Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2013 3 10 /07 /juillet /2013 23:19

Zoonymie du papillon Le Blanc-de-lait ou la Piéride du Lotier Leptidea sinapis (Linnaeus, 1758).

 

   La zoonymie (du grec ζῷον, zôon, "animal" et ónomaὄνομα, "nom") est la science diachronique  qui étudie les noms d'animaux, ou zoonymes. Elle se propose de rechercher leurs significations, leurs étymologies, leur évolution et leur impact sur les sociétés (biohistoire). Avec l'anthroponymie (étude des noms de personnes), et la toponymie (étude des noms de lieux) elle appartient à l'onomastique (étude des noms propres).

Elle se distingue donc de la simple étymologie, recherche du « vrai sens », de l'origine formelle et sémantique d'une unité lexicale du nom. 

 

Résumé.

 — Leptidea Billberg, 1820 formé sur le grec leptos, "mince" complété par le suffixe -idea, il qualifie l'étroitesse des ailes et la minceur de l'abdomen  de l'espèce-type (L. sinapis) ; mais d'autres auteurs traduisent ce nom composé par "d'apparence délicate". L'antériorité de nom de genre sur celui de Leucophrasia Scudder 1819 n'a été remarquée par Scudder qu'en 1875, mais sous la forme erronée de leptidia, attestée jusqu'au début du XXe siècle.

sinapis (Linné, 1758) du latin signifiant "moutarde", bien que cette espèce, fréquentant les bois, se nourrisse de Fabacées comme le Lotier et non, comme le croyait Linné, de " Brassica et affinibus", Choux et apparentés. 

— "La Piéride du Lotier", nom créé par G. C. Luquet en 1986, remplace l'absurde "Piéride de la Moutarde" de Godart (1821), auteur qui savait parfaitement pourtant, comme tous les naturalistes alors, que cette espèce n'était pas inféodée à la Moutarde ou aux Brassicacées, mais qui ne sut se dégager pour le nom vernaculaire de son allégeance au nom scientifique, pourtant baser sur des règles (antériorité) différentes. Engramelle avait créé en 1779 le charmant " Blanc-de-lait", qui reste utilisable et décrit bien l'espèce tout en préservant l'usage d'un nom de couleur désuet. Avant lui, Charles de Geer avait créé en 1771 le nom de "Papillon-tout-blanc". 


 

 


               I. Nom scientifique.

 

 

1. Famille et sous-famille.

a) Famille des Pieridae, Swainson, 1820, ou Piérides.

Je n'ai pas trouvé la publication originale ; sans-doute The Zoological Illustrations

(BHL libr)

Elle comporte, en France, les sous-familles

  • des  Dismorphiinae Schatz, 1888, ou Dismorphiines (avec le genre Leptidea)
  • des Coliadinae Swainson, 1827 ou Coliadines (rassemblant les Coliades et les Citrons) 
  • et celle des Pierinae Duponchel, 1835, ou Piérines.

  

 

b) Sous-famille des Dismorphiinae Schatz, 1888 : Dysmorphiines.

Cette sous-famille doit son nom au genre Dismorphia de Hübner, 1816 : selon Emmet (1991), "du grec dis, 'double" et morphé, "forme", pour la similarité des formes des ailes antérieures et postérieures, qui est plus marquée que chez la plupart des papillons, la même forme apparaissant dupliquée".

Selon Fauna Europaea, elle comporte une tribu (Leptideini) et un genre (Leptidea). Selon Wikipédia qui reprend Tree of Life, Leptidea est le seul genre paléartique mais la sous-famille comporte aussi les genres néartiques Dismorphia Hübner, 1816 ; Enantia Hübner, 1819 ; Lieinix Gray, 1832 ; Moschoneura Butler ; 1870, Patia Klots, 1933 et Pseudopieris Godman et Salvin, 1890.

Elle a été formée à partir du Groupe Dismorphiden créé par l' entomologiste allemand Ernst Schatz :  [1886]. (In: Staudinger, O. * Schatz, E., Exotische Schmetterlinge 2(2):57), type-genus: Dismorphia Hübner, [1816] en réunissant le genre paléartique Leucophasia de Stephens et le genre sud-américain Dismorphia de Hübner.

Synonymes : 
‘Dismorphina’ Godman, F. D. & O. Salvin, [1889] (Biologia Centrali-Americana. Insecta. Lepidoptera-Rhopalocera 2: 173); type-genus: Dismorphia Hübner, [1816].

‘Dismorphinae’ Kirby, W. F., 1896 (A Hand-Book to the Order Lepidoptera 2: 177); type-genus:Dismorphia Hübner, [1816].

‘Dismorphiadae’ Grote, A. R., 1900 (The descent of the Pieridae. — Proc. amer. phil. Soc. 39: 13); type-genus: Dismorphia Hübner, [1816]

 

 

2. Nom de genre :  Leptidea Billberg, 1820

 

 a) publication originale.

Billberg, Gustav John : Enumeratio insectorum in Museo Gust. Joh. Billberg ,[Stockholm] :Typis Gadelianis, 138 p. page  76.  

Cette publication indique ceci : "Leptidea Eg*. Pontia Fabr[icius] Lat[reille] etc. Sinapis. Svec. Linn[aeus]"

*Eg  Author hujus operis : nom formé par l'auteur.

b) caractéristiques.

Les espèces de ce genre se reconnaissent à leurs ailes allongées mais arrondies, et au long abdomen fin, qui leur confèrent une allure générale fluette. Une autre caractéristique est que les chenilles se nourrissent de Légumineuses et non, comme le genre Piéris, de Brassicacées.

                              

Ainsi Oberthür et Houlbert (1912-21 page 62)  écrivent "Les espèces de ce type faisaient autrefois partie des Piérides de Latreille, mais la forme allongée des ailes et la faible étendue de la cellule discoïdale engagèrent Billberg à les en séparer en 1820". On a vu que Billberg les en sépara plutôt du genre Pontia de Fabricius.

— Type spécifique :  Leptidea sinapis.

 — Il comporte en France 4 espèces :

 Leptidea duponcheli (Staudinger, 1871). Piéride du Sainfoin ou Piéride de Duponchel.

- Leptidea juvernica Williams, 1946. Piéride irlandaise.

- Leptidea reali Reissinger, 1990. Piéride de Réal.

 -Leptidea sinapis (Linnaeus, 1758). Piéride du Lotier. 

 

 

c) étymologie.

   Du grec ancien λεπτός, leptós, "mince, allongé, ténu" et du suffixe -idea, choisi arbitrairement comme finale, sans posséder la signification de -oidea. Hans A. Hürter signale aussi le latin lepidus, a, um, "charmant, gracieux, agréable", mais le renoncement au -t dans l'interprétation étymologique est peu rigoureux. Cet auteur explique ce nom de genre par le fait qu'il rassemble des espèces délicates.

 Le CNRTL donne pour l'élément formant leptos- une quinzaine de noms scientifiques, qui impliquent tous la notion de minceur, et non de "délicatesse".

En 1849, Duponchel écrivait :  "cette espèce [L. sinapis], par ses ailes très oblongues, son corps linéaire, et la forme particulière de sa chrysalide, mériterait peut-être de faire le type d'un genre parmi les Diurnes d'Europe" (Iconographie et histoire naturelle ds chenilles p. 56), ce qui montre que la minceur est un caractère remarquable de l'espèce. Il ignorait que Billberg avait déjà nommé ce genre.

  A. M. Emmet (1991) : "leptos, "mince, délicat" ; eidos, "forme, apparence"; vient de la minceur de l'abdomen et de la structure "delicate" gracile en général des membres de ce genre."

 —Arnold Spuler page 11 : Von leptos, "dünn, zart",  : de leptos, "mince, délicat".

—  Perrein et al. 2012 : " Du grec leptos "mince" et eidos "apparence", évoquant l'aspect gracile des espèces du genre".

 

En conclusion, ce nom générique construit sur l'adjectif grec leptos, "mince" décrit donc l'aspect général fluet caractéristique, auquel participe l'abdomen long et étroit aussi bien que les ailes allongées des espèces qui constituent ce genre.

