Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 20:47

           Le cimetière de bateaux du Fret

                 et le chantier Stipon.

 

I. Le "cimetière de bateaux du Fret.

  C'est le plus modeste de la Presqu'île, et l'emploi du terme est exagéré pour désigner les cinq coques qui sont posées le long de la route qui traverse la digue du Sillon du Fret. On trouve trois coquilliers concernées par le plan Mellick de 1991 (destruction ou arrêt d'exploitation de 975 navires de moins de 20 m et de plus de 12 ans en France contre subvention) : CM 231672, CM 231665, et le "Si tous les gars".


 le-fret 2969c

 


le-fret 2970c

 

le-fret 2959c

 

 

 

le-fret 2956c

 

le-fret 2954c

 

 

  Sur le tableau arrière de ce bateau, on déchiffre quelques lettres qui permettent d'en deviner le nom : SI TOUS LES GARS

  Ce nom fait référence au film de Christian-Jacque "Si tous les gars du monde", sorti en 1955, et dont l'argument est le suivant : Le Lutèce, un bateau de pêche de Concarneau, alors qu'il se trouve en pleine Mer du Nord, voit ses douze marins tomber malades les uns après les autres après avoir consommé du jambon avarié : ils sont atteints de botulisme. La radio de bord étant hors service, le patron Le Guellec, avant de subir à son tour les effets de l'intoxication, a eu le temps de lancer un appel à l'aide depuis un émetteur radio ondes courtes. Capté par un radioamateur, une chaîne d'entraide se met en place pour faire parvenir des vaccins au bateau en détresse tandis qu'à son bord les derniers pêcheurs valides s'affrontent.

  On comprend que dans les années 50, des patrons finistériens aient pu donner à leur navire ce nom, d'autant que la marche Si tous les gars du monde, composée par Georges Van Parys avec des paroles de Marcel Achard sera sur toutes les lèvres après sa reprise par les Compagnons de la Chanson en 1957, ou par Yves Montand.

  C'est par exemple le nom d'un fileyeur de 16 mètres du Guilvinec lancé en 1986 .

 le-fret 3422v

 

 

le-fret 3420v

 

le-fret 3426c

 


II. Le chantier Stipon.

 

 

 

Les baraques

le-fret 3397c


  Situé sur le sillon, à la sortie du Fret côté étang, sur guère plus de 25 mètres de longueur, ce sont quatre cabanes en bois, recouvertes de coaltar (goudron utilisé pour prévenir la pourriture du bois), assurant ainsi l´étanchéité et lui donnant sa couleur noire. ).Restaurées une première fois en 1993, les baraques appartiennent depuis au Conservatoire du Littoral qui les confient  aux bénévoles de l'Association pour la sauvegarde du patrimoine maritime du Fret (ASPMF).

 


Parmi ces quatre cabanes, la dernière en venant du Fret porte le nom du chantier Stipon ; elle abrite actuellement la baleinière  La Frétoise, que l'ASPMF a réussi à récupérer en 2002 alors qu'elle se mourrait sur le navire  de ravitaillement Averse échouée à Rostellec. L'Association a restauré l'ancienne embarcation légère de service du navire-citerne, une baleinière de 8,25 mètres, jaugeant 1,5t et armant un équipage de 8 rameurs, patron et sous-patron, mais qui disposait d'un moteur diesel de 50 cv.  Le Hêtre et l'Averse dans l'Anse de Rostellec.

                            le-fret 2978c

 

le-fret 2983c

 


  Une autre baraque correspondait à la scierie ; une autre a été le chantier d'Auguste Tertu entre 1930 et 1957, où ce dernier émigra à Rostellec. Il y lança son premier bateau, l'Oiseau des Mers, pour le camarétois Yvon Kersalé ou le thonier de 18 mètres la Petite Françoise, pour Henri Quentric, de Morgat.

