Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2015 1 23 /11 /novembre /2015 22:37

La mort d'un ami : Bataille de Zama, tenture de l'Histoire de Scipion.

Exposition Le siècle de François Ier, du roi guerrier au roi mécène", Chantilly du 7 septembre au 7 décembre 2015.

Voir aussi à propos de cette exposition :

.

Je voudrais privilégier un détail de la Bataille de Zama présentée lors de cette exposition : au premier plan, mais à l'extrême gauche, un soldat romain se penche sur le corps sans vie de son ami, et il pleure. Autour de lui, la bataille du général romain Scipion contre son ennemi Hannibal déploie son tumulte, les éléphants barrissent, affolés par les sons stridents des trompettes et du joueur de serpent. Les cornacs hurlent leurs ordres. Les cavaliers chargent, l'infanterie repousse les bêtes monstrueuses avec des porte-feux.

Plus rien de cela n'existe pour celui qui a perdu son frère d'arme. Son chagrin crée autour de lui une bulle de silence, un cristal de glace au sein duquel brille l'essentiel. La certitude que ce qui vient de se briser avait une valeur supérieure, absolue. La Patrie, la Victoire, l'Honneur restent au seuil de cette parenthèse qui se referme comme un pavillon de deuil autour des deux amis.

C'est cette scène que je veux montrer ici, bien que je fasse figurer aussi les informations documentaires nécessaires.

.

.

La pièce de la tenture exposée à Chantilly mesure 9 mètres de long et 4,80 mètres de haut. Je ne suis pas parvenu pas à la photographier en entier. Elle appartient aux collections nationales du Palais Royal de Madrid, après avoir été achetée en 1544 par Marie de Hongrie, sœur de Charles Quint et gouvernante des Pays-Bas.

Elle est l'une des premières rééditions de la tenture originelle de l'Histoire de Scipion, dite La belle tapisserie du roi,  que François Ier acquit auprès des ateliers de Bruxelles,  et qu'il acheva de payer en  avril 1535 : l'une des plus grandes de celles qu'il posséda, avec ses 22 pièces de 4,76 m de haut et son total linéaire de 143 mètres. Il l'avait commandé à Marc Crétif, marchand vénitien établi à Venise, après que ce dernier lui eut présenté 3  pièces. Selon Michel Hochman, elle avait initialement été réalisée pour le cardinal vénitien Francesco Corner, (1478-1543) pour son séjour à Rome lors du conclave de 1521-1522, dans le souci d'exalter l'origine légendaire de sa famille, les Corner affirmant descendre de la gens Cornelia, à laquelle appartenait Scipion l'Africain.

La Bataille de Zama (1544) de Jules Romain correspond, avec cinq autres panneaux de Madrid, à la première partie de la tenture Les Hauts faits de Scipion, les Gestes

La scène, tirée du récit de Tite-Live sur la seconde guerre punique dans l'Histoire de Rome (XXX, 33, 4-16), représente l'ultime bataille qui opposa Scipion et l'armée romaine aux Carthaginois à  Zama (Siliana, nord-ouest de la Tunise), en 202 avant notre ère . Les éléphants placés aux premières lignes de l'armée carthaginoise s'élancent sur les Romains, renversant hommes et chevaux. Sur la gauche, effrayé par le son de la trompette et du cor, un éléphant se retourne contre son propre camp. Au premier plan, Scipion, , entraîne ses hommes à sa suite et les encourage à repousser l'ennemi à coups de javelot et d'épée.

L'idée fondamentale de la composition a été de montrer l'armée carthaginoise, avec ses éléphants en première ligne, plaçant ainsi le spectateur dans la même position que les romains qui doivent les affronter.


 Rappel : Rome et Carthage.  Publius Cornelius Scipio, né en 235, assiste en 216 à la bataille de Cannes, remportée par Hannibal, qu'il considère alors comme un conquérant, à l'égal d'Alexandre et de Pyrrhus. En 211, Scipion est nommé proconsul, en Espagne et remporte des victoires sur les carthaginois. Le romain envisage un moment de porter la guerre directement en Afrique mais il est rappelé à Rome où il est élu consul, en 205. Il se voit attribué la Sicile et a pour mission de prendre Carthage. Scipion débarque près de Bizerte et remporte la victoire à Zama. Hannibal choisit l'exil et offre ses services au roi de Syrie, Antiochos III, qui désire combattre la puissance romaine. Il y retrouve son ancien rival, devenu Scipion l'africain. De nouveau battu, Hannibal se suicide en 183, la même année Scipion décède dans sa propriété de Liternum, où il s'était retiré. 

Revenons à la tenture de François Ier , qui fut brûlée en 1797 pour en récupérer les métaux précieux : elle comportait deux cycles distincts, Les Gestes et ses 12 pièces représentant divers épisodes glorieux de la deuxième guerre punique, jusqu'à Zama ; et les Triomphes, 10 pièces montrant l'entrée à Rome du vainqueur. Les premiers dessins qui servirent de modèles aux Gestes sont de Jules Romains et de Jean-François Penni, et datent des premières années 1520.  Les premières tapisseries pouraient dater de 1524. Puis François Ier aurait commandé des dessins complémentaires à Jules Romain.

 

Jules Romain,  dessin de la Bataille de Zama (détail) Musée Royaux des Beaux-Arts de Belgique

.

Dessin conservé au Louvre inv.3717 selon Astier de la Vigerie 1907 :

 

 

Bataille de Zama, dessin, Louvre, in Astier 1907 planche XIII.

Bataille de Zama, dessin, Louvre, in Astier 1907 planche XIII.

Gravure de Cornelis Cort de 1567  (conservé au Metropolitan Museum ?) partiellement disponible en ligne (Wikipédia) : elle porte au dos, selon Astier 1907, l'inscription Ex archetypo Raphaelis Urbinatisquod est apud thomam cavalierum patricium romanum, excudebat Romae Antonius Lafrerius Scovani.

 

La tenture de François Ier fut fort admirée et fort copiée. Le Louvre conserve dix pièces d'une copie de copie par la manufacture des Gobelins sur des cartons de François Bonnemer. Jacques d'Albon, seigneur de Saint-André et maréchal de France depuis 1547, commanda à Bruxelles, probablement vers 1558,  une Histoire de Scipion en dix pièces représentant les hauts faits, dont six directement copiées sur la tenture du roi. A cette tenture d'Albon s'ajoute celle du Quirinal, celle du Palais Michiel, signée de Leyniers.

La tenture de Madrid possède une bordure à rinceaux, sans chiffres ni armoiries, sans personnages. C'est, selon Astier 1907, la plus voisine du dessin n°3717 du Louvre, quoiqu'il faille y ajouter "une bande de 1/4 environ à droite, où figurent deux cavaliers, de nombreux fantassins, ainsi que deux ou trois éléphants. Et une bande de 1,9 m environ où un homme court derrière les chevaux."

.

Image http://fineartamerica.com/featured/battle-of-zama-16th-c-spain-madrid-everett.html

.

Ma propre photo, bien médiocre :

 

Bataille de Zama, Tenture de l'Histoire de Scipion, Madrid.

Bataille de Zama, Tenture de l'Histoire de Scipion, Madrid.

.

Les détails de la charge des éléphants, vaillamment repoussée par les Romains.

 

Bataille de Zama, Tenture de l'Histoire de Scipion, Madrid.

Bataille de Zama, Tenture de l'Histoire de Scipion, Madrid.

Bataille de Zama, Tenture de l'Histoire de Scipion, Madrid.
Bataille de Zama, Tenture de l'Histoire de Scipion, Madrid.

Bataille de Zama, Tenture de l'Histoire de Scipion, Madrid.

La mort d'un soldat, pleuré par son ami.

Bataille de Zama, Tenture de l'Histoire de Scipion, Madrid.

Bataille de Zama, Tenture de l'Histoire de Scipion, Madrid.

La mort d'un ami, Bataille de Zama, Tenture de l'Histoire de Scipion, Madrid.

La mort d'un ami, Bataille de Zama, Tenture de l'Histoire de Scipion, Madrid.

Des fleurs.

 

Bataille de Zama, Tenture de l'Histoire de Scipion, Madrid.
Bataille de Zama, Tenture de l'Histoire de Scipion, Madrid.

Bataille de Zama, Tenture de l'Histoire de Scipion, Madrid.

SOURCES ET LIENS.

ASTIER DE LA VIGERIE (Emmanuel Raoul d'), 1907– La belle tapisserye du roy, 1532-1797, et les tentures de Scipion l'Africain, Paris H. Champion, 398 pp

https://archive.org/stream/labelletapissery00asti#page/n123/mode/2up

—  HOCHMANN ( Michel) , 2004 – Venise et Rome 1500-1600: deux écoles de peinture et leurs échanges, Droz, 664 pp. https://books.google.fr/books/about/Venise_et_Rome_1500_1600.html?id=VVkFELS4m4oC&redir_esc=y

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-yves cordier - dans Chantilly
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué.  "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué. "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha

Recherche