Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2017 3 29 /03 /mars /2017 21:59

.

 

En 1997, l'atelier de Gilbert Le Goël (actuellement Coreum) à Bieuzy-les-Eaux (56) a restauré une pietà qui avait été précédemment inscrit au à l'inventaire supplémentaire par Isabelle Gargadennec, conservateur des antiquités et objets d'art du Finistère.

Ce fut une révélation, car le groupe sculpté avait été empâté, depuis sa réalisation, par au moins quatre couches de peinture ou d'enduit.

L'attention des érudits s'est porté sur elle, et Guy Leclerc publia en 2000, dans le Bulletin de la Société d'archéologie du Finistère, une description qui en soulignait l'originalité. 

Alors que la chapelle, lieu d'un important pèlerinage, avait fait appel à des sculpteurs de kersanton pour son porche (second atelier du Folgoët en 1498-1509) et pour son calvaire (Maître de Guimiliau 1575), c'est un blog de calcaire, du tuffeau d'Angers, qui a été importé pour cette Pietà. 

.

Description.

 

Elle est signalée sous le nom de Vierge de Pitié dans un inventaire de 1716.

Emplacement : troisième pilier de la nef coté sud. Elle occupait jadis  le deuxième pilier, près d'un autel qui lui était consacré.

La Vierge est assise sur un rocher évoquant le Golgotha. Elle est vêtue d'une robe rouge à col en V au dessus d' une chemise, et d'un manteau bleu à large galon doré (les couleurs datent de la restauration). Sa tête n'est pas enserrée par une guimpe, et son voile, qui retombe en plis sinueux, laisse voir les ondulations de ses cheveux blonds. Son visage est rond, avec des sourcils fins légèrement froncés, des yeux lourds et tristes, un nez droit, une bouche étroite et un petit menton. Son genou droit, surélevé, soutient le corps mort de son fils sous l'aisselle droite, tandis qu'elle saisit le bras gauche et retient le bras droit, dans un geste enveloppant que Guy Leclerc qualifie de "très rare sinon unique dans le thème de la pietà".

Le Christ, les yeux clos et la bouche entrouverte, est décharné, le ventre très creux sous un thorax dilaté à la plaie saignante. 
Le pagne, de la même couleur et portant le même galon que sa mère, est flottant, ses bords formant des plis en vagues : cela contribue à donner l'impression que c'est le même vêtement qui couvre les deux personnages, selon un procédé régulièrement retrouvé dans les groupes d'Anne trinitaire entre Anne et sa fille. Et, comme dans ces groupes, seul un bout de chaussure ronde sort timidement de la robe. 

Le thème de la Vierge tenant son fils mort sur ses genoux est apparu sans-doute dans l'Allemagne rhénane au début du XIVe siècle. La statue de Saint-Herbot est datée de la fin du XVe par Guy Leclerc, et du XVIe siècle par Emmanuelle Le Seac'h.

 

.

Pietà aux deux anges de compassion (calcaire polychrome, XVIe siècle), chapelle Saint-Herbot en Plonévez-du-Faou. Photographie lavieb-aile mars 2017.

Pietà aux deux anges de compassion (calcaire polychrome, XVIe siècle), chapelle Saint-Herbot en Plonévez-du-Faou. Photographie lavieb-aile mars 2017.

.

Mais ce sont les deux angelots qui attirent l'attention.

L'un, agenouillé à droite, tient délicatement le pied droit, transpercé par le clou de la crucifixion. L'autre, à gauche, tend la main vers la main transpercée du Christ et lève les yeux vers la plaie dans un regard empli de compassion, justement rapprochée par Guy Leclerc de "l'étonnement inquiète d'un enfant". 

Emmanuelle Le Seac'h y voit un héritage de la gestuelle de l'ange visible sur le calvaire de Rumengol (Premier atelier du Folgoët, 1433-1457) puis sur le calvaire de Tronoën (Maître de Tronoën, vers 1470), soulevant tendrement le voile de la Vierge de la pietà, ou penché sur la tête du Christ crucifié, avant de se retrouver sur quatorze pietà produites par l'atelier de Tronoën à Châteauneuf-du-Faou (calvaire du Béron et calvaire du Moustoir),  Saint-Goazec, Collorec, Laz, Saint-Hernin, Plusquellec (22), Carhaix, Kergloff (1581, en calcaire). Le geste tendre est retrouvé par les suiveurs du Maître de Tronoën à Quéménéven, Mezaudren,  Guiscriff, Langonnet, Guengat.

On pourrait y ajouter la pietà de Ploudiry (1520), où un ange caresse le visage du Christ. Ou celle de Locmélar

Les anges de douceur se retrouvent dans la pietà de Saint-Herbot, mais aussi dans quatre autres pietà du Finistère du XVIe siècle en calcaire (celles de Plozévet, Penmarc'h, Névez, et Melgven –disparue– ), dans une pietà en granite de Saint-Sauveur au Faou, dans deux pietà du Morbihan en granite (Le Faouët et Meslan) et dans une Assomption de Quimerc'h.  

