Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2014 2 23 /09 /septembre /2014 20:59

La zoonymie (du grec ζῷον, zôon, animal et ónoma, ὄνομα, nom) est la science diachronique  qui étudie les noms d'animaux, ou zoonymes. Elle se propose de rechercher leur signification, leur étymologie, leur évolution et leur impact sur les sociétés (biohistoire). Avec l'anthroponymie (étude des noms de personnes), et la toponymie (étude des noms de lieux) elle appartient à l'onomastique (étude des noms propres).

 

Elle se distingue donc de la simple étymologie, recherche du « vrai sens », de l'origine formelle et sémantique d'une unité lexicale du nom. 

 

 

Résumé. 

 

— Araschnia :   Hübner [1819] : des noms latins aranea "araignée", araneum "toile d'araignée" et Arachnea "Héroïne des Métamorphose d'Ovide transformée en araignée. Hübner  donne l'origine de ce nom en caractérisant le genre ainsi : Alle Flügel unten spinnennetzförmig weiß gezeichnet  "L'ensemble des ailes inférieures couvertes d'un réseau blanc en toile d'araignée". 

OU BIEN 

Ce nom qui évoque immédiatement au naturaliste les araignées, et la classe des Arachnida, est simple à comprendre si on le rapproche de la description donnée par Hübner dans sa description du Genre Araschnia :  Alle Flügel unten spinnennetzförmig weiß gezeichnet  "L'ensemble des ailes inférieures est couvert d'un réseau blanc en toile d'araignée". Pourtant, il n'est pas clair sur le plan linguistique. D'abord parce que le nom "araschnia", avec son -s- central, n'existe ni en grec, ni en latin avant l'invention qu'en fait  Hübner. Il faut donc arracher cette lettre -s- en supposant qu'il s'agit d'une faute de graphie ou de copie, et c'est toujours faire violence au zoonyme que de procéder ainsi. Ensuite, parce que les dictionnaires mentionnent soit le nomaranea, "araignée", soit le nom arachnea, ae f. "Arachné" (en grec ancien Ἀράχνη / Arákhnê), "jeune fille changée en araignée". Nous aurions donc ici dans Araschnia une fusion des noms aranea "araignée" et araneum "toile d'araignée" contaminée par le personnage mythologique d'Arachnée la femme-araignée, et par une lettre -s- égarée dans l'esprit de Hübner. 

Quoiqu'il en soit, ce nom de genre rappelle sa principale caractéristique, le réticule de lignes blanches sur fond fauve qui a, sous une autre regard, suscité le nom de "Carte Géographique".

 

— levana (Linné, 1758) : ce nom appartient, dans le Systema Naturae de Linné, à une série de six noms consécutifs qui désignent des divinités de la Rome primitive en lien avec la vie domestique et la gestation :  Rumina (pour l'allaitement),  Levana, Prorsa, Lucina (pour la naissance)Maturna (lorsque le blé était arrivé à maturité) et Cinxia (pour délier la ceinture lors de la nuit de noce). Levana  est  invoquée par le pater familias lorsqu'il tient l'enfant nouveau-né dans ses bras pour le reconnaître : le mot latin est dérivé du verbe levare, lever, soulever, car le père prend l'enfant placé à terre par la mère, et le soulève. Prorsa est tiré de l'adjectif latin prorsus (prosus), a, um : droit, qui va en droite ligne : elle permet un accouchement eutocique. Elle est aussi nommée Postvorta et forme un couple avec sa sœur Porrima (ou Antevorta) selon que le sens de la présentation du bébé. (levana, prorsa et porrima sont trois formes printanière, estivale et intermédiaire d'Araschnia levana).

— La "Carte Géographique" est un nom créé en 1779 par Jacques Louis Engramelle qui écrivait "Les nervures jaunes des ailes en dessous, disposées à peu près comme des chemins et des rivières sur un plan, dont les intervalles seraient remplis par des terrains de différences nuances,"  Il distinguait la Carte Géographique Brune (A.levana prorsa), Rouge, et fauve (levana levana).  Le nom fut repris par Godart en 1821, et adopté par G. Luquet en 1986.

 

               I. Nom scientifique.


1. Famille et sous-famille.

a) Famille des Nymphalidae (Les Nymphalides).

Famille des Nymphalidae Rafinesque, 1815

  • Sous-famille des Libytheinae Boisduval, Rambur, Dumesnil & Graslin, [1833]
  • Sous-famille des Danainae Boisduval, [1833]

Tribu des Danaini Boisduval, [1833]

Sous-tribu des Danaina Boisduval, [1833]

Tribu des Neptini Newman, 1870

Tribu des Limenitidini Butler, 1870

  • Sous-famille des Heliconiinae Swainson, 1822

Tribu des Argynnini Swainson, 1833

Sous-tribu des Boloriina Warren, dos Passos & Grey, 1946

Sous-tribu des Argynnina Swainson, 1833

  • Sous-famille des Apaturinae Boisduval, 1840

 

  • Sous-famille des Nymphalinae Swainson, 1827

Tribu des Nymphalini Swainson, 1827

Tribu des Melitaeini Newman, 1870

Sous-tribu des Euphydryina Higgins, 1978

Sous-tribu des Melitaeina Newman, 1870

Sous-famille des Charaxinae Doherty, 1886

Tribu des Charaxini Doherty, 1886

  • Sous-famille des Satyrinae Boisduval, [1833]

Tribu des Satyrini Boisduval, [1833]

Sous-tribu des Parargina Tutt, 1896

Sous-tribu des Coenonymphina Tutt, 1896

Sous-tribu des Melanargiina Wheeler, 1903

Sous-tribu des Maniolina Grote, 1897

Sous-tribu des Erebiina Tutt, 1896

Sous-tribu des Satyrina Boisduval,  


b) Sous-famille des Nymphalinae Swainson, 1827 (Les Nymphalines) :

c) Tribu des Nymphalini Swainson, 1827

  • Genre Nymphalis Kluk, 1780 
  • Genre Aglais Dalman, 1816
  • Genre Vanessa Fabricius, 1807
  • Genre Polygonia Hübner, [1819]
  • Genre Araschnia Hübner, [1819]

 

 

 

 

    

2. Nom de genre : Araschnia Hübner [1819]

 

a) Description originale : 

  Jakob Hübner, Verzeichniss bekannter Schmettlinge  Augsburg, Verfasser 1816-1829 [1819] 3  page 37 : Phalanx I (Papiliones) Tribu I (Nymphales), Stirps VI (Hamadryades), Familia D (Angulatae), Coitus 6 : Araschnien, Araschniae

https://archive.org/stream/verzeichnissbeka00hb#page/n43/mode/2up

— Type spécifique: papilio levana Linné

— Description :

Alle Flügel unten spinnennetzförmig weiß gezeichnet

 "L'ensemble des ailes inférieures couvertes d'un réseau blanc en toile d'araignée"

 

Scudder, S. H. 1875. "Historical sketch of the generic names proposed for Butterflies: a contribution to systematic nomenclature". Proceedings of the American Academy of Arts and Sciences, 10: 91-293 page 117 [http://www.biodiversitylibrary.org/page/3076956]


 Origine et signification du nom 

— Arnold Spuler (1908)  page  20 :

Arachnia (pro Araschnia)= άραχνία Spinne, wegen der Gitterzeichnung der levana.  

"Arachnia (pour Araschnia) = άραχνία "araignée", en raison du dessin réticulé de levana.

 — August Janssen (1980) page 39 :

arachné = spin, spinneweb ; slaat op de tekening op de onderkant van de vleugels

"Arachné = toile d'araignée; se réfère au dessin sur la face inférieure des ailes"

—  L. Glaser (1887) page  356 :

Aranea F. (Helicon.) "Spinne", i.q. Arachne (άράχνη) Weberin, von d. Pallas in eine Spinne verw. (Ov[ide] M[étamorphoses] VI.5)

— A. Maitland Emmet (1991) page 154.

Araschnia : αραχνον (arakhnion), a spider's web : from the jagged termen of the wings.

—Hans A. Hürter (1998) : 

ne donne pas de conclusion après avoir présenter différentes hypothèses : Aranea "araignée ; araneum "toile d'araignée" ; Arachne, es (l'héroïne des Métamorphoses d'Ovide) et Arachnida "Arachnidés".

 

—Doux et Gibeaux (2007) page 144:

du grec Arakhnion, "toile d'araignée", par allusion au dessin du revers des ailes, qui suggère l'entrelacs soyeux du piège des Arachnides.

