Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2015 2 15 /09 /septembre /2015 08:25

Iconographie de saint Christophe : Semur-en-Auxois (c.1372).

.

Dans le but de documenter ma thématique de l'iconographie de saint Christophe, je procède ici à un vulgaire copié-collé de la photographie et du commentaire du Musée municipal de Semur-en-Auxois, qui conserve une peinture murale provenant de la Collégiale.

Cet article s'intègre donc dans la série suivante :

Lien : http://www.musees-bourgogne.org/les_musees/musees_bourgogne_gallerie.php?lg=fr&id=42&theme=&id_ville=&id_gallerie=55369

"Attribué à Jean De Bruges
Fresque déposée
Fin XIVe siècle
Provient de la Collégiale de Semur-en-Auxois
Inv. 989.16.1
Musée de Semur en Auxois 

C’est en 1977, à l’occasion de la restauration du retable de l’Arbre de Jessé que fut découverte l’exceptionnelle peinture murale représentant Saint Christophe dans le bas-côté septentrional du choeur de la collégiale Notre-Dame de Semur-en-Auxois. Cachée à une date inconnue par le retable du XVIe siècle, la peinture se trouvait à proximité de l’entrée de la porte des Bleds, emplacement qui confirme son rôle prophylactique à destination des fidèles. 
La haute stature de saint Christophe portant sur ses épaules l’Enfant Jésus se dessine sur un fond vermillon orné de petits motifs de « S » opposés. Deux éléments rocheux encadrent le cours d’eau où nagent plusieurs espèces de poissons, dont une anguille enserrant le pied du saint. Dans la partie inférieure, un bandeau avec des motifs décoratifs aux extrémités contient une inscription aujourd’hui presque illisible qui devait évoquer le culte du saint. 
Le soin accordé aux détails, le souci de naturalisme évident, la vivacité des coloris et l’expressivité des personnages font de cette peinture une œuvre de toute première importance dans la production picturale en Bourgogne. Les motifs décoratifs répétés sur le fond se retrouvent dans les manuscrits enluminés réalisés dans l’entourage du roi Charles V et permettent d’attribuer cette œuvre à un artiste de tout premier plan. 
Fabienne Joubert avance le nom de Jean de Bruges, artiste flamand au service du roi à partir de 1368 : l’œuvre semuroise est en effet très proche d’une autre œuvre de l’artiste, les cartons réalisés pour la tenture de l’Apocalypse d’Angers. On retrouve le même sens du naturalisme dans les physionomies, les musculatures, les mouvements et la représentation des drapés dans ces deux œuvres. Outre ces analogies de style, les mentions d’un « hanequin le pointre » et d’un « jehan le pointre de bruges » dans les registres de la cour des comptes de Dijon en 1371 et 1372 peuvent venir corroborer cette hypothèse d’attribution. Jean de Bruges a pu travailler pour le duc de Bourgogne, Philippe le Hardi, frère du roi Charles V, en ce dernier tiers du XIVe siècle, et le suivre dans ses déplacements à Montbard et à Semur-en-Auxois. 
Aujourd’hui conservée au musée municipal, l’œuvre souligne la qualité et l’excellence de la création artistique en Auxois à l’époque médiévale, ce que confirme également la production sculptée. "

 

L' inscription, difficile à déchiffrer,  doit être comprise comme :

Christofori sancti speciem quicumque tuetur

Illa namque die nullo languore tenetur

« Quiconque voit l'image de saint Christophe

n'est tenu ce même jour par aucune maladie »

 

La documentation disponible repose sur l'article de Fabienne Joubert, en ligne par Persee

— JOUBERT (Fabienne) 1992 Le Saint Christophe de Semur-en-Auxois : Jean de Bruges en Bourgogne ? Bulletin Monumental Volume 150 pp. 165-177  

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bulmo_0007-473x_1992_num_150_2_4431

Partager cet article

Repost 0
Published by jean-yves cordier
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué.  "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué. "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha

Recherche