Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 janvier 2021 3 27 /01 /janvier /2021 19:07

Saint Yves en l'église de Guimiliau : deux statues en ronde-bosse. Entre le Riche et le Pauvre (bois polychrome, XVIIe siècle,  retable de Saint- Joseph, chapelle sud). Et en official de Tréguier (bois polychrome, 2ème moitié XVIIe siècle, par le sculpteur Antoine, 1er pilier nord du chœur).

.

 

 

 Cet article fait suite à :

 

.

 

— Voir  sur les groupes de Saint Yves entre le Riche et le Pauvre :

.

— Et aussi Saint Yves et le geste de l'argumentation, etc. :

 .

.

I. SAINT YVES ENTRE LE RICHE ET LE PAUVRE (BOIS POLYCHROME, XVIIe SIÈCLE), RETABLE DE SAINT-JOSEPH, CHAPELLE SUD.

 

https://www.pop.culture.gouv.fr/notice/palissy/PM29001213

Sur l'autel du croisillon sud, le retable de Saint-Joseph montre en haut saint Laurent, dans le registre principal saint Joseph tenant la main à l'Enfant Jésus  entre la Vierge et sainte Anne, et en bas, entourant saint Yves, saint François d'Assise et saint Hervé accompagné de son guide Guicharan et de son loup. 

Ce retable a été restauré par Christian Karoutzos (Arts et Bâtiment) en 1991.

.

 

Retable de saint Joseph, église de Guimiliau. Photographie lavieb-aile 2021.

Retable de saint Joseph, église de Guimiliau. Photographie lavieb-aile 2021.

.

.

Saint Yves, au centre, est plus grand que les deux plaideurs, et il est rehaussé par son support plus épais. Il écarte les bras, comme saisi en pleine plaidoirie et avance avec assurance le pied gauche. Sa tête est tournée sur la droite, et son regard semble fixer quelque auditoire.

Le sculpteur, sans souci d'anachronisme, lui a donner la perruque, la moustache Louis XIII et l'habit de la première moitié du XVIIe siècle. Il est coiffé du bonnet carré (ou barrette) de son rang de docteur en droit et est vêtu d'un manteau noir doublé de satin blanc, au revers dorés, et aux manches spectaculairement larges : À lui les effets de manche!

Sous ce manteau, la soutane blanche égrène ses boutons ronds cousus par groupe de trois. La rigueur du  collaro est contredite par la richesse de la sorte de lavallière à glands de passementerie nouée sous le cou, par la ceinture dorée, et par le repli brodé d'or du manteau, qui précède les manches molletonnées.

Saint Yves tient en main deux sacs à procès, qui contiennent les dépositions et requêtes des deux parties.

Au total, il affiche l'aisance et la superbe des orateurs ou prédicateurs à succès, et rien n'indique qu'il porte une attention particulière au Pauvre, ni qu'il refuse l'argent que le Riche lui tend. On peut imaginer (et on le trouve ailleurs) une meilleure illustration de l'intégrité morale et du sens d'une justice attentive à ceux qui n'ont pas les moyens de défendre financièrement  leur cause, qui ont fait la sainteté d'Yves de Kermartin.

 

.

 

Retable de saint Joseph, église de Guimiliau. Photographie lavieb-aile 2021.

Retable de saint Joseph, église de Guimiliau. Photographie lavieb-aile 2021.

Saint Yves entre le Riche et le Pauvre, Retable de saint Joseph, église de Guimiliau. Photographie lavieb-aile 2021.

Saint Yves entre le Riche et le Pauvre, Retable de saint Joseph, église de Guimiliau. Photographie lavieb-aile 2021.

Saint Yves entre le Riche et le Pauvre, Retable de saint Joseph, église de Guimiliau. Photographie lavieb-aile 2021.

Saint Yves entre le Riche et le Pauvre, Retable de saint Joseph, église de Guimiliau. Photographie lavieb-aile 2021.

Saint Yves entre le Riche et le Pauvre, Retable de saint Joseph, église de Guimiliau. Photographie lavieb-aile 2021.

