXX​

  • XXXXI

  • XXXXII

  • XXXXIII

  • XXXXIV

  • XXXXV

  • XXXXVI :Suiker-peer

§§§§§§§

  • Planche LIV : exters-made 

  • Planche LV : door-border 

  • Planche LVI :

  • Planche LVI Noctuidae Plusiinae Diachrysia chrysitis L. Le Vert-Doré ??  "schrickachtigen"

  • Planche LVII : wacht-houder

  • Planche LVIII : 

  • Planche LIX :  Erebidae Lymantriinae Orgyia antiqua L. "L'Etoilée", "le Bombyx antique" : " Antijck"

  • Planche LX : steen-rups 

  • Planche LXI : blaeuwe-kop.

  • Planche LXII : pelicaen-rupfe

  • Planche LXIII : geel-kop

  • Planche LXIV : lint-worm

  • Planche LXV

  • Planche LXVI : verslinder

  • Planche LXVII : lecker-beetjen

  • Planche LXVIII

  • Planche LXIX

  • Planche LXX : kamelio

  • Planche LXXI : duyckelaer

  • Planche LXXII : 

  • Planche LXXIII

  • Planche LXXIV : ontvertsaeghden

  • Planche LXXV

  • Planche LXXVI : Courtilière : Gryllo-talpa

  • Planche LXXVII : Nymphalis polychloros "Grande Tortue" 

  • Planche LXXVIII :   Rob-Worm ; morsus gallinae ; hanatons molenaers-worm. Fromenti vermis = Koren-worm

  • Planche LXXLIX : Ysiekeep

 

 

    ICONOGRAPHIE : Planches gravées en taille douce et peintes.

 

 

 

E. similis Poitou charentes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mouches et syrphes 

 

 

 

 

 

§§§§§§§§§§§§§§

 

Complément : Joannis de Mey : Hemerobia et Ephemera

Source et liens :

—https://archive.org/stream/metamorphosisnat01goed#page/n159/mode/2up

—Version par Lister en latin annoté: 

http://books.google.fr/books/ucm?vid=UCM5327359323&printsec=frontcover&redir_esc=y#v=onepage&q&f=false

http://books.google.fr/books?id=ohl-IXseSxsC&printsec=frontcover&hl=fr#v=onepage&q&f=false

—et Lister à Gottingen :http://docnum.unistra.fr/cdm/compoundobject/collection/coll13/id/64604/rec/1

— Exemplaire de Strasbourg numérisé

— Site du  Rijksbureau voor Kunsthistorische Documentatie  RKD Netherlands Institute for art history :https://rkd.nl/nl/artists/32287

 — Version en latin : 

GOEDART (Jan) 1662 Metamorphosis et historia naturalis insectorum, autore Joanne Goedartis, cum commentaris D. Joannis de Mey...Medioburgi, apud Jacobum Fierensium bibliopolam sub insigni globi. Par Johannes Goedaert,Mey 1662, 236 pages : Google http://books.google.fr/books?id=XIlKG2Ym6tcC&printsec=frontcover&hl=fr#v=onepage&q&f=false

 

Planche XXX
 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-yves cordier
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué.  "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué. "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha

Recherche