 

Réception et oubli du genre Leptidea ; les genres Leucophasia et Leptoria.

Ce genre leptidea n'eut sans doute pas beaucoup de publicité ; son auteur le suédois Gustaf Johan Billberg 1772-1844 était juriste de formation et il poursuivit une carrière dans cette voie tout en s'intéressant aux sciences naturelles ce qui lui valut une réputation de dilettante comme zoologiste et botaniste.

 Il était pourtant fondateur de la société linnéenne de Stockholm, et membre de diverses académies, dont l'académie des sciences de Russie.

Billberg est l’auteur de Monographia mylabridum (1813) Svensk zoologi (1806–1809), Ekonomisk botanik (1815-1816),  et Synopsis Faunae Scandinaviae (1827). Son ouvrage Enumeratio insectorum in museo (1820) est-il la description de sa collection personnelle ?

  Toujours est-il qu'en 1829, Stephens ignorait sa publication et créa son propre genre, nommé Leucophasia  dans Illustrations of British entomology, Haustellata vol. I, Lepidoptera, London 1828 page 24.

L'étymologie de Leucophasia est donnée par Stephens en note de bas de page :  de leucos "blanc" et phasia, "apparition", apparence.

 

En 1841, Westwood crée à son tour son propre genre nommé Leptoria dans British Butterflies  page 32 (espèce Leptoria candidi = sinapis). L'étymologie semble dériver de leptos,"mince" comme le genre Leptidea. Westwood donne en référence Leptoria sinapis Hübner 1816, Verzeichniss page 95, mais Hübner a écrit en réalité Leptosia. (!)

 

Il est significatif qu'aucune mention de Leptidea sinapis  n'est relevée avant 1900 dans les publications en ligne. Car le genre de Billberg fut remis dans ses droits d'antériorité par Scudder en 1875, mais... sous le nom erroné de Leptidia (page 204). Scudder note "never since used, but should certainly be restored. See Leptoria and Leucophrasia." (jamais utilisé, mais devrait certainement être restauré). On voit alors des publications concernant, de 1876 à 1901, "Leptidia sinapis", mais aucune Leptidea sinapis.

En 1896, W.F. Kirby (a Hand-book to the order Lepidoptera, vol.2) utilise encore la forme erronée Leptidia, Billberg 1820.

Cette forme erronée eut la vie longue. Oberthür et Houlbert l'emploient en 1912-21.



 

3. Nom d'espèce :  Leptidea sinapis (Linnaeus, 1758)

 

a) la publication originale.

       Protonyme :P[apilio] D[anaus] sinapis n° 61 , Linnaeus, C. 1758. Systema naturæ per regna tria naturæ, secundum classes, ordines, genera, species, cum characteribus, differentiis, synonymis, locis. Holmiæ. (Salvius). Tomus I: 824 pp. page 468 . 

— Localité-type: Localité-type : Suède, désignée par Honey & Scoble (2001).Cette espèce présente une répartition eurasiatique s’étendant de l’ouest de l’Europe au Japon. Elle est signalée dans toute la France. Les chenilles se nourrissent sur diverses Fabaceae.

 —Habitat in brassica et affinibus

— Description : P.D. alis integerrimis rotundatis albis immaculatis : apicibus fuscescentibus

— Référence : Fauna suecica 1746 n° 800 page 245. Dans celle-ci, on lit la même description attribuée à de Geer,  et une référence à Petiver, musei p. 33 n° 303 papilio albus minor. "Habitat in sylvis".

 

Ce papillon appartient à la Phalange linnéenne des Danai, contingent des Candidi : 19 espèces qui reçoivent soit le nom de la plante-hôte (anacardii, crataegi, brassicae, napi, sinapis, rapae, cardamines, sennae, rhamni) soit celui d'une des 50 Danaïdes. Voir  Noms des Papillons diurnes (rhopalocères) créés par Linné dans le Systema Naturae de 1758. Papilio sinapis fait donc partie de celles qui sont baptisées par la plante à laquelle Linné pense qu'elle est inféodée.

 

 

b) Synonymes et sous espèces.

  • Leptidea sinapis corsica (Verity, 1911) 
  • Leptidea sinapis diniensis (Boisduval, 1840) 
  • Leptidea sinapis sinapis (Linnaeus, 1758) 
  • Leucophasia sinapis diniensis Boisduval, 1840 
  • Leucophasia sinapis (Linnaeus, 1758) 
  • Papilio sinapis Linnaeus, 1758

LERAUT retient la présence de trois sous-espèces en France :

- sinapis Linnaeus, 1758. 

- diniensis Boisduval, 1840. Localité-type : Digne, Alpes de Haute-Provence. Ce taxon est présent dans le sud de la France et le nord de l’Italie.

- corsica Verity, 1911. Localité-type : Corse.

 

 

c) étymologie.

Du latin sĭnāpe, is, n. (sĭnāpis, is, f.) ou sinapi, indécl. : "sénevé (graine de moutarde)".- grec σίναπι. 

Les Moutardes appartiennent aux brassicaires : moutarde des champs Sinapis arvensis L., 1753 (une mauvaise herbe), moutarde blanche sinapis alba L., 1753 servant de condiment, ou  moutarde noire Brassica nigra (le "sénévé" biblique).

Le nom français est dérivé de « moût » (de raisin), mustus en latin et most en ancien français, le mot ardor en latin signifiant « ardeur, chaleur » (même étymologie que le verbe arder ou que l'adjectif ardent). C'est donc un « moût ardent ». (Wikipédia).      

      Linné décrivit dans le Species plantarum de 1753 (2, page 668) cinq espèces de Sinapis, désignées par une "phrase spécifique" ; trois sont décrites dans le Pinax de Bauhin pages 95 et 99, et elles recevront plus tard un nom spécifique. Les plantes nommées sinapi sont connues depuis Théophraste, Dioscoride et Hippocrate, qui ne décrivaient néanmoins qu'une seule espèce. Pline en décrit trois, ce qui permet les correspondances suivantes :

 1. Sinapis arvensis de Linné = Rapistrum flore luteo de Bauhin = Moutarde des champs (adventice)

2. Sinapis alba = sinapi apii folio sive album de Bauhin = Sinapis gracile de Pline = Moutarde blanche. 

  3. Sinapis nigra Linné = sinapi rapi folio de Bauhin =  Sinapis rapis foliis de Pline  = Moutarde noire.

10 Sinapis erucoides = Sinapis erucae foliis de Pline =  Sinapi erucae folio  de Bauhin = la moutarde à feuilles de roquettes.

Selon la théorie des humeurs, la plante est évaluée par Schroder comme chaude et sèche au 4ème degré.

    Elle était utilisée en pharmacopée pour réaliser des sinapismes ou cataplasmes afin de profiter des propriétés rubéfiantes de la farine de graine de moutarde appliquée sur la peau. Antoine Furetière les définissait en 1727 comme un " Médicament externe en forme de cataplasme  composé de semence de moutarde pulvérisée & broyée avec de la pulpe de figues. Le sinapisme excite de la rongeur & quelquefois des vessies fur la partie où on l'applique." "Si vous jugez qu'il soit nécessaire que le Sinapisme soit un peu violent , vous le composerez de deux parties de Moutarde, et d'une de Figues ; s'il est besoin qu'il soit médiocre, vous y mettez autant de l'une que de l'autre".

La recette est précisée par de Meuve en 1695

"Outre la semence de moutarde broyée avec les figues, les plus doux sont composés de semence d'ortie, de staphysagre, de squille, de poivre, de bryoine, de ranuncule, de tithymale, de sel, de semence de cresson alenois, et de thlaspi, de lait de figuier, de pyrethre, d'hydropiper, d'elleborre, de fiente de chèvre,et de celle de pigeon ; e tartre brûlé, d'anacardes et de cantarides". Dictionnaire pharmaceutique ou apparat de médecine, pharmacie Volume 2.

Pour réaliser un cataplasme, il faut mélanger la farine de moutarde (50g) avec la graine de lin (200g) et de l'eau tiède.