Saint Yves entre le Riche et le Pauvre, Retable de saint Joseph, église de Guimiliau. Photographie lavieb-aile 2021.

.

.

Le Riche porte également la perruque et le costume Louis XIII. Son chapeau placé sous le bras droit est d'un rouge éclatant, que seuls les puissants peuvent s'autoriser à afficher. L'attache de ses bas blancs s'orne d'un pompon de même couleur, et nous retrouvons ce vermillon sur la languette de ses chaussures. Ses hauts de chausse sont larges et bouffantes. Le justaucorps, aux longues basques montre une option de boutonnage assez recherché.

Il présente au magistrat un sac rempli d'espèces sonnantes et trébuchantes.

.

Saint Yves entre le Riche et le Pauvre, Retable de saint Joseph, église de Guimiliau. Photographie lavieb-aile 2021.

Saint Yves entre le Riche et le Pauvre, Retable de saint Joseph, église de Guimiliau. Photographie lavieb-aile 2021.

.

.

Le Pauvre.

C'est bien le pauvre hère : il est pieds nus, et doit s'appuyer sur une canne, ou plutôt sur un méchant bout de bois. Sa tunique est de couleur brun-noir. Ses jambes sont couvertes, sous les braies, par des houseaux. Il porte un bissac sur l'épaule gauche.

La manière dont il tient son chapeau est une marque de déférence.

.

.

Saint Yves entre le Riche et le Pauvre, Retable de saint Joseph, église de Guimiliau. Photographie lavieb-aile 2021.

Saint Yves entre le Riche et le Pauvre, Retable de saint Joseph, église de Guimiliau. Photographie lavieb-aile 2021.

.

.

.

II. SAINT YVES EN OFFICIAL DU DIOCÈSE DE TRÉGUIER.

.

https://www.pop.culture.gouv.fr/notice/palissy/PM29001479

H = 180 ; la = 75 ; pr = 40

.

Rappel.

"Saint Yves est un savant et un lettré. Il donne douze ans de sa vie à l'étude des lettres, du droit, de la théologie, dans les célèbres universités de Paris et d'Orléans. Après quoi il passe vingt ans dans les grandes magistratures ecclésiastiques, et pendant tout ce temps, comme l'usage d'alors l'y autorise, il ne cesse de plaider avec éclat devant tous les tribunaux autres que le sien — pour les pauvres et gratis, sans doute, mais il n'en a que plus de clients. — Il ne cesse point non plus, pendant tout ce temps, d'éclaircir, d'approfondir la science du droit, prenant même la nuit pour oreiller ses livres de jurisprudence. Comme avocat et comme official il va suivre ses causes et ses sentences aux juridictions d'appel, à Tours à Paris. Aussi son action, sa renommée de grand jurisconsulte ne se borne point à la Bretagne, elle court toute la France." (Arthur de la Borderie)

De 1280 à 1284. Séjour d'Yves à Rennes comme official de l'archidiacre Maurice. En 1281, Il suit l'enseignement théologique des Cordeliers de Rennes et conçoit le premier dessein de sa vie ascétique.  Puis en 1284 . Yves Hélory   quitte Rennes, et est nommé vicaire judiciaire (official) c'est-à-dire « juge ecclésiastique » du diocèse de Tréguier par l'évêque Alain de Bruc .

En 1290, il commence ses prédications.

C'est en 1292 qu'il adopte son costume de bure blanche et embrasse les hautes pratiques de l'ascétisme. Il laisse la cure de Trédrez pour celle de Louannec, qu'il occupe jusqu'à sa mort. En 1293, il fonde la chapelle de Notre Dame de Ker Martin, et en 1297 Il confirme et complète cette fondation. Il résigne les fonctions d'official de l'église de Tréguier en 1298 ; il meurt le 19 mai 1303.

.

La posture.

