Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 13:25

Cimetière de bateaux de Rostellec en Presqu'île de Crozon : 

le remorqueur Le Hêtre et le navire-citerne L'Averse.

 

 

 

                      I. L'album photo.

 

cimetiere-bateaux 2817ccc

 

 cimetiere-bateaux 2819c

 

 

Cliché en dessous : La "citerne à vapeur"  "Averse" est au premier plan. Le remorqueur  "Hêtre" est le plus petit.

 

rostellec-2942c.jpg

 

 

 

 

rostellec 2951c

 

 

 

 

rostellec 2922cc

 

 

 

      Le "Hêtre" :

rostellec 2822cc

 

 

 

 

rostellec 7223cc

 

 

 

 

rostellec 2772c

 

 

 

 

                                          rostellec 2768c

 

 

 

                               rostellec 2776ccc

 

 

 

 

rostellec 7203c

 

 

 

 

                                      rostellec 7238c

 

 

                     II. Commentaires.

1. L'Averse.

   Cette "gabarre à eau" ou plus correctement "citerne à eau automotrice" est chargée du ravitaillement en eau potable les navires, de certains sites militaires, ou des sites civils comme les îles. Ce type de navire porte des noms liés à sa fonction, comme Aiguade, Ondée ou Bruine ou Brume.

  Elle porte le numéro de coque A743. Construite aux Chantiers et Forges de Méditerranée, établissement de Graville-Le-Havre, elle est rentrée en service en 1935, rejoignant à Brest deux sister-ship l'Ondée et l'Aiguade. Rayée en 1976, elle termine ses jours à l'anse de Rostellec. 

  • 1/05/1935 marché n°4544 avec FCM.
  • 25/01/1936 : mise à flot
  • 25/05/1936 : livraison au Havre
  • 27/05/1936 : arrivée à Brest D.P.
  • Juin 1940 : réfugiée en Angleterre
  • 03/07/1940 : saisie par les Anglais à Southampton
  • 1946 : restituée à Brest D.P
  • Utilisée comme citerne passive
  • 1976 Condamnée et conduite (en quelle année ?) au cimetière de bateaux de Landevennec.
  • 07/04/1988 mise en vente par les Domaines ; rachetée par M. François Tremaud en vue de créer un musée flottant conçu par la Ligue des armateurs de vapeurs et de remorqueurs (Le Télégramme de Brest, 18-08-1988, Service Hist. Marine BRO.1438) et conduite de Landevennec au Fret. Ce projet de "Musée du bateau et de la mécanique marine" était non seulement flottant, mais devait s'étendre sur une bonne partie de l'île Saint-Germain à Issy-les-Moulineaux. Une association Loi 1901 LAVERSE Ligue d'Armateurs de Vapeurs Et de Remorqueurs pour leur Sauvegarde et leur Emploi avait été constituée à cette fin.
  • 2005 : échouée à Rostellec.

(Source : Lieutenant de vaisseau Jean-Michel Roche, Dictionnaire de la flotte de guerre française de 1671 à nos jours tome II et message de F. Tremaud)

 

Photo Le Télégramme de Brest, 18-08-1988 

 DSCN1883v.jpg

 

Caractéristiques :

  • Symbole de coque 1936 : Y605 ; A 743
  • chaudière  cylindrique, 1 machine à vapeur à triple expansion .

    Une hélice, vitesse 8 nœuds, 10h

  • longueur : 38,80 m, largeur 7,6 m

  • tirant d'eau : 2,85

  • déplacement lège : 190 t

  • déplacement en charge : 500 tpc

  • charge d'eau transportable : 

    • eau douce : 235 t.

  • équipage : 5

     

     

 

 

 Son sister-ship l'Ondée fait beaucoup plus de buzz, car on pouvait espérer jusqu'à présent qu'elle soit conservée comme témoin patrimonial de ce type de navire à vapeur. Construite en 1935 aux F.C.M, elle avait été coulée pendant la guerre au fond de la Penfeld, avait été renflouée pour reprendre du service jusqu'en 1982 où, accidentellement, elle coule à nouveau dans la Penfeld. Elle est déclarée rayée du service en 1981. Renflouée une nouvelle fois, elle sert à nouveau au sein de la D.P (Direction du Port) de Brest et, en 1985-86, elle participe au ravitaillement en eau douce de Molène et Sein. Elle est fait sensation à Brest 1992, la première fête maritime de Brest, puis est retirée du service en 1993. Elle est alors placée au fond de la Penfeld avec d'autres coques en attente de déconstruction. Divers espoirs de la restaurer et de la faire naviguer n'aboutissent pas, et le 8 mars 2013, par décision de l'État-Major de Brest, DÉCISION N° 0-3212-2013/DEF/EMM/STN portant changement de position de la citerne à vapeur «Ondée » du 21 février 2013, il est décidé que "1. La citerne à vapeur Ondée est condamnée le 8 janvier 2013. 2. Le numéro de coque Q 864 lui est attribué. 3. La coque Q 864 sera déconstruite." 