— Perrein et al. (2012) page 402 :

de Araschné, déesse des fileuses et des brodeuses, élève d'Athéna qui l'empêche de se pendre en la transformant en araignée, par allusion au dessin du revers des ailes.

Discussion.

Ce nom qui évoque immédiatement au naturaliste les araignées, et la classe des Arachnida, est simple à comprendre si on le rapproche de la description donnée par Hübner dans sa description du Genre Araschnia :  Alle Flügel unten spinnennetzförmig weiß gezeichnet  "L'ensemble des ailes inférieures est couvert d'un réseau blanc en toile d'araignée". Pourtant, il n'est pas clair sur le plan linguistique. D'abord parce que le nom "araschnia", avec son -s- central, n'existe ni en grec, ni en latin avant l'invention qu'en fait  Hübner. Il faut donc arracher cette lettre -s- en supposant qu'il s'agit d'une faute de graphie ou de copie, et c'est toujours faire violence au zoonyme que de procéder ainsi. Ensuite, parce que les dictionnaires mentionnent soit le nom aranea, "araignée", soit le nom arachnea, ae f. "Arachné" (en grec ancien Ἀράχνη / Arákhnê), "jeune fille changée en araignée". Nous aurions donc ici dans Araschnia une fusion des noms aranea "araignée" et araneum "toile d'araignée" contaminée par le personnage mythologique d'Arachnée la femme-araignée, et par une lettre -s- égarée dans l'esprit de Hübner (peut-être sous l'influence du -χ- du nom grec άράχνη Arakhnion).

 Quoiqu'il en soit, ce nom de genre rappelle sa principale caractéristique, le réticule de lignes blanches sur fond fauve qui a, sous une autre regard, suscité le nom de "Carte Géographique".

 

Rappel  en forme de copié-collé :


arachne :  grec Ἀράχνη  1 -arachne, es, f. : un cadran solaire. 2 - Arachne, es, f. (Arachnea, ae, f.) : Arachné (jeune fille changée en araignée). antiquas exercet aranea telas,  Ov. M. 6 : "comme autrefois, araignée, elle tisse sa toile". 

— aranea, ae, f. : grec  άραχνία - 1 - araignée. - 2 - toile d'araignée. - 3 - fil très fin.

araneum, i, n. : - 1 - toile d'araignée. - 2 - cocon de chenille. - 

araneus :  A -araneus, i, m. : - 1 - araignée. - 2 - vive (poisson). - araneus mus, Plin. : musaraigne.  B -araneus, a, um : d'araignée. 

— Arachné ou Arachne (en grec ancien Ἀράχνη / Arákhnê), dans la mythologie gréco-romaine, est une jeune fille originaire de Lydie qui excellait dans l'art du tissage. Intriguée, Pallas se déguisa en vieille femme pour rendre visite à la jeune tisseuse et observer son travail. Arachné prétendit devant la déesse qu'elle était la meilleure tisseuse du monde, meilleure que Pallas elle-même. La déesse entra alors dans une grande colère en constatant qu'une simple mortelle pouvait prétendre être aussi adroite qu'elle. Elle révéla à Arachné sa véritable identité et organisa un concours avec la jeune femme. Pallas illustra sur sa toile les divers dieux de l'Olympe tandis qu'Arachné préféra tisser Zeus avec ses nombreuses amantes. Ce fut finalement la fille de Lydie qui gagna. Furieuse, Pallas déchira l'ouvrage d'Arachné. Humiliée, Arachné alla se pendre. La déesse, prise de remords, décida d'offrir une seconde vie à Arachné : elle la changea en araignée suspendue à son fil, pour qu'elle puisse à nouveau tisser sa toile. Le récit "Arachné et Minerve" des Métamorphoses d’Ovide, VI, 1-145 est la plus ancienne attestation connue de ce mythe, mentionné aussi par  les Géorgiques de Virgile. 

 

      Deux versions d'Arachné :

 

      images?q=tbn:ANd9GcRYApO08Nsb4ac64zc9KdW                                 220px-Arachn%C3%A9_BnF_Fran%C3%A7ais_599

 

      Levana et prorsa dessinés et peints  dans son kleiner Schmetterlingebuch par Hübner, qui est un remarquable artiste avant même d'être un auteur important pour la taxonomie :

http://www.biodiversitylibrary.org/item/138312#page/15/mode/1up

n14_w385

 

 

 

 

 3.  Nom d'espèce : Araschnia levana (Linnaeus, 1758) 


a) Description originale 

Protonyme Papilio levana  Linnaeus, C. 1758. Systema naturæ per regna tria naturæ, secundum classes, ordines, genera, species, cum characteribus, differentiis, synonymis, locis. Holmiæ [Stockholm]. Laurentii Salvii. Tomus I: 824 pp. page 480 sous le n° 133 

 [http://www.biodiversitylibrary.org/item/10277]

 

— Description :

P.[apilio] N[ymphalis]  alis dentatis variegatis ; subtus reticulatis : primoribus supra maculis aliquot albis.

Habitat in europae australioris   P. Forsskål. 

— références données : 

  • Roesel (August Johan) 1746  Insecten belustigung I Pap. 1 t.9 f.5-6

 

 

— Localité-type : Allemagne, désignée par Higgins & Riley (1975)]. Higgins, L. G. & Riley, N. D. 1975. A Field Guide to the Butterflies of Britain and Europe (3rd edition). Collins, London. 400 pp. page 89.

Linné donne comme source de son échantillon Pehr Forsskål, son disciple finlandais qui avait séjourné à Göttingen pour ses études. De même il fait référence à Roesel, entomologiste allemand.

— Selon Dupont et al. (2013) cette espèce est présente en Eurasie et dans la région orientale. Elle est signalée partout en France sauf dans la région Provence Alpes-Côte d’Azur et en Corse. Les chenilles se nourrissent principalement sur Urtica dioica L.

— taxonomie linnéenne.

Linné classe cette espèce dans sa phalange des Nymphales (les Nymphes) aux ailes dentelées et parmi celles-ci dans le second ensemble, celui des phalerati les "harnachés" qui, à la différence des gemmati, n'ont pas d'ocelles.  Noms des Papillons diurnes (rhopalocères) créés par Linné dans le Systema Naturae de 1758. 

 

b) Linné a, comme ses successeurs jusqu'en 1827, considéré comme deux espèces différentes les deux formes printanière (claire) et estivale (sombre) et les a nommé respectivement papilio levana et papilio prorsa. La description de P. prorsa s'impose donc:

Description : Papilio prorsa  Linnaeus, C. 1758. Systema naturæ per regna tria naturæ, secundum classes, ordines, genera, species, cum characteribus, differentiis, synonymis, locis. Holmiæ [Stockholm]. Laurentii Salvii. Tomus I: 824 pp. page 480 sous le n° 134 

  P.[apilio] N[ymphalis]  alis dentatis subfuscis : fascia utrinque alba  : primoribus interrupta

Habitat in Urtica germaniae. 

 — références données :  

  • Roesel (August Johan) 1746  Insecten belustigung I Pap. 1 t.9 f. 6-7.

 

 

c) Origine et signification des noms levana  et prorsa  

 

 Les interprétations des étymologistes :

 

—Esper (1777-1829) page 206 :

P.N.Ph Levana, der gelbe Gittervogel, das Netz, P. Nymphal Phaler. Prorsa, der braune Gittervogel. Noch etwas in Rücksicht ihrer Namen ! Die Prorsa ist eine Gottinn (sic), der Gebährenden, die Levana eine Beschützerinn der Kinder gewesen ; und so ist die Verwandtschaft beeder Zweyfalter in der That auch in der Benennung ganz artig bemerkt 

 

"Le Papilio Nymphales phalerati Levana, "la Grille Jaune", "le Filet", et le P.N.p. Prorsa, "la Grille Brune" : Même leur nom est remarquable ! Car Prorsa est une déesse de l'enfantement, et Levana une protectrice des enfants; et ainsi, la relation qui existe entre les deux papillons dans les faits se retrouve aussi bien dans leur désignation "


— Arnold Spuler (1908)  page 20

   röm Gottheit.

"divinité romaine"

  — August Janssen (1980) page 40:

Romeinse godin, beschermster der geboorte

"Déesse romaine, patronne de l'accouchement"

— A. Maitland Emmet (1991) page 154 :

levana : The name of an obscure Roman goddes raised (levo, to lift) from the earth.

