Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 11:31

 

Tromel à Crozon : Grande tortue et compagnie.

 

Date : 28 juin 2011.

Lieu : tourbière de Tromel à Crozon.

 

La Grande Tortue Nymphalis polychloros.

 

   Juste le temps de réaliser deux clichés qu'elle s'envole vers les fourrés où je ne peux la suivre:

 

grande-tortue 5869c

 

  Le Tristan  Aphantopus hyperanthus  (Linnaeus, 1758) :

 

   tristan 5814cc

 

    Tromel, pour lui, c'était le paradis : une forêt de pins, des fougères, des taillis de feuillus humides, et des allées bordées de ronciers ; et puis la tourbière, et la lande à proximité. Il explorait chaque plante comme un vacancier excité faisant l'inventaire enthousiaste de son nouveau domaine, et passait devant moi en  point noir dans les trouées de lumière, presqu' aveuglant d'être si sombre, et fatigant.

    Car je courais derrière, persuadé qu'il allait s'arrêter, me penchant mille fois sur la graminée, le jonc, la feuille qu'il n'avait fait qu'  éffroler d'une patte avant de repartir plus loin, de rebrousser chemin, de s'éclipser pour reparaître comme un satyre des bois, malin, inépuisable, jouant de ma méprise lorsqu'un myrtil s'envolait là où il restait caché...

  Et puis enfin, grand seigneur, il choisit une tige et se posa, consentant  mi-tendre, mi-narquois, à une séance photo.

 

 

tristan 5818c

 

 

tristan 5829cc

 

   Son nom de genre vient du grec aphantos qui signifie "rendu invisible" et pous, "le pied", et Wallengren qui en est l'auteur fait sans-doute allusion au caractère de tous les membres de la famille des Nymphalidés, dont la première paire de patte est atrophiée en forme de brosse et repliée contre le thorax, ce qui la rend peu visible.

   Son nom d' espèce est emprunté à l'un des cinquante fils d'Aegyptus, ceux-là même qui épousèrent les cinquante Danaïdes :  c'est encore Linné qui a puisé dans son dictionnaire de mythologie grecque pour nous sortir cet Hyperanthus. 

 

 

Le Demi-deuil : pincé par un radar !

 

araignee-crabe 5751cc

 

   Chez les insectes,  Misumena vatia doit avoir la même réputation que, chez les conducteurs, certains gendarmes bien dissimulés guettant de leur radar les conducteurs négligents ; et ce Demi-deuil aurait vitupéré in petto  ou fredonné  "Au  marché de Brive-la-Gaillarde" s'il avait pu. Mais immobilisé par les chélicères aux mâchoires plus strictes que des menottes, il avait vite reçu l'injection de salive venimeuse de cette tortionnaire déguisée en infirmière, et il ne bougeait plus que lorsque le vent faisait battre ses ailes comme les pages d'un livre oublié sur la terrasse. La misumène buvait à la paille ses chairs déliquescentes, et de vitupérer il n'était plus temps : tout au plus, de prendre le grand deuil.

 

araignee-crabe 5746cc

 

 

 

 

  Le Tabac d'Espagne Argynnis paphia ...

... dont je m'assure qu'il ne s'agit pas d'un Cardinal en  photographiant son verso :

 

tabac-d-espagne 6167cc

 

 

  L' Orthetrum bleuissant Orthetrum coerulescens  (Fabricius, 1798):

 

   Il est plus rare que l'Orthetrum cancellatum, et plus joli aussi avec ses ptérostigmas jaunes. On hésite toujours un peu sur l'identification, et on va chercher les bandes antéhumérales blanches de son thorax, ou les marques noires en échelle sur  chaque segment de l'abdomen qui le transforme en canne de bambou..

 

 

  La femelle :

orthetrum-bleuissant 5761cc

 

orthetrum-bleuissant 6845cc

 

  Le mâle : c'est lui qui porte les couleurs " bleuissantes" : 

orthetrum-bleuissant 6800cc

 

 

 

  orthetrum-bleuissant 6820cc

 

 

     Ce qui devait arriver :

orthetrum-bleuissant 6829cc

 

 

  Pyrrhosoma nymphalis in copula.