 3. Le choix des auteurs :

 

— Arnold Spuler 1 (1908) page 11 "Sinapis, la Moutarde"

— Doux et Gibeaux (2007) : "ambiguïté due à Linné, qui a baptisé le papillon sinapis", etc..

— Perreien et al, 2012 : ""du latin emprunté au grec sinapi désignant différentes Crucifères très proches des Moutardes, hôtes présumées par Linné, aujourd'hui invalidé"

 

 

 

 

 

                II. Noms vernaculaires.

 

Le "Papillon tout blanc", de Geer, 1771 ; Le "Papillon Blanc de lait", Engramelle, 1779 ; la "Piéride de la Moutarde", Godart, 1819 ; La Piéride du Lotier", Luquet, 1986.

 

0. Avant l'Âge des Noms Français : les auteurs étrangers .

  — Le premier nom vernaculaire attesté date de 1699 : c'est  celui de "Small White Butterfly", "petit Papillon Blanc" suivi de "The small white ": John Ray, 1710, "The Small White Wood Butterfly male" : Petiver, 1717 et de "The White Small Tipped Butterfly". 

— Le nom allemand "Senzweißling" (Le Blanc de la Moutarde) est attesté chez Fuessly en 1775 : il survient à peu près en même temps que le premier nom français (1771 ou 1779).


1. Auteurs anglais :

 —John  Ray 1710, Hist. insect p. 116 n°8 papilio alba minor, alis exterioribus macula nigra ad angulum extremum .... Petiver musei 303 Small White butterfly

— James Petiver, 1717 Opera t. II Pap. Brittan. tab.1 fig. 21-22. Papilio alba minor apice nigricante. White smal tipt butterfly Ray 116 8. Fig. 23-24. Pap. alba major mas. Small white wood butterfly.

— Lewin 1795 The papilios of Great-Brittain  page 63 tab. 29 fig. 4-5 "Le Blanc des bois" (en français).

— Harris 1766 ? tab. 19 fig. t.  (Aurelians 1811 page 50 : "the smallest of the Bristish white butterflies, easily distinguished from all the rest by its narrower wings and long narrow body").

— Westwood , Humphreys (J.N) 1841 British Butterflies and their transformations page 32 Planche VI, fig. 11-13.

— W. Dale 1890 The History of our British Butterflies page 23.

2. Auteurs germaniques ou suisses :

—  Scopoli 1763  Entomol. carn. page 171 n°452. 

—Fabricius, 1775 Papilio D.C.sinapis, Systema Entomol; p 470 n°114. 

—Fabricius, Species Ins., II, page 40 n°164

—Fabricius 1787  Mantissa Insectorum II page 18 n°186.
—Fabricius 1793 Entomologia Systema emendata tome III pars 1, page

—Hübner 1779 : Sammlung Europaïscher Schmetterlinge 82 n°410-411

—Esper, (de 1776 à 1807, [1829]) I, page 60  tab.3 fig.4. Der Kohlweißling ohne flecken, Papillon tout blanc, Small white wood butterfly

—Schaeffer (Jacob-Christian) 1766, Icones Insectorum circa Ratisbonam indigenorum, Ratisbonne 1766, 5 tomes in-4° avec 220 planches coloriées ; Tab. 97 fig. 8-11.

—Fuesli ou Füslli (Jean Gaspard) , 1775, Verzeichnis der ihm bekannten Schweitzerischen Inseckten  page 28 n° 550 Der Senzweißling.

— D.H. Schneider  Systematische Beschreibung der europaïschen Schmetterlinge I page 76 n°21 Senzweißling 

—Ochsenheimer 1808 in  Die Schmetterlinge I pars 2 page 169

— Müller : Zool. Dan. 113 n° 1316. System. nat. tome 5 page 558.

 Les autres auteurs sont Hüfnagel, Panzer, Borckhausen, Brahm, Illiger, Rossi, Lang, 

 

 

Esper, tab.III fig. 4 BHL.

            n14_w439

 

 

 0. Le Papillon tout blanc, Charles de Geer, 1771

  Dans ses Mémoires pour servir à l'histoire des insectes tome II (1), page 183 le suédois Charles de Geer écrit —en français— :

"J'ai trouvé dans les bois un papillon tout blanc, de grandeur médiocre (Planche 1 fig.1) que je nomme : 4. Papillon tout blanc. Papillon à ailes ovales toutes blanches avec une tache noirâtre au bout des supérieures dans quelques individus. Les ailes sont ovales et arrondies au bout de sorte qu'elles n'y forment point d'angles : elles sont toutes blanches et sans taches, on voit seulement dans quelques individus une tache arrondie d'un noir pâle au bout des ailes supérieures en dessus. La tête et le corps sont noirâtres. Je ne connais point sa chenille".

Comme il donne en référence la 12ème édition du Systema naturae de Linné, il écrit après 1768.

obis. Le Papillon tout blanc Esper, c1776. 

 Esper utilise ce nom dans son article en allemand. Il cite, à priori, le nom publié par de Geer. Esper est cité par Engramelle, qu'il a influencé.

 

 1. Le Papillon Blanc de lait, Engramelle 1779.

  Jacques Louis Engramelle Papillons d'Europe, peints d'après nature, Volume 1 page 215 Planche 50   par J.J. Ernst,  1779. 

  "Ce papillon est beaucoup plus petit que les précédents. Ses quatre ailes en dessus sont blanches, et l'extrémité des supérieures est noirâtre. Cette partie est verdâtre en dessous. De ce coté le fond blanc des ailes supérieures est entremêlé de gris le long du bord d'en haut, et les  inférieures sont pointillées de gris et couvertes d'une très légère teinte verdâtre."

 

 Engramelle introduit, dans le vocabulaire assez riche des couleurs des ailes, la couleur "blanc-de-lait" Celle-ci, lorsqu'elle qualifie des pétales de fleur, sucite l'adjectif "lactéflore". En lessive, c'est le "blanc superfin" (parfois obtenu par un passage d'eau de chaux vive diluée, précisément appelée "le blanc de lait"). En anglais Milk-white. Qualifie l'albâtre gypseux, certains feldspaths.

Parfois employé pour décrire une toilette : ces dames portent dans leurs soirées "des robes de foulard de Chine blanc de lait garnies de volants et de berthes de dentelle noire, auxquelles on ajoute des nœuds de ruban ou des fleurs de couleur tranchées : ces robes sont d'une suprême distinction" (Le Moniteur de la Mode, 1863). Ou encore : "Schall de cachemire en sautoir, bas de couleur de chair ou blanc de lait. Costume de petite maîtresse en négligé du matin" (Journal de Paris, 1804)

 Bref, un "beau blanc".

On le retrouve dans la description que donne Stephens de sinapis, l'espèce-type de son genre Leucophrasia en 1829 (Illustrations of British entomology, page 25) " Wings above milk-white".


 2. Papilio sinapis (de la Moutarde) De Villers 1789

 Charles de Villers, Caroli Linnaei Entomologia page 11.

Simple traduction du nom latin.

 

 3. Pieride de la Moutarde Pieris sinapis, Latreille et Godart 1819.

   Latreille (P.A) Godart (J.B), Encyclopédie méthodique. Histoire Naturelle. Entomologie, ou histoire naturelle des crustacés, des arachnides et des insectes. Vol. 9. Paris : Vve Agasse,1819 828 pp,  page 163 n°148 . 


4. Piéride de la Moutarde. Godart 1821.

Jean Baptiste Godart, Histoire naturelle des lépidoptères ou papillons de France Paris : Crevot 1821/1823 Tableau Méthodique page 14 ; page 48-11 n°X  planche IItert. fig. 4 peinte par C. Vauthier et gravée par Lanvin.

  "Ses ailes son minces, d'un blanc-de-lait en dessus, avec une tache noirâtre et arrondie au sommet des supérieures".

 Loin de justifier le choix du nom vernaculaire (qui n'est en réalité qu'une traduction du nom scientifique Pieris sinapis), Godart précise que la chenille "vit sur le lotier (lotus corniculatus), la gesse des près (lathyrus pratensis). Godart se soumet à une allégeance vis à vis de la dénomination scientifique telle qu'il en devient aveugle à la réalité. En effet, cette espèce se nourrit sur les Fabacées, et jamais sur la Moutarde ou autres Brassicacées.