— Doux et Gibeaux (2007) page 144 :

-levana : nom d'une obscure divinité romaine surgie de la terre (mot forgé sur le verbe latin levare, s'élever". -prorsa : du latin prorsus, "tout droit " (Spuler, 1901-1908 :20). -porima : transcription du mot grec pórimos, "inventif", "ingénieux" (Spuler, 1901-1908 :20)

— Perrein et al. (2012) page 402 :

Étymologie : de Levana, nom d'une divinité féminine de la religion romaine primitive invoquée à la naissance du nouveau-né pour que le père le reconnaisse.

 

 

 

 

Discussion : 

      Levana et Prorsa forment un ensemble onomastique car ce sont, parmi les noms de Nymphales qui sont tous ceux de divinités ou d'héroïnes antiques, deux divinités de la Rome antique (des Di Indigites) invoquées soit à la naissance, soit pendant l'accouchement. Cette série est en réalité plus nombreuse,  car on trouve aussi Lucina, Maturna et Cinxia (qui viennent juste après Levana et Prorsa), et Rumina (qui précède levana). Nous avons donc dans la liste des Nymphales six noms successifs de Di-Indigites.  Rumina protège lors de l'allaitement, Lucina était invoquée aussi autour de la naissance, Maturna lorsque le blé était arrivé à maturité, Cinxia lors de la nuit de noce. Parmi les Nymphales gemmati, nous trouvons Feronia n°95, déesse rurale des bois et des fontaines, et Jurtina n° 104 (vraisemblable erreur pour Juturna, déesses des fontaines).

1. levana  

 L'épithète levana renvoie à l'un des di indigetes romains, ces dieux de la Rome antique : c'est "une déesse invoquée par le pater familias lorsqu'il tient l'enfant nouveau-né dans ses bras pour le reconnaître".  Le mot latin est dérivé du verbe levare, lever, soulever, car le père prend l'enfant placé à terre par la mère, et le soulève. 

2. Prorsa 

Dans la Rome antique, Prorsa ou  Prorsa Postverta est également l'une des Di ingites  :une divinité de la Rome antique qui présidait aux accouchements et dont le nom est dérivé de l'adjectif latin prorsus (prosus), a, um : droit, qui va en droite ligne, direct. 

Quando igitur inquit contra naturam forte conversi in pedes brachiis plerumque diductis retineri solent aegriusque tunc mulieres enituntur, huius periculi deprecandi gratia arae statutae sunt Romae duabus Carmentibus, quarum altera Postverta cognominatast, Prorsa altera a recti perversique partus et potestate et nomine. — Aulu-Gelle, Les Nuits attiques, livre XV : …si l'enfant se présente de travers, on invoque la déesse Prorsa, qui doit le pousser en avant.

3. Formes Porima (ou Porrima).

Il s'agit d'une forme intermédiaire are, noire à bande fauve

Porima Ochsenheimer = porrima Hübner (1790-1793) est non valide pour ICZN Opinion 975. Hübner's pamphlet 'Der Schmetterlinge Lepidoptera Linnaeieuropäisches Heer, [1790-1793]': rejected for nomenclatorial purposes. http://www.biodiversitylibrary.org/part/6126#/summary

     Porrima ou Antevorta est également une divinité romaine , considérée comme la sœur de Prorsa Postverta avec laquelle elle forme un couple de contraires : 

  1. Ovide  invoque Porrima et Postverta : tes sœurs ou les compagnes de ta fuite, ô nymphe duMénale. On dit que l'une chantait le passé (Postvorta), et que l'autre, d'un regard prophétique, plongeait dans l'avenir (Antevorta). elles accompagnaient Carmenta

  2. Dans l' antique religion romaine, Antevorta était une déesse de l'avenir, également connu sous le nom Porrima. Elle et sa soeur Postverta (ou Postvorta) ont été décrits comme des compagnons ou des frères et sœurs de la déesse Carmenta, parfois appelé "le Carmentae". [1] Ils ont peut-être été à l'origine de deux aspects de Carmenta, à savoir ceux de sa connaissance de l'avenir et le passé (comparer le Janus à deux visages).

  3. Antevorta et Postvorta avaient deux autels à Rome et étaient invoquées par les femmes enceintes pour qu'elles les protègent contre les dangers de l'accouchement. Antevorta intervenait croyait-on lorsque le bébé naissait tête la première, et Postverta lorsque les pieds venaient en premier.

 

 

              III. Noms vernaculaires.

 

 

 

Son nom provient du motif de réseau de traits blancs qui orne le revers de l'aile et évoque un réseau routier sur une carte.  

 

I. Les Noms français. 

 

1. La Carte Géographique brune, la Carte Géographique fauve et la Carte Géographique rouge, Engramelle, 1779.

-La Carte Géographique brune : Jacques Louis Florentin Engramelle 1779 Papillons d'Europe, peints d'après nature, Volume 1 page 22 planche 8 n°8 a-e. par  J.J Ernst gravée par J.J. Juillet. 

- La Carte Géographique fauve : Jacques Louis Florentin Engramelle 1779 Papillons d'Europe, peints d'après nature, Volume 1 page 24 planche 8 fig. 9 a-f par  J.J Ernst gravée par J.J. Juillet. 

-la Carte Géographique rouge, Idem  I page 254 planche 56 Supplément 2 fig.8 a-b bis

      "Esper le nomme Le Barreau jaune"

A propos de la Carte Géographique Brune, Engramelle écrit :

Les nervures jaunes des ailes en dessous, disposées à peu près comme des chemins et des rivières sur un plan, dont les intervalles seraient remplis par des terrains de différences nuances, présentant naturellement l'idée d'une Carte Géographique, ces couleurs nous ont déterminé à lui donner ce nom ; et le dessus des ailes étant toujours brun noirâtre, nous y avons ajouté l'épithète brune pour la distinguer de l'espèce indiquée sous le numéro 9 de cette planche, dont elle diffère essentiellement. (op. cité page 24)

 

2. La Vanesse Prorsa et la Vanesse lévana , Latreille et Godart 1819

Latreille (P.A) et Godart (J.B) Encyclopédie méthodique, Paris : Vve Agasse tome 9, page 311-312 n°34 (V.Prorsa) et n°35 (V. lévana).

Cet article permet de disposer de l'ensemble des références bibliographiques sur cette espèce, notamment par les auteurs germaniques, autrichiens ou suisses.

 

 

3. La Vanesse Carte-Géographique brune et la  Vanesse Carte-Géographique-fauve  , Godart 1821,


— La Vanesse Carte-Géographique-brune :  Jean-Baptiste Godart, Histoire naturelle des lépidoptères ou papillons d'Europe, Paris : Crevot 1823, Catalogue méthodique page 105 planche XXXIV  = Papilio prorsa Linné.

La Vanesse Carte-Géographique-fauve : Jean-Baptiste Godart, Histoire naturelle des lépidoptères ou papillons d'Europe, Paris : Crevot 1823, Catalogue méthodique page 108 planche XXXIV  = Papilio levana Linné.


Ces dénominations sont reprises en 1834 par Pierre Hippolyte Lucas page 61. Pourtant, dès 1827, Boisduval avait démontré que levana et prorsa n'était qu'une seule espèce.

 

Nous avons démontré d'après des expériences précises dans un Mémoire que nous avons lu en 1827 à la Société philomatique, que les Vanessa Prorsa et Levana ne formaient qu'une seule et même espèce, et que l'on pouvait presque à volonté obtenir l'une ou l'autre de ces variétés. C'est un fait qui doit être trop connu maintenant pour qu'il soit besoin d'en parler à nouveau.   

Venons-en donc à l'ouvrage de Boisduval :!

4.Chenilles et chrysalides. Boisduval 1832.

 J. A. Boisduval,P. Rambur,A. Graslin    Collection iconographique et historique des chenilles  Volume 1 planche 3 fig. 3 à 6


n516_w357

 

              

 

 

6. La revue des noms vernaculaires par Gérard Luquet en 1986, et le nom vernaculaire actuel.

 

  Dans la révision des noms vernaculaires français des rhopalocères parue dans la revue Alexanor en 1986, Gérard Christian Luquet proposait comme nom principal " La Carte géographique" et comme nom accessoire "Le Jaspé" de l'auteur suisse Rappaz.

Puis il décrit :

  • A. levana levana L. "La Carte géographique fauve" ; la "Carte géographique jaune" ; le "Jaspé jaune" .
  • A. levana prorsa L. "La Carte géographique noire" ; la "Carte géographique brune" ; le "Jaspé brun".


Discussion :

      Heureusement, le nom de Jaspé, qui n'avait pas d'autre légitimité que de figurer dans un bouquin suisse au moment où G. Luquet faisait son enquête onomastique, n'est pas utilisé, bien qu'il continue à être repris par le site du Muséum, et répété par les auteurs mal informés qui y puisent leur  source.

