Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mai 2019 1 27 /05 /mai /2019 17:22

L'église de Goulven et  sa maison du XVIe. II. Ses inscriptions lapidaires du XVIe siècle (1505 et 1560).

.

Voir sur l'église de Goulven :

 

 

 

 

 

Cet article s'intègre dans une série sur les inscriptions lapidaires (épigraphie) parmi laquelle on trouve :

.

 

.

L'INSCRIPTION DE L'ÉGLISE.

.

1°) Pierre de fondation (1505)   sur les trois faces du contrefort sud-ouest de l'ancienne chapelle de transept sud, devenue maintenant sacristie.

.

 

Inscription lapidaire de l'église de Goulven. Photographie lavieb-aile.

Inscription lapidaire de l'église de Goulven. Photographie lavieb-aile.

.

— matériau : kersantite.

— Description.

Il faut débuter par la face droite du contrefort. La pierre y est sculptée en cartouche à enroulement (en surépaisseur de 1 cm environ) et les signes (ici un G puis un deux-points) taillés en réserve sont en lettres gothiques aux fûts droits, à léger empattement triangulaire, et, notamment pour ce G, ornées d'un long panache à double volutes.

Rien que pour ce pan de la pierre, c'est un régal de découvrir les raffinements de l'enroulement en cornet du pseudo-parchemin, plus large en partie basse (évasée), et parfaitement arrondi,  de l'envol plein d'allant du jambage, ou de l'alacrité du deux-points.

Je rappelle que ce deux-points aux losanges réunis par une boucle en S est de règle dans les inscriptions lapidaires jusqu'au XVIe siècle.

.

Inscription lapidaire de l'église de Goulven. Photographie lavieb-aile.

Inscription lapidaire de l'église de Goulven. Photographie lavieb-aile.

Inscription lapidaire de l'église de Goulven. Photographie lavieb-aile.

Inscription lapidaire de l'église de Goulven. Photographie lavieb-aile.

.

La face principale.

.

 

 

 

Inscription lapidaire de l'église de Goulven. Photographie lavieb-aile.

Inscription lapidaire de l'église de Goulven. Photographie lavieb-aile.

Inscription lapidaire de l'église de Goulven. Photographie lavieb-aile.

Inscription lapidaire de l'église de Goulven. Photographie lavieb-aile.

.

la face latérale droite.

.

Inscription lapidaire de l'église de Goulven. Photographie lavieb-aile.

Inscription lapidaire de l'église de Goulven. Photographie lavieb-aile.

.

Je lis sur la face principale: 

: LAN :  M : Vc : V :

 : CLECH : Y : PERGUEN : F :

.

La troisième face (supra) poursuit le cartouche en forme de parchemin enroulé, mais sans inscription.

Au total, la leçon complète est :

: LAN :  M : Vc : V :

G : CLECH : Y : PERGUEN : F :

 

La transcription est la suivante : L'an mil cinq cent cinq (1505) / G. Clech et Y. Perguen f(abriciens).

Ma lecture diffère donc de celle du chanoine Abgrall  "Lan MVcV (1505) G . Clec'h, gou­verneur. Per Guen Fabrique". , et de celle de Couffon qui rapporte deux inscriptions (sans doute une confusion) :  "LAN. M. VcV / CLECH. G (ou Y ?). PILGUEN. F." et  "AN MIL Vc XVII (1517)".

Un Yvon Clec'h est cité parmi ceux qui accompagnent Alain de Penmar'ch en 1420

http://www.laperenne-zine.com/blogs.php?lng=fr&sel=jour&datej=20090603

Le deuxième patronyme doit-il être compris comme une forme de PENGUERN ? ou pour PENGUEN ?

La forme PERGUEN n'est pas attestée comme patronyme, mais elle l'est comme mot breton (mystère de la Passion, mystère de sainte Barbe).

 

.

.

Autres inscriptions :

 

Le chanoine Abgrall a relevé également en 1915 sur la fenêtre Sud: 1720 . G . M . CARO: ET : M : LE : GOFF. F. 
. Et sur la base de la croix du cimetière: LAN MIL : CC CC IIII XX (1480) Y. PINVIDIC.