 

Planche 2tert fig. 4 : l'aspect gracile et allongé, "mince" de l'abdomen de Leptidea sinapis est bien apparent lorsqu'on le compare aux abdomens des Piérides du Chou (1), de la Rave (2) et du Navet (3) ; les ailes sont aussi plus allongées et arrondies :

             n74_w357


    Ce nom a été repris par J.V. Audouin 1823 ; Bory de Saint-Vincent 1823 ; Boisduval, Rambur et Graslin 1832 ; Hippolyte Lucas 1834 ; P.A. Duponchel en 1849 ; A. Dupuis 1863 

 

Le Borgne de Kermorvan, dans Le Tableau Systématique des lépidoptères du Finistère (Souvestre, 1836) page 165, utilise aussi le nom de Piéride de la moutarde.


 La Chenille.

 

 La Piéride de la moutarde  (Duponchel, 1849).

  Philogène Auguste Joseph Duponchel,  Iconographie et histoire naturelle des chenilles pour servir de complément à l'Histoire naturelle des lépidoptères ou papillons de MM. Godart et Duponchel Paris :1849 page 56 Planche 4 fig.12 Dumenil. BHL

 

      n68_w289

 

6. La revue des noms vernaculaires par Gérard Luquet en 1986.

       Dans la révision des noms vernaculaires français des rhopalocères parue dans la revue Alexanor en 1986, Gérard Christian Luquet propose et crée pour la circonstance "La Piéride du Lotier", qu'il accompagne de ce commentaire :

 " Bien que consacré par l'usage, le nom de "Piéride de la Moutarde" (simple transcription du nom latin Leptidea sinapis) est inexact, car la chenille de cette espèce vit sur les Légumineuses Papilionacées, et nullement sur les Crucifères. Peut-être ce nom vernaculaire, de même que le nom latin dont il est issu, fait-il allusion aux plantes butinées par l'adulte. Afin d'écarter toute ambiguïté, j'ai néanmoins préféré remplacer ce nom par celui de "Piéride du Lotier".

  Puis G.C. Luquet cite le nom d'Engramelle, auquel il ajoute des tirets : "Le Blanc-de-lait".


7. Noms vernaculaires contemporains :

— Oberthür et Houlbert dans la Faune armoricaine (1912-21) utilisent les noms  scientifiques erronés Leptidia Bilb et Leptidia sinapis L., mais emploient comme légende de leur illustration le terme "Le Papillon blanc de lait de Ernst* " (page 63) .

* dessinateur et co-auteur des Papillons d'Europe d'Engramelle. 

 


— Bellmann / Luquet 2008 : "Le Piéride du Lotier". 

— Blab / Luquet 1988 : ?

— Chinery / Luquet  2012 : non cité

— Doux & Gibeaux 2007 : "La Piéride de la Moutarde " .

— Higgins & Riley /Luquet 1988 : " Piéride de la Moutarde, Piéride du Lotier ".

— Lafranchis, 2000 : "La Piéride de la moutarde, la Piéride du lotier" .

— Perrein, 1012 : " Piéride du Lotier".

— Tolman & Lewington / P. Leraut 2009 : "Piéride de la Moutarde" .

— Wikipédia : "Piéride de la Moutarde ou Piéride du Lotier  ".

 

 

 

 

III. Les noms vernaculaires dans d'autres pays.


  • "Senfweißling " en allemand. "Le Blanc de la Moutarde".
  •  "Virnaperhone" en finnois
  • "Pieride della senape" en italien : "Piéride de la Moutarde".
  • "Frfotavček" en slovéne
  • "Boswitje" en néerlandais : "le Blanc des bois".
  • "Blanca esbelta " en espagnol : "le blanc mince"
  • "Bělásek hrachorový" en tchèque
  • "Skoghvitving" en norvégien "le papillon blanc des bois".
  • "Skogsvitvinge" en suédois : "le papillon blanc des bois".
  • "Skovhvidvinge" en danois: "le papillon blanc des bois".
  • "Mustárlepke" en hongrois : "Papillon de la moutarde"
  • "Wietek gorycznik" en polonais 
  • "Narinormanbeyazı" en turc : Blanc..."
  • "Harilik sinepiliblikas" en estonien 
  • "Mlynárik hrachorový"  en slovaque
  • "Boskwytflinterke" en frison : "le papillon blanc des bois"
  • "Paprastoji garstytė" en lituanien.
  • Белянка горошковая en russe.

                                                 16375815-australie--circa-1983-un-timbre

 

Les noms en allemands.

Der Senfweißling, ou Tintenfleck-Weißling ou Leguminosen-Weißling, "Le Blanc de la Moutarde, Le Blanc tache d'encre, le Blanc des Légumineuses (Fabacées).

 

 

Les noms en langues celtiques.

1. langues gaéliques :  irlandais (gaeilge) ; écossais (Gàidhlig ) ; mannois ( gaelg :île de Man).

  • en irlandais

  • en mannois.
  •  en gaélique écossais*

2. Langues brittoniques : breton (brezhoneg) ; cornique (kernevek); gallois (Welshcymraeg).

  •  pas de nom en breton avant 2014 ; 

  • Gwyn y coed en gallois. 

 *Liste des noms gaéliques écossais pour les plantes, les animaux et les champignons. Compilé par Emily Edwards, Agente des communications gaélique, à partir de diverses sources.   http://www.nhm.ac.uk/research-curation/scientific-resources/biodiversity/uk-biodiversity/uk-species/checklists/NHMSYS0020791186/version1.html

 

 Voir aussi : http://www.lepidoptera.pl/show.php?ID=70&country=FR

 

IV. Zoonymie vernaculaire anglo-saxonne ( M.A Salmon, 2000). 

 

Première mention : Merret 1666

  • "Papilio albus minor" [the small white Butterfly] : Petiver, 1699.
  • "The small white ": John Ray, 1710
  • "The Small White Wood Butterfly male" : Petiver, 1717.
  • "The White Small Tipped Butterfly, female" : Petiver, 1717.
  • "The Wood White" : Harris, 1766 ; Donovan, 1799 ; Jermyn, 1824 ; Morris, 1853.
  • "The Wood Lady" : Donovan 1799.
  • "The White Wood" : Wood, 1852.

 

 

 


 

      Bibliographie, liens et Sources.

— Funet : Leptidea .

 — Inventaire national du patrimoine naturel (Muséum) : Leptidea sinapis


— UK Butterflies : leptidea sinapis

— lepiforum : leptidea sinapis

 —Images : voir les superbes dessins de Hübner .

HÜBNER, Jacob, 1761-1826 Das kleine Schmetterlingsbuch : die Tagfalter : kolorierte Stiche,  Insel-Bücherei ; Nr. http://www.biodiversitylibrary.org/item/138312#page/35/mode/1up

 

                 I.  Étymologie des lépidoptères :


— EMMET (Arthur Maitland) 1991. The Scientific Names of the British Lepidoptera: Their History and Meaning, Colchester, Essex, England : Harley Books, 1991,  288 p. : ill. ; 25 cm.

— GLASER L, 1887 Catalogus etymologicus Coleoperum et Lepidopterum. Erklärendes und verdeutschendes namensverzeichnis der Käfer und Schmetterlinge fûr Liebhaber und wissenschaftliche Sammler, R. Friehändler : Berlin 1887, 396 pages. BHL Openlibrary.

— GLASER, L, 1882 "Zur Nomenklatur des deutschen Tagfalter, in Entomologischen Nachrichten, Stettin 1882  pages 303-317,

  https://archive.org/stream/entomologischena81882berl#page/310/mode/2up/search/lycaena)

— Gozmány, László: Vocabularium nominum animalium Europae septem linguis redactum2 vols. Budapest: Akadémiai Kiadó, 1979. 

  — HELLER (John Lewis) - 1983 -"Studies in Linnaean method and nomenclature", Marburger Schriften zur Medizingeschichte, Bd.1983;7:1-326.Frankfurt am Main ; New York : P. Lang,

—HÜRTER Hans-Arnold 1988 Die wissenschaftlichen Schmetterlingsnamen, Herleitung und Deutung, Bottrop ; Essen : Pomp, 492 pages.

