Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2017 6 28 /01 /janvier /2017 17:42

D'après le site de la commune : http://www.landivisiau.fr/fr/information/61960/le-patrimoine-landivisien

"FONTAINE ST THIVISIAU - 

L’origine de cette fontaine remonte à l’âge du fer ( -700 à l’an 0) puisque des fouilles archéologiques réalisées en 1985 ont mis à jour sur le site l’existence d’un Lech, stèle tronconique, qui dans les temps anciens signalait la présence d’un lieu sacré. Cette fontaine était donc probablement votive lors de la préhistoire. Avec l’apparition du christianisme cette fontaine est devenue celle de Saint Thiviziau, moine qui, au Ve siècle, est venu s'installer sur ces terres et y fonder un monastère, Lann en breton, donnant ainsi le nom de la ville, Lann Thivisiau. La fontaine a ensuite été transformée en lavoir. 

Elle se présente aujourd’hui sous forme de panneaux de Kersantite de style flamboyant ornant sa partie supérieure. On peut notamment y distinguer : plusieurs religieux en prière, un ange portant la couronne d’épine, la Sainte Trinité et un ange portant un écusson.

Ces panneaux ornaient à l’origine les parties latérales d’un gisant aujourd’hui démantelé qui se trouvait dans le chœur de l’ancienne église paroissiale détruite et reconstruite au XIXème siècle : le gisant du seigneur [François] de Tournemine, Sieur de Coat-Meur, commanditaire en 1554 de la première église de Landivisiau.

Ce sont ces panneaux du gisant de François de Tournemine que je veux observer de près, afin de tenter d'identifier la moitié de l'écu de Tournemine, énigme que Yves-Pascal Castel n'a pas résolu en 1983. 

.

 

Fontaine Saint-Thivisiau, Landivisiau. Photographie lavieb-aile 2017.

Fontaine Saint-Thivisiau, Landivisiau. Photographie lavieb-aile 2017.

.

 

Fontaine Saint-Thivisiau, Landivisiau. Photographie lavieb-aile.

Fontaine Saint-Thivisiau, Landivisiau. Photographie lavieb-aile.

.

Les panneaux de kersanton sont au nombre de dix (et demi). Ils sont détaillés sur ce site

http://trainjoel.canalblog.com/archives/2014/05/08/29829075.html 

.

Fontaine Saint-Thivisiau, Landivisiau. Photographie lavieb-aile.

Fontaine Saint-Thivisiau, Landivisiau. Photographie lavieb-aile.

.

Je montrerai d'abord deux panneaux :

1°) La Trinité souffrante (ou Trône de Grâce, Gnadenstuhl ).

Dieu-le-Père est représenté en majesté, assis, coiffé de la tiare, le visage grave. Il soutient le corps du Christ crucifié, nu, portant la couronne d'épine, les reins ceints du perizonium, la main sur la plaie du thorax. La colombe ou Saint- Esprit, troisième terme de la Trinité, vient se poser sur la tête du Christ. 

.

Fontaine Saint-Thivisiau, Landivisiau. Photographie lavieb-aile.

Fontaine Saint-Thivisiau, Landivisiau. Photographie lavieb-aile.

.

2°) L'ange en chevalier servant, portant les armoiries.

Les armoiries du seigneur de Tournemine, sieur de Coat-Meur sont écartelées d'or et d'azur. On ne note pas de lambel, à la différence des armoiries de la façade de l'église.La moitié droite n'a pas été identifiée, mais puisque l'épouse du défunt était Renée de Saint-Amadour, je peux suggérer d'y voir deux têtes de loup, comme sur les armoiries de sa famille de gueules, à trois têtes de loup d'argent

 https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Blason_Famille_Saint-Amadour.svg

Cela me permet de constater que Jean de Tournemine était grand veneur du duc Pierre II de 1457 à 1477, alors que Jean de Saint-Amadour fut grand veneur d'Anne de Bretagne en 1508.

