Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 04:58

     VIERGES ALLAITANTES DE CORNOUAILLE

                            Le bandeau de cheveu

 

    J'ai cru discerner différents traits communs aux neuf à onze Vierges allaitantes que j'intègre dans le groupe des Vierges de Cornouaille, et l'un de ces traits est la présence d'un bandeau de tissu souvent rayé ou doré, large d'une petite dizaine de centimètres, placé à la hauteur de la nuque à son arrière  afin de rassembler la chevelure, toujours longue et ondulée, avant de la libérer sur les épaules et le dos. 

 Ce "bandeau" (qui porterait actuellement le nom de "chouchou") est présent sur sept des neuf statues examinées (je n'ai pas eu accès malgré ma demande aux chapelles de Seznec à Plogonnec et de Bonne-Nouvelle à Locronan).

  Je n'ai pas trouver de représentation de cette coiffure dans les ouvrages consacrés à la mode au XVI et XVIIe siècle, notament pendant la période des règnes  de Charles IX, Henri III et Henri IV, puisqu'il me semble que la datation moyenne de ces Vierges correspond approximativement à la période de 1566 à 1592 .

  Je n'ai pas trouvé non plus (mais une exploration exhaustive est impossible) cet accessoire de mode porté par d'autres vierges de l'art religieux flamand, italien ou français.

Par contre, je le retrouve (pour l'instant) sur deux vierges du nord de la Cornouaille : 

1. La Vierge de l'Annonciation du porche de l'église saint-Germain de Pleyben.

Le premier intérêt est que ce groupe (Gabriel et Marie) encadre une date, 1588, contemporaine de mon groupe de Vierges au bandeau. Le second est qu'il se situe à Pleyben où se trouve deux vierges allaitantes, celle de Lannelec et celle de l'ossuaire, toutes les deux portant le bandeau.

annonciation 4794c

annonciation 4792cannonciation 4793c

  On peut observer que le costume possède des points communs avec les vierges allaitantes, par exemple les poignets "gaufrés". Et aussi que la chevelure est dénouée et serpentine, ce qui est inhabituelle pour une vierge de l'Annonciation d'habitude plus retenue.

annonciation 4791c

 


annonciation 4797c


 

2. La vierge à l'enfant Notre-Dame de Bonne-Nouvelle à Saint-Herbot en Plonevez-du-Faou.

 Je ne connais pas sa date ; Ce bandeau est particulier puiqu'il semble prolonger le voile qui entoure la tête, mais on reconnaît pourtant dans les plis godronnés du tissu qui maintient les cheveux derrière la tête ceux que nous trouvons chez les Vierges allaitantes.

   Plonevez-du Faou  est une paroisse voisine de Pleyben.

statues 0223c

 

3. La Vierge à l'Enfant de l'église Saint-Julien de Châteauneuf du Faou (16e siècle) : 

   Il reprend et confirme ce qu'indiquait la statue précédente : le voile qui ceint le dessus de la tête vient croiser le devant de la chevelure lorsque celle-ci passe derrière la nuque. Ici, les cheveux divisés en deux nattes reviennent devant les épaules.

chateauneuf 0709c

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-yves cordier
commenter cet article

commentaires

Clio 08/01/2017 16:44

À l’université on travaille surtout les méthodes qui permettent de reconnaitre l’époque, les influences (nordiques, flamandes, allemandes et celles de la Normandie, de la vallée de la Loire et de la Bourgogne par exemple) et les ateliers des sculpteurs et leurs influences. Ce bandeau comme je vous l’ai dit est apparu après l’abandon de la couronne et semble une spécialité bretonne. En tant que tel il est donc simplement signalé à l’université dans le cadre des statues de tradition médiévale en Bretagne et permet de confirmer éventuellement l’époque d’une œuvre. Quant au chouchou, le terme est très mal approprié : mon chouchou me sert principalement à me faire une queue de cheval ! Le bandeau breton sépare les cheveux en deux parties de chaque côté de la tête afin qu’ils se déploient ensuite dans le dos… Aucun rapport iconographique entre les deux. Il ne faut donc pas l’assimiler à un chouchou.
Clio

Clio 07/01/2017 20:19

Après l’abandon de la couronne, en Bretagne, au milieu du XVIe, la vierge est le plus souvent tête nue : ses longs cheveux tombent sur ses épaules et sont séparés à ce niveau en mèches ondulées (influences flamandes), mais dans l’inspiration allemande, les cheveux tombent jusqu’à la naissance du dos.
Dans la première moitié du XVIe siècle jusqu’au début du XVIIe apparaît le bandeau d’étoffe en Bretagne. Il est très courant sur les sculptures des vierges : pour mon cursus, j’en ai vu à St-Nic, Poullaouen, Spezet, Saint-Ségal, St-Yvi, Berven... Il doit y en avoir beaucoup d’autres… Marie-Madeleine le porte aussi parfois. Donc ce n’est pas la spécialité des vierges qui allaitent (elles en ont bien d’autres qui leur sont propres), mais uniquement une question d’époque. De plus, ce bandeau ne ressemble pas du tout à un chouchou qui serre les cheveux… le bandeau les rassemble sans les serrer. Avis de fille !

Jean-Yves 07/01/2017 22:35

Merci de ces observations qui rejoignent parfaitement les miennes. Je vous confirme que dans mon cursus, le bandeau n'est pas une caractéristique des Vierges allaitantes, comme en témoignait d'ailleurs les trois exemples que je proposais dans cet article déjà ancien.

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué.  "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué. "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha

Recherche