La "gestuelle oratoire" (Castel) n'est pas celle, souvent rencontrée en statuaire sur pierre (kersanton) au XVIe siècle, de l'argumentation — index contre le pouce opposé — mais celle, plus fastueuse, de l'éloquence, la jambe gauche avancée, pied en rotation externe (allumant le fanal rouge de la languette de la chaussure), la tête haute et tournée vers la droite, les bras écartés. La main droite, paume vers le haut, présente une pièce du procès tandis que la gauche souligne le discours par un mouvement, sans doute circulaire, de la barrette orientée avec sa face rouge vermillon et son pompon tournés vers les auditeurs.

.

Le costume.

Les épaules sont couvertes d'un chaud et douillet camail en fourrure frappé d'hermines. Le manteau noir brille des dorures de ses revers et de sa doublure de satin blanc. La soutane noire (qui a inspiré la robe des avocats) décline sa rangée de 33 boutons (on en compte 27, les autres étant cachés), en relation avec le nombre des années terrestres du Christ. Mais ces boutons au lieu d'être noirs, sont dorés comme des pièces de monnaie. Dorée également est la ceinture, dont le nœud laisse pendre de longues et voyantes extrémités. Que de richesses !

La barrette, ou bonnet carré indique le rang de docteur (en droit)

.

Cette posture et ce costume tendent certainement à se rapprocher du modèle ecclésiastique ou juridique de l'éloquence nourri de rhétorique sous Mazarin. Et, en s'en rapprochant, elle s'éloigne de la sainteté d'Yves Hélory, soucieux bien au contraire d'humilité, de modestie, de pauvreté et de proximité avec les petits éloignés du pouvoir. 

.

 

 

 

Saint Yves en Official de Tréguier, chœur de l' église de Guimiliau. Photographie lavieb-aile 2021.

Saint Yves en Official de Tréguier, chœur de l' église de Guimiliau. Photographie lavieb-aile 2021.

Saint Yves en Official de Tréguier, chœur de l' église de Guimiliau. Photographie lavieb-aile 2021.

Saint Yves en Official de Tréguier, chœur de l' église de Guimiliau. Photographie lavieb-aile 2021.

.

.

SOURCES ET LIENS.

.

— CASTEL (Yves-Pascal), Saint Yves et ses statues, in Saint Yves et les Bretons, Culte, images, mémoire (1303-2003), Jean-Christophe Cassard et Georges Provost (dir.) Presses universitaires de Rennes

https://books.openedition.org/pur/22388?lang=fr

—CHARVET (Jean-Louis), Biographie de saint Yves.

https://ledroitcriminel.fr/dictionnaire/noms_propres/biographies/saint_yves.htm

— HAMOURY (Maud), Saint Yves dans la peinture aux XVIIe et XVIIIe siècles en Bretagne, in Saint Yves et les Bretons, Culte, images, mémoire (1303-2003), Jean-Christophe Cassard et Georges Provost (dir.) Presses universitaires de Rennes

https://books.openedition.org/pur/22409

— LA BORDERIE (Arthur de)

http://www.infobretagne.com/vie-saint-yves.htm

— MONTAROU (Virginie) Saint Yves entre le riche et le pauvre, in Saint Yves et les Bretons, Culte, images, mémoire (1303-2003), Jean-Christophe Cassard et Georges Provost (dir.) Presses universitaires de Rennes

https://books.openedition.org/pur/22412

 MONTAROU,Saint Yves entre le riche et le pauvre : évolution de sa représentation iconographique en Bretagne aux xvie et xviie siècles, mémoire de maîtrise d’histoire (G. Provost, dir.), université Rennes 2, 1998.

Partager cet article
Repost0
Published by jean-yves cordier - dans Sculpture Saint Yves Chapelles bretonnes.

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons et libellules (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" ( Guillevic, Théraqué).  "Les vraies richesses, plus elles sont  grandes, plus on a de joie à les donner." (Giono ) "Délaisse les grandes routes, prends les sentiers !" (Pythagore)
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" ( Guillevic, Théraqué). "Les vraies richesses, plus elles sont grandes, plus on a de joie à les donner." (Giono ) "Délaisse les grandes routes, prends les sentiers !" (Pythagore)

Recherche