 

   Un peu plus loin, c'est la Petite Nymphe à corps de feu qui fait des pompes sous la surveillance de son coach :

 

nymphes-corps-de-feu 6120cc

 

 

    Enoplognatha ovata : la femelle.

 

   j'avais rencontré Monsieur Enoplognathe et son allure de courgette,  ( Deux jolies araignées : Enoplognatha sp. et Nigma puella.) mais il ne m'avait pas présenté  son épouse. Celle-ci n'a pas du tout son cotè légume, elle serait plutôt du coté des fruits ou des patisseries avec son abdomen vanille et citron strié de deux arcs crénelés framboise et constellé de points noirs comme des pépins ; quand au thorax et aux pattes, c'est fait en sirop gélifié façon Ours d'Or. :

 

enoplognatha 5841cc

 

  Criquet  des pâtures Chorthippus parallelus ( Criquet palustre  Chorthippus montanus) :

 

   C'est difficile  les  Orthoptères, c'est difficile ! mais comme Mikaël Buord et Bastien Louboutin viennent de proposer aux amateurs d'invertébrés de Bretagne Vivante et du GRETIA une clef de détermination des Chorthippus et Euchorthippus, je me lance !

chorthippus-parallelus-et-montanus 5757cc

 

 

Il faut d'abord repérer le lobe basal des tegmina... C'est bon... puis évaluer si la carène du pronotum est anguleux, ou seulement flexueuse . Puisqu'elle n'est que flexueuse sur mon sécimen, que les tegmina sont courts (ce qui élimine C. dorsatus), et que les genoux sont sombres, il reste C. parallelus (trés commun dans les pâtures) ou C. Montanus ( seulement localisé dans les prairies marécageues et tourbeuses).

  Mon cliché ne me permet pas d'aller plus loin, et mon incompétence aggrave les choses. Mais j'ai trouvé ce criquet dans une tourbière, alors... alors je ne sais pas : Montanus ou parallelus ?

   Ce que je sais, c'est qu'il sait bien sauter, et échapper au photographe.

 

chorthippus-parallelus-et-montanus 5759cc

 

 

   En comparaison, un autre criquet bien caché dans la lande qui surplombe Kerloc'h à Camaret, avec une tenue camouflée aux teintes vertes et roses de la bruyère : carène latérale peu divergente, genoux sombres, tegmina courts,  Chorthippus parallelus?

 Les Orthoptères, c'est vraiment difficile ; finalement, il s'agissait de C. parallelus, sans aucun montanus.

 

chorthippus-parallelus-et-montanus 5494cc

 

  Exuvie d'orthoptère : à qui ? 

 

  Je les trouve dans la tourbière, et il est toujours curieux de voir ces doubles fantomatiques qu'ont laissé derrière eux de jeunes criquets après leur mue.

 

exuvie 6765cc

 

exuvie 6768cc

 

 

  exuvie 6770cc

 

  Une cétoine: Protaetia (Netocia) morio  (Fabricius, 1781).

   Je ne l'ai pas observé dans la tourbière, mais sur la lande en bord de mer où cet insecte cherche les chardons et les centaurés qu'il affectionne.

  J'ignore ce que signifie Protaetia, et j'ignore également pourquoi Fabricius l'a nommé initialement Cetonia morio, la cétoine folle. Rien de très extravagant ni de très délirant chez ce sombre personnage aux élytres ponctuées de blanc, et je comprends mieux le nom attribué par Fabre, Cetonia lugubris.

 

 

protaetia-morio 6086cc

 

 

 

 protaetia-morio 6096cc

 

protaetia-morio 6095cc

 

   Pour conclure cette balade, je cède la place à Ectophasia crassipennis, cette Tachinaire que je trouve si élégante :

 

ectophasia-crassipennis 6194cc

 

ectophasia-crassipennis 6176cc

 

ectophasia-crassipennis 6181cc

 

 

 

 

  ectophasia-crassipennis 6179cc

 

 

ectophasia-crassipennis 6191cc

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-yves cordier
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué.  "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué. "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha

Recherche