 


 

 

le-fret 2975c

  Après avoir installé un chantier en 1921 à l'Île Longue, il acquiert en adjudication  d'anciennes baraques goudronnées proviennant d'un camp de prisonniers situé sur l'Île Longue entre 1914 et 1920 et les installe  en 1922 sur le Sillon du Fret où il déménage son chantier, signant un bail avec la commune de Crozon pour s´installer sur un terrain situé entre le sillon et l'étang du Fret; seul au départ, il embauche deux ouvriers, Auguste Tertu, ancien apprenti d'Eugène Le Bris à Camaret, et Victor Belbéoc'h, qui ne tarderont pas à ouvrir leur propre chantier. Ses trois fils, Georges Armand et Jean l'ont rejoint à l'issue de leur service militaire. Georges Stipon, l'aîné, (1919-1999) était le concepteur, Armand  (1923-2010) et Jean (1926-1998) suivaient les plans et construisaient les bateaux. Ils prirent la relève de leur père en 1963 lorsque celui-ci cessa son activité,  en créant la S.A.R.L. "Chantiers Stipon Frères" et réussirent à s'adapter au passage de l'ère de la voile à celui de la motorisation des diverses embarcations. Le chantier Stipon a compté jusqu´à seize ouvriers qui ont ainsi construits langoustiers, caseyeurs, coquilliers, chalutiers et sloups. Ce sont ainsi  plus de 700 bateaux de pêche, mesurant entre 14 et 17 m, qui sont sortis des chantiers Stipon dont le Petit René, langoustier construit en 1925; L'Ombelle, langoustier de 15m; le Santasana, de l'Île de Sein, sans oublier le Magellan qui repose sur le sillon de Camaret. Ils construisirent bien d'autres unités, comme des coquilliers de 10m, pour la rade de Brest, et des bateaux de 5,5m à 8m, pour les particuliers.

 Ce chantier ferma en 1988.

 


  Le chantier Belbéoc'h

      Les seules informations dont je dispose sur le chantier que créa Victor Belbeoc'h après s'être associé à Auguste Tertu jusqu'en 1930 sont les noms des voiliers qui naviguent encore actuellement et qu'il a construit  : Ar Golen en 1947, un cotre franc de 12m, le St Guénolé en 1948, sloop coquillier de la rade de Brest de 11,40m., le Rouanez ar Peoc'h  en 1952, Sloop coquillier de 7,70m.

  Il fut repris en 1980 par Michel Stipon, le fils d'Armand, et Auguste Tertu lui procura ses premières commandes, un bateau mixte voile-moteur et une vedette, avant de réaliser pour le Musée du Bateau de Port Rhu le Telenn Mor, copie d'une chaloupe sardinière de 10 mètres, puis encore la reconstitution du bateau Kherhorre Les Trois Soeurs lancé en 1984 pour Bernard Cadoret. Il réalisa ensuite une reconstitution d'un voilier traditionnel de l'Île de Sein, Les Cousines, et organisera des stages de formation à la charpente de marine entre 1984 et 1986.

 

 

 

le-fret 3439c

 

Sources et liens:

Patrimoine.region-bretagne, le site GLAD de l'Inventaire régional.

  Site de l'Association de Sauvegarde du Patrimoine Maritime du Fret.

CHANTEREAU, Loïc. Le chantier Stipon. Crozon : Le Presqu'Îlien. La construction navale en Presqu´Île. 2002 (hors-série), p. 14-15.  

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-yves cordier
commenter cet article

commentaires

Kermabon 05/10/2016 12:14

Bonjour, bravo et merci pour votre blog, remarquable de précision, d'ailleurs, je ne vous l'apprends sans doute pas mais précisons (ou rappelons) qu'un coquilier de 1947, construit au chantier Stipon a été sauvé, refait et navigue depuis plusieurs années à partir de son port d'attache St Goustan à Auray, dans le Morbihan : c'est l'Indomptable.

Jean-Yves 05/10/2016 12:24

Merci, je ne connaissais pas cette information, et j'ai consulté ce lien :
http://www.indomptable.eu/historique.html
La liste des navires de Camaret construits par Stipon est disponible su Bateaux-de-Camaret.com ici :
http://www.bateaux-de-camaret.com/pgA/v3chantierbat.php?pageNum_Recordset1=1&totalRows_Recordset1=27&chantier=Stipon

TERTU ROSANNE 30/10/2015 21:04

De nouveau moi Rosanne Tertu et aussi petite fille Stipon puisque ma mère etait la soeur des frères Stipon alors ces photos m intéressent aussi merci d avance.

chartier jules michel 05/02/2015 19:25

superbe

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué.  "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué. "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha

Recherche