 

 

 

7. Étude des noms vernaculaires par Luquet.

— G. Luquet (2007) in Doux et Gibeaux : page 144 :

Carte géographique : nom donné par Engramelle en 1779, par allusion aux dessins du revers des ailes "suggérant des chemins et des rivières sur un plan, dont les intervalles seraient remplis par des terrains de différentes couleurs".

 

 

— Christian Perrein et al. (2011) :

Engramelle (1779) donne le nom de Carte géographique à trois espèces — rouge, brune et fauve — dont le revers des ailes lui suggère "des chemins et des rivières sur un plan".

8. Noms vernaculaires contemporains :

 

—Bellmann / Luquet 2008 : "La Carte géographique" .

— Blab / Luquet 1988 : "Carte géographique" 

— Chinery / Leraut  1998  : "Carte géographique"

— Doux & Gibeaux 2007 : "La Carte géographique ".

— Higgins & Riley /Luquet 1988 : " ". 

— Lafranchis, 2000 : "La Carte géographique" .

— Perrein et al. 2012 : " Carte géographique".

— Tolman & Lewington / P. Leraut 2009 : " Carte géographique".

— Wikipédia : "La Carte géographique".

 

 

 

III. Les noms vernaculaires dans d'autres pays.

 

 

  •   "Landkärtchen" en allemand
  • "European Map" en anglais
  • "Teranyina" en catalan
  • "Mažasis dilgėlinukas" en letton
  •  "Babôčka sieťkovaná" en slovène
  •  "Babočka síťkovaná" en tchèque
  • "Левантийска пеперуда" en bulgare
  • "Prótea" en espagnol
  •  "Pókhálós lepke" en magyar
  • "Пестрокрыльница изменчивая"en russe
  • "Landkaartje" en néerlandais
  • "Karttaperhonen" en finnois
  • "Nældesommerfugl" en danois
  • "Europeisk kartsommerfugl" en norvégien
  • "Kartfjäril" en suédois
  • "Rusałka kratkowiec" en polonais
  • "Isırgan Kelebeği" en turc

 

Langues celtiques  : 

1. langues gaéliques :  irlandais (gaeilge) ; écossais (Gàidhlig ) ; mannois ( gaelg :île de Man).

  •  en irlandais

  •  en mannois.
  • "" en gaélique écossais*

2. Langues brittoniques : breton (brezhoneg) ; cornique (kernevek); gallois (Welshcymraeg).

  •  pas de nom en breton ; 

  • " Mantell fapadeiniog" en gallois.

 *Liste des noms gaéliques écossais pour les plantes, les animaux et les champignons. Compilé par Emily Edwards, Agente des communications gaélique, à partir de diverses sources.   http://www.nhm.ac.uk/research-curation/scientific-resources/biodiversity/uk-biodiversity/uk-species/checklists/NHMSYS0020791186/version1.html

 Voir aussi :http://www.lepidoptera.pl/show.php?ID=70&country=FR

 

 

 

               

 

 

IV. Les noms vernaculaires en anglais .

 

 


             Bibliographie, liens et Sources.

 

 

— Funet :    Araschnia

— Inventaire national du patrimoine naturel (Muséum) : Araschnia levana

— UK Butterflies : Araschnia levana

— lepiforum : 

 —Images : voir les superbes dessins de Hübner .

HÜBNER, Jacob, 1761-1826 Das kleine Schmetterlingsbuch : die Tagfalter : kolorierte Stiche,  Insel-Bücherei ; . http://www.biodiversitylibrary.org/item/138312#page/35/mode/1up page 11

 

                 I.  Zoonymie des lépidoptères :


— EMMET (Arthur Maitland) 1991. The Scientific Names of the British Lepidoptera: Their History and Meaning, Colchester, Essex, England : Harley Books, 1991,  288 p. : ill. ; 25 cm.

— GLASER L, 1887 Catalogus etymologicus Coleoperum et Lepidopterum. Erklärendes und verdeutschendes namensverzeichnis der Käfer und Schmetterlinge fûr Liebhaber und wissenschaftliche Sammler, R. Friehändler : Berlin 1887, 396 pages. BHL Openlibrary.

— GLASER, L, 1882 "Zur Nomenklatur des deutschen Tagfalter, in Entomologischen Nachrichten, Stettin 1882  pages 303-317,

  https://archive.org/stream/entomologischena81882berl#page/310/mode/2up/search/lycaena)

— Gozmány, László: Vocabularium nominum animalium Europae septem linguis redactum2 vols. Budapest: Akadémiai Kiadó, 1979. 

— JERMYN  L.: The Butterfly Collector's Vade Mecum: or a Synoptical Table of English Butterflies. 1824. http://archive.org/stream/butterflycollect00jerm#page/n6/mode/1up

 

  — HELLER (John Lewis) - 1983 -"Studies in Linnaean method and nomenclature", Marburger Schriften zur Medizingeschichte, Bd.1983;7:1-326.Frankfurt am Main ; New York : P. Lang,

—HÜRTER Hans-Arnold 1988 Die wissenschaftlichen Schmetterlingsnamen, Herleitung und Deutung, Bottrop ; Essen : Pomp, 492 pages.

— ISAAK (Mark) Curiosities of the biological nomenclatureen ligne.

— JANSENN (August) 1980, "Entomologie und Etymologie der Namen der belgischen Tagfalter"; in : Phegea, driemaandelijks tijdschrift van de vereniging voor Entomologie van de Koninklijke Maatschappij voor Dierkunde van Antwerpen, Jgg.8 Nr.2, 1980.

 — KEMPER Heinrich 1959 Die tierischen Schädlinge im Sprachgebrauch, Berlin : Duncker & Humblot 1959. Google books.

— MACLEOD (Roderick Donald) 1959 Key to the names of British Butterflies and moths, 86 pp. Londres.

— RAMANN (Gustav) 1870-76, Die Schmetterlinge Deutschlands und der angrenzenden Länder in nach der Natur gezeichneten Abbildungen nebst  erläuterndem Text, 4 Bände, Band 1, Arnstadt 1870-1876. 

— SODOFFSKY (W), 1837. "Etymologische undersuchungen ueber die gattungsnamen der Schmetterlinge von W Sodoffsky, in Riga", Bulletin de la Société impériale des naturalistes de Moscou, n° VI, Moscou : imprimerie d'Auguste Sémen, 1837, 167 p. Archiv.org.

 — SPANNERT (Anton), 1888, Die wissenschaftlichen Benennungen der Europäischen Großschmetterlinge mit sâmmtlichen anerkannten Varietâten und Aberationen, Karl Duncker : Berlin,1888, 239 pages.

 —SPULER  (Dr Arnold), 1901-1908, Die Europas Schmetterlinge, . Vol.1. Allgemeiner Teil —Spezieller Teil. I-CXXVIII + 1-386 + [1]-[6], 265 fig. dans le texte, E. Schweizelbart'sche Verlagsbuchhandlung, Nägele und Dr Sproesser édit., Stuttgart, Allemagne. En ligne sur BHL

— Numen. The Latin lexicon :  http://latinlexicon.org/index.php

 



        II. Bibliographie entomologique : Rhopalocères.

— ALBIN, E.: A Natural History of English Insects: Illustrated with a Hundred Copper Plates, Curiously Engraven from the Life. 1720. GDZ Göttingen

— ALDROVANDI (Ulysse) 1602 De animalibus insectis libri septem, cum singulorum iconibus. J. B. Bellagambam (Bononiae) 1602 : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k991248

 

— BELLMANN Heiko, 2008 Quel est donc ce papillon, Les Guides Nathan, Paris : Nathan, 2008. Traduction française et noms vernaculaires par G.C. Luquet.

— BILLBERG (Gustav John) : Enumeratio insectorum in Museo Gust. Joh. Billberg ,[Stockholm] :Typis Gadelianis, 138 p. http://www.biodiversitylibrary.org/item/105024#page/87/mode/1up

— BLAB (Josef), RUCKSTULH (Thomas) ESCHE (Thomas)  [et al.], adaptation et traduction française LUQUET (Gérard-Christian), 1988 Sauvons les papillons  : les connaître pour mieux les protéger ; préface de Pierre Richard Paris : Duculot 1 vol. (192 p.) : ill. en coul., couv. ill. en coul. ; 27 cm Trad. de : "Aktion Schmetterling so können wir sie retten". 

