Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 08:11

L'Attentif, le St-Denis et le Piriac,

   et l'Iroise, remorqueurs ("tugboats")

       portuaires du Port de Brest.

 

  

 

  Ne connaissant rien au remorquage portuaire, c'est après avoir cherché en vain des images et des informations sur le remorqueur du port Militaire le" Hêtre", encore en  service dans les années 1980, que je porte mon attention vers ces navires de service portuaire et leur sombre et robuste silhouette. 

  Je dois donc m'initier au B.A.BA. On classe les remorqueurs en Remorqueurs de Haute Mer et de Sauvetage (à Brest, c'est l'Abeille Bourbon), Remorqueurs côtiers et Remorqueurs portuaires.

  Le Port de Brest est l'un des anciens "ports d'intérêt national" ; il est, depuis 2007, un "port de commerce transféré aux collectivités" dépendant de la Région. La C.C.I. sous-traite le remorquage à une société privée (alors que d'autres ports, Saint-Malo ou Lorient, assurent cette activité en régie directe). En 2010, ( rapport cgedd), le Port déclarait 1500 mouvements de navire annuel, 300 mouvements de remorquage, 500 remorques, 2 coques dont l'une de la CCI. A titre de comparaison, le nombre de remorques est de 80 à Dieppe, 250 à Caen, 186 à Cherbourg, 223 à Saint-Malo, 490 à Lorient, 190 à Bayonne, 800 à Sète et 50 à Toulon.

 Le remorquage portuaire

    Le rôle d’un remorqueur portuaire consiste à assister les navires lors de leur entrée, déhalage ou sortie du port lors des manœuvres d’accostage ou d’appareillage . L’utilisation de remorqueurs n’est ni obligatoire, ni automatique. Le besoin ou non d’un remorqueur est déterminé par les caractéristiques du bateau, sa taille, son type de propulsion, les conditions météorologiques, la réglementation et la configuration du port. Un remorqueur peut être requis pour l’assistance en mer à des navires en difficulté ou des missions dans le cadre de la protection de l’environnement.

Les propulseurs :

   Les remorqueurs portuaires peuvent être équipés d'hélices nommées "propulseurs" qui sont soit des propulseurs Voith-Schneider (PIRIAC et ATTENTIF) soit des propulseurs azimutaux (SAINT-DENIS).

  • Les propulseurs cycloïdaux  Voith-Schneider VSP (Voith Schneider Propeller) (images Voith Technology) ont été conçus par l'ingénieur autrichien Ernst Schneider en 1926 puis  développés  par Voith, au début des années 1950. Ils sont formés de 4 à 6 pales verticales orientables en rotation sous la coque. Permettant de développer très rapidement une poussée dans une direction quelconque, ils assurent une excellente maniabilité. 

      Velox

 

  • les propulseurs azimutaux aussi connu sous le nom de Z-drive (« transmission en Z », en anglais), sont un type de transmission permettant à l'hélice (le propulseur) placée sous la coque du navire, de pivoter sur 360° pour permettre des changements rapides de direction

 

 


Les remorqueurs de Brest.

 

À Brest, le remorquage portuaire est assuré par trois unités du groupe BOLUDA FRANCE , le "VB PIRIAC" (32t), le "VB SAINT-DENIS" (30t) et  l' "ATTENTIF".

 Chaque équipage est composé d'un capitaine, d'un "bosco" ou maître d'équipage, et de deux "mécanos", chef mécanicien et  ouvrier mécanicien chargés de l'entretien de la machine et du fonctionnement du treuil.

 

 

Les remorqueurs peuvent travailler seuls, ou en équipe, en coordination avec le pilote du port qui prend en charge le navire à l'entrée de la rade, chacun étant en communication permanente sur le canal 12 de la VHF.

  Les différentes techniques de remorquage seraient passionnantes à découvrir,  le remorqueur pouvant être placé "en flèche avant" ou en "flèche arrière",   en "pousseur", bâbord ou tribord,  en stand-by prêt à intervenir, etc... 

  Une manœuvre d'un gros navire peut nécessiter l'intervention synchronisée de deux pilotes, quatre remorqueurs et des canots lamaneurs... Comme le raconte Erwan Guéguéniat dans le récit d'un remorquage à Brest en 2008 sur le VB PIRIAC (alors "abeille Piriac), des remorqueurs peuvent être sollicités en provenance de ports parfois assez éloignés.