On notera un mariage Yves PINVIDIC x Marie CLEC'H  en 1540 ; les généalogistes localisent les Pinvidic à Goulven et Tréflez.

 

Abgrall 1915.

Abgrall 1915.

.

.

L'INSCRIPTION DE LA MAISON DE 1560.

Cette inscription est bien connue, mais elle n'a pas été étudiée sur le plan épigraphique. Le tilde n'est pas toujours compris et transcrit.

Elle se répartit sur deux blocs de kersanton, sur une façade entièrement en pierre de taille, à coté d'une minuscule fenêtre. Le texte occupe  deux lignes sur le premier bloc et trois sur le second. Il est écrit en français, en chiffres romains et en capitales romaines à empattement carrés avec trois particularités :

a) quatre petites croix jouent un rôle ambigu,  soit entre deux lignes soit autour d'une lettre.

b) certains fûts sont perlés par de petits traits.

c) les -A- sont d'allure ancienne, avec une traverse en V et une barre au dessus de la pointe du A.

 

.

 

Inscription lapidaire de la maison de 1560 à Goulven. Photographie lavieb-aile.

Inscription lapidaire de la maison de 1560 à Goulven. Photographie lavieb-aile.

Inscription lapidaire de la maison de 1560 à Goulven. Photographie lavieb-aile.

Inscription lapidaire de la maison de 1560 à Goulven. Photographie lavieb-aile.

Inscription lapidaire de la maison de 1560 à Goulven. Photographie lavieb-aile.

Inscription lapidaire de la maison de 1560 à Goulven. Photographie lavieb-aile.

.

Le premier bloc.

.

CESTE MAISON ESTA +S+GOLV~E 

Le dernier E étant surmonté d'un tilde (abrégeant un N), il faut lire GOLVEN

CESTE MAISON EST A ST GOLVEN,   soit :" Cette maison est à St Goulven".

On peut comprendre qu'elle appartient à saint Goulven, donc à la paroisse (ou plutôt à la trève).

.

Inscription lapidaire de la maison de 1560 à Goulven. Photographie lavieb-aile.

Inscription lapidaire de la maison de 1560 à Goulven. Photographie lavieb-aile.

.

Le second bloc.

.

ET FUT

FAICTE

LAN 1560

.

Soit : CESTE MAISON EST A ST GOLVEN ET FUT FAICTE LAN 1560,   soit :" Cette maison est à St Goulven ET FUT FAITE EN L'AN 1560"

.

En 1544, le duc de Bretagne (futur roi Henri 1er) octroya à Jacques du Parc érection de foire à Goulven. Alain V de Penmarc'h épousa en 1539, à 14 ans, Françoise du Parc, fille dudict Jacques.

 

En 1575, le roi Henri III octroya à Claude de Penmarc'h (fils d'Alain V) la création à Goulven d'une foire par an le 1er jour de juillet. En 15786, il octroya au même seigneur l'établissement d'un marché par semaine et de deux foires annuelles (le 1er juillet et le 29 août).

On estime que cette maison de 1560 servait d'auberge, notamment lors des foires et marchés.

https://www.goulven-decouverte.fr/maison-st-goulven

.

Inscription lapidaire de la maison de 1560 à Goulven. Photographie lavieb-aile.

Inscription lapidaire de la maison de 1560 à Goulven. Photographie lavieb-aile.

 

.

 

 

SOURCES ET LIENS.

ABGRALL (Jean-Marie), 1911,  Notice sur Goulven, Notices sur les paroisses du diocèse de Quimper et de Léon par MM. PEYRON et ABGRALL Bulletin diocésain d'histoire et d'Archéologie  -XIè année - 1911 - (BDHA) Quimper page 89-99

http://diocese-quimper.fr/bibliotheque/files/original/0c1765e6b1fad56d05c77ab4d6cc032c.pdf

— ABGRALL (Jean-Marie), 1915, Inscriptions gravées et sculptées sur les églises et monuments du Finistère, Société Archéologique du Finistère - SAF 1915 tome 42 - Pages 189 à 216

ASSOCIATION GOULVEN-DECOUVERTE ET PATRIMOINE

https://www.goulven-decouverte.fr/maison-st-goulven

.