 BOISDUVAL Histoire naturelle des insectes Roret 1836 books.google.fr/books?id=2Kgi4FH6kj0C

— BOISDUVAL ( Jean Alphonse),  GRASLIN, (Adolphe Hercule de), Dumesnil (P.C.R.C)  Rambur (Pierre).1833 Collection iconographique et historique des chenilles ou description et figures des chenilles d'Europe, avec l'histoire de leurs métamorphoses et des applications à l'agriculture, Paris : Librairie encyclopédique de Roret, 1832-1837 [1833]. BHL Libr

—  BOISDUVAL (Jean-Alphonse) Essai sur une monographie des zygénides : suivi du Tableau méthodique des lépidoptères d'Europe Paris : Méquignon-Marvis 1829 Gallica

— BOITARD (Pierre ) Manuel d'entomologie ou Histoire naturelle de insectes: contenant la synonymie de la plus grande partie des espèces d'Europe et des espèces exotiques les plus remarquables, Tome second, Paris : Roret, 1828,  Gallica

— BRIDGES (Charles A.) 1993 Bibliography (Lepidoptera: Rhopalocera)  2nd ed. C.A. Bridges in Urbana, Ill . Archiv.org. 

— CHINERY (Michael), Insectes de France et d'Europe occidentale, adaptation française  G. Luquet pour les lépidoptères, Flammarion 2005, 2eme édition 2012, 320 p.

— CURTIS, J. (1823-1840). British Entomology; being illustrations and descriptions of the genera of insects found in Great Britain and Ireland: containing coloured figures from nature of the most rare and beautiful species, and in many instances of the plants upon wich they are found. Vol. V. Lepidoptera, Part. I. Londres.             http://biodiversitylibrary.org/page/8221625#page/71/mode/1up

— DAREMBERG (C.) et SAGLIO (E.),  Dictionnaire des Antiquités Grecques et Romaines  (1877-1919) Univ. de Toulouse Le Mirail :http://dagr.univ-tlse2.fr/sdx/dagr/rechercher.xsp?qid=sdx_q3&hpp=51&p=7&filtre=A

— DALE (Charles William) 1890 The history of our British butterflies containing - a full bibliographical note of each species, with copious extracts from the old authors; and full descriptions of all the British species, their eggs, caterpillars, chrysalides and varieties, with a notice of their habits, localities, frequency,  J. Kempster : London 1890 Archiv.org.

— DENIS, J. N. C. M. & SCHIFFERMÜLLER, I.] 1775. Ankündung eines systematischen Werkes von den Schmetterlingen der Wienergegend, herausgegeben von einigen Lehrern am k. k. Theresianum.. Vienne. 322 pp. http://gdz.sub.uni-goettingen.de/dms/load/img/?PPN=PPN574458115&IDDOC=441200

— DOUBLEDAY (Edward), WESTWOOD (John O.) The genera of diurnal Lepidoptera their generic characters ; illustrated with plates by W.C. Hewitson. Vol. 1 London, 1846-52 

 

— DOUX (Yves), GIBEAUX (Christian), 2007, Les papillons de jour d'Île de France et de l'Oise,Collection Parthénope, Edition Biotope, Mèze, ; Muséum national d'Histoire naturelle, Paris, 2007, 288 p. Préface, index et supervision scientifique de Gérard Chr. Luquet.

— DUPONT (Pascal), DEMERGES (David), DROUET (Eric) et LUQUET (Gérard Chr.). 2013. Révision systématique, taxinomique et nomenclaturale des Rhopalocera et des Zygaenidae de France métropolitaine. Conséquences sur l’acquisition et la gestion des données d’inventaire. Rapport MMNHN-SPN 2013 - 19, 201 p. 

  http://www.mnhn.fr/spn/docs/rapports/SPN%202013%20-%2019%20-%20Ref_Rhopaloceres_Zygenes_V2013.pdf

— DUPONCHEL (Philogène Auguste Joseph) 1849 Iconographie et histoire naturelle des chenilles pour servir à de compléter une l'Histoire naturelle des lépidoptères ou papillons de France, de MM. Godart et Duponchel . Paris : Germer Baillère, 1849. BHL.Library

—  ENGRAMELLE (R.P. Jacques Louis Florentin), 1779, Papillons d'Europe peints d'après nature par M; Ernst. Gravés par M. Gérardin et coloriés sous leur direction. Première partie. Chenilles, Crysalides et Papillons de jour [décrits par le R.P. Engramelle, Religi[eux] Augustin, Quartier Saint-Germain] Se vend à Paris chez M. Ernst et Gérardin. Paris : Delaguette/Basan & Poignant 1779. Volume 1 [1]+[VIII],[i-xxxiv] - 206p-errata [i-vi], 3 pl. en noir, 48 planches coloriées (I-XLVIII), 100 espèces. 

— ENGRAMELLE (R.P. Jacques Louis Florentin), 1779, Papillons d'Europe peints d'après nature par M; Ernst et gravés et coloriés sous sa direction. Première partie. Chenilles, Crysalides et Papillons de jour décrits par le R.P. Engramelle, Religi[eux] Augustin, Q[uartier] S[aint-] G[ermain] Se vend à Paris chez M. Ernst, auteur ; Bazan ; P.M. Delaguette, imprimeur ;  Basan & Poignant marchands d'Estampes rue et et Hôtel Serpente. Paris : Delaguette/Basan & Poignant 1779. Tome II . (i-ii), pp 207-229, espèces n° 102-112, puis suppléments pp; 230-333 puis Table. Books-Google.

— ESPER (Eugenius Johannes Christian) Die Schmetterlinge in Abbildungen nach der Natur / mit Beschreibungen, herausgegeben mit Zusätzen von Toussaint von Charpentier. Leipzig : T.O. Weigel, [1776-1807 /1829-1839] En ligne BHL.

  — FABRICIUS (Johann Christian) 1807  "Nach Fabricii systema glossatorum" in Johann Karl Wilhelm Illiger, "Die Neueste Gattungs-Eintheilung der Schmetterlinge [...], Magazin für Insektenkunde , Braunschweig [Brunswick] (6) https://archive.org/stream/magazinfrinsek06illi#page/280/mode/2up

— FABRICIUS (Johann Christian) 1787  Fabricii Mantissa insectorum Hafniae 1787 en ligne Goettingen.

— FABRICIUS (Johann Christian)  1798  Supplementum Entomologiae systematica , Hafniae.

 — FOURCROY (A. F.) 1785. Entomologia Parisiensis; sive catalogus insectorum quæ in agro Parisiensi reperiuntur; secundam methodam Geoffrœanam in sectiones, genera & species distributus: cui addita sunt nomina trivialia & fere trecentæ novæ species. Pars secunda. Parisiis. (Hôtel Serpente). 2. 232-544. Traduction en latin de l'Histoire des insectes de E.L. Geoffroy. http://archive.org/stream/entomologiaparis02four#page/n3/mode/2up

— FUESSLI (Johan Caspar) Verzeichniss der ihm bekannten Schweizerischen Inseckten : mit einer augemahlten Kupfertafel: nebst der Ankhundigung eines neuen Insecten Werks Joh. Caspar Fuesslins 1775.  BHL libr

 — GEOFFROY (Étienne-Louis, Docteur en médecine) 1762. Histoire abrégée des insectes qui se trouvent aux environs de Paris: dans laquelle ces animaux sont rangés suivant un ordre méthodique ; Paris : Durand 1762 Tome second Planches XI à XXII  colorées à la main par Prévost gravées par Defehrt. 744p. http://archive.org/stream/histoireabrg02geof#page/n9/mode/2up

— GEOFFROY [Étienne-Louis] 1798-99 Histoire abrégée des insectes dans laquelle ces animaux sont rangés suivant un ordre méthodique. Nouvelle édition, revue, corrigée, & augmentée d'un supplément considérable. / par M. Geoffroy, docteur en médecine. A Paris :Chez Calixte-Volland, libraire, quai des Augustins, no. 24 :An VII de la République françoise [1799]. http://www.biodiversitylibrary.org/bibliography/14595#/summary

— GEER, (Charles de), 1771 Mémoires pour servir à l'histoire des insectes , Stockholm : Hesselberg, .Tome 1 [1]-[15] 707 pages, 37 planches, Gallica .  Tome second première partie 616 pages,  ; Tome second deuxième partie pages 617 à 1175, 43 planches gravées par Bergquist. Gallica.

— GOEDART (Jan), 1685, Johannes Goedartius de Insectis nin methodum redactus cum notularum additione, operâ M. Lister, e Regia Societate Londinensi, Smith : London, 1685 : Bibl. Strasbourg

— GODART (Jean-Baptiste) Histoire naturelle des lépidoptères ou papillons de France décrits par M. Godart, ancien proviseur Paris : Crevot 1821 Vol.1, Première partie, environs de Paris, [I]-[vij] + 295 p. Planches dessinées par [Antoine Charles] Vauthier et gravées par Lanvin.