— ISAAK (Mark) Curiosities of the biological nomenclatureen ligne.

— JANSENN (August) 1980, "Entomologie und Etymologie der Namen der belgischen Tagfalter"; in : Phegea, driemaandelijks tijdschrift van de vereniging voor Entomologie van de Koninklijke Maatschappij voor Dierkunde van Antwerpen, Jgg.8 Nr.2, 1980.

 — KEMPER Heinrich 1959 Die tierischen Schädlinge im Sprachgebrauch, Berlin : Duncker & Humblot 1959. Google books.

— MACLEOD (Roderick Donald) 1959 Key to the names of British Butterflies and moths, 86 pp. Londres.

— RAMANN (Gustav) 1870-76, Die Schmetterlinge Deutschlands und der angrenzenden Länder in nach der Natur gezeichneten Abbildungen nebst  erläuterndem Text, 4 Bände, Band 1, Arnstadt 1870-1876. 

— SODOFFSKY (W), 1837. "Etymologische undersuchungen ueber die gattungsnamen der Schmetterlinge von W Sodoffsky, in Riga", Bulletin de la Société impériale des naturalistes de Moscou, n° VI, Moscou : imprimerie d'Auguste Sémen, 1837, 167 p. Archiv.org.

 — SPANNERT (Anton), 1888, Die wissenschaftlichen Benennungen der Europäischen Großschmetterlinge mit sâmmtlichen anerkannten Varietâten und Aberationen, Karl Duncker : Berlin,1888, 239 pages.

 —SPULER  (Dr Arnold), 1901-1908, Die Europas Schmetterlinge, . Vol.1. Allgemeiner Teil —Spezieller Teil. I-CXXVIII + 1-386 + [1]-[6], 265 fig. dans le texte, E. Schweizelbart'sche Verlagsbuchhandlung, Nägele und Dr Sproesser édit., Stuttgart, Allemagne. En ligne sur BHL

 



        II. Bibliographie entomologique : Rhopalocères.

— ALBIN, E.: A Natural History of English Insects: Illustrated with a Hundred Copper Plates, Curiously Engraven from the Life. 1720. GDZ Göttingen

— BELLMANN Heiko, 2008 Quel est donc ce papillon, Les Guides Nathan, Paris : Nathan, 2008. Traduction française et noms vernaculaires par G.C. Luquet.

— BLAB (Josef), RUCKSTULH (Thomas) ESCHE (Thomas)  [et al.], adaptation et traduction française LUQUET (Gérard-Christian), 1988 Sauvons les papillons  : les connaître pour mieux les protéger ; préface de Pierre Richard Paris : Duculot 1 vol. (192 p.) : ill. en coul., couv. ill. en coul. ; 27 cm Trad. de : "Aktion Schmetterling so können wir sie retten". 

 BOISDUVAL Histoire naturelle des insectes Roret 1836 books.google.fr/books?id=2Kgi4FH6kj0C

— BOISDUVAL ( Jean Alphonse),  GRASLIN, (Adolphe Hercule de), Dumesnil (P.C.R.C)  Rambur (Pierre).1833 Collection iconographique et historique des chenilles ou description et figures des chenilles d'Europe, avec l'histoire de leurs métamorphoses et des applications à l'agriculture, Paris : Librairie encyclopédique de Roret, 1832-1837 [1833]. BHL Libr

—  BOISDUVAL (Jean-Alphonse) Essai sur une monographie des zygénides : suivi du Tableau méthodique des lépidoptères d'Europe Paris : Méquignon-Marvis 1829 Gallica

— BOITARD (Pierre ) Manuel d'entomologie ou Histoire naturelle de insectes: contenant la synonymie de la plus grande partie des espèces d'Europe et des espèces exotiques les plus remarquables, Tome second, Paris : Roret, 1828,  Gallica

— BRIDGES (Charles A.) 1993 Bibliography (Lepidoptera: Rhopalocera)  2nd ed. C.A. Bridges in Urbana, Ill . Archiv.org. 

— CHINERY (Michael), Insectes de France et d'Europe occidentale, adaptation française  G. Luquet pour les lépidoptères, Flammarion 2005, 2eme édition 2012, 320 p.

— CURTIS, J. (1823-1840). British Entomology; being illustrations and descriptions of the genera of insects found in Great Britain and Ireland: containing coloured figures from nature of the most rare and beautiful species, and in many instances of the plants upon wich they are found. Vol. V. Lepidoptera, Part. I. Londres.             http://biodiversitylibrary.org/page/8221625#page/71/mode/1up

— DAREMBERG (C.) et SAGLIO (E.),  Dictionnaire des Antiquités Grecques et Romaines  (1877-1919) Univ. de Toulouse Le Mirail :http://dagr.univ-tlse2.fr/sdx/dagr/rechercher.xsp?qid=sdx_q3&hpp=51&p=7&filtre=A

— DALE (Charles William) 1890 The history of our British butterflies containing - a full bibliographical note of each species, with copious extracts from the old authors; and full descriptions of all the British species, their eggs, caterpillars, chrysalides and varieties, with a notice of their habits, localities, frequency,  J. Kempster : London 1890 Archiv.org.

— DOUX (Yves), GIBEAUX (Christian), 2007, Les papillons de jour d'Île de France et de l'Oise,Collection Parthénope, Edition Biotope, Mèze, ; Muséum national d'Histoire naturelle, Paris, 2007, 288 p. Préface, index et supervision scientifique de Gérard Chr. Luquet.

— DUPONT (Pascal), DEMERGES (David), DROUET (Eric) et LUQUET (Gérard Chr.). 2013. Révision systématique, taxinomique et nomenclaturale des Rhopalocera et des Zygaenidae de France métropolitaine. Conséquences sur l’acquisition et la gestion des données d’inventaire. Rapport MMNHN-SPN 2013 - 19, 201 p. 

  http://www.mnhn.fr/spn/docs/rapports/SPN%202013%20-%2019%20-%20Ref_Rhopaloceres_Zygenes_V2013.pdf

— DUPONCHEL (Philogène Auguste Joseph) 1849 Iconographie et histoire naturelle des chenilles pour servir à de compléter une l'Histoire naturelle des lépidoptères ou papillons de France, de MM. Godart et Duponchel . Paris : Germer Baillère, 1849. BHL.Library

—  ENGRAMELLE (R.P. Jacques Louis Florentin), 1779, Papillons d'Europe peints d'après nature par M; Ernst. Gravés par M. Gérardin et coloriés sous leur direction. Première partie. Chenilles, Crysalides et Papillons de jour [décrits par le R.P. Engramelle, Religi[eux] Augustin, Quartier Saint-Germain] Se vend à Paris chez M. Ernst et Gérardin. Paris : Delaguette/Basan & Poignant 1779. Volume 1 [1]+[VIII],[i-xxxiv] - 206p-errata [i-vi], 3 pl. en noir, 48 planches coloriées (I-XLVIII), 100 espèces. 

— ENGRAMELLE (R.P. Jacques Louis Florentin), 1779, Papillons d'Europe peints d'après nature par M; Ernst et gravés et coloriés sous sa direction. Première partie. Chenilles, Crysalides et Papillons de jour décrits par le R.P. Engramelle, Religi[eux] Augustin, Q[uartier] S[aint-] G[ermain] Se vend à Paris chez M. Ernst, auteur ; Bazan ; P.M. Delaguette, imprimeur ;  Basan & Poignant marchands d'Estampes rue et et Hôtel Serpente. Paris : Delaguette/Basan & Poignant 1779. Tome II . (i-ii), pp 207-229, espèces n° 102-112, puis suppléments pp; 230-333 puis Table. Books-Google.

— ESPER (Eugenius Johannes Christian) Die Schmetterlinge in Abbildungen nach der Natur / mit Beschreibungen, herausgegeben mit Zusätzen von Toussaint von Charpentier. Leipzig : T.O. Weigel, [1829-1839] En ligne BHL.