Dossier de l'Inventaire Général.

http://patrimoine.bzh/gertrude-diffusion/dossier/maison-du-16e-siecle-goulven/09a988eb-6f70-46ef-b266-bd5da6844ae1

Base Mistral Monuments historiques.

http://www2.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_98=LOCA&VALUE_98=%20Goulven&DOM=Tous&REL_SPECIFIC=3

http://www2.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr?ACTION=RETROUVER&FIELD_98=LOCA&VALUE_98=%20Goulven&NUMBER=2&GRP=0&REQ=%28%28Goulven%29%20%3aLOCA%20%29&USRNAME=nobody&USRPWD=4%24%2534P&SPEC=3&SYN=1&IMLY=&MAX1=1&MAX2=100&MAX3=100&DOM=Tous

COUFFON (René), LE BARS (Alfred), 1988,  “Couffon, Répertoire des églises : paroisse de GOULVEN,” Collections numérisées – Diocèse de Quimper et Léon, consulté le 27 mai 2019, http://diocese-quimper.fr/bibliotheque/items/show/841.

http://diocese-quimper.fr/bibliotheque/files/original/f4d00a89648ff4b403083cceff41c131.pdf

 

Infobretagne

http://www.infobretagne.com/goulven-eglise.htm

ALBERT LE GRAND : la famille de Penmarc'h :

https://books.google.fr/books?id=YSvBi_0z3gsC&pg=PA104&dq=penmarc%27h+goulven&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjE6ZCTnLviAhVk5eAKHW9gCE8Q6AEIOjAD#v=onepage&q=penmarc'h%20goulven&f=false

 

— LE SEAC'H (Emmanuelle), 2014, Sculpteurs sur pierre en Basse-Bretagne. Les ateliers du XVe au XVIe siècle. Presses Universitaires de Rennes.

http://www.pur-editions.fr/couvertures/1409573610_doc.pdf

 

— MATTE (Jean-Luc), Iconographie de la cornemuse

http://jeanluc.matte.free.fr/fichdk/goulven.htm

MAUGUIN (Michel) 2014 et 2018, Goulven, patrimoine héraldique

http://michel.mauguin.pagesperso-orange.fr/GOULVEN.pdf

— TUDCHENTIL : Penmarc'h

https://www.tudchentil.org/spip.php?article620

http://tudchentil.org/spip/spip.php?article171

Wikipédia

https://fr.wikipedia.org/wiki/Goulven_(Finist%C3%A8re)

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89glise_Saint-Goulven_de_Goulven

 

— LE SEAC'H (Emmanuelle), 1997, Les crossettes et les gargouilles dans quatre cantons du Finistère : Landerneau, Landivisiau, Ploudiry, Sizun, mémoire de maîtrise, 2 vol.

— LE SEAC'H (Emmanuelle), 2014, Sculpteurs sur pierre en Basse-Bretagne. Les ateliers du XVe au XVIe siècle. Presses Universitaires de Rennes.

http://www.pur-editions.fr/couvertures/1409573610_doc.pdf

— LE SEAC'H (Emmanuelle), 1997, Les crossettes et les gargouilles dans quatre cantons du Finistère : Landerneau, Landivisiau, Ploudiry, Sizun. Mémoire de maîtrise d’histoire,  2 vol. 359 p. + 135 p. : ill. ; 30 cm.

 

Partager cet article

Repost0
Published by jean-yves cordier - dans Inscriptions épigraphie

Présentation

  • : Le blog de jean-yves cordier
  • : 1) Une étude détaillée des monuments et œuvres artistiques et culturels, en Bretagne particulièrement, par le biais de mes photographies. Je privilégie les vitraux et la statuaire. 2) Une étude des noms de papillons et libellules (Zoonymie) observés en Bretagne.
  • Contact

Profil

  • jean-yves cordier
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" ( Guillevic, Théraqué).  "Les vraies richesses, plus elles sont  grandes, plus on a de joie à les donner." (Giono ) "Délaisse les grandes routes, prends les sentiers !" (Pythagore)
  • "Il faudrait voir sur chaque objet que tout détail est aventure" ( Guillevic, Théraqué). "Les vraies richesses, plus elles sont grandes, plus on a de joie à les donner." (Giono ) "Délaisse les grandes routes, prends les sentiers !" (Pythagore)

Recherche