L'armateur propriétaire.

C'est le groupe Boluda France. 

  Le remorquage portuaire  a été entre les mains d'un certain nombre de sociétés d'armement comme la Société Dunkerquoise de Remorquage et de Sauvetage (1899-1956) qui sous divers noms  (SRSN, SRN) fut absorbée par la Progémar puis le Groupe Bourbon, ou comme,  au Havre, la Compagnie de remorquage Les Abeilles. En 2007, le groupe Bourbon, tout en conservant le remorquage en Haute Mer, s'est détachée de son activité de remorquage portuaire en revendant le groupe Les Abeilles à Boluda.

  Le Groupe Boluda est ainsi devenu le n°2 mondial en remorquage après Smit Harbour Towage, possédant 200 remorqueurs (en 2010). Le Groupe Boluda France est présent dans les ports de Dunkerque, Le Havre, Brest, Nantes-Saint-Nazaire, Marseille-Fos, La Réunion et Mayotte, avec 75 remorqueurs et 500 officiers et marins.

A Brest, le capitaine d'armement de Boluda Brest est Jérémie Château  qui a débuté sa formation au remorquage sur le Cognac (ex-Allègre) à La Rochelle, sister-ship de l'Attentif. 

  Ailleurs en France, les autres entreprises sont la Compagnie Maritime Chambon (qui a racheté des filiales des Abeilles à Bourbon) avec 11 remorqueurs et 70 marins, à Calais, Boulogne, Cherbourg, Sète et Bayonne,  le groupe Thomas avec 11 remorqueurs et 80 marins à Rouen, Bordeaux et Dieppe, et enfin la SNRH avec 5 remorqueurs.


Les unités brestoises. 

SAINT-DENIS et PIRIAC :

remorqueurs-brest 3016c


1. Le VB PIRIAC

   Construit en 1972 aux Chantiers de la Garonne à Bordeaux, il mesure 33 m de long et 9,32m de large  et jauge 300 tx. Propulsé par deux moteurs 4T-8cyl. AGO-SACM G8LS de 770 kw, il atteint une vitesse de 13,5 nds et développe une traction au point fixe de 32 tonnes. Port d'enregistrement Saint-Nazaire.

 Il dispose d'un  double propulseur Voith Schneider, et un treuil de remorque sur pont arrière enroulant 250 m de câble de 42 mm. Il a été  en service d'abord au Havre puis à Saint Nazaire sous les noms d' Abeille N° 8 ( 1972-1992) , Abeille Piriac (1992-2009).

 IMO 7217901 - Indicatif d'appel FSGN - MMSI 228025000  - PL 133 t- Générat. 2 x 56 kW .

                          remorqueurs-brest 7302c-copie-2

 

 2. Le VB SAINT-DENIS.

  Construit en 1986 par les chantiers Bréhéret à Nantes  il mesure 28,85m de long, 9m de large et 3,03m de tirant d'eau et jauge 221 tx . Propulsé par deux moteurs de 900 kw 4T-6 cylindres en ligne MWM, il atteint une vitesse de 10,5 nd et développe une traction au point fixe de 30,5 tonnes. Port d'enregistrement Saint-Nazaire. Il était affecté au port de Nantes-Saint-Nazaire jusqu'en 2006 ou plus.

En observant sur la photographie la poupe, on parvient à distinguer à droite des lettres blanches SAINT-DENIS la mention en releif mais masquée par la peinture noire LA REUNION, expliquant ainsi le choix onomastique d'une part, et attestant d'une première affectation au port de Saint-Denis de La Réunion en 1986 jusqu'en 1999. 

Il est équipé de deux propulseurs azimutaux orientables, et, en équipement de remorquage, d'un treuil de mer (et non d'un treuil de port) avec croc (open sea winch), d'une lance à incendie, de deux "moniteurs" de 150m³/h, d'une pompe de 300m³/h (source 2006 )

Capacité de Gas Oil 140 m³, eau 23 m³.