  — FABRICIUS (Johann Christian) 1807  "Nach Fabricii systema glossatorum" in Johann Karl Wilhelm Illiger, "Die Neueste Gattungs-Eintheilung der Schmetterlinge [...], Magazin für Insektenkunde , Braunschweig [Brunswick] (6) https://archive.org/stream/magazinfrinsek06illi#page/280/mode/2up

— FABRICIUS (Johann Christian) 1787  Fabricii Mantissa insectorum Hafniae 1787 en ligne Goettingen.

— FABRICIUS (Johann Christian)  1798  Supplementum Entomologiae systematica , Hafniae.

 — FOURCROY (A. F.) 1785. Entomologia Parisiensis; sive catalogus insectorum quæ in agro Parisiensi reperiuntur; secundam methodam Geoffrœanam in sectiones, genera & species distributus: cui addita sunt nomina trivialia & fere trecentæ novæ species. Pars secunda. Parisiis. (Hôtel Serpente). 2. 232-544. Traduction en latin de l'Histoire des insectes de E.L. Geoffroy. http://archive.org/stream/entomologiaparis02four#page/n3/mode/2up

— FUESSLI (Johan Caspar) Verzeichniss der ihm bekannten Schweizerischen Inseckten : mit einer augemahlten Kupfertafel: nebst der Ankhundigung eines neuen Insecten Werks Joh. Caspar Fuesslins 1775.  BHL libr

 — GEOFFROY (Étienne-Louis, Docteur en médecine) 1762. Histoire abrégée des insectes qui se trouvent aux environs de Paris: dans laquelle ces animaux sont rangés suivant un ordre méthodique ;Paris : Durand 1762 Tome second Planches XI à XXII  colorées à la main par Prévost gravées par Defehrt. 744p. http://archive.org/stream/histoireabrg02geof#page/n9/mode/2up

— GEOFFROY [Étienne-Louis] 1798-99 Histoire abrégée des insectes dans laquelle ces animaux sont rangés suivant un ordre méthodique. Nouvelle édition, revue, corrigée, & augmentée d'un supplément considérable. / par M. Geoffroy, docteur en médecine. A Paris :Chez Calixte-Volland, libraire, quai des Augustins, no. 24 :An VII de la République françoise [1799]. http://www.biodiversitylibrary.org/bibliography/14595#/summary

— GEER, (Charles de), 1771 Mémoires pour servir à l'histoire des insectes , Stockholm : Hesselberg, .Tome 1 [1]-[15] 707 pages, 37 planches, Gallica .  Tome second première partie 616 pages,  ; Tome second deuxième partie pages 617 à 1175, 43 planches gravées par Bergquist. Gallica.

— GOEDART (Jan), 1685, Johannes Goedartius de Insectis nin methodum redactus cum notularum additione, operâ M. Lister, e Regia Societate Londinensi, Smith : London, 1685 : Bibl. Strasbourg

— GODART (Jean-Baptiste) Histoire naturelle des lépidoptères ou papillons de France décrits par M. Godart, ancien proviseur Paris : Crevot 1821 Vol.1, Première partie, environs de Paris, [I]-[vij] + 295 p. Planches dessinées par [Antoine Charles] Vauthier et gravées par Lanvin.

 —  GRIFFITH (W. J. )  Catalogue raisonné des lépidoptères observés en Bretagne jusqu'en 1882, ,... publié par les soins de T. Bézier. Rennes : Impr. Fr. Simon, 1902.

— GRIFFITH (William John) 1879 "Sur quelques-uns de nos lépidoptères nuisibles", Extrait duBulletin de la Société polymathique du Morbihan. 1er et 2e semestre 1879, 37 pages.  

— HARRIS  (Moses) 1775 : The English Lepidoptera: or, The Aurelian's Pocket Companion, xv, 66p. 1 pl. color. London : J. Robson 1775.

 — HAWORTH Adrian Hardy Lepidoptera Britannica;: sistens digestionem novam insectorum Lepidopterorum ...London, 1803, Google books

— HIGGINS (L. G.) et RILEY (N. D.) 1988. Guide des Papillons d'Europe : Rhopalocères. Troisième édition française. Traduction et adaptation par Th. Bourgoin, avec la collaboration de P. Leraut, G. Chr. Luquet et J. Minet. Delachaux et Niestlé édit., Neuchâtel ,1988, 455 pages.

 HÜBNER, J. 1779: Sammlung europäischer Schmetterlinge. 1779. BHL 

 HÜBNER, (Jacob), 1761-1826 Das kleine Schmetterlingsbuch : die Tagfalter : kolorierte Stiche,  Insel-Bücherei ;http://www.biodiversitylibrary.org/item/138312#page/35/mode/1u

— LAFRANCHIS (Tristan), 2000 Les papillons de jour de France, Belgique et Luxembourg et leurs chenilles, Collection Parthénope, Ed Biotope, Mèze, 448p. 

   LATREILLE (P.A.) 1796 Précis des caractères génériques des insectes disposés dans un ordre naturel par le citoyen Latreille Paris, Brive : 1796 pages 140-149.

 — LATREILLE, P. A., 1804. "Tableau méthodique des Insectes", pp. 184-187 in Nouveau Dictionnaire d’Histoire Naturelle, Paris : Déterville. vol.24. 

LATREILLE (P.A.) Nouveau dictionnaire d'histoire naturelle appliquée aux arts, Paris : Detreville vol. 17, 1803 ici

LATREILLE (P.A.) Nouveau Dictionnaire d'histoire naturelle vol. 24 1818 : Classification page 501 http://books.google.fr/books?id=I_NBAAAAYAAJ&printsec=frontcover&hl=fr#v=onepage&q=vanesse&f=false

—LATREILLE, P. A., 1805. Histoire Naturelle, Générale et Particulière des Crustacés et des Insectes. Tome XIII, p. 369. Paris : Dufart.

 — LATREILLE P. A. 1810. Considérations générales sur l'ordre naturel des animaux composant les classes des Crustacés, des Arachnides et des Insectes; avec un tableau méthodique de leurs genres, disposés en familles. Paris: F. Schoell, 444 pp. pp. 350-370.

 —LATREILLE  (P.A) et Olivier Nouveau dictionnaire d'Histoire naturelle 2eme édition tome 27 1818.

 — LATREILLE (P.A), GODART (J.B) 1819 , Encyclopédie méthodique, ou Entomologie, Paris : Vve Agasse tome 9 1819. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k58338273/f334.image.r=Godart.langFR

 — LERAUT (Patrice) 1997 "Liste systématique et synonymique des Lépidoptères de France, Belgique et Corse" (deuxième édition) Alexanor, 20, Supplément hors série : 1-526, 10 illustr., photog, 38 fig.

— LEWIN, W. 1795 The Insects of Great Britain, systematically arranged, accurately engraved, and painted from nature, with the natural history of each species BHL library

http://www.biodiversitylibrary.org/item/103670#page/7/mode/1up

 

— LUCAS ([Pierre-] Hippolyte)  Histoire naturelle des lépidoptères d'Europe Paris : Pauquet  1834 ouvrage orné nature de près de 400 figures peintes d'apres, par A. Noel, et gravées sur acier.http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k4416154.r=lucas+papillons.langFR 

 http://www.biodiversitylibrary.org/item/53843#page/11/mode/1up

— LUQUET (Gérard Chr.) 1986 "Les noms vernaculaires français des Rhopalocères d'Europe", Alexanor, Revue des Lépidoptéristes français, tome 14, juillet-septembre 1986, suppl.)

— LUQUET (Gérard Chr.) 1986 —in : PFLETSCHINGER (Hans). Papillons.Comment identifier et reconnaître les papillons d'Europe et leurs chenilles traduit et adapté de l'allemand par G. Chr. Luquet. 80 p., 88 illustr. photogr. coul. Collection "Miniguides Nathan tout terrain". Fernand Nathan édit. Paris.

— MOFFET (Thomas) 1634 Insectorum, sive, Minimorum animalium theatrum.  Londini : Ex officin typographic Thom. Cotes et venales extant apud Guiliel. Hope, 1634.  BHL.