 —  GRIFFITH (W. J. )  Catalogue raisonné des lépidoptères observés en Bretagne jusqu'en 1882, ,... publié par les soins de T. Bézier. Rennes : Impr. Fr. Simon, 1902.

— GRIFFITH (William John) 1879 "Sur quelques-uns de nos lépidoptères nuisibles", Extrait duBulletin de la Société polymathique du Morbihan. 1er et 2e semestre 1879, 37 pages.  

 FRISCH (Johann Leonhard.) 1730 . Beschreibung von allerley Insecten in Teutsch-Land : nebst nützlichen Anmerckungen und nöthigen Abbildungen von diesem kriechenden und fliegenden inländischen Gewürme : zur Bestätigung und Fortsetzung der gründlichen Entdeckung : so einige von der Natur dieser Creaturen herausgegeben : und zur Ergäntzung und Verbesserung der andern (1730)  Berlin : Verlegts Christ. Gottl. Nicolai  https://archive.org/stream/johleonhardfrisc01fris#page/n7/mode/2up

 — HARRIS  (Moses) 1775 : The English Lepidoptera: or, The Aurelian's Pocket Companion, xv, 66p. 1 pl. color. London : J. Robson 1775.

 — HAWORTH Adrian Hardy Lepidoptera Britannica;: sistens digestionem novam insectorum Lepidopterorum ...London, 1803, Google books

— HIGGINS (L. G.) et RILEY (N. D.) 1988. Guide des Papillons d'Europe : Rhopalocères. Troisième édition française. Traduction et adaptation par Th. Bourgoin, avec la collaboration de P. Leraut, G. Chr. Luquet et J. Minet. Delachaux et Niestlé édit., Neuchâtel ,1988, 455 pages.

— HONEY, M. R. & SCOBLE, M. J. 2001. "Linnaeus's butterflies (Lepidoptera: Papilionoidea and Hesperioidea)". Zoological Journal of the Linnean Society, 132(3): 277-399.

  HÜBNER, J. 1796-[1836]: Sammlung europäischer Schmetterlinge.Augsburg. BHL 

— HÜBNER, (Jacob), 1761-1826 Das kleine Schmetterlingsbuch : die Tagfalter : kolorierte Stiche,  Insel-Bücherei ;http://www.biodiversitylibrary.org/item/138312#page/35/mode/1u

— HUFNAGEL, W. F. 1766. Tabelle von den.Tagvögeln der hiesigen Gegend, woraus denen Liebhabern der Insekten Beschaffenheit, Zeit, Ort und andere Umstände der Raupen und der daraus entstehenden Schmetterlinge bestimmt werden. Berlinisches Magazin, oder gesammlete Schriften und Nachrichten für die Liebhaber der Arzneiwissenschaft, Naturgeschichte und der angenehmen Wissenschaften überhaupt, 2(1): 54-90. 

— LAFRANCHIS (Tristan), 2000 Les papillons de jour de France, Belgique et Luxembourg et leurs chenilles, Collection Parthénope, Ed Biotope, Mèze, 448p. 

   LATREILLE (P.A.) 1796 Précis des caractères génériques des insectes disposés dans un ordre naturel par le citoyen Latreille Paris, Brive : 1796 pages 140-149.

 — LATREILLE, P. A., 1804. "Tableau méthodique des Insectes", pp. 184-187 in Nouveau Dictionnaire d’Histoire Naturelle, Paris : Déterville. vol.24. 

LATREILLE (P.A.) Nouveau dictionnaire d'histoire naturelle appliquée aux arts, Paris : Detreville vol. 17, 1803 ici

LATREILLE (P.A.) Nouveau Dictionnaire d'histoire naturelle vol. 24 1818 : Classification page 501 http://books.google.fr/books?id=I_NBAAAAYAAJ&printsec=frontcover&hl=fr#v=onepage&q=vanesse&f=false

—LATREILLE, P. A., 1805. Histoire Naturelle, Générale et Particulière des Crustacés et des Insectes. Tome XIII, p. 369. Paris : Dufart.

 — LATREILLE P. A. 1810. Considérations générales sur l'ordre naturel des animaux composant les classes des Crustacés, des Arachnides et des Insectes; avec un tableau méthodique de leurs genres, disposés en familles. Paris: F. Schoell, 444 pp. pp. 350-370.

 —LATREILLE  (P.A) et Olivier Nouveau dictionnaire d'Histoire naturelle 2eme édition tome 27 1818.

 — LATREILLE (P.A), GODART (J.B) 1819 , Encyclopédie méthodique, ou Entomologie, Paris : Vve Agasse tome 9 1819. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k58338273/f334.image.r=Godart.langFR

 — LERAUT (Patrice) 1997 "Liste systématique et synonymique des Lépidoptères de France, Belgique et Corse" (deuxième édition) Alexanor, 20, Supplément hors série : 1-526, 10 illustr., photog, 38 fig.

— LEWIN, W. 1795 The Insects of Great Britain, systematically arranged, accurately engraved, and painted from nature, with the natural history of each species BHL library

http://www.biodiversitylibrary.org/item/103670#page/7/mode/1up

 

— LUCAS ([Pierre-] Hippolyte)  Histoire naturelle des lépidoptères d'Europe Paris : Pauquet  1834 ouvrage orné nature de près de 400 figures peintes d'apres, par A. Noel, et gravées sur acier.http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k4416154.r=lucas+papillons.langFR 

 http://www.biodiversitylibrary.org/item/53843#page/11/mode/1up

— LUQUET (Gérard Chr.) 1986 "Les noms vernaculaires français des Rhopalocères d'Europe", Alexanor, Revue des Lépidoptéristes français, tome 14, juillet-septembre 1986, suppl.)

— LUQUET (Gérard Chr.) 1986 —in : PFLETSCHINGER (Hans). Papillons.Comment identifier et reconnaître les papillons d'Europe et leurs chenilles traduit et adapté de l'allemand par G. Chr. Luquet. 80 p., 88 illustr. photogr. coul. Collection "Miniguides Nathan tout terrain". Fernand Nathan édit. Paris.

— MOFFET (Thomas) 1634 Insectorum, sive, Minimorum animalium theatrum.  Londini : Ex officin typographic Thom. Cotes et venales extant apud Guiliel. Hope, 1634.  BHL.

— MERIAN (Maria-Sibylla) Histoire générale des insectes de Surinam et de toute l'Europe contenant leur description, leurs figures, leur différentes métamorphoses..., par Mademoiselle Marie-Sybille de Mérian, en deux parties in-folio. Troisième édition, revue, corrigée & considérablement augmentée par M. Buch'oz, ... A laquelle on a joint une troisième partie qui traite des plus belles fleurs, telles que des plantes bulbeuses, lilia

cées, caryophillées... Tome premier [-troisième] traduit par Jean Marret Paris : Desnos, 1771. PDF Bibliothèque de Toulouse, 3 volumes http://tolosana.univ-toulouse.fr/notice/07558171x

— MERIAN (Maria-Sibylla) Der Raupen wunderbare Verwandelung, und sonderbare Blumen-nahrung: worinnen, durch eine gantz-neue Erfindung, Der Raupen, Würmer, Sommer-vögelein, Motten, Fliegen, und anderer dergleichen Thierlein, Ursprung, Speisen, und Veränderungen, samt ihrer Zeit, Ort und Eigenschaften (Band 2) Nürnberg , Frankfurt , Leipzig, 1683 Volume 2 (insectes d'Europe) digitalisé par  Universitätsbibliothek Heidelberg;

 — MERRET (Christopher) 1667  Pinax Rerum Naturalium Britannicarum. 1667. Google Books

http://books.google.co.uk/books?id=p0SjZ7N6TA0C&printsec=frontcover&source=gbs_ge_summary_r&cad=0#v=onepage&q&f=false

— MOORE (Frederic) 1890-1913 Lepidoptera indica, L. Reeve : London, 1890-1913. BHL

— OBERTHÜR (Charles) 1904 Études de Lépidoptérologie comparée, Rennes : Oberthür, 1913 Openlibrary

  — OBERTHÜR (Charles), HOULBERT (Constant), 1912-1921, Faune entomologique armoricaine. Lépidoptères. Rhopalocères, Rennes : Imprimerie Oberthür 1912-1921, 258 pages.