Un dossier complet sur l'Ondée avec plans, maquette, photos est disponible sur netmarine.net

  L'Aiguade ( 275 cv)  a été construite aux F.C.M. de Graville-le Havre en 1935, elle fut mise en service le 19 02 1936 et affectée au port de Bizerte jusqu'au 18 décembre 1964. Elle fut alors remorquée  à Toulon par le Bélier, puis rayée le 15/11/1965 et mise en vente à Toulon n° Q 392.

 

  On cite aussi sous la dénomination "citerne automotrice A 774" un autre sister-ship, la Bruine  construite par la Société des Chantiers de Normandie  du Grand Quevilly en 1936-37 et lancée en 1938, affectée à la D.P de Cherbourg et rayée en 1952 ?.   Caractéristiques : l = 36,54 ; la = 7,60 ; longueur entre les perpendiculaires = 34.80 m ; longueur hors-tout = 36,54 m ; largeur = 7,60 m ; creux = 3.45 m ; tirant d' eau = 2.60 m ; poids lège = 235 tonnes ; port en lourd = 256 tonnes ; déplacement = 492 tonnes ; jauge brute = 238 tonneaux ; jauge nette = 61 tonneaux. Elle figure sous la référence IM76006149 de l'Inventaire Régional.

 La Marine classe ses bateaux-citernes en Citerne à combustible et Citerne à eau. Parmi ces dernières, cinq sont classées dans la rubrique Citerne à eau de type Ondée : L'Ondée, l'Averse, la Bruine, mais aussi le Déluge et l'Aqueduc:

  • DELUGE, construit à Lorient, lancée en 1937, jauge 200 tx, puissance 300 tonnes, a été à Brest. (à ne pas confondre, également à Lorient avec le Déluge ex Friede, construite en 1949 en Allemagne)
  • AQUEDUC, lancée en 1940, jauge 200t, puissance 300 cv, affectée à Cherbourg. 

 

 

 Voir sur le net à Lorient, la citerne  automotrice: Déluge. (photo) 1940, Longueur 37.17m Largeur 7.6m, tirant d'eau 3.15m, jauge 550 tx . 1 La, 300cv, 8nds. Démoli à Lorient en 1986.

On cite aussi à Lorient la citerne Cataracte (photo) longueur  48.34m , largeur 8m, te 3.6, 430 tx, 1 La, 800 cv, 10 nds.

 

 

Une épave d'une autre citerne, nommée La Brume, serait échouée en rivière du Faou : cette citerne non-automotrice lancée en 1914, coulée dans les bassins de Brest en 1940-44, relevée en 1945 et remise en service à la D.P de Brest, fut mise en vente par les Domaines à Brest. Je n'ai pas trouvé confirmation de la mention de cette citerne.

 

Nota bene : le site Patrimoine.region-bretagne http://patrimoine.region-bretagne.fr/sdx/sribzh/main.xsp?execute=show_document&id=MERIMEEIA29004100&full_screen_id=ILLUSTRA402#image de l'Inventaire régional indique à tort la présence à Rostellec "des deux gabarres à eau Ondée et Averse

 

  La baleinière de l'Averse : la Frétoise.

  Les anciennes photographies, comme celle qui illustre l'article de Dizerbo sur Rostellec dans la revue Avel Gornog n°3 de 1995, montrent sur le pont de l'Averse une embarcation de service.

Cette baleinière, qui était stockée à Guilers dans la 1ère moitié des années 90, avait été achetée aux Domaines par François Trémaud, qui l'avait fait livrer à bord du vapeur au Frêt afin d'éviter un transport jusqu'à Paris, où il avait le projet d'un musée. Elle fut installée sur le pont de l'Averse. Elle fut donnée  en 2002 à l'ASPMF du Fret par son propriétaire,  qui participa à son baptême au Fret en tant que parrain . Splendidement restaurée et rebaptisée La Frétoise, elle fut mise à l'eau en 2004. C'est une baleinière construite en 1973, coque en pitchpin à membrure d'acacia, mesurant de 8,25 m, largeur 2,40m, poids 2 tx, qui disposait d'un moteur diesel de 50cv, mais où pouvait prendre place huit rameurs, un patron et un sous-patron.

Participant à toutes les fêtes maritimes locales, elle est stockée hors-saison dans l'ancien chantier Stipon du sillon du Fret.

 

 

2. Le remorqueur Hêtre.

        Le "Hêtre" est un remorqueur militaire de la D.P du port militaire de Brest qui a travaillé en même temps qu'un autre remorqueur, le Saule. En faisant des recherches sur ce navire, on apprend d'abord que les remorqueurs militaires de 200-250 cv et 65t de jauge portent des noms d'oiseaux comme Cigogne, Aigrette, Passereaux, Pinson, Ara, ou Chardonneret, puis ceux de 93t de jauge ces noms de piossons (Bonite et Rouget) les 700 tx (jauge de 105t) portaient des noms d'arbres comme Chêne, Érable ou Hêtre, Saule,  et ceux de 1000 cv portaient le nom de qualités humaines comme le Fort, le Travailleur, le Vigoureux ou l'Actif. Vers 2000 cv, on donne des noms d'animaux (Buffle, Python, Baleine, Bélier, Élephant). Nous avons donc affaire à un remorqueur de 700cv.

  J'apprends ensuite que les  remorqueurs de port se répartissent en remorqueurs portuaires dont l'immatriculation débute par un Y et en remorqueurs portuaires et côtiers dont l'immatriculation commence par un A.

 

  L'élément de certitude est qu'il a servi à la Direction du Port (D.P) de Brest dans les annèes 1980.

  A Brest, je trouve mentionné les RHM (remorqueurs de Haute Mer) Hippopotame et Rhinocéros (1946-1980) l'Éléphant A666, ou le Tenace, ou les remorqueurs  l'Atlas de 600 cv (1912-1917), Plougastel de 600 cv radié en 1964, l'Ara de 250 cv, les RPC Mengam Y640 et l'Armen A677, travaillant en association avec des "pousseurs" (pousseur 38 par exemple, pousseur 24 de 11,90m, 26 unités au total ), les 380cv Rouget et Bonite, et enfin l'Ebène.

  Dans la série des 700cv, je trouve le "Saule" en service en 1990.

 

 

 

Conclusion : synthèse des données :

Le Hêtre, Y654  remorqueur portuaire type Acajou de 700cv, tonnage 105t, lancé en 1957 construit à Villeneuve-la-Garenne  , date de sortie de service 1994-95 vitesse 11 nds.

 

 Cette série de type Acajou (Acajou-class medium harbor tug) est composée de Acajou Y601 ; Balsa Y607 ; Bouleau ; Charme Y623 ; Chataignier Y620 ; Chêne Y624 ; Cormier Y629; Ebène Y717; Equeurdeville Y635 ; Erable Y618; Frène Y644; Hêtre Y654; Hevea Y655 ; Latanier Y663 ; Manguier Y666 ; Marronnier Y738 ; Mélèze Y668; Merisier Y669 ; Noyer Y739 ;  Okoumé ; Olivier Y719; Paletuvier Y686; Papayer Y 740 ; Peuplier Y688 ; Pin Y689 ; Platane Y695 ; Santal Y720 ; Saule Y708; Sycomore Y704 ;    

 Les renseignements suivants, qui concernent le Papaye, peuvent peut-être être utiles : D: 105 tons S: 11 kts Dim: 21.0 (18.4 pp) x 6.9 x 3.2 M: 1 SACM-Wartsila UD30 V12 M3 diesel ... 

 

 

 A ne pas confondre avec le Hêtre, remorqueur de Lorient de 500 cv, mise en cale 1917, lancement 1918, tonnage 370 tx, retiré en 1940, " Brest en 1940,  saisi par anglais, Allemagne, rendu en 1945". Dans un article sur l'Union des Remorqueurs de l'Océan, je trouve cette phrase :" (dans l'après-guerre 1944-47) La Marine nationale passe avec l' URO un contrat de gérance afin d'exploiter pour le compte des militaires les navires qu'elle possède, les remorqueurs faisant l'objet de ce contrat provenant de prises de guerre ou de navires renfloués : le "Moussaillon", l' "Orne", le "Tumulus", le "Wilhem", le "Pen Hir", le "Cèdre" et le "Hêtre". Le remorqueur "Morinie" de la Chambre de Commerce de Boulogne est loué à l' URO.Cela s'applique au remorqueur de Lorient.

Je  trouve ensuite dans la revue Neptunia n°77 à 80 1965 p. 11 deux remorqueurs du nom de "Hêtre" : un remorqueur-dragueur (Lorient 1927-1940) et un remorqueur de rade Y654 (Villeneuve-le-Garenne 1957) 1964 ex. A 725. 

 

On trouve des renseignements  sur netmarine.net des informations sur :

 

Liens

 

Dossier sur l'Ondée netmarine.net

http://www.flickr.com/photos/erickfrejean/5128435253

http://www.flickr.com/photos/valendrevarzecois/6172954906/

http://www.flickr.com/photos/erickfrejean/5877625208/

http://www.anciens-cols-bleus.net/t1114-ondee-citerne-a-eau : l'Ondée en navigation

http://www.anciens-cols-bleus.net/t8474p45-direction-du-port-de-brest : la passerelle du "Hêtre".

Liste des remorqueurs portuaires :

Partager cet article

Repost0
Published by jean-yves cordier

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons et libellules (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" ( Guillevic, Théraqué).  "Les vraies richesses, plus elles sont  grandes, plus on a de joie à les donner." (Giono ) "Délaisse les grandes routes, prends les sentiers !" (Pythagore)
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" ( Guillevic, Théraqué). "Les vraies richesses, plus elles sont grandes, plus on a de joie à les donner." (Giono ) "Délaisse les grandes routes, prends les sentiers !" (Pythagore)

Recherche