Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 19:45

Laisses de mer de l'Anse de Dinan, l' Echinocardium cordatum (Pennant, 1777).

 

 

 

 

087c

 

        Cet objet translucide et fragile comme une coquille d'œuf est le test* d'un oursin asymétrique en forme de cœur que l'homme, peu soucieux des pléonasmes, à nommé Echinocardium cordatum (en effet cardium, comme cardiaque, signifie "cœur" tout autant que cordatum ). On n'aura guère de mal à lui trouver un nom plus commun, puisque l'animal, quoique sourd, répond aux noms de souris de mer (parce qu'il est, à l'état vivant, couvert d'épines aussi douces et soyeuses qu'un pelage, et aussi surtout parce qu'il vit, durant la journée, au fond d'un terrier creusé dans le sable à 20 cm de profondeur), de souris des sables, d'oursin cœur, d'oursin des sables, d'hérisson de mer ou bien, mais cela froisse ses goûts très simples), de spatangue cordiforme, parce qu'il appartient à l'ordre des spatangoidae. Mais elle se console, la spatangue cordiforme française, en pensant à ses consœurs d'Outre-Manche qui se font traitées de sea potatoes.

  * Je vois bien que mon public s'agite, que des fesses se trémoussent sur les strapontins, que des doigts font mine de se lever, que les visages inquiets cachent mal une impatience fébrile, mais que chacun se rassure : vous l'aurez, l'étymologie du mot test, vous connaitrez la raison de l'utilisation, pour désigner cet exosquelette calcaire, de ce mot qui semble venir du latin testis, "témoin", d' où  proviennent testicules (les deux témoins de la virilité), testament, témoignage, attester, et...test. (En ancien français, les tesmoings, c'étaient les testicules).

    Je pose donc la question qui nous taraude : ces objets s'appellent-ils tests en raison de leur forme de leur forme ovoïde évocatrice ?

 Non. Ayant interrogé le CNRTL, foin de querelles intestines, la réponse tombe, formelle : le mot test est... attesté dans cette acceptation depuis 1200 ou 1220 pour désigner une coquille (d'oeuf), une coque (d'amande), une crustace (je crée le mot) de crabe ou d' écrevisse. L'origine en vient du mot qui, au XIIe siècle, désignait les tessons, les débis de pot cassé, à partir du latin testum, "vase d'argile".

 

                095x

 

                                                                                      089c

 Puisque notre appétit de vocabulaire a été aiguisé, il est temps de lui offrir bonne chère, et de découvrir ce que sont les ambulacres (stricto sensu un lieu de promenade, de déambulation), les fascioles et les radioles, et, par défaut car la Souris de mer en est dépourvue, la Lanterne d'Aristote.

   Je l'ai dit, l'Oursin jaune s'enterre dans le sable, par petits fonds ; il se pose sur sa face plate, dite face inférieure, ventrale ou orale, alors que sa face convexe, ou aborale va communiquer avec la surface des fonds marins par un long conduit oblique s'évasant en son sommet, et donnant passage au pied ambulacraire. L'hérisson de mer est couvert de piquants qui ne piquent guère, qui sont gris beiges et soyeux et qui servent soit, sur la face supérieure, à soutenir les parois du terrier , soit à la face ventrale, grâce à leur forme spatulée en cuillère, à fouir le sable, creuser le terrier, ou guider la nourriture (du sable chargé d'élements organiques) vers la bouche.

 Durant la nuit, il sort pour se nourrir. Pour cela, il dispose d'une grande bouche, mais dépourvue de cet appareil manducateur dont son cousin Paracentrotus lividus (l'oursin commun, quoi) est pourvu et qui comporte cinq dents ; c'est cet organe qui est nommé lanterne d'Aristote.

Le test calcaire est formé de plaques de deux sortes : certaines sont perforées d'orifices qui donnent passage aux pédicellaires et aux pieds ambulacraires, pieds rétractiles munies de ventouses. Ces plaques ambulacraires s'organisent à la face dorsale pour rayonner en une fleur à quatre pétales. D'autres plaques, interambulacraires, sont dépourvues de pores.

 

La face supérieure dorsale :

056ccc


      La face inférieure ventrale :

058xcc

 

Source :

 http://mglebrusc.free.fr/textes/la%20mer/Faune/echinocardium.html

http://www.snv.jussieu.fr/bmedia/aimar2/PAGES/118.htm

 

II. Autres trouvailles.

078c

 

070c

046

 

 

 082c.jpg

 

 

     

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-yves cordier
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué.  "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué. "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha

Recherche