— PETIVER (James), 1702-1706? Gazophylacii naturae & artis, : decas prima-[decima]. In quaÌ‚ animalia, quadrupeda, aves, pisces, reptilia, insecta, vegetabilia; item fossilia, corpora marina & stirpes minerales eÌ€ terra eruta, lapides figuraÌ‚ insignes &c. Descriptionibus brevibus & iconibus illustrantur. Hisce annexa erit supellex antiquaria, numismata, gemmae excisae, & sculpturae, opera figulina, lucernae, urnae, instrumenta varia, inscriptiones, busta, reliquaque ad rem priscam spectantia: item machinæ, effigies clarorum virorum, omniaque arte producta... / Jacobus Petiver Londini: : Ex OfficinaÌ‚ Christ. Bateman ad insignia Bibliae & Coronae, vico vulgo dict. Pater-Noster-Row., MDCCII. [1702-1706?]. Version Google books de 1702 ou mieux GDZ Göttingen (Planches).

— PETIVER (James) 1695-1703 Musei Petiveriani centuria prima-decima, rariora naturae continens: viz. animalia, fossilia, plantas, ex variis mundi plagis advecta, ordine digesta et nominibus propriis signata, London, 1695-1703 Version Books-Google.

— PETIVER (James) 1767 Jacobi Petiveri Opera, historiam naturalem spectantia containing several thousand figures of birds, beats, fifh, reptiles, insects shells, corals, and fossils; also of trees, shrubs, herbs, fruits, fungus's, mosses, sea-weeds, &c. from all parts, adapted to Ray's History of plants on above three hundred copper-plates, with English and Latin names, London, James Empson (éditeur), 1767  Version Books.Google 

— PETIVER (James) 1717 Papilionum Brittaniae Icones (1717)  

— PERREIN (Christian) 2012 et al. , Biohistoire des papillons, Presses Universitaires de Rennes 2012.

—  PODA (Nicolaus) 1761. Insecta Musei Græcensis, quæ in ordines, genera et species juxta systema naturæ Caroli Linnæi. Graecus [= Graz]. (Widmanstadius). 127 pp. Google books

— RAY  (John) Historia insectorum, Londini 1710 Archive.org

— RÉAUMUR [René-Antoine] de Ferchault 1734-1748 Mémoires pour servir à l'histoire des insectes   Paris : Imprimerie Royale, 6 volumes, de 1734 à 1748 [un 7e, copie du manuscrit original, paraîtra en 1928], 267 planches gravées par Simoneau, Lucas, Haussard et Fillioeul. En ligne BHL.  Voir aussi VALLOT J.N. 1802.

 ROBERT (Paul A.)  1934 — Les Papillons dans la nature, Delachaux et Niestlé : Neufchâtel et Paris,  405 p., 64 pl. couleurs books.google.fr/books?id=jSFDAAAAYAAJ

— RÖSEL VON ROSENHOF    1764-68  De natuurlyke historie der insecten; voorzien met naar 't leven getekende en gekoleurde plaaten. Volgens eigen ondervinding beschreeven, door den heer August Johan Rösel, van Rosenhof, miniatuur-schilder. Met zeer nutte en fraaie aanmerkingen verrykt, door den heer C. F. C. Kleemann ...Te Haarlem, By C. H. Bohn en H. de Wit, boekverkoopers [1764-68] BHL Library 

Rösel von Rosenhof (August Johann)1746 Der monatlich herausgegebenen Insecten-Belustigung  Nürnberg.http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/roesel1746ga

 — SALMON (Michael A.) 2000, The Aurelian legacy, British butterflies and their collectors, University of California Press, 2000.

— SCHAEFFER (Jacob-Christian)  Iacobi Christiani Schaefferi  1766Icones Insectorum circa Ratisbonam indigenorum coloribus naturam referentibus expressae = Natürlich ausgemahlte Abbildungen Regensburgischer Insecten Regensburg [Ratisbonne]: gedruckt bey H.G. Zunkel, [1766?-1779?] ; Gravure par Haid, Johann Jacob (1704-1767), 5 tomes in-4° avec 220 planches coloriées VOL. II Google

SCOPOLI (Jean-Antoine) Ioannis Antonii Scopoli Med. Doct. S.C.R. ... Entomologia Carniolica exhibens insecta Carnioliae indigena et distributa in ordines, genera, species, varietates : methodo Linnaeana. Vindobonae :Typis Ioannis Thomae Trattner ...,1763. En ligne BHL.

 — SCUDDER, S. H. 1875. "Historical sketch of the generic names proposed for Butterflies: a contribution to systematic nomenclature". Proceedings of the American Academy of Arts and Sciences, 10: 91-293. 

— SODOFFSKY (Wilhem),1837. "Etymologische Untersuchungen ueber die Gattungsnamen der Schmetterlinge"  Bulletin de la Société Impériale des Naturalistes de Moscou. 10(6) : 76-97.

 — SOUVESTRE (Émile), 1836  Voyage dans le Finistère par Jacques Cambry, revu et augmenté par- : "Tableau systématique des lépidoptères qui se trouvent dans le département du Finistère" par  [(Hesse et) Le Borgne de Kermorvan] Brest : Come et Bonetbeau, 1835 page 165

— SWAMMERDAM (Jan) 1685 Historia insectorum generalis et 1737-38 Biblia naturae (Leyde)

http://docnum.unistra.fr/cdm/compoundobject/collection/coll13/id/65389/rec/3

— TOLMAN (Tom), LEWINGTON (Richard), Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, traduction et adaptation française Patrick Leraut,  Paris : Delachaux et Niestlé 1999 et 2009, 384 pages.

— VALLOT J.N. Concordance systématique, servant de table de matières à l'ouvrage de Reaumur, Paris : Grégoire, Thouvenin, 1802. En ligne Google books.

  — VILLERS (Charles de) 1789 Caroli Linnaei Entomologia, faunae Suecicae descriptionibus aucta : DD. Scopoli, Geoffroy, de Geer, Fabricii, Schrank, &c., speciebus vel in systemate non enumeratis, vel nuperrime detectis, vel speciebus Galli australis locupletata, generum specierumque rariorum iconibus ornata; curante & augente Carolo de Villers .. Lyon : Pietre et Delamollière, (1789). https://archive.org/stream/carolilinnaeient02linn#page/n11/mode/2up

— WALCKENAER (C.A.) 1802,  Faune parisienne, insectes, ou, Histoire abrégée des insectes des environs de Paris classés d'après le système de Fabricius; précédée d'un discours sur les insectes en général, pour servir d'introduction à l'étude de l'entomologie accompagnée de sept planches gravées Paris : Dentu 1802 en ligne BHL.  

 

— WESTWOOD (J O) & HUMPHREYS (Henry Noël),1841. British butterflies and their transformations, William Smith : London  BHL

— WILKES (Benjamin) 1773 One hundred and twenty Copper plates of English moths and butterflies ... with a natural history London : Benjamin Wilkes   Books.google.

— WILKES (Benjamin), 1747-49 The english moths and butterflies, etc... London : printed for the author  Books.Goggle

— ZIMMER, (Dieter E., rédacteur du mensuel Der Zeit) 2012 A guide to Nabokov's Butterflies and Moths et Butterflies and Moths in Nabokov's Published Writings , Web version 2012.


 

                           III. Boite à liens. 

      Liste des références d' auteurs avec les liens vers leurs publications:  http://www.ukbutterflies.co.uk/references.php

Taxonomie : Global Butterfly Information System :http://www.globis.insects-online.de/search

Les papillons du Systema Naturae de 1758  :   http://en.wikipedia.org/wiki/Lepidoptera_in_the_10th_edition_of_Systema_Naturae

Albin :http://gdz.sub.uni-goettingen.de/dms/load/img/?PPN=PPN477852769

Billberg http://www.biodiversitylibrary.org/item/105024#page/87/mode/1up

Boisduval chenille 1832 :   http://www.biodiversityheritagelibrary.org/bibliography/51588#/summary

Boisduval Tableau meth. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k97190k/f1.image.pagination.r=Boisduval.langFR

Boitard, 1828. : http://books.google.fr/books?id=K3ShlXhmFsEC&printsec=frontcover&hl=fr#v=onepage&q&f=false

Dale https://archive.org/stream/historyofourbrit00dalerich#page/n5/mode/2up

Denis et Schiffermüller : http://gdz.sub.uni-goettingen.de/dms/load/img/?PPN=PPN574458115&IDDOC=441200

http://gdz.sub.uni-goettingen.de/dms/load/img/?PPN=PPN574458115&DMDID=&LOGID=LOG_0002&PHYSID=PHYS_0009