MO 8617342 - Indicatif d'appel FHFO - JN 78 - PL 74 t  -Générat. 2 x 60 kW - 

  Équipage de 4 personnes.  (en 2012 : Capitaine Félix Tos, officier de marine marchande de 30 ans,  Bosco : Philippe Garrec , mécanicien Bruno Trébaol.).

remorqueurs-brest 3080c

 

remorqueurs-brest 3857c

 


remorqueurs-brest 7297

 

Sur la cheminée du Saint-Denis se remarque, sous la marque d'armateur B de Boluda, celle de S.?.R peut-être la SSR, Société de Sauvetage et de Remorquage les Abeilles, dénomination commerciale en vigueur en 1986, ou plus probablement SRSR, la Société de Remorquage et de Sauvetage La Réunion, ou Les Abeilles-Réunion. Au changement de propriétaire, les cheminées ont été peintes en rouge.

                                   remorqueurs-brest 3079c

 

 

 


remorqueurs-brest 7277c

 

 

 

3. L'ATTENTIF. 

Construit en 1974 par le chantier At. & Ch. Ziegler Frères de Dunkerque pour la S.D.R.S,  il mesure 31,40m de long, 8,80 m de large, 3,95 m de creux, avec  3,65 m de tirant d'eau et jauge 238 tx. propulsé par deux moteurs Crépelle 4T-8 cyl. 8SN1 de 950 kW pour une puissance totale de  1914 kW, il atteint une vitesse de 11,8 nds et développe une traction au point fixe de 30 t. Capacités des soutes 87 m³. Port d'enregistrement Dunkerque.

 Il dispose de deux propulseurs Voith-Schneider, et  de deux canons à eau de mer ou mousse avec deux pompes incendie de 400 m³/h à 14 bars.

 

IMO 7347689 Indicatif d'appel FO3336  Générateurs Diesel 2 x (60 kVA - 48 kW)

  Il a été affecté à Brest depuis août 2012 en remplacement du VB Iroise. Il était en service auparavant à La Rochelle depuis décembre 2007, et à Dunkerque de 1974 à 2007 (ou 2001).

  Son sister-ship est le Cognac en service à La Rochelle, ex-Allègre de Dunkerque.

 

remorqueurs-brest 3018c

 

                            remorqueurs-brest-7301c.jpg

 

La poupe de l'ATTENTIF, où on distingue l'inscription de l'ancien quartier, DUNKERQUE :

 

remorqueurs-brest 7298c

 

Détail du treuil et du croc :

 

remorqueurs-brest 7370c

 

4. L' IROISE.

 Remplacé en 2012 par l' Attentif, il a été sorti de la flotte après 43 ans de service et aurait été mis en vente par Boluda.

Construit en 1969 par la Socarenam à Calais, il mesure 23,19 m de long, 7,52 m de large et 3,40 m de tirant d'eau et jauge 135 tx. Propulsé par un moteur 4T-6cyl.  Atlas-MaK 6M451AK de 1030 kw, son hélice à  pas fixe lui procure une vitesse de 12 nd. et une traction au point fixe 22 t- Générat. 2 x 48 kW - 

IMO 7015987 - Indicatif d'appel FWIC - MMSI 227004620 -

 Il a navigué sous le nom d' INGENIEUR MAXIME HESSE (1969-1994) puis d' ABEILLE IROISE (1994-2009).


remorqueurs-brest 3020c

 

 

 l-iroise 3111c

 

De la poupe à la proue :

l-iroise 3137cc

 

On remarque l'ancien nom ABEILLE IROISE en dessous de VB IROISE.

l-iroise 3334c

 

 

l-iroise 3336c

 

l-iroise 3345c

 

 

l-iroise 3338c

 

La ligne de Plimsoll est une nouvelle énigme : BV correspond bien-sûr à Bureau Veritas, mais les lettres HE et D ?

Jusqu'à plus ample informé, je les interprêterais ainsi : HE comme Hiver-Été et D comme (eau) Douce, marque qui est toujours plus haute que la marque pour l'eau de mer.

l-iroise 7309

 

l-iroise 3117c

                  l-iroise 3128c

 

 

 l-iroise 3119c

 

 

Liens:


Différents types de remorqueurs : s3.e-monsite.com

 

Hélices à pales verticales Propulseur Voith Schneider :http://fr.wikipedia.org/wiki/Propulseur_Voith_Schneider

Image Wikipédia de l' Attentif à La Rochelle 2007 http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Abeille_Attentif_La_Rochelle.jpg

http://brest.blogs.liberation.fr/ été 2012

 

Les remorqueurs français :http://frenchtugs.free.fr/index.htm

 http://frenchtugs.free.fr/cies/portuaires/sdrs.htm société dunkerquoise de remorquage et de sauvetage

Les remorqueurs en 1939 http://atf40.forumculture.net/t4211-les-remorqueurs-en-1939

 

Éléments historiques.