— MERIAN (Maria-Sibylla) Histoire générale des insectes de Surinam et de toute l'Europe contenant leur description, leurs figures, leur différentes métamorphoses..., par Mademoiselle Marie-Sybille de Mérian, en deux parties in-folio. Troisième édition, revue, corrigée & considérablement augmentée par M. Buch'oz, ... A laquelle on a joint une troisième partie qui traite des plus belles fleurs, telles que des plantes bulbeuses, liliacées, caryophillées... Tome premier [-troisième] traduit par Jean Marret Paris : Desnos, 1771. PDF Bibliothèque de Toulouse, 3 volumes http://tolosana.univ-toulouse.fr/notice/07558171x

— MERIAN (Maria-Sibylla) Der Raupen wunderbare Verwandelung, und sonderbare Blumen-nahrung: worinnen, durch eine gantz-neue Erfindung, Der Raupen, Würmer, Sommer-vögelein, Motten, Fliegen, und anderer dergleichen Thierlein, Ursprung, Speisen, und Veränderungen, samt ihrer Zeit, Ort und Eigenschaften (Band 2) Nürnberg , Frankfurt , Leipzig, 1683 Volume 2 (insectes d'Europe) digitalisé par  Universitätsbibliothek Heidelberg;

 — MERRET (Christopher) 1667  Pinax Rerum Naturalium Britannicarum. 1667. Google Books

http://books.google.co.uk/books?id=p0SjZ7N6TA0C&printsec=frontcover&source=gbs_ge_summary_r&cad=0#v=onepage&q&f=false

— MOORE (Frederic) 1890-1913 Lepidoptera indica, L. Reeve : London, 1890-1913. BHL

— OBERTHÜR (Charles) 1904 Études de Lépidoptérologie comparée, Rennes : Oberthür, 1913 Openlibrary

  — OBERTHÜR (Charles), HOULBERT (Constant), 1912-1921, Faune entomologique armoricaine. Lépidoptères. Rhopalocères, Rennes : Imprimerie Oberthür 1912-1921, 258 pages.

— PETIVER (James), 1702-1706? Gazophylacii naturae & artis, : decas prima-[decima]. In quaÌ‚ animalia, quadrupeda, aves, pisces, reptilia, insecta, vegetabilia; item fossilia, corpora marina & stirpes minerales eÌ€ terra eruta, lapides figuraÌ‚ insignes &c. Descriptionibus brevibus & iconibus illustrantur. Hisce annexa erit supellex antiquaria, numismata, gemmae excisae, & sculpturae, opera figulina, lucernae, urnae, instrumenta varia, inscriptiones, busta, reliquaque ad rem priscam spectantia: item machinæ, effigies clarorum virorum, omniaque arte producta... / Jacobus Petiver Londini: : Ex OfficinaÌ‚ Christ. Bateman ad insignia Bibliae & Coronae, vico vulgo dict. Pater-Noster-Row., MDCCII. [1702-1706?]. Version Google books de 1702 ou mieux GDZ Göttingen (Planches).

— PETIVER (James) 1695-1703 Musei Petiveriani centuria prima-decima, rariora naturae continens: viz. animalia, fossilia, plantas, ex variis mundi plagis advecta, ordine digesta et nominibus propriis signata, London, 1695-1703 Version Books-Google.

— PETIVER (James) 1767 Jacobi Petiveri Opera, historiam naturalem spectantia containing several thousand figures of birds, beats, fifh, reptiles, insects shells, corals, and fossils; also of trees, shrubs, herbs, fruits, fungus's, mosses, sea-weeds, &c. from all parts, adapted to Ray's History of plants on above three hundred copper-plates, with English and Latin names, London, James Empson (éditeur), 1767  Version Books.Google 

— PETIVER (James) 1717 Papilionum Brittaniae Icones (1717)  

— PERREIN (Christian) 2012 et al. , Biohistoire des papillons, Presses Universitaires de Rennes 2012.

—  PODA (Nicolaus) 1761. Insecta Musei Græcensis, quæ in ordines, genera et species juxta systema naturæ Caroli Linnæi. Graecus [= Graz]. (Widmanstadius). 127 pp. Google books
— RAY  (John) Historia insectorum, Londini 1710 Archive.org
— RÉAUMUR [René-Antoine] de Ferchault 1734-1748 Mémoires pour servir à l'histoire des insectes   Paris : Imprimerie Royale, 6 volumes, de 1734 à 1748 [un 7e, copie du manuscrit original, paraîtra en 1928], 267 planches gravées par Simoneau, Lucas, Haussard et Fillioeul. En ligne BHL.  Voir aussi VALLOT J.N. 1802.
 ROBERT (Paul A.)  1934 — Les Papillons dans la nature, Delachaux et Niestlé : Neufchâtel et Paris,  405 p., 64 pl. couleurs books.google.fr/books?id=jSFDAAAAYAAJ

— RÖSEL VON ROSENHOF   1764-68  De natuurlyke historie der insecten; voorzien met naar 't leven getekende en gekoleurde plaaten. Volgens eigen ondervinding beschreeven, door den heer August Johan Rösel, van Rosenhof, miniatuur-schilder. Met zeer nutte en fraaie aanmerkingen verrykt, door den heer C. F. C. Kleemann ...Te Haarlem, By C. H. Bohn en H. de Wit, boekverkoopers [1764-68] BHL Library 
— Rösel von Rosenhof 1746 Der monatlich herausgegebenen Insecten-Belustigung  Nürnberg.http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/roesel1746ga

 — SALMON (Michael A.) 2000, The Aurelian legacy, British butterflies and their collectors, University of California Press, 2000.

— SCHAEFFER (Jacob-Christian)  Iacobi Christiani Schaefferi  1766Icones Insectorum circa Ratisbonam indigenorum coloribus naturam referentibus expressae = Natürlich ausgemahlte Abbildungen Regensburgischer Insecten Regensburg [Ratisbonne]: gedruckt bey H.G. Zunkel, [1766?-1779?] ; Gravure par Haid, Johann Jacob (1704-1767), 5 tomes in-4° avec 220 planches coloriées VOL. II Google

SCOPOLI (Jean-Antoine) Ioannis Antonii Scopoli Med. Doct. S.C.R. ... Entomologia Carniolica exhibens insecta Carnioliae indigena et distributa in ordines, genera, species, varietates : methodo Linnaeana. Vindobonae :Typis Ioannis Thomae Trattner ...,1763. En ligne BHL.

 — SCUDDER, S. H. 1875. "Historical sketch of the generic names proposed for Butterflies: a contribution to systematic nomenclature". Proceedings of the American Academy of Arts and Sciences, 10: 91-293. http://biodiversitylibrary.org/page/3076769#page/269/mode/1up

— SODOFFSKY (Wilhem),1837. "Etymologische Untersuchungen ueber die Gattungsnamen der Schmetterlinge"  Bulletin de la Société Impériale des Naturalistes de Moscou. 10(6) : 76-97.

 — SOUVESTRE (Émile), 1836  Voyage dans le Finistère par Jacques Cambry, revu et augmenté par- : "Tableau systématique des lépidoptères qui se trouvent dans le département du Finistère" par  [(Hesse et) Le Borgne de Kermorvan] Brest : Come et Bonetbeau, 1835 page 165

— SWAMMERDAM (Jan) 1685 Historia insectorum generalis et 1737-38 Biblia naturae (Leyde)

http://docnum.unistra.fr/cdm/compoundobject/collection/coll13/id/65389/rec/3

— TOLMAN (Tom), LEWINGTON (Richard), Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, traduction et adaptation française Patrick Leraut,  Paris : Delachaux et Niestlé 1999 et 2009, 384 pages.

— VALLOT J.N. Concordance systématique, servant de table de matières à l'ouvrage de Reaumur, Paris : Grégoire, Thouvenin, 1802. En ligne Google books.