Rappel généalogique : Jean de Saint-Amadour (1463-1538) qui fut fait chevalier par Charles VIII à Fornoue,  et Marguerite de Lebiest eurent une fille, Renée de Saint-Amadour, qui épousa François de Tournemine fils d'Alain de Tournemine Ier et de Marguerite du Chastel : d'où Jacques de Tournemine, marquis de Coëtmeur, qui épousa Lucrèce de Rohan-Guéméné et décéda de ses blessures sans postérité après avoir tué en 1584 dans une querelle à Rennes les deux frères de Carman.

.

Ange présentant l'écu mi-parti au 1 écartelé d'or et d'azur qui est TOURNEMINE et au 2 de gueules à trois têtes de loup d'argent, qui est de SAINT-AMADOUR, fontaine Saint-Thivisiau, Landivisiau. Photographie lavieb-aile.

Ange présentant l'écu mi-parti au 1 écartelé d'or et d'azur qui est TOURNEMINE et au 2 de gueules à trois têtes de loup d'argent, qui est de SAINT-AMADOUR, fontaine Saint-Thivisiau, Landivisiau. Photographie lavieb-aile.

.

Le même panneau après estampage humide des meubles de l'écu.

Ange présentant l'écu mi-parti au 1 écartelé d'or et d'azur qui est TOURNEMINE et au 2 de gueules à trois têtes de loup d'argent, qui est de SAINT-AMADOUR, fontaine Saint-Thivisiau, Landivisiau. Photographie lavieb-aile.

Ange présentant l'écu mi-parti au 1 écartelé d'or et d'azur qui est TOURNEMINE et au 2 de gueules à trois têtes de loup d'argent, qui est de SAINT-AMADOUR, fontaine Saint-Thivisiau, Landivisiau. Photographie lavieb-aile.

.

RAPPEL : LE GISANT DE FRANCOIS DE TOURNEMINE .

D'après : http://cities.reseaudesvilles.fr/cities/17/documents/xim11s51qqflix.pdf

Ces panneaux proviennent de la partie basse de l’ensemble tumulaire du tombeau de François de Tournemine, seigneur de Coatmeur au XVIème siècle, qui est notamment à l’origine de la création l’église paroissiale de Landivisiau en 1554.

A sa mort il est donc tout naturellement enterré dans le chœur de l’église qu’il a contribué à créer en tant que commanditaire. Le gisant associe à son origine une représentation anthropomorphe  (statue en armure)  placée sur un socle dont les panneaux latéraux étaient ornés de bas reliefs qui ne sont autre que ceux que l’on peut actuellement voir sur la fontaine St Thivisiau.

Suite aux événements révolutionnaires elle est déplacée et en 1835, le Chevalier de Fréminville de passage à Landivisiau en fait une description précise et indique l’emplacement de sa nouvelle demeure.

« Parmi les décombres amoncelés près d’une fontaine voisine, je retrouvai la tombe d’un chevalier, provenant originairement de l’église de Landivisiau, d’où on l’avait retirée en 1793. Cette tombe ornée de la statue couchée d’un guerrier armé de toutes pièces, excepté la tête, qui est nue, et qui repose sur une oreiller soutenu par deux figures d’ange. La forme de son armure présente quelques particularités ; une partie des brassards et des épaulières sont en mailles ; à droite de la cuirasse, on remarque la douille où, se vissait l’arrêt de lance ; les tassettes sont fort longues, et par dessous on voit une chemisette de maille qui tombe jusqu’à la moitié des cuissards. L’épée est suspendue au côté gauche du ceinturon. A la droite de la statue est une longue banderole déployée, sur laquelle on lit , en lettres gothiques, les mots «aultre n’auray » , devise de la maison Tournemine Coatmeur. » Le chevalier de Fréminville, Antiquités du Finistère, Brest, 1835, T II page 271

