Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 février 2018 2 27 /02 /février /2018 17:22

Zoonymie du nom de genre Onychogomphus, Selys 1854.

.

Dans cette série Zoonymie des Odonates, voir : 

 

 

 

..

 

 

I. LA PUBLICATION ORIGINALE

 

SELYS-LONGCHAMPS (Edmond de), 1854, Synopsis des Gomphines, Bulletins de l'Académie royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique. t.XXI(2) pp 23-112 page 33

https://www.biodiversitylibrary.org/page/36937548#page/605/mode/1up

 

.

.

 

Genre 2. — ONYCHOGOMPHUS, De Selys. 
Gomphus, Leach, Ramb., De Selys. 
Diastatoma, Burm. 
Appendices anals supérieurs des mâles ayant à peu près la  longueur des deux derniers segments; l'inférieur très-fourchu , à branches contiguës. 
Patrie : Europe, Asie, Afrique. 

Edmond de Sélys divise son genre en trois sous-genres, O. Uncatus, O. forcipatus et O. cognatus. Il écrira en 1758 : "Pour la subdivision des Onychogomphus en groupes , je me suis servi d'abord, comme on le voit dans le tableau synoptique, de la forme des appendices anals des mâles, ainsi de que celle de l'occiput des femelles. J'ai tenu compte , en seconde ligne, du dessin du thorax et du dessin de l'abdomen."

. Les noms qu'il a créé sont fondés sur la forme des appendices des mâles. Mais à aucun moment de ses descriptions, il ne se livre à des descriptions imagées qui viendraient fonder l'étymologie de  ses noms. 

.

II. ÉTUDE DU NOM SCIENTIFIQUE.

 Onychogomphus vient du grec ὄνυξ, ónyx  (onux, onukhos)  "ongle, serre, griffe" , associé à  -gomphus. Il signifie donc   :  "gomphus à ongle, gomphus à crochet " du fait de la forme des appendices anaux des mâles . (Je rappelle que gomphus vient du grec  gomphos = "clou, coin, cheville" du fait de la forme en massue de l'abdomen des mâles). 

Le radical "onycho" sert à la construction de nombreux termes médicaux concernant les ongles : onychophagie, onychoptose, onychomycose, onychodysplasie, onyxis, perionyxis,  etc.

La distinction entre O. uncatus et O.  forcipatus poursuit cette idée en précisant dans l'épithète spécifique la forme de "l'ongle" soit en crochet (uncatus), soit en pince (forcipatus).

.

III. ETUDE DES NOMS VERNACULAIRES DU GENRE ONYCHOGOMPHUS.

Le nom vernaculaire français Onychogomphe est affligeant en se contentant de  transcrire  le latin sans le rendre compréhensible.  

Les anglais ont su créer le nom de Pincertail, "queue en pince", directement évocateur à ceux qui ne possèdent pas la maîtrise des racines grecques et latines. Il le déclinent en Large Pincertail pour O. uncatus, Small Pincertail pour O. Forcipatus, Dark Pincertail pour O. assimilis, Faded Pincertail pour O. costae  etc.

Les Néerlandais ont créés Tanglibellen "libellule à pince", avec le même bénéfice. La famille des Gomphidae porte le nom de Rombouten.

Les Catalan ont le nom très intéressant de Tallanassos "Coupe-nez" [ou Nez court] déjà attesté en 1911 par Eugène Rolland dans sa Faune populaire de la France tome XIII. Tallanassos gros est O. uncatus, Tallanassos petit est O. forcipatus, et Tallanassos d'Areny est O. costae.

 

 

IV. DESCRIPTION.

"Les mâles se reconnaissent facilement à leurs appendices anaux en pinces à sucre" (K.-D. B. Dijkstra).

Comme les Dalton : À l'exception d'O. costae, toutes les espèces ont un abdomen annelé de noir et de jaune  (alors que les Gomphus ont sur l'abdomen une ligne quasi continue jaune) et un thorax jaune rayé de bandes noires .

  • Corps atteignant 80 mm de long.
  • Yeux largement séparés : ce sont des Gomphidés

  • Abdomen dilaté à l'extrémité et muni chez les mâles, de trois crochets (pince anale) de taille imposante. Ces crochets sont recourbés à angle droit vers l'intérieur.

  • Base de l'aile postérieure anguleuse chez les mâles et arrondie chez les femelles. (Wikipédia)

V.Bibliographie : voir ici

http://www.lavieb-aile.com/2018/01/la-bibliographie-de-mes-articles-de-zoonymie-des-odonates.html

.

 

Partager cet article

Repost0
Published by jean-yves cordier - dans Zoonymie des Odonates

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons et libellules (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" ( Guillevic, Théraqué).  "Les vraies richesses, plus elles sont  grandes, plus on a de joie à les donner." (Giono ) "Délaisse les grandes routes, prends les sentiers !" (Pythagore)
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" ( Guillevic, Théraqué). "Les vraies richesses, plus elles sont grandes, plus on a de joie à les donner." (Giono ) "Délaisse les grandes routes, prends les sentiers !" (Pythagore)

Recherche