1. Société anonyme  Les Vapeurs Brestois

  • L'Iroise du Commandant Malbert. Construit à Odessa en 1911 comme brise-glace soviétique Affecté à l'Union Française et Maritime à Saint-Nazaire en 1924, puis à Brest en décembre 1924. Longueur 57m. Puissance 1550 cv. Vendu à Alger en 1935, détruit en 1951.
  • Le Roscanvel ; construit par G&H Bodewes en 1930 jauge brute 150 tx, 1 moteur de 500cv Coulé en 1944, renfloué en 1946, il fut affecté à La Pallice puis en Italie sous le nom de Vigoroso.
  • Le Camaret remorqueur à vapeur construit en Angleterre en 1924, acquis en 1932 par les Vapeurs Brestois. Motorisé par un diesel 400 cv en 1953. Démolition 1965.

2. L'Union des Remorqueurs de l'Océan  par rachat des Vapeurs Brestois reprend position à Brest en 1958 ; rachetée en 1987 avec les Abeilles par Elysée Investissement et fondue sous le nom les Abeilles, rachetée en 2008 par Boluda.

  • Le Pontaillac, affecté à Brest en 1958, venu de Bordeaux. Construit en 1955 aux Chantiers navals de La Pallice. Longueur 27,54 m, moteur diesel K.H. Deutz 1000 bhp.
  • Le Roscanvel, construction en 1980 aux AFO du Grand Quevilly, 3500cv, 48 t. de traction ; en service à Brest de 1980 à 1984 puis affecté à Saint-Nazaire.
  • Le Kerhuon, coque achetée en Hollande et terminée à Brest, 3000 cv. En service à Brest de 1980 à 1984 puis affectée à Bordeaux.
  • Le Bayard,  1900 cv
  • le Pouliquen 850 cv 
  • le Bréhat
  • le Saint-Gilles
  • le Jacques Cartier

3. Groupe Les Abeilles 1987-2008.

4. Groupe Boluda en 2008

  • VB Iroise
  • VB Piriac
  • VB Saint-Denis
  • Attentif

et Groupe Abeille International


Partager cet article

Repost 0
Published by jean-yves cordier
commenter cet article

commentaires

Chombart Bruno 11/12/2015 11:10

Merci pour votre réponse sur le site du "moteur de la tante...."
en effet vous êtes un pro du remorqueur maintenant; je n'ai pas encore tout lu mais cela me parait passionnant (surtout les moteurs Crépelle).

Jean-Yves Cordier 11/12/2015 11:13

Vive Crépelle !

Nicolas L 21/03/2015 14:30

Bonjour,

petit blog bien intéressant que voilà, je voudrais juste corriger un petit détail concernant le Saint Denis, qui appartenait anciennement à la SRSR ( société Réunionnaise de sauvetage et de remorquage ) anciennement basé à la Réunion au port de la pointe des Galets et non au port de Saint Denis ( qui n'en a pas ).
Vous dites également, qu'il est équipé d'une lance à incendie et de deux moniteurs, un moniteur étant une lance à incendie il y a donc deux moniteurs.

Codialement,

Nicolas L

Jean-Yves Cordier 21/03/2015 14:40

Merci de ces précisions, qui étaient hors de portée du néophyte que je suis, mais qui sont bien précieuses ,
cordialement
Jean-Yves Cordier

Olivier 13/09/2013 11:32

Bonjour
J'ai entamé il y a de nombreuses années la construction de la maquette de l'Abeille Iroise. Je suis content d'avoir des nouvelles fraiches! Le VB Iroise est il toujours à Brest?
Merci
Cordialement

Nicolas L 21/03/2015 14:45

C'est un plaisir d'y contribuer, étant Réunionnais, passionné et modéliste réalisant le Saint Denis je ne pouvais que sauter sur l'occasion !

jean-yves cordier 09/10/2013 22:26



Affirmatif, je répète, affirmatif. A vous.



Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué.  "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" Guillevic, Théraqué. "Un peu de Pantagruélisme (vous entendez que c'est certaine gayeté d'esprit conficte en mespris des choses fortuites)" (Rabelais )"prends les sentiers". Pytha

Recherche