Google : http://books.google.fr/books?id=79BYAAAAcAAJ&printsec=frontcover&dq=verzeichniss+Denis+et+schifferm%C3%BCller&hl=

fr&sa=X&ei=AHYGU5vEAfC00QXu1IBo&ved=0CDIQ6AEwAA#v=

onepage&q=verzeichniss%20Denis%20et%20schifferm%C3%BCller&f=false

Doubleday & Westwood  http://www.biodiversitylibrary.org/item/49323#page/5/mode/1up

 

Duponchel, chenilles 1849 : BHL :  

 http://www.biodiversityheritagelibrary.org/bibliography/9410#/summary

Engramelle :    http://books.google.fr/books?id=em0FAAAAQAAJ

et https://archive.org/stream/papillonsdeurop00ernsgoog#page/n159/mode/2up

Engramelle vol. 2 : http://books.google.fr/books/about/Papillons_d_Europe_peints_d_apr%C3%A8s_natur.html?id=jbS5ocRuGsYC&redir_esc=y

Engramelle vol. 3 : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b84701433

Esper : http://www.biodiversitylibrary.org/item/53441#page/9/mode/1up

Fabricius :1775  http://www.biodiversitylibrary.org/bibliography/36510#/summary

Fabricius 1787 : 

http://www.animalbase.uni-goettingen.de/zooweb/servlet/AnimalBase/home/speciestaxon?id=25707

Fabricius 1793 Ent Sys em    https://archive.org/stream/magazinfrinsek06illi#page/280/mode/2up

Fabricius 1807 :  https://archive.org/stream/magazinfrinsek06illi#page/280/mode/2up

Frisch https://archive.org/stream/johleonhardfrisc01fris#page/n7/mode/2up

Fourcroy voir Geoffroy.

Fuessli    http://www.biodiversitylibrary.org/item/78769#page/11/mode/1up

 Geoffroy  :    http://www.biodiversityheritagelibrary.org/item/51067#page/9/mode/1up

Geoffroy latin par Fourcroy :  http://archive.org/stream/entomologiaparis02four#page/n3/mode/2up

De Geer :  http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k97151p/f1.image.r=.langFR

Goedart par Lister 1685 : http://docnum.unistra.fr/cdm/compoundobject/collection/coll13/id/64604/rec/1

Godart 1821 BHL :  http://www.biodiversityheritagelibrary.org/item/38004#page/256/mode/1up

Godart latreille 1819 :   http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k58338273/f334.image.r=Godart.langFR

 https://archive.org/stream/encyclopdiem09metc#page/n3/mode/2up

Harris M. 1766 http://archive.org/stream/Aurelian00Harr#page/n7/mode/2up

1840 : http://www.biodiversitylibrary.org/item/120628#page/9/mode/1up

Hübner 1779 http://www.biodiversitylibrary.org/item/89180#page/1/mode/1up

Kirby  1871: http://www.biodiversitylibrary.org/item/64906#page/9/mode/1up

Latreille 1804 :           http://books.google.fr/books?id=xBsOAAAAQAAJ&printsec=frontcover&hl=fr#v=onepage&q&f=false

Latreille 1810 :  http://www.biodiversitylibrary.org/item/47766#page/358/mode/1up

Leach : http://biodiversitylibrary.org/page/17493618#page/136/mode/1up

https://archive.org/details/CUbiodiversity1121039

Linné   http://www.biodiversitylibrary.org/item/10277#page/3/mode/1up

http://books.google.fr/books?id=Jps-AAAAcAAJ&printsec=frontcover&hl=fr#v=onepage&q=elinguis&f=false

Linné, Mantissa plantarum   http://bibdigital.rjb.csic.es/spa/Libro.php?Libro=947&Pagina=545

Linné fauna suecica 1746 :http://biodiversitylibrary.org/bibliography/63899#/summary

Linné fauna suecica 1761 : http://biodiversitylibrary.org/bibliography/46380#/summary

Linné S.N. 1767 :http://gdz.sub.uni-goettingen.de/dms/load/img/?PPN=PPN362053723&DMDID=DMDLOG_0001&LOGID=LOG_0001&PHYSID=PHYS_0002

Linné, Species Plantarum http://www.biodiversitylibrary.org/item/13829#page/1/mode/1up

Merian, Insectes d'Europe : http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/merian1683bd2

Moffet :    http://www.biodiversitylibrary.org/bibliography/60501#/summary

Moore, Lep. indic http://www.biodiversitylibrary.org/bibliography/8763#/summary

Oberthür, Études http://www.biodiversitylibrary.org/bibliography/8792#/summary

 1910 (4) http://www.biodiversitylibrary.org/page/10532070#page/299/mode/1up

Ochsenheimer 1808 http://archive.org/stream/dieschmetterling12ochs?ui=embed#page/180/mode/1up

Petiver James, Musei petiveriani centura prima 1695 digitalisé par Google  (accès partiel)

http://books.google.fr/books/about/Musei_Petiveriani_centuria_prima.html?id=vp05AAAAcAAJ&redir_esc=y

Petiver, Gazophylacii :books.google.fr/books?id=sp05AAAAcAAJ

Petiver, Papilionum brittaniae 1717  in Opera Books .google  

Ray  : https://archive.org/stream/historiainsector00rayj#page/n11/mode/2up

Réaumur : http://www.biodiversitylibrary.org/item/50298#page/11/mode/1up

Rösel : http://www.biodiversitylibrary.org/bibliography/7362#/summary

http://www.biodiversitylibrary.org/item/31182#page/138/mode/1up

http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/roesel1746ga

Rottemburg : 

http://www.animalbase.uni-goettingen.de/zooweb/servlet/AnimalBase/home/speciestaxon?id=8326

Schneider 1787 http://books.google.fr/books?id=VnY-AAAAcAAJ&pg=PA241&lpg=PA241&dq=schwarzgestrichelter+schmetterling&source=bl&ots=c5RGnFNYx4&sig=-HkttVMLK2SZP6KRw5MXfvJCYxI&hl=fr&sa=X&ei=

AHwGU7m9LoLm7Abd7oGICg&ved=0CC8Q6AEwAA#v=onepage&q=schwarzgestrichelter%20schmetterling&f=false

Scopoli Entomologia carniolica 1763

   http://www.biodiversityheritagelibrary.org/bibliography/34434#/summary

Soddoffsky :http://www.archive.org/stream/bulletindelas10183768mosk#page/n82/mode/1up

Scudder http://biodiversitylibrary.org/page/3076769#page/269/mode/1up

Spuler : http://www.biodiversitylibrary.org/bibliography/9477#/summary

Tutt vol.1 1906 : http://archive.org/stream/naturalhistoryof08tutt#page/n8/mode/1up

Tutt vol.2 1908 : http://archive.org/stream/naturalhistoryof09tutt#page/n4/mode/1up

Tutt v3 1909 :http://archive.org/stream/naturalhistoryof10tutt#page/n4/mode/1up

Tutt v4 1914 : http://archive.org/stream/naturalhistoryof04tut#page/n4/mode/1up

 

 De Villers 1789 :  https://archive.org/stream/carolilinnaeient02linn#page/n11/mode/2up

Walckenaer : http://www.biodiversitylibrary.org/item/79375#page/289/mode/1up

Westwood et Humphreys 1841 : http://biodiversitylibrary.org/bibliography/12483#/summary

Wilkes, english moths and butterflies http://books.google.fr/books?id=x1xnr4VCDe0C&printsec=frontcover&hl=fr#v=onepage&q&f=false 

Goettingen animalbase : base de donnée : http://www.animalbase.uni-goettingen.de/zooweb/servlet/AnimalBase/search

Butterflies of America : http://butterfliesofamerica.com/polyommatus_icarus.htm

Références Bibliographiques en taxonomie : http://butterfliesofamerica.com/US-Can-Cat.htm

 Bestimmungshilfe für die in Europa nachgewiesenen Schmetterlingsarten :http://www.lepiforum.de/

— Un beau plaidoyer sur les noms de papillons :

 http://excerpts.numilog.com/books/9782759217045.pdf 

— Articles biographiques sur les taxonomistes entomologistes 

  http://gap.entclub.org/taxonomists/index.html 

   — http://www.reserves-naturelles.org/sites/default/files/fichiers/protocole-rhopalo-liste-especes.pdf

— site d'identification ;http://r.a.r.e.free.fr/interactif/photos%20nymphalidae/index.htm

 

 

 

 

                                          


Partager cet article

Repost 0
Published by jean-yves cordier
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué.  "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué. "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha

Recherche