  — VILLERS (Charles de) 1789 Caroli Linnaei Entomologia, faunae Suecicae descriptionibus aucta : DD. Scopoli, Geoffroy, de Geer, Fabricii, Schrank, &c., speciebus vel in systemate non enumeratis, vel nuperrime detectis, vel speciebus Galli australis locupletata, generum specierumque rariorum iconibus ornata; curante & augente Carolo de Villers .. Lyon : Pietre et Delamollière, (1789). https://archive.org/stream/carolilinnaeient02linn#page/n11/mode/2up

— WALCKENAER (C.A.) 1802,  Faune parisienne, insectes, ou, Histoire abrégée des insectes des environs de Paris classés d'après le système de Fabricius; précédée d'un discours sur les insectes en général, pour servir d'introduction à l'étude de l'entomologie accompagnée de sept planches gravées Paris : Dentu 1802 en ligne BHL.  

 

— WESTWOOD (J O) & HUMPHREYS (Henry Noël), British butterflies and their transformations, William Smith : London 1841. BHL

— WILKES (Benjamin) One hundred and twenty Copper plates of English moths and butterflies ... with a natural history London : Benjamin White 1773  Books.google.

— WILKES (Benjamin), The english moths and butterflies, etc... London : printed for the author 1747-49 Books.Goggle

— ZIMMER, (Dieter E., rédacteur du mensuel Der Zeit) A guide to Nabokov's Butterflies and Moths et Butterflies and Moths in Nabokov's Published Writings , Web version 2012.


 

                           III. Boite à liens. 

      Liste des références d' auteurs avec les liens vers leurs publications:  http://www.ukbutterflies.co.uk/references.php

Les papillons du Systema Naturae de 1758  :   http://en.wikipedia.org/wiki/Lepidoptera_in_the_10th_edition_of_Systema_Naturae

Albin :http://gdz.sub.uni-goettingen.de/dms/load/img/?PPN=PPN477852769

Boisduval chenille 1832 :   http://www.biodiversityheritagelibrary.org/bibliography/51588#/summary

Boisduval Tableau meth. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k97190k/f1.image.pagination.r=Boisduval.langFR

Boitard, 1828. : http://books.google.fr/books?id=K3ShlXhmFsEC&printsec=frontcover&hl=fr#v=onepage&q&f=false

Dale https://archive.org/stream/historyofourbrit00dalerich#page/n5/mode/2up

Duponchel, chenilles 1849 : BHL :  

 http://www.biodiversityheritagelibrary.org/bibliography/9410#/summary

Engramelle :    http://books.google.fr/books?id=em0FAAAAQAAJ

et https://archive.org/stream/papillonsdeurop00ernsgoog#page/n159/mode/2up

Engramelle vol. 2 : http://books.google.fr/books/about/Papillons_d_Europe_peints_d_apr%C3%A8s_natur.html?id=jbS5ocRuGsYC&redir_esc=y

Engramelle vol. 3 : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b84701433

Esper : http://www.biodiversitylibrary.org/item/53441#page/9/mode/1up

Fabricius :1775  http://www.biodiversitylibrary.org/bibliography/36510#/summary

Fabricius 1787 :

http://www.animalbase.uni-goettingen.de/zooweb/servlet/AnimalBase/home/speciestaxon?id=25707

Fabricius 1807 :  https://archive.org/stream/magazinfrinsek06illi#page/280/mode/2up

Fuessli    http://www.biodiversitylibrary.org/item/78769#page/11/mode/1up

 Geoffroy  :    http://www.biodiversityheritagelibrary.org/item/51067#page/9/mode/1up

De Geer :  http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k97151p/f1.image.r=.langFR

Goedart par Lister 1685 : http://docnum.unistra.fr/cdm/compoundobject/collection/coll13/id/64604/rec/1

Godart 1821 BHL :  http://www.biodiversityheritagelibrary.org/item/38004#page/256/mode/1up

Godart latreille 1819 :   http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k58338273/f334.image.r=Godart.langFR

 https://archive.org/stream/encyclopdiem09metc#page/n3/mode/2up

Harris M. 1766 http://archive.org/stream/Aurelian00Harr#page/n7/mode/2up

1840 : http://www.biodiversitylibrary.org/item/120628#page/9/mode/1up

Hübner 1779 http://www.biodiversitylibrary.org/item/89180#page/1/mode/1up

Kirby  1871: http://www.biodiversitylibrary.org/item/64906#page/9/mode/1up

Latreille 1804 :           http://books.google.fr/books?id=xBsOAAAAQAAJ&printsec=frontcover&hl=fr#v=onepage&q&f=false

Latreille 1810 :  http://www.biodiversitylibrary.org/item/47766#page/358/mode/1up

Leach : http://biodiversitylibrary.org/page/17493618#page/136/mode/1up

Linné   http://www.biodiversitylibrary.org/item/10277#page/3/mode/1up

http://books.google.fr/books?id=Jps-AAAAcAAJ&printsec=frontcover&hl=fr#v=onepage&q=elinguis&f=false

Linné, Mantissa plantarum   http://bibdigital.rjb.csic.es/spa/Libro.php?Libro=947&Pagina=545

Linné fauna suecica 1746 :http://biodiversitylibrary.org/bibliography/63899#/summary

Linné fauna suecica 1761 : http://biodiversitylibrary.org/bibliography/46380#/summary

Linné S.N. 1767 :http://gdz.sub.uni-goettingen.de/dms/load/img/?PPN=PPN362053723&DMDID=DMDLOG_0001&LOGID=LOG_0001&PHYSID=PHYS_0002

Merian, Insectes d'Europe : http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/merian1683bd2

Moffet :    http://www.biodiversitylibrary.org/bibliography/60501#/summary

Moore, Lep. indic http://www.biodiversitylibrary.org/bibliography/8763#/summary

Ochsenheimer 1808 http://archive.org/stream/dieschmetterling12ochs?ui=embed#page/180/mode/1up

Petiver James, Musei petiveriani centura prima 1695 digitalisé par Google  (accès partiel)

http://books.google.fr/books/about/Musei_Petiveriani_centuria_prima.html?id=vp05AAAAcAAJ&redir_esc=y

Petiver, Gazophylacii :books.google.fr/books?id=sp05AAAAcAAJ

Petiver, Papilionum brittaniae 1717  in Opera Books .google  

Ray  : https://archive.org/stream/historiainsector00rayj#page/n11/mode/2up

Réaumur : http://www.biodiversitylibrary.org/item/50298#page/11/mode/1up

Rösel : http://www.biodiversitylibrary.org/bibliography/7362#/summary

http://www.biodiversitylibrary.org/item/31182#page/138/mode/1up

http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/roesel1746ga

Rottemburg : 

http://www.animalbase.uni-goettingen.de/zooweb/servlet/AnimalBase/home/speciestaxon?id=8326

Scopoli Entomologia carniolica 1763

   http://www.biodiversityheritagelibrary.org/bibliography/34434#/summary

Soddoffsky :http://www.archive.org/stream/bulletindelas10183768mosk#page/n82/mode/1up

Spuler : http://www.biodiversitylibrary.org/bibliography/9477#/summary

 De Villers 1789 :  https://archive.org/stream/carolilinnaeient02linn#page/n11/mode/2up

Walckenaer : http://www.biodiversitylibrary.org/item/79375#page/289/mode/1up

Westwood et Humphreys 1841 : http://biodiversitylibrary.org/bibliography/12483#/summary

Wilkes, english moths and butterflies http://books.google.fr/books?id=x1xnr4VCDe0C&printsec=frontcover&hl=fr#v=onepage&q&f=false 

Goettingen animalbase : base de donnée : http://www.animalbase.uni-goettingen.de/zooweb/servlet/AnimalBase/search

Butterflies of America : http://butterfliesofamerica.com/polyommatus_icarus.htm

 Bestimmungshilfe für die in Europa nachgewiesenen Schmetterlingsarten :http://www.lepiforum.de/

— Un beau plaidoyer sur les noms de papillons :

 http://excerpts.numilog.com/books/9782759217045.pdf 

— Articles biographiques sur les taxonomistes entomologistes 

  http://gap.entclub.org/taxonomists/index.html 

   — http://www.reserves-naturelles.org/sites/default/files/fichiers/protocole-rhopalo-liste-especes.pdf

— site d'identification ;http://r.a.r.e.free.fr/interactif/photos%20nymphalidae/index.htm

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-yves cordier
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué.  "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué. "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha

Recherche