Récapitulatif : les deux particularités sont 1) le matériau, du tuffeau angevin et 2) la présence des 2 angelots de compassion. Ces deux particularités sont retrouvées en Basse-Bretagne à Saint-Herbot, à Kergloff, à Plozévet, à Penmarc'h, et à la chapelle de Trémorvézen à Névez. Deux pietà en calcaire, sans angelots se trouvent dans le Morbihan à la chapelle Notre-Dame-la-Blanche à Theix, et de l'église Saint-Pierre-es-liens de Plescop. 

La  concentration de ce thème dans l'ancien diocèse de Cornouaille ou dans ses confins contraste avec la rareté (a priori, l'absence) des pietà à angelots de compassion ailleurs, dans les grands foyers artistiques du XVe et XVIe siècle, notamment dans la région rhéno-mosane. Cela plaide pour une fabrication locale par des ateliers de sculpture de Basse-Bretagne inspirés par les anges de tendresse des calvaires de Rumengol et de Tronoën, et cela écarte l'hypothèse de l'importation d'œuvres déjà sculptés hors Bretagne. "On est ainsi conduit à penser que des ateliers de sculpture de Basse-Bretagne ont importé des pays de la Loire ou de Normandie, par voie fluviale ou par cabotage, des blocs de calcaire utilisés dans la statuaire comme dans l'art funéraire." (Guy Leclerc)
.

 

Pietà aux deux anges de compassion (calcaire polychrome, XVIe siècle), chapelle Saint-Herbot en Plonévez-du-Faou. Photographie lavieb-aile mars 2017.

Pietà aux deux anges de compassion (calcaire polychrome, XVIe siècle), chapelle Saint-Herbot en Plonévez-du-Faou. Photographie lavieb-aile mars 2017.

.

 

Pietà aux deux anges de compassion (calcaire polychrome, XVIe siècle), chapelle Saint-Herbot en Plonévez-du-Faou. Photographie lavieb-aile mars 2017.

Pietà aux deux anges de compassion (calcaire polychrome, XVIe siècle), chapelle Saint-Herbot en Plonévez-du-Faou. Photographie lavieb-aile mars 2017.

.

La pietà de l'église Saint-Demet à Plozévet présente la particularité d'être très ressemblante avec celle de Saint-Herbot, si bien qu'on peut affirmer qu'elle est du même sculpteur. Mais les deux anges sont placés à gauche, l'un tendant la main vers la joue du Christ.

Je n'en proposerai que cette vilaine photo, en attendant mieux.

.

Pietà, XVe siècle, calcaire polychrome, église Saint-Demet, Plozévet. Photographie lavieb-aile.

Pietà, XVe siècle, calcaire polychrome, église Saint-Demet, Plozévet. Photographie lavieb-aile.

.

SOURCES ET LIENS.

.

— CHAUSSEPIED (Charles),1914, Notice sur la chapelle de Saint-Herbot en Plonévez-du-Faou,  Bulletin de la Société archéologique du Finistère T. XLI pages 128-139

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k207714b/f191.image

— COUFFON (René), 1953, L'église de Saint-Herbot , Bulletin Monumental Année 1953 Volume 111 Numéro 1 pp. 37-50

http://www.persee.fr/doc/bulmo_0007-473x_1953_num_111_1_3732

— COUFFON (René), LE BARS (Alfred), 1988, Plonévez-du-Faou,  Notice sur les paroisses du Diocèse de Quimper

http://diocese-quimper.fr/images/stories/bibliotheque/pdf/pdf-Couffon/PLONEVFA.pdf

  — LECLERC (Guy), 2000,  "Plonévez-du-Faou, Chapelle Saint-Herbot. La Vierge de pitié assistée d'angelots". Bulletin de la Société archéologique du Finistère T. CXXIX page 68-71.

— LE SEAC'H (Emmanuelle), 2014, Sculpteurs sur pierre en Basse-Bretagne, les ateliers du XVe au XVIIe siècle,  1 vol. (407 p.) - 1 disque optique numérique (CD-ROM) : ill. en coul. ; 29 cm ; coul. ; 12 cm; Note : Index. - Notes bibliogr., bibliogr. p. 373-395.  Rennes : Presses universitaires de Rennes , 2014. Éditeur scientifique : Jean-Yves Éveillard, Dominique Le Page, François Roudaut

PÉRENNÈS (Henri), 1942, Monographie de la paroisse de Plonévez-du-Faou. Imprimerie bretonne (Rennes) 55 p.: ill.; 21 cm. Pérennès Henri, “Plonévez-du-Faou : monographie de la paroisse,” Collections numérisées – Diocèse de Quimper et Léon, consulté le 19 mars 2017, http://diocese-quimper.fr/bibliotheque/items/show/9799.

http://diocese-quimper.fr/bibliotheque/files/original/bd492284b708d27c6305fbdba8d5639a.pdf

Infobretagne "Enclos paroissial de Saint-Herbot en Plonévez-du-Faou"

http://www.infobretagne.com/enclos-saint-herbot.htm

.

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-yves cordier - dans Saint-Herbot
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué.  "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué. "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha

Recherche