En 1906, un autre voyageur nommée G. Toscer (Le Finistère pittoresque) passe par Landivisiau et mentionne lui aussi le gisant. Mais, cette fois ci, il a quitté le centre ville pour une destination plus lointaine : Saint-Pol de Léon. C’est ainsi qu’une carte postale du début du XXème siècle, nous montre le Sieur de Tournemine rebaptisé Saint Bidouzin, installé à la verticale sur l’îlot Sainte Anne. Scellé dans le sol, le gisant est, selon les commentaires d'une carte postale, assimilé à une statue…antique ! C’est à cette période que le folklore de la statue se met en place, puisqu’au fil du temps lui sont prêté de multiples vertus thérapeutiques. Ainsi Saint Bidouzin aurait le pouvoir de guérir les malades atteints de troubles gastro-intestinaux. Ceux-ci, par simple contact de leur ventre sur celui du saint, verraient leurs maux disparaîtrent. Mais, c’est le pouvoir de Saint Bidouzin contre la stérilité qui lui valut ses plus fréquentes visites de badauds sur l’îlot Sainte Anne. L’histoire ne nous dit pas comment mais la statue qui avait disparu de l’îlot fut retrouvée en 1987, toujours sur la commune de Saint-Pol. De nouveau couché le Sieur de Tournemine reposait au pied d’un château… d’eau cette fois-ci.

Ce n’est qu’en 1990, qu’il retrouve un emplacement approprié à son statut de vestige du patrimoine léonard puisqu’il orne la cour de la maison prébendale de Saint-Pol. Mais la ville de Landivisiau en possède néanmoins un moulage, placé dans la salle de spectacle "François de Tournemine" !

Voir aussi l'article de Yves-Pascal Castel 1983.

.

 

.

Quelques autres panneaux du gisant.

 

Homme barbu tenant un bâton et un chapelet.

Pèlerin ? Saint Antoine ?

.

Fontaine Saint-Thivisiau, Landivisiau. Photographie lavieb-aile 2017.

Fontaine Saint-Thivisiau, Landivisiau. Photographie lavieb-aile 2017.

.

Religieux la tête recouverte du scapulaire, ou femme sous son scapulaire.

.

Fontaine Saint-Thivisiau, Landivisiau. Photographie lavieb-aile 2017.

Fontaine Saint-Thivisiau, Landivisiau. Photographie lavieb-aile 2017.

.

Ange présentant un écu martelé.

.

 

Fontaine Saint-Thivisiau, Landivisiau. Photographie lavieb-aile 2017.

Fontaine Saint-Thivisiau, Landivisiau. Photographie lavieb-aile 2017.

.

Pèlerin ou religieux tenant un objet martelé et ange tenant un écu également martelé.

.

 

L'église de Landivisiau VI. La fontaine Saint-Thivisiau .

.

SOURCES ET LIENS.

 

ABGRALL (Jean-Marie), 1891, "Porche, clocher, chapelle et fontaine de Landivisiau", Bulletin de la Société archéologique du Finistère pages 259-268.

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k207615d/f335.image

 

CASTEL (Yves-Pascal), 1983,  "De Saint-Pol à Landivisiau: à la recherche des sieurs de Tournemine", Progrès de Cornouaille / Courrier du Léon samedi 14 mai 1983. 

0135 de St-Pol-de-Léon à Landivisiau, à la recherche des sieurs de Tournemine. 14.05.83,” Collections numérisées – Diocèse de Quimper et Léon, consulté le 23 janvier 2017, https://diocese-quimper.fr/bibliotheque/items/show/1616.  

https://diocese-quimper.fr/bibliotheque/files/original/408be039e7a310691325124ca16674fa.jpg

COUFFON (René), Le BARS (Alfred), 1988, Nouveau répertoire 

http://diocese-quimper.fr/bibliotheque/files/original/494edd1782a578c953b613ec4d2b371e.pdf

— http://www.monumentum.fr/fontaine-saint-thivisiau-pa00090044.html

— Site Topic-topos :

http://fr.topic-topos.com/fontaine-saint-thiviziau-landivisiau

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-yves cordier - dans Landivisiau
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué.  "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué. "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha

Recherche