Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 00:26

              Le Sphinx du peuplier

        Laothoe populi (Linnaeus, 1758).

 

Lieu : L'Aber, Crozon.

Date : 23 mai 2012.

Envergure : 65-90 mm

Vole de mai à juillet.

Plante hôte : peuplier, peuplier-tremble, saule.

Au repos, il tient ses ailes antérieures repliées vers l'arrière, tandis qu'il ramène vers l'avant les postérieures. Il ressemble alors à un amas de feuilles ou aux écailles des écorces, et ne se distingue pas s'il est posé sur les arbres. Dérangé, il écarte ses ailes antérieures et fait apparaître la couleur rougeâtre de ses ailes postérieures ce qui aurait un rôle de défense contre les prédateurs.

 

056c

 

067c

 

 

Zoonymie : 

Nom scientifique :

- Nom de genre : Laothoe Fabricius, 1807 tire son nom de l'une des maitresses de Priam, roi de Troie.

- Nom d'espèce : Laothoe populi (Linnaeus, 1758), du latin populus, le peuplier qui est, avec le saule, la plante hôte.


Nom vernaculaire : 

  • Le sphinx à ailes dentelées, 1764, Louis-Étienne Geoffroy, Histoire abrégée des insectes, tome II n°3 p. 81.link
  • Papillon-bourdon du peuplier, 1771, Charles de Geer, Histoire abrégée des insectes II  p. 243, link
  • le sphinx du peuplier, 1782, Jacques-Louis Engramelle, Papillons d'Europe peints d'après nature, n°162 p. 106, illustration  planche 114, 115 et 116 par Fossier et Ernst gravée par J.J. Juillet. link
  • Smérinthe du peuplier, 1822, Jean-Baptiste Godart, Histoire naturelle des lépidoptères ou papillons de France, Les crépusculaires, tome III n° 18 p. 71. Illustration Planche 20 fig. 3 dessiné et peinte par Vauthier, gravée par Lanvin. link Le genre Smérinthe (Latreille 1802 "répond au genre Laothoe dans le systema glossatorum de Fabricius" (p. 63) et est encore utilisé pour désigner le sphinx demi-paon (Smerinthus ocellata). Ce nom est tiré du grec smerinthos, "le fil", peut-être celui de la vie, filé par les Parques et coupé par Atropos, en se souvenant que le sphinx tête de mort se nomme Acherontia atropos.

 Dans les autres langues :

GB : Poplar Hawk-moth,

D : Pappelschwärmer.


 

La planche d'illustration de Jacques-Louis Engramelle (Google Books) :

                  sphinx-du-peuplier-engramelle.png

 

041c

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-yves cordier
commenter cet article

commentaires

Estelle 25/07/2012 19:38

Quelle belle découverte ! C'est un papillon magnifique.
Je n'en avais jamais vu auparavant, et je l'ai rencontré tout récemment.
Mon article paraîtra le 31 Juillet 2012.
Cordialement.

jean-yves cordier 11/04/2017 15:56

Quelle chance ! Parfois, il pleut des diamants !
Jean-Yves

Mona70 10/04/2017 19:02

ce 10 avril 2017, j'ai eu la surprise d'en avoir un dans ma véranda !!
Une merveille - il était engourdi ce qui m'a permis de faire des photos -
Il s'est mis à vibrer et étirer ses ailes arrières avant de s'envoler.
C'est un papillon magnifique.

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué.  "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué. "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha

Recherche