Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 janvier 2020 3 22 /01 /janvier /2020 19:36

Les deux ensembles de sablières (début XVIe ? et 1659) de l'église de Landévennec .

.

Voir :

sur Landévennec:

 

Sur les ateliers de sculpture des charpentes du centre-Finistère :

—Sur les réalisations semblables à celles de l'église de Plomodiern en 1564 ("Jean Brellivet" ou maître de la nef de Plomodiern) :

—En proximité avec celles-ci : les artisans anonymes du Cap Sizun au XVIe siècle :

.

—Sur les réalisations du Maître de Pleyben (1567-1576), attribution par S. Duhem :

 

— Attribution personnelle au Maître de Pleyben :

— Sur les réalisations d'un hypothétique Maître de Saint-Nic (1641-1676) :

Et aussi :

tous mes articles sur les sablières.

.

.

.

PRÉSENTATION.

L'église de Landévennec.

"Elle comprend un clocher encastré à une chambre sans galerie, puis une nef sans bas-côtés séparée par un arc diaphragme d'un choeur à chevet plat ; ce choeur communique lui-même par deux arcades avec une chapelle nord en aile. L'édifice date en majeure partie du XVIIè siècle et a été restauré au XIXè siècle. Le clocher  porte la date de 1652 et les armes de l'abbé Pierre Tanguy, le porche des baptêmes celle de 1699 ; enfin, la sacristie est datée 1740. L'intérieur est lambrissé avec entraits engoulés. Les deux arcades en plein cintre reposent sur des tailloirs." (René Couffon)

 

"Dans sa structure, l´édifice semble remonter à la fin du 15e ou au début du 16e siècle. De cette époque datent le porche sud, l´arc diaphragme séparant la nef du choeur, des vestiges de sablières de la nef, la charpente (poinçons, entraits, blochets) ainsi que quelques baies bouchées (nef, chevet). La pierre encastrée dans la partie supérieure du chevet porte la date de 1652 ainsi que les armoiries de Pierre Tanguy, abbé de Landévennec. La façade occidentale et le clocher sont érigés en 1659 et portent les mêmes armoiries que le chevet. La date de 1699 figurant sur le pignon du porche correspond à un remaniement. La sacristie a été rajoutée en 1740. Le portail monumental remonte à la seconde moitié du 17e siècle. L´ensemble a été fortement restauré à plusieurs reprises, notamment au 19e siècle et en 1969. "(C. Douard)

.

Les sablières de cette église n'ont pas été étudiées. Sophie Duhem, auteure de référence, n'en parle pas dans son ouvrage issue de sa  thèse de 1997. Christel Douard date (citation supra) les sablières de la nef et autres éléments sculptés de la charpente de la fin du XVe ou du début du XVIe siècle.

Or, il existe manifestement deux ensembles de sablières, puisque un premier ensemble sur les deux cotés de la nef est recouvert, le long d'une partie du mur nord de la nef, par un second ensemble, qui ne comprend que deux pièces (planches). 

On comprend volontiers que cette charpente sculptée n'ait pas retenu l'intérêt des spécialistes (ou des visiteurs) car, hormis les beaux entraits engoulés, le reste des éléments est très discret, et recouvert d'une peinture uniforme jaune.

J'aurais volontiers fait à mon tour l'impasse sur leur description, si je n'y avais pas reconnu, comme un visage familier, un motif à raisins grappillés par les oiseaux que j'avais déjà décrit successivement à Trégarvan et dans les deux chapelles de Saint-Nic, et si je n'avais affublé péremptoirement l'auteur anonyme de ces sculptures du titre pompeux de "maître des chapelles de Saint-Nic".

Pour dire vrai, et pour vérifier une fois de plus qu'on ne sait pas voir le réel, j'avais d'abord reconnu le motif du pampre qui développait ses montagnes russes aux grappes grenues, mais l'absence des oiseaux me troublait. Travaillant sur mes photos tel un trappeur du Canada, je finis par mettre la main, victoire, sur un premier volatil, puis, encore longtemps après, l'autre vint se percher avec une évidence malicieuse sur le rinceau. Ils sont dans les vignes les moineaux !

.

Or, le démembrement par atelier des réalisations sculptées a été superbement initié par Sophie Duhem, mais c'est à nous qu'échoit la mission de le poursuivre. D'une part pour permettre d'évaluer l'itinéraire et la sphère d'activité d'un artisan, d'autre part pour préciser parfois des datations.

C'est le cas à Landévennec, puisque ce prétendu maître des sablières des chapelles de Saint-Nic a travaillé entre 1641 et 1676 :

Nous sommes donc amenés à penser que ces deux pièces de sablières datent de cette époque, et à les mettre en relation avec une date de 1659 inscrite dans une pierre sur le mur qu'elle domine.

Nous pouvons alors reporter sur une carte l'activité de ce sculpteur, sur une distance de 40 kilomètres environ, et sur une période de 35 ans.

Nous pouvons aussi avoir une vision plus large de la succession de ces ateliers dans la région de Pleyben à Argol (voir les liens vers les articles dédiés) :

1. Atelier dit "de Jean Brellivet" actif à l'église de Plomodiern et à l'église de Saint-Nic entre 1561 et 1566, après avoir sculpté vers 1554 les sablières de l'église  Pont-Croix et des chapelles de Saint-Tugen en Primelin et Saint-Trémeur en Cléden-Cap-Sizun.

2. Atelier du "maître de Pleyben" actif de 1567 à 1576 à l'église de Pleyben, à Sainte-Marie-du Ménez-Hom en Plomodiern, ou à Saint-Sébastien en  Saint-Ségal, mais aussi au nord de l'Élorn à l'église de Bodilis, à celle de  Saint-Divy et ou au château de Kerjean en Saint-Vougay (et sans-doute à l'église de Roscoff.

3. Atelier d'un "maître des chapelles de Saint-Nic"  actif un siècle plus tard sur 4 sites très proches.

 

​​​​​​​.

 

.

 

​​​​​​​

.

 

Nef  de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Nef de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

.

.

.

 

I. LES SABLIÈRES DE 1659, PAR LE "MAÎTRE DES CHAPELLES DE SAINT-NIC"

.

Dans la partie orientale de la nef (celle dans laquelle on pénètre en entrant, et qui est séparée par un rideau de la partie arrière), la façade qui se présente au visiteur aussitôt la porte franchie  est la façade nord. Elle accueille un beau retable de saint Jean-Baptiste, et une statue du Christ-Roi. 

Mais il est important de remarquer, à mi-hauteur, une pierre portant une inscription, en réserve dans deux cartouches de largeur et de hauteur un peu différente. Le cartouche supérieur ne se laisse pas déchiffrer, et je prendrai mes rêveries pour une réalité en prétendant y voir SALAUN AN, ou même SALAUN FAB, après avoir lu QA: ---NAN. Mais ce qui est sûr, c'est la leçon du cartouche inférieur, après un espace vierge (ou martelé) : la date est clairement celle de 1659

Si cette date n'est pas relevée par Abgrall (pourtant grand amateur d'inscriptions lapidaires), si elle n'est pas rencontrée dans la nef par René Couffon dans sa Notice (qui écrit en 1959 "Le clocher porte à l'intérieur la date de 1659 , l'abside celle de 1652 et les armes de l'abbé Pierre Tanguy, le porche des baptêmes celle de 1699", puis en 1988  "L'édifice date en majeure partie du XVIIè siècle et a été restauré au XIXè siècle. Le clocher  porte la date de 1652 et les armes de l'abbé Pierre Tanguy, le porche des baptêmes celle de 1699 "; )  , ou par Christel Douard dans sa note pour l'Inventaire Général (qui donne cette date de 1659 pour le clocher et la façade occidentale, avec les armoiries de l'abbé de Landévennec), elle est mentionnée à cette place dans la nef par l'auteur de la belle description de l'église dans l'article Wikipédia sur la commune.

J'ai déjà été confronté à ces difficultés lors de la rédaction de mon article sur la façade occidentale, qui porte, pour moi, un blason de Jacques Tanguy daté de 1693.

Ce chronogramme lapidaire pose 2 questions : 1. La pierre a-t-elle été déplacée de son emplacement initial? 2. La date de 1659 peut-elle s'appliquer aux sablières ?

.

 

.

 

 

Sablières (vers 1659 ?) de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Sablières (vers 1659 ?) de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

élévation nord de la nef  de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

élévation nord de la nef de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Inscription lapidaire  de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Inscription lapidaire de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

.

.

.

C'est à la jonction entre ce mur et le lambris peint en bleu que l'on peut découvrir deux  sablières (à proprement parler, des corniches") presque superposées. La plus récente (puisque elle recouvre partiellement l'autre) est la plus belle, car une tige y trace une sinuosité régulière, et y libère des feuilles et des grappes. C'est donc un pampre de vigne. Les feuilles sont larges et indentées pour la plupart, et les grappes rassemblent leurs grains de raisins en épis denses et acuminés. Deux oiseaux picorent les fruits. Elle se compose de deux pièces uniformément peintes d'un jaune moutarde.

Ces pièces ne vont pas jusqu'au mur diaphragme séparant la nef du transept, elles ne dépassent pas le sommet du fronton triangulaire du retable, peut-être parce qu'une extrémité a été perdue. D'autre part, leur partie inférieure est engagée dans la maçonnerie et échappe à notre examen. 

Juste avant le fronton du retable, nous découvrons un ange, de face, ailes largement étendue. Sa tête est belle quoique sculptée assez grossièrement, sans sourcils, avec de petits yeux, une petite bouche, et une pyramide nasale sommaire. C'est sa chevelure qui se remarque, en large fer à cheval entaillé de petites marques en amande, comme une tête primitive, voire égyptienne.

.

Vue générale de gauche à droite.

Première pièce. Le premier oiseau grappille la 3ème grappe. Les grains de celles-ci sont taillés en pointe de diamant, et alignés en damier. Les ailes de l'oiseau portent des marques de gouge pour rendre les plumes.

.

Sablières (vers 1659 ?) de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Sablières (vers 1659 ?) de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Sablières (vers 1659 ?) de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Sablières (vers 1659 ?) de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Sablières (vers 1659 ?) de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Sablières (vers 1659 ?) de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

.

L'ange, ailes étendues.

.

Sablières (vers 1659 ?) de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Sablières (vers 1659 ?) de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Sablières (vers 1659 ?) de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Sablières (vers 1659 ?) de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Sablières (vers 1659 ?) de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Sablières (vers 1659 ?) de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

.

.

L'oiseau gourmand.

.

Sablières (vers 1659 ?) de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Sablières (vers 1659 ?) de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

.

.

Le deuxième oiseau .

.

Sablières (vers 1659 ?) de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Sablières (vers 1659 ?) de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

.

.

DISCUSSION.

.

.

 

1. La chapelle Saint-Jean sur la commune de Saint-Nic : sa charpente est datée de 1653.

http://www.lavieb-aile.com/2018/06/la-chapelle-saint-jean-a-saint-nic-son-pardon-de-la-saint-jean-sa-fontaine-et-sa-statuaire.html

La charpente de la chapelle Saint-Jean à Saint-Nic. Photographie lavieb-aile 23 juin 2018.

.

2. Le bas-coté nord (vers 1670-1675) de la chapelle Saint-Côme de la commune de Saint-Nic:

http://www.lavieb-aile.com/2018/07/les-sablieres-1641-1675-de-la-chapelle-saints-come-et-damien-a-saint-nic.iii.les-sablieres-des-bas-cotes-et-leurs-blochets.html

 

.

Sablières et blochets (1675) du bas-coté nord de la chapelle Saints Côme -et-Damien, à Saint-Nic. Photographie lavieb-aile juillet 2018.
Sablières et blochets (1675) du bas-coté nord de la chapelle Saints Côme -et-Damien, à Saint-Nic. Photographie lavieb-aile juillet 2018.

.

3. L'église paroissiale de Trégarvan.

 

.

L'église Saint-Budoc à Trégarvan. Photographie lavieb-aile 27 juin 2018.

 

.

Certes, nous pourrions trouver des différences, et je ne remarque pas à Landévennec les trous de foret utilisés pour rendre les effets de plumage sur les oiseaux.

.

.

.

II. LES SABLIÈRES D'UNE PÉRIODE ANTÉRIEURE AUTOUR DE LA NEF.

Elles sont plus simples, puisque les éléments figurés ne s'y trouvent qu'aux extrémités des pièces de bois, mais pourtant, celles-ci sont soignées, et dotées d'une moulure.

D'autres enquêtes montreront peut-être un jour des sablières identiques permettant d'autres regroupements stylistiques.

.

Dans la partie centrale de la nef, au dessus du retable de saint Joseph, un petit lapin se cache d'un chien qui le chasse. L'autre pièce est encadrée par deux feuilles.

.

.

.

 

 

Sablières de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Sablières de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Sablières de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Sablières de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Sablières de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Sablières de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Sablières de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Sablières de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Sablières de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Sablières de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Sablières de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Sablières de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

.

.

Dans  la même partie de la nef, coté sud.

.

Sablières de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Sablières de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Sablières de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Sablières de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Sablières de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Sablières de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

.

.

Le mur nord de la nef, salle du fond. Deux visages.

.

Sablières de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Sablières de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Sablières de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Sablières de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Sablières de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Sablières de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

.

.

Deux engoulants des entraits.

.

Sablières de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Sablières de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

.

.

Sablières de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Sablières de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

.

Partie centrale de l'entrait médian de la nef.

.

Sablières de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Sablières de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

.

.

Pour finir avec un bonus, voici deux détail d'un chapiteau placé en ré-emploi (C. Douard) comme support de la statue du Christ-Roi.

.

 

Culot de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Culot de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Culot de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Culot de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Culot de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

Culot de l'église de Landévennec. Photographies lavieb-aile janvier 2020.

.

.

SOURCES ET LIENS.

— ABGRALL 1917 : Chanoines Jean-Marie Abgrall et Paul Peyron, "[Notices sur les paroisses] Landévennec", Bulletin diocésain d'histoire et d'archéologie, Quimper, 17e année 1917, p. 129-142, 161-170, 193-203, 225-236.

https://diocese-quimper.fr/images/stories/bibliotheque/bdha/bdha1917.pdf

— COUFFON (René), 1988, Notice sur Landévennec

— DOUARD (Christel), l'Inventaire du Patrimoine :

http://w.bretania.fr/EXPLOITATION/Bretania/doc/GERTRUDE/IA29004724

http://patrimoine.region-bretagne.fr/gertrude-diffusion/dossier/eglise-paroissiale-notre-dame-landevennec/a3d63319-2d8e-427e-b84e-2b0c7cf106e0

https://www.pop.culture.gouv.fr/notice/merimee/PA00090041

— DUHEM (Sophie), 1997, Les sablières sculptées en Bretagne : images, ouvriers du bois et culture paroissiale au temps de la prospérité bretonne, XVe-XVIIe s. / Sophie Duhem ; préf. d'Alain Croix  Les sablières sculptées en Bretagne : images, ouvriers du bois et culture paroissiale au temps de la prospérité bretonne, XVe-XVIIe s. / préf. d'Alain Croix- Rennes : Presses universitaires de Rennes, 1997, 385 p.-[16] p. de pl. en coul. : ill. en noir et en coul. ; 24 cm

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k33703824/f21.image.texteImage

— WIKIPEDIA

https://fr.wikipedia.org/wiki/Land%C3%A9vennec#%C3%89glise_Notre-Dame_de_Land%C3%A9vennec

Partager cet article

Repost0
Published by jean-yves cordier - dans Sablières

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons et libellules (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" ( Guillevic, Théraqué).  "Les vraies richesses, plus elles sont  grandes, plus on a de joie à les donner." (Giono ) "Délaisse les grandes routes, prends les sentiers !" (Pythagore)
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" ( Guillevic, Théraqué). "Les vraies richesses, plus elles sont grandes, plus on a de joie à les donner." (Giono ) "Délaisse les grandes routes, prends les sentiers !" (Pythagore)

Recherche