Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 août 2011 4 18 /08 /août /2011 09:41

DSCN8650

 

DSCN8667

 

 

 

 

Voici les espèces que j'ai pu rencontrer lors de mes petites navigations autour du Golfe du Morbihan du 14 juillet au 8 août 2011:

 

 

Lépidoptères:

 

Papilio machaon Linné, 1758, le Machaon : la chenille :

 

machaon 0103cc

 

Pieris rapae (Linné, 1758) la Pieride de la rave  (ou Pieris sp) :

 

pieris-rapae 9839ccc

 

île d'Hoedic, 3 août 2011

pieris-rapae 8877cc

 

Pen en toul, 10 août 

pieris-rapae 9512cc

 

pieris-rapae 9514cc

 

Colias crocea (Geoffroy, 1785) le Souci :

 

 Potraon (29), 14 août

 souci 0088cc

 

Gonepteryx rhamni ( Linné, 1758) le Citron :

 dont la femelle aux ailes blanc verdâtre imite les feuilles :

Citron 9856cc

 

 

Thecla betulae (Linné, 1758), la Thécla du bouleau :

 

Marais de Pen en toul, Larmor-Baden, 10 août 2011. Ses ailes ressemblent aux voiles tannées de couleur cachou des Sinagots ou des Forbans du Bono qui sillonnaient le Golfe :

 

thecla-du-bouleau 9586cc

 

thecla-du-bouleau 9585cc

 

Lycaena phlaeas (Linné, 1761) le Cuivré commun, le Bronzé : 

 

cuivre-commun 8946cc

 

 

 cuivre-commun 8950cc

 

 

 cuivre-commun 8305cc

 

 Un Azuré sp , à taches oranges et à points assez gros... 

azures 9311cc

 

Parage aegeria (Linné, 1758) le Tircis :

 

tircis 8729cc

 

Lasiommata megera (Linné, 1758), le Satyre et la Mégère :

 Hoedic, 3 août : 

megere-lasiommata-megera 8952cc

 

  On reconnaît le Satyre (le mâle) à sa grande bande androconiale sombre qui barre son aile. Le trou n'est pas d'origine...

  megere-lasiommata-megera 8953cc

 

megere-lasiommata-megera 8954ccc

 

 

Hipparchia semele (Linné, 1758) l'Agreste :

 

inèvitable sur les sentiers d' Houat, de Hoedic et de Belle-île:

agreste 8752cc

 

agreste 8759cc

 

 

 

 

Le Cardinal aux Cardinaux : Argynnis pandora ( Denis & Schiffermüller, 1775), le Cardinal, Hoedic, 3 août :

... l'île d'Hoedic se trouve devant le phare rouge et blanc des Grands Cardinaux.

 

cardinal 8947cc

 

 

 cardinal 8948cc

 

cardinal 8937cc

 

cardinal 8939cc

 

cardinal 8986cc

 

 

cardinal 8943cc

 

  Issoria lathonia (Linné, 1758), le petit nacré :

 Marais de Pen en Toul, Larmor-Baden, 10 août :

 

 

petit-nacre 9143cc

 

 

Melitaea cinxia (Linné, 1758) la Mélitée du Plantain:

 

   Dans la rosée du matin au marais de Pen en Toul, Larmor-Baden, le 10 août :

melitee-plantain 9322cc

 

 

melitee-plantain 9328cc

 

 

  melitee-plantain 9341cc

 

melitee-plantain 9977

 

 

en accouplement :

melitee-plantain 9169cc

 

melitee-plantain 9161cc

 

melitee-plantain 9174c

 

 

melitee-plantain 9178cc

 

melitee-plantain 9228cc

 

melitee-plantain 9276cc

 

 

melitee-plantain 9090cc

 

 

melitee-plantain 9098cc

 

 

   Euplagia quadripunctaria  Poda l'Ecaille chinée, la Callimorphe : très présente cet été dans les ajoncs ou sur l' Eupatoire à feuille de chanvre :

 

Ecaille-chinee 8850cc

 

Ecaille-chinee 9929cc

 

Ecaille-chinee 9926cc

 

Ecaille-chinee 8844cc

 

  Euclidia glyphica ( Linné, 1758) la Doublure jaune

En ses amours diurnes dans les prairies humides de Pen en Toul le 10 août :

 

doublure-jaune-euclidia 9156cc

 

 

  doublure-jaune-euclidia 9203cc

 

 

Les Orthoptères.

 

Conocephalus (Xiphidon) fuscus (Fabricius, 1793) le Conocéphale bigarré:

 

conocephalus-fuscus-8111cc.jpg

 

conocephalus-fuscus 9000cc

 

  conocephalus-fuscus 9001cc

 

 Conocephalus (Xiphidion)  dorsalis (Latreille, 1804) Le Conocéphale des roseaux.

Je ne les place ici que parce que je les ai observé dans les roseaux, à Paluden à Hoèdic, que leurs organes de vol sont très réduits, et que l'oviscape est court et arqué

.

  conocephalus-dorsalis 9452cc

 

conocephalus-dorsalis-8369cc.jpg

 

Leptophyes punctatissima (Bosc d' Antic, 1792) la leptophye ponctuée.

 

  Sentier côtier de l'île d'Houat, 25 juillet :

Le mâle:

leptophyes-punctatissima 8585cc

 

 

 

 leptophyes-punctatissima 8588cc

 

leptophies-punctatissima 8994cc

 

leptophies-punctatissima 8998cc

 

et la femelle

leptophyes-punctatissima-8611cc.jpg

 

leptophies-punctatissima 9411cc

 

 

ou hésitant à sauter du grand plongeoir:

 leptophies-punctatissima 9417

 

 Ruspolia nitidula (Scopoli, 1786) le Conocéphale gracieux :

 

Pen en toul, Larmor-Baden, 8 août 2011:

 

ruspolia-nitidula-9037cc.jpg

 

 

Platycleis albopuntata ( Goeze, 1778) la Decticelle chagrinée:

 

  Baden, 18 août 2011 :

 

 

 DSCN8518cc

 

platycleis-albopunctata 7922cc

 

 

 

Arachnides (Araignées)

 

Dolomedes fimbriatus (Clerck, 1757) la Dolomède des marais.

   De la famille de la Pisaure, à laquelle elle ressemble, cette espèce que j'ai découvert dans la tourbière de Kerfontaine ( Sérent) est inféodée aux lieux marécageux avec plan d'eau permanent : elle s'installe sur une feuille en plaçant ses pattes antérieures à la surface de l'eau, percevant les moindres vibrations signalant l'arrivée d'une proie (insectes, tétards, petits poissons). Dotée d'une vue excellente, elle chasse à courre sur le plan d'eau ou sur les plantes basses, cette araignée amphibie étant capable de courir sur l'eau, d'attraper ses victimes sous l'eau, voire même de s'immerger sous la végétation pour se cacher pendant une heure. 

 

dolomedes-fimbriatus 9675cc

 

dolomedes-fimbriatus 9722cc

 

dolomedes-fimbriatus 9741cc

 

 

 dolomedes-fimbriatus 9731cc

 

 

Thomisus onustus Walckenaer, 1806 une araignée-crabe

 

Au bord du sentier littoral à Hoédic, 21 juillet:

 

thomisus-onustus 8169cc

 

thomisus-onustus 8191cc

 

thomisus-onustus 8197cc

 

thomisus-onustus 8209cc

 

 

Neoscona adianta (Walckenaer, 1802) l'Adiante fougère

 

C'est à l'extrémité de la Pointe des Poulains à Belle-Ile que j'ai observé cette aranéidée qui avait tendu sa toile  dans les bruyères et les ajoncs :

neoscona-adiantum 8649cc

 

neoscona-adiantum 8651cc

 

 

 

Zygiella x-notata ( Clerck, 1757) la Zygielle des fenêtres.

 

  Comme son nom l'indique, j'aurais pu l'observer en restant chez moi, mais les toiles tendues, année après année sur mon voilier, aux endroits les plus exposés, davier de l'ancre, base des chandeliers, barre franche, support de la bouèe-couronne, m'intriguaient, de même que l'incroyable fidélité de ces araignées qui, après une longue traversée où le (petit) bateau avait gitè, où le franc-bord avait été régulièrement balayè par les lames, où nous avions, sous nos cirès, luttés contre le vent en rafale, la pluie, les litres d'eau de mer qu'une vague mal négociée nous adressait rageusement, le mal de mer ou les rudes secousses d'une mer hargnieuse, bref après que nous ayons goutè jusqu'à la lie à ce que nous continuons à nommer "la navigation de plaisance", sortaient de leurs cachettes ( un trou minuscule derrière une goupille, l'axe d'un réa, que sais-je) et reprenaient le tissage de leurs toiles comme des passagères qui, tandis que l'équipage répare les avaries d'un coup de vent terrible auquel le navire vient d'échapper, sortent leur broderie et reprennent leur point de croix.

   Eh bien, c'est araignées hauturières, ces compagnes du marin, ces loups de mer n'étaient que les Zygielles du foyer, les mêmes qui ont conquis à votre insue vos vitres, vos volets ou vos portails, les x-notata  de tous les jours dont les fameuses toiles se reconnaissent à ce qu'elles sont amputées, vers le fil qui indiquent la cachette, d'une portion triangulaire.

zygiella--x-notata 7841cc

zygiella--x-notata 7890cc

 

  J'ai retrouvé cette équipière sur un ajonc au dessus du port saint Gildas à Houat, qui m'a même présenté sa tente de camping :

 

zygiella--x-notata 8456cc

 

zygiella--x-notata 8468cc

 

 zygiella--x-notata 8471cc

 

 

  Argiope Bruennichi ( Scopoli, 1772), l'Epeire fasciée.

   Moi qui l'ai connu au berceau, tissant ses premières toiles, barbouillant des stabilimenti de potache, je la retrouve énorme, pansue, régnant sur son vaste réseau commercial comme une commerçante de l'ancien temps derrière sa caisse, surveillant son sac de résille où elle tient son quatre-heure :

epeire-fasciee 9543cc

 

epeire-fasciee 9560c

 

  epeire-fasciee 9566cc

 

  epeire-fasciee 9570cc

 

Mais je m'avise d'un détail : cet octopode n'a plus que cinq pattes, autant pour moi, pardon, un invalide à qui on a attribué un bureau de tabac, ou quelque sinécure qui compense mal ce lourd handicap. D'ailleurs, les voisins affichent avec une ostentation déplacée le bénéfice qu'ils tirent de la pratique du vélo élliptique:

 

epeire-fasciee 9594cc

 

Araneus diadematus Clerck, 1757 l'Epeire diadème :

 

  La première fois, on l'admire. Lorsque, pour la centième fois, on s'est penché sur sa toile (elle occupe chaque branche de chaque ajonc) pour vérifier si, par hasard, ce n'était pas une espèce originale et qu'on retrouve son diadème de pacotille, on se lasse. Elle fait pourtant son possible pour être accueillante.

 

epeire-diademe 9637cc

 

 

epeire-diademe 8813cc

 

 

epeire-diademe 8788cc

 

 

Les Odonates.

 

Anax imperator

en ponte à Pen en Toul, Larmor-Baden ( il est aisé de laisser le bateau au mouillage sur un coffre du port de Larmor et de se rendre à pied au marais, compter une demi-heure de marche).

ponte-anax 9011c

 

 

 

Aeshna mixta Latreille, 1805, L' Aeschne mixte.

 

Posée près des épilobes et des tamaris du marais de Paluden sur l'île d' Hoedic :

aeschne-mixte 8242cc

 

 

 aeschne-mixte 8248cc

 

 

 aeschne-mixte 8250cc

 

aeschne-mixte 8256cc

 

 

Cordulegaster boltoni Leach, 1815 le Cordulégastre annelé.

 

  En la tourbière de Kerfontaine le 11 août:

cordulegaster-boltonii 9703cc

 

 

 

 cordulegaster-boltonii 9693cc

 

 

   Sympetrum sanguineum (Müller, 1764) le Sympétrum sanguin:

 

sympetrum-sanguineum 8892cc

 

 

 

sympetrum-sanguineum 8895cc

 

 

 sympetrum-sanguineum 8919ccc

 

 

 sympetrum-sanguineum 8922cc

 

 

Lestes barbarus (Fabricius, 1798) le Leste sauvage.

 

  Au Paluden à Hoedic le 21 juillet :

leste-barbare 8049cc

 

leste-barbare 8071cc

 

Sympegma fusca (Vander Linden, 1820) la Brunette.

 

sympecma-9395cc.jpg

 

sympecma-9400cc.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Une Crysomèle

 

Leptinotarsa decemlineata (Linné, 1758) le Doryphore:

 

Pen en Toul, 10 août

doryphore-leptinotarsa-decemlineata 9531c

 

 

doryphore-leptinotarsa-decemlineata 9536cc

 

doryphore-leptinotarsa-decemlineata 9538c

 

 

  D'autres insectes:

 

  Thea 22-punctata (Linné, 1578) ou Psyllobora vigintiduopunctata, le parcours à 22 trous :

thea-22-punctata 9363cc

 

thea-22-punctata 9364c

 

 

 

 

Un Longicorne, Rutpela maculata, ou Strangalia maculata, ou Leptura maculata, Poda, 1761 :

 

Pen en Toul, 10 août

rutpela-ou-strangalia-ou-leptura-maculata 9359cc

 

 

LES PLANTES

 

pour faire une place à la Gentiane Pneumonanthe, observée en la tourbière de Kerfontaine : c'est La plante-hôte de l'Azuré des mouillères... que je n'ai jamais vu.

 

gentiane-pneumonanthe 9688cc

 

 

gentiane-pneumonanthe 9683c

 

 

et puis deux clichés pour m'amuser :

 

fleurs 9335cc

 

fleurs 9344cc

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-yves cordier
commenter cet article

commentaires

Pascal 20/08/2011 08:27


"Banal" n'est pas le mot qui convient. , les marins du dimanche, les croisons 2 ou 3 fois par saison. Cela reste pour nous aussi un grand moment. Sache aussi que le spectacle qu'ils t'ont offert
(jouer avec l'étrave) n'est pas donné à chaque fois !


jean-yves cordier 20/08/2011 09:17



parfaitement d'accord, je corrige le terme "banal", et, en tout cas, chaque rencontre avec le monde animal est une exception, un choc, une éffraction, un cadeau immérité.



Pascal 19/08/2011 23:03


Waouh, que de rencontres ! Superbes papillons, araignées et autres libellules. Mais je dis surtout bravo pour les dauphins. A chaque fois que j'en croise je suis équipé d'un grand angle monté dans
un caisson...


jean-yves cordier 19/08/2011 23:46



Merci Pascal, les dauphins sont si vifs qu'il est difficile de saisir quelque chose du grand moment d'émotion qui naît de cette expérience, pourtant assez banale pour les marins, de voir son
embarcation servir de compagnon de jeu pendant une vingtaine de minutes à une troupe d'une quinzaine de superbes athlètes qui évoluent à l'étrave, s'éloignent, surgissent à tribord, passent sous
la quille, avec un plaisir évident.



Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué.  